La préversion de Windows 10 mobile ne sera pas accessible à tous les appareils à son lancement
Le Nokia Lumia 520 de la partie

Le , par Arsene Newman, Expert éminent sénior
Lors de la présentation de Windows 10, le 21 janvier dernier, Microsoft avait annoncé la publication prochaine de la préversion technique de son système d’exploitation dans sa déclinaison mobile, tout en affirmant que la migration des smartphones sous Windows 8.x vers le nouvel os ne sera pas disponible pour tous les smartphones.

C’est ainsi que les spéculations se sont multipliées à la suite de cette annonce, principalement autour de ses contours et de sa mise en application, alors que la spéculation la plus récurrente traduisait cela par la non-prise en charge des smartphones équipés de 512 Mo de RAM.

Microsoft n’a pas tardé à réagir, en assurant aux utilisateurs que la migration vers Windows 10 sera également disponible pour les smartphones équipés de 512 Mo de RAM, Joe Belfiore vice-président de Microsoft chargé du groupe des systèmes d’exploitation a d’ailleurs réitéré l’intérêt que porte la compagnie à cette gamme de smartphones tout en indiquant que les fonctionnalités offertes pourraient varier, avant de révéler que son équipe travaille également sur le portage de Windows 10 sur le fameux Nokia Lumia 520, qui représente jusqu'à aujourd'hui le smartphone Microsoft le plus vendu.

Toutefois, Microsoft dérogera aux précédentes présentations de ses systèmes mobiles, en effet si la sortie de la préversion mobile de Windows 10 est toujours planifiée pour ce mois de février, aucune date n’a été clairement fixée. Plus encore, Belfiore a annoncé par le biais de son compte twitter, que la préversion ne sera pas disponible pour tous les smartphones à son lancement.

Si les causes n’ont pas été annoncées, des sources anonymes de Microsoft ont expliqué que le build 12492 de Windows 10 était en cours de test en interne, cette version a largement circulé au sein des employés de la compagnie, ce qui a permis de déceler l’existence de nombreux bugs, Microsoft retarderait alors la sortie le temps d’apporter les correctifs nécessaires.

Au final, contrairement aux spéculations, Windows 10 sera aussi disponible pour le Lumia 520 et pour les smartphones disposant de 512 Mo de RAM, même si certaines fonctionnalités risquent de disparaître, tout cela pourrait alors engendrer un lancement décalé voir plus tardif du nouveau système sur certains équipements.

Source : Source

Et vous ?
Qu’en pensez-vous ?
Que pensez-vous du lancement tardif de Windows 10 sur certains appareils ? Quelle en est la cause selon vous ?
Que pensez-vous de la suppression de certaines fonctionnalités ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Hinault Romaric Hinault Romaric - Responsable .NET https://www.developpez.com
le 13/02/2015 à 11:09
Microsoft publie la première préversion de Windows 10 pour smartphones
six modèles de Lumia supportés

Chose promise, chose due. Conformément à l’annonce qu’elle avait faite lors d’une conférence sur son campus de Redmond le 21 janvier dernier, Microsoft a publié la préversion de son système d’exploitation Windows 10 pour les téléphones mobiles.

Pratiquement quatre mois après le lancement de Windows 10 pour PC, la version pour mobile peut désormais être testée par les possesseurs de terminaux compatibles, qui sont enregistrés au programme Windows Insiders.

Windows 10 pour téléphones mobiles est conçu pour fonctionner sur les smartphones, phablets et mini-tablettes sous architecture ARM et Intel. Pour l’instant, uniquement six modèles de Lumia sont pris en charge (Lumia 630, 635, 636, 638, 730 et 830). Les autres modèles seront supportés dans les prochaines mises à jour.




Microsoft précise que les terminaux supportés ont la particularité d’être configurés pour disposer une partition système de taille suffisante pour permettre la mise à jour. Pour les autres terminaux, la firme travaille sur un utilitaire qui permettra d’ajuster la partition système dynamiquement pour créer un espace qui permettra de mettre facilement à jour son système d’exploitation.

Cette preview apporte de nouvelles fonctionnalités dont :

  • la possibilité de configurer une image sur l’ensemble de l’arrière-plan de l’écran de démarrage ;
  • l’action center offre désormais plus de possibilités : avec Windows 10, il est possible de créer jusqu’à trois rangées d’actions rapides, ce qui permet de disposer désormais de douze raccourcis, contre quatre auparavant sur Windows Phone 8.1 ;
  • les notifications deviennent interactives et vont permettre, par exemple, de répondre directement à un SMS, ou de voir des images pour les cartes ;
  • la reconnaissance vocale a eu droit à plusieurs améliorations. Elle peut désormais être utilisée sur n’importe quel champ de saisie et est capable de comprendre les homonymes en fonction du contexte de la phrase ;
  • l’application Photos gagne en puissance et est capable d’agréger toutes vos photos stockées en locale et sur OneDrive.


Les prochaines Preview de Windows 10 pour smartphones seront publiée sous forme de mise à jour over-the-air (OTA). Elles seront disponibles automatiquement après validation par les ingénieurs de Microsoft qui effectueront d’abord des tests sur leur propre smartphone. Microsoft a cité quelques fonctionnalités qu’elles apporteront, dont le navigateur Spartan, les applications universelles Office (Word, Excel, Powerpoint) et des mises à jour pour OneNote, Outlook, Calendar, Photos et Maps.




Microsoft continuera à publier ainsi des mises à jour pour les Insiders jusqu’à la publication de la version stable de l’OS. Si vous décidez de quitter le programme de tests, vous pouvez revenir sur Windows Phone 8.1 en utilisant l’utilitaire « Windows Phone Recovery Tool » développé à cet effet.

Il faut noter qu’il s’agit d’une préversion, qui peut se révéler instable et sujette à de nombreux bogues.

Source : Blog Windows
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 17/02/2015 à 3:47
Le moteur de rendu de Spartan peut être retrouvé
dans la préversion de Windows 10 pour smartphones

La semaine dernière, Microsoft publiait une préversion technique de la version mobile de Windows 10. Pour ceux qui seraient peut-être passés à côté de certaines choses qui ont été apportées par cette préversion technique, Kyle Pflug, le gestionnaire de programmes d’Internet Explorer, a avancé que Microsoft est « ravi d'apporter ce nouveau moteur de rendu à des téléphones pour la première fois avec la préversion technique de Windows 10 pour les téléphones ». Cependant, le nouveau moteur de rendu est hébergé dans Internet Explorer dans cette build, Spartan viendra à le remplacer dans les futures préversions.

« Windows 10 introduit une nouvelle chaîne user agent pour téléphones – basée sur notre nouvelle chaîne user agent sur ordinateur – conçue pour obtenir du contenu le plus moderne et interopérable qui soit sur le web mobile » a-t-il expliqué. Aussi, Microsoft a fait des choix afin de s’éloigner de certains supports qui ont fréquemment ralenti Internet Explorer. Par exemple, Microsoft avance que « le nouveau moteur de rendu sera utilisé pour toutes les pages web chargées dans le navigateur sur les téléphones tournant sur Windows 10. Comme sur ordinateurs, les balises ‘x-ua-compatible’ ne seront plus prises en charge ».

L’objectif est de créer une plateforme mobile web Windows 10 avec les mêmes améliorations d’interopérabilités, de nouvelles fonctionnalités, une amélioration de performances et des standards supportés qui ont été observés sur les préversions ordinateurs.

Pflug a également fait savoir qu’il y aura une coordination encore plus étroite sur la disponibilité des mises à jour de la plateforme web sur mobiles et sur ordinateurs, ce qui signifie que l’implémentation des nouveaux standards web se fera assez rapidement sur les deux écosystèmes à la fois.

La prochaine build pour la préversion de Windows 10 mobile est prévue pour le courant du mois prochain, mais aucune information n’a filtré quant à la disponibilité de Spartan à ce moment-là.

Source : blog msdn
Avatar de Hinault Romaric Hinault Romaric - Responsable .NET https://www.developpez.com
le 17/02/2015 à 21:51
Windows 10 : vers la fin du mot de passe ?
L’OS prendra en charge l’authentification biométrique

Microsoft a apporté un lot d’améliorations et nouvelles fonctionnalités à la prochaine version majeure de son système d’exploitation Windows 10. Bien que la firme de Redmond communique peu sur l’aspect sécurité, il a été également renforcé dans le système d’exploitation.

On sait par exemple que Windows 10 offrira l’authentification à deux facteurs, grâce à un nouveau service baptisé « Next Generation Credentials ». Ce système permettra de renforcer la protection de l’identité et du contrôle d’accès, la protection de l’information et la résistance aux menaces pour l’OS.

Ce nouveau mécanisme offrira la possibilité à l’utilisateur d’inscrire un terminal comme dispositif de confiance, faisant de celui-ci l’un des deux facteurs qui sont nécessaires pour l’authentification. Le second facteur pourrait être un code PIN ou des informations biométriques, comme une empreinte digitale.

En ce qui concerne les informations biométriques, Microsoft vient d’annoncer dans un billet de blog qu’elle travaille sur une implémentation de la norme FIDO 2.0 dans Windows 10.

La norme FIDO 2.0 a été lancée en fin d’année dernière par l’Alliance FIDO (Fast Identification Online), constituée des géants de l’industrie IT, dont Google, Samsung, BlackBerry, ARM Holdings, Bank of America Corporation ou encore Microsoft. L’objectif est d’offrir une alternative plus sécurisée au mot de passe pour l’authentification.

FIDO Alliance avait publié les spécifications de deux systèmes d’authentification. Le premier est décrit comme « un protocole sans mot de passe » et porte le nom de « Universal Authentication Framework (UAF) ». Ce protocole se base sur l’utilisation de l’authentification biométrique comme les empreintes digitales, la reconnaissance des visages ou encore la reconnaissance de la voix à travers une expérience utilisateur simplifiée et intuitive.




Le deuxième protocole, dénommé « Universal Second Factor (U2F) », est destiné aux infrastructures existantes à base de mot de passe, renforcées par l’introduction d’un second facteur d’authentification, qui prend ici la forme d’un périphérique externe (ex : clé USB, Bluetooth, NFC…). Ceci permettrait de diminuer la longueur des mots de passe à quatre chiffres seulement, rendant leur mémorisation plus facile pour les utilisateurs, comme c’est le cas pour les actuelles cartes de crédit.

Windows 10 implémentera les deux approches. Ce qui permettra à l’OS d’offrir des méthodes d’authentification plus sûres, rapides et localisées. Le système sera étendu à d’autres services, reposant sur les comptes Microsoft. À terme, un utilisateur pourra, par exemple, via son empreinte digitale, se connecter à Outlook, sans avoir besoin d’utiliser un mot de passe.

Source : Microsoft
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Inactif https://www.developpez.com
le 17/02/2015 à 22:18
L’OS prendra en charge l’authentification biométrique

Je sais pas trop quoi penser de la biométrie a dire vrai...

Car si un pirate pour une raison X ou Y arrivent a voler ces données, par exemple de tous le personnels d'une entreprise, c'est un peu la moise, car:
1/ Comment on change l'empreinte d'un homme ?
2/ J'ai le sentiment que c'est une partie de notre corps qu'on peut voler ?, car l'empreinte c'est la notre, la même toute notre vie, dans un futur proche (quand tous les terminaux utiliserons ce système), un pirate mal attentionné pourrais littéralement détruire des vie.
Avatar de doof doof - Membre actif https://www.developpez.com
le 17/02/2015 à 23:01
Dustin Kirkland avait expliqué de façon assez brillante en quoi le empreintes digitales (et la biométrie en général) sont ce qu'il y a de plus mauvais en terme d'authentification dans ce billet : http://blog.dustinkirkland.com/2013/...names-not.html

Les empreintes digitales sont au mieux des noms d'utilisateurs, pas des mots de passe. Comme le dit aussi sazearte : si on les vole, ça ne se change pas. À rajouter le fait que ça n'est pas secret et qu'on les laisse traîner partout.
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 18/02/2015 à 0:09
Citation Envoyé par doof Voir le message
Dustin Kirkland avait expliqué de façon assez brillante en quoi le empreintes digitales (et la biométrie en général) sont ce qu'il y a de plus mauvais en terme d'authentification dans ce billet : http://blog.dustinkirkland.com/2013/...names-not.html

Les empreintes digitales sont au mieux des noms d'utilisateurs, pas des mots de passe. Comme le dit aussi sazearte : si on les vole, ça ne se change pas. À rajouter le fait que ça n'est pas secret et qu'on les laisse traîner partout.
Exactement ! Une empreinte qui traine partout et qu'il est aisé de révéler avec de la ninhydrine est le B A BA de la police scientifique et ce depuis la fin du 19e siècle. c'est une plaisanterie en terme de sécurité. Les voix aussi ! Savent-ils qu'il existent des magnétophones fiables ? Il n'y aurait que les empreintes rétiniennes qui ne seraient que difficilement copiables, mais c'est un matériel très coûteux même s'il est courant dans Half Life.
Ces évidences étant posées quel est l'intention cachée de Krosoft ? M'est avis que c'est pour l'authentification de Windows que cela est destiné et non pour une quelconque mesure de sécurité. Là on comprend tout ! L'empreinte et/ou la voix est enregistrée dans les serveurs de Krosoft comme étant ceux qui ont payé leur licence. C'est comme les jeux d'Ubisoft où il fallait être connecté à Internet, et vérifier à chaque chargement du jeu qu'on n'était pas un vilain pirate. Résultat des courses : jamais Ubisoft n'a été autant piraté, en particulier par des gens qui achetaient leurs jeux mais que là, trop c'était trop. Gageons que le gadget de Krosoft sera neutralisé par un hacker-cracker de génie.
Avatar de Quartman Quartman - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 18/02/2015 à 2:12
Citation Envoyé par Chauve souris
Gageons que le gadget de Krosoft sera neutralisé par un hacker-cracker de génie.
Et le plus tôt sera le mieux. En espérant que MSoft et tout les aficionados de la biométrie aient un déclic lorsque ça arrivera et ne s'entête pas...
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert éminent https://www.developpez.com
le 18/02/2015 à 6:48
Quant à l’authentification par clé USB, c'est pas très nouveau. Ça s'appelle dongles et ça existe depuis plus de 10 ans.

Pour ce qui est de la sécurité des mots de passes, un bon code à 4 chiffres bien mémorisé est probablement aussi fiable que les mots de passes à rallonge que l'on est obligé de changer tous les trois mois ... et que l'on garde sous forme de copie manuscrite dans un tiroir du bureau.

Maintenant, si je dois donner mes empreintes digitales à µSoft pour me connecter sur leurs sites, je me ferais une raison : je ne me connecterais pas chez eux.
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Inactif https://www.developpez.com
le 18/02/2015 à 8:34
Les voix aussi !
La voix c'est très différent que l'empreinte, puisque la on peut changer le mots de passe,

Je pense que la solution de la voix et plus adapter pour un pc fixe chez soit qu'en entreprise, mais il n'y a aucun problème a l'utiliser juste pour éviter que son petits frère utilise notre pc par exemple. Sa me rarait aussi éfficace qu'un mots de passe de ce genre de cas,

L'article ne parle pas forcement de sécurisé un serveur, mais peut très bien être utilisé par le grand public.
Avatar de Zirak Zirak - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 18/02/2015 à 8:41
Moi j'espère surtout que tout cela ne sera qu'optionnel, je n'ai pas envie de devoir m'authentifié en 50 étapes sur mon pc perso chez moi que je suis le seul à utiliser, ni de devoir leur refiler mes empreintes ou autres.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil