Cisco présente ses estimations sur l'évolution du trafic des données mobiles
Durant les quatre prochaines années

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Cisco a publié les chiffres de son Cisco Visual Networking Index sur le trafic mobile entre 2014 et 2019. Selon eux, trois catalyseurs majeurs vont contribuer à une explosion du trafic mobile : une adoption qui va grandissante d’appareils mobiles de plus en plus puissants et des connexions M2M (machine-to-machine) combinées à un accès plus large aux réseaux cellulaires rapides. Pour rappel, Cisco estime à 88% le pourcentage de trafic « smart » dans le trafic mobile mondial, défini comme supportant une connexion 3G au minimum en plus des activités multimédias. Cisco pense que ce pourcentage pourra atteindre les 97% d’ici quatre ans (en 2019) avec 44% des connexions mobiles sur 3G et 26% des connexions mobiles sur 4G.

Il est important de rappeler que, par dispositif mobile, Cisco entend smartphone, tablette, ordinateur portable, téléphone portable disposant d’un système d’exploitation, objets portables connectés (montre, lunettes, etc.), modules M2M ainsi que d’autres dispositifs portables comme les liseuses, les consoles de jeu portables, les caméras numériques, etc.

Parlant de chiffres et de croissance, voici quelques statistiques prévisionnelles que Cisco a apportées. Le trafic mobile mondial devrait atteindre les 291,6 exaoctets par an (soit 24,3 exaoctets par mois) contre 30 exaoctets sur l’année 2014. Pour mieux illustrer cette estimation, Cisco avance que ce nombre devrait représenter 292 fois plus que le trafic IP, fixe et mobile, généré en 2 000 ou encore 65 trillions d’images soit environ 23 images par personne sur terre sur un an ou encore 6 trillions de clips vidéos soit plus de deux vidéos clips postés par personne sur terre sur l’espace d’un an. Pour rappel, un exaoctet équivaut à 10¹⁸ octets.


De 2014 à 2019, Cisco prévoit que la croissance du trafic mobile mondial va dépasser la croissance du trafic fixe mondial par un facteur de trois. Parmi les facteurs qui devraient permettre d’observer cette tendance, Cisco parle des utilisateurs mobiles qui seront de plus en plus nombreux. L’équipementier estime à 5,2 milliards le nombre d’utilisateurs mobile en 2019 soit plus de 69% de la population mondiale (contre 4,3 milliards en 2014, soit près de 59% de la population mondiale).

Les vitesses plus rapides sur mobile devraient également être un catalyseur de cette tendance. La moyenne mondiale de vitesse de connexion sur mobile va passer de 1,7 Mbps en 2014 à 4,0 Mbps en 2019 soit une augmentation d’un facteur de 2,4.

Cisco a également fait des projections sur l’évolution du trafic mobile en fonction des régions. Selon ses estimations, la région MEA (Moyen-Orient et Afrique) sera celle qui enregistrera la plus forte croissance en 2019 avec ses 72% de croissance annuelle cumulée. L’Europe Centrale et l’Europe de l’Est s’inscriront toutes les deux en seconde position avec 71% de croissance annuelle cumulée. L’Asie Pacifique et l’Amérique latine auront respectivement 58% et 59% de croissance annuelle cumulée. L’Amérique du Nord et l’Europe de l’Ouest viendront fermer la marche avec 47% et 48% respectivement.

En termes de trafic mobile généré en 2019, c’est l’Asie Pacifique qui prend la tête avec 9,5 exaoctets générés par mois, à plusieurs longueurs de l’Amérique du Nord et ses 3,8 exaoctets par mois ou encore des 2,4 exaoctets générés par mois en Europe de l’Ouest.

Source : Cisco


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de elssar elssar - Membre actif https://www.developpez.com
le 06/02/2015 à 12:35
Petit prob dans la new : -"un exaoctet équivaut à 1018 octets. " je pense pas
- "65 trillions d’images soit environ 23 images par personne sur terre sur un an ou encore 6 trillions de clips vidéos soit plus de deux vidéos clips postés par personne sur terre sur l’espace d’un an"

Attention à bien précisé si on parle des trillions français 10¹⁸ ou anglophones 10¹². Car ce n'est pas la même chose du tout. Il y a une différence entre un milliard de milliard et mille milliard.

Sinon, ce n'est pas très étonnant internet aujourd'hui prends de plus en plus une place majeure dans notre quotidiens, on est connecté partout, et on s'en sert partout. Il y a eu beaucoup d'évolutions culturels profondes avec le développement d'internet.

Mais c'est toujours impressionnant de voir ce trafic comparé à une image/vidéo. Quand je vois ça "6 trillions de clips vidéos" ou "65 trillions d’images" je me dis, ah oui quand même.

Pour rappel un trillion équivaut déjà à un milliard de milliard (exa=trillion=10¹&#8312. C'est des chiffres incroyable.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil