Les méthodes agiles changent la manière de tester les applications web et mobiles
D'après une étude de Dimensional Research

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Développer des applications orientées clients plutôt que des applications qui se focalisent sur les outils et processus, c'est l'une des principales valeurs des méthodes agiles. Aujourd'hui, ces méthodes se positionnent comme de meilleures alternatives aux méthodes de développement dites en cascade. Elles s'adaptent mieux à l'évolution permanente des organisations et Agile est de plus en plus adopté par les équipes de développeurs.

Les principes et pratiques des méthodes agiles préconisent des micro-cycles de développement et la programmation en équipe. Si ce concept a changé la manière de programmer des développeurs, une étude de Dimensional Research, sponsorisée par Sauce Labs, révèle que les tests changent aussi avec Agile.

Avec l'intégration continue (CI) et d'autres nouvelles méthodologies qui s'invitent dans les environnements de développement, les organisations ont fini par se rendre compte qu'elles doivent changer leur façon de tester les logiciels.

La récente étude réalisée sur un échantillon de plus de 500 développeurs a révélé que les organisations font des tests plus automatisés, débutent les tests plus tôt dans le processus, et font plus de tests dans l'ensemble.

En fait, 94% des répondants ont affirmé que la manière de tester a changé depuis que leurs organisations ont adopté Agile et la CI, alors que 69% ont dit qu'ils font des tests plus automatisés. Diane Hagglund, fondateur et chercheur principal à Dimensional Research, rapporte aussi que 61% des développeurs débutent les tests plus tôt dans le cycle de développement.


En ce qui concerne le test des applications web, « personne n'a dit que ce test n'était pas important », a déclaré Hagglund. On note par contre que pour 80% des répondants, le test multi-navigateur est très important, tandis que 20% lui ont accordé une importance relativement mineure.

Chrome, Firefox et Internet Explorer sont les plateformes les plus sollicitées pour les tests d'applications web. Trois quarts des répondants estiment que les tests sur plus de versions de navigateurs et/ou types de navigateurs augmenteraient la qualité de leurs applications. Toutefois, 43% ont dit qu'ils testent seulement sur la version la plus récente d'un navigateur.

Pour les plateformes mobiles, l'étude a permis de constater qu'il n'y avait pas de consensus clair sur la façon de tester les applications. A pourcentage quasiment égal, une partie des répondants teste uniquement sur des dispositifs réels, tandis qu'une autre partie utilise une combinaison de dispositifs réels et émulateurs. Les autres utilisent des simulateurs ou des émulateurs seulement.

« Il y a aucun accord entre les testeurs sur la façon de tester toutes les plateformes mobiles. Il n'y a pas de meilleure pratique; ils ne sont pas du tout près de cela ». A déclaré Hagglund, « c'est un exemple classique d'un marché n'étant pas sûr de la meilleure façon de le faire », a-t-elle dit.

Une des conclusions présentées par l'étude est que depuis que Microsoft a annoncé la fin du support de Windows XP, seulement 45% des répondants ont complètement abandonné le support pour des applications s'exécutant sur l'OS. On note aussi que 19% prennent encore en charge leurs clients sur XP, y compris pour les nouvelles fonctionnalités et capacités, tandis que 31% ont dit qu'ils ne corrigent que les bugs graves pour les applications s'exécutant sur Windows XP.

Avec les pratiques agiles qui ont augmenté l'accent mis sur les tests, Hagglund révèle que les développeurs « n'écrivent pas de meilleur code, mais tous ces tests rattrapent les erreurs. » Seulement 17% des répondants reconnaissent que les méthodes agiles et l'intégration continue les ont aidés à écrire du code avec moins d'erreurs.

Source : Rapport d’étude de Dimensional Research (pdf)

Et vous?

Que pensez-vous des résultats de l'étude?

Agile est-il bénéfique pour le développeur?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil