Intel plus grand contributeur au noyau Linux devant Red Hat
"les développeurs qui écrivent Linux sont rapidement recrutés", selon Linus Torvalds

Le , par Amine Horseman, Expert éminent sénior
Depuis chiffres enregistrés en 2005, plus de 11 000 développeurs ont contribué à l’écriture du noyau Linux, avec la participation de prés de 1200 entreprises à travers le monde. Toutefois, selon le dernier rapport de la Fondation Linux, le nombre de développeurs volontaires « non-payés » a diminué de 14.6% en 2012, à moins de 11.8% en 2014.

Ceci ne signifie pas forcement que les bénévoles ne sont plus intéressés par la contribution au code du noyau Linux, bien au contraire, il y a toujours un nombre croissant de nouveaux volontaires qui rejoignent le projet assure Linus Torvalds, toutefois, ces développeurs qui « écrivent le code du noyau Linux sont rapidement recrutés par les entreprises ayant de l’intérêt à Linux ».

Selon le rapport, une nouvelle version du noyau est disponible chaque 8 à 12 semaines, avec une moyennes de 11 000 changement par version, soit 1 changement toutes les 8 minutes. Le nombre total de lignes de code de la version 3.18 avait atteint les 19 millions de lignes, contre 18 millions pour la version 3.13 publiée 11 mois auparavant. Pour ce qui est des principales entreprises sponsorisant le projet, on trouve à leur tête : Intel, RedHat, Linaro, Samsung et IBM ; mais il est intéressant de noter que le nombre de changements effectués par les développeurs bénévoles reste tout de même plus élevé que n’importe quelle entreprise sponsorisant le projet. Toutefois, l’effort cumulé de toutes ces entreprises donne résultat à plus de 80% des modifications du noyau.


Figure : Principales sources de changements dans le code du noyau Linux (source: Linux Fondation)

Plus intéressant à noter encore est que la moitié des nouveaux développeurs sont payés pour travailler sur le noyau dés leur tout premier patch. En d'autres termes, les entreprises travaillant dans ce domaine ont réalisé que l'une des meilleures façons de s’assurer que le noyau Linux répond à leur exigences en termes de qualité et de sécurité c’est de payer leurs employés pour travailler dessus.

Source : Rapport de Linux Fondation

Et vous ?

Que pensez-vous de l’implication des entreprises dans le développement du noyau Linux ?
Contribuer en tant que volontaire dans le noyau Linux serait-il devenu un moyen de trouver facilement du travail ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de yetimothee yetimothee - Membre averti https://www.developpez.com
le 21/02/2015 à 17:16
Je trouve que c'est ce genre de choses qui montre que le modèle du libre est un modèle gagnant-gagnant, qui sert toute forme d'intérêts (lucratifs ou non).
J'aime bien l'idée que des entreprises collaborent au projet, ça permet de lui donner une dimension professionnelle et universelle.
Le seul problème que je vois c'est que cela aboutisse à des conflit d'intérêts entre différentes boites, mais bon, j'imagine que des devs indépendants peuvent aussi se taper dessus...

Je ne pense pas que travailler pour le kernel soit un moyen "simple" de trouver un job dans la mesure où c'est à mon avis tout sauf facile. Le genre de boulot où l'on doit comprendre à peu près tout ce qu'on fait pour ne laisser aucun bugs ni effet de bords, en ayant des contraintes de performances, de compatibilité avec tous les systèmes matériels, en plus du fait que travailler dans un code de plusieurs millions de lignes (certes, sur des fragments mais quand même)... ça doit pas être marrant tous les jours !

Donc si à la base on est capable de travailler sur le noyau, c'est qu'on doit déjà être quelqu'un qui ne se pose pas trop de soucis pour trouver un boulot. Je ne pense pas que tout le monde ai les capacités suffisantes pour un tel job (et je m'inclus dedans ).
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert éminent https://www.developpez.com
le 26/02/2015 à 18:09
Impressionnant, cette vitalité. C'est qui "Linaro" dans les 10 premiers ?
Avatar de Flodelarab Flodelarab - Expert éminent https://www.developpez.com
le 27/02/2015 à 11:55
Bonjour,

Citation Envoyé par Pierre GIRARD Voir le message
Impressionnant, cette vitalité. C'est qui "Linaro" dans les 10 premiers ?
Tu n'as probablement pas internet. Sinon tu aurais utilisé Google:
Linaro est une association internationale à but non lucratif travaillant à la consolidation et à l'optimisation des logiciels libres basés sur Linux pour les processeurs d'architecture ARM.

Linaro produit des outils pour l'architecture ARM, le noyau Linux et teste les principales distributions Linux (dont Android et Ubuntu) sur les plateformes de références fournies par ses membres.

Elle fut annoncée pour la première fois en juin 2010, sur le salon Computex par ses fondateurs ; ARM, IBM, Texas Instruments, Samsung, ST-Ericsson et Freescale.
Avatar de deltree deltree - Membre averti https://www.developpez.com
le 27/02/2015 à 13:55
Une idée du budget que cela représente?
J'ai lu le document Source qui est linké, on parle de nombre de développeur, 1 400 par release, 11 800 identifiés depuis la création du dépot Git en 2005. Par contre même les 1400 développeurs ne travaillent pas forcément à plein temps dessus. Même en faisant un calcul simpliste: salaire moyen* développeur salarié (près de 90%) on risque de tomber loin de compte.

Je ne sais pas vous, mais ça m'intéresse de connaitre les possibilités de financement dans le domaine de l'open-source.
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert éminent https://www.developpez.com
le 27/02/2015 à 15:16
Citation Envoyé par deltree Voir le message
Une idée du budget que cela représente?
J'ai lu le document Source qui est linké, on parle de nombre de développeur, 1 400 par release, 11 800 identifiés depuis la création du dépot Git en 2005. Par contre même les 1400 développeurs ne travaillent pas forcément à plein temps dessus. Même en faisant un calcul simpliste: salaire moyen* développeur salarié (près de 90%) on risque de tomber loin de compte.

Je ne sais pas vous, mais ça m'intéresse de connaitre les possibilités de financement dans le domaine de l'open-source.
Je ne sais pas répondre à ça, mais :
Selon le rapport, une nouvelle version du noyau est disponible chaque 8 à 12 semaines, avec une moyennes de 11 000 changement par version, soit 1 changement toutes les 8 minutes.
C'est surtout ça qui me laisse assez rêveur.

Question finances, avec Intel, Samsung et IBM parmi les 10 premiers contributeurs ... je ne me fais pas trop de soucis.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil