Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le fondateur du web soutient le projet de neutralité du net de l'UE:
« La neutralité du net est cruciale pour l'avenir de l'Europe »

Le , par Michael Guilloux

63PARTAGES

7  0 
Le fondateur du World Wide Web est toujours aussi fidèle à ses principes qu'il ne l'était déjà lorsqu'il concevait la toile. Dans un billet de blog de la Commission Européenne, il explique sa vision du web avant de présenter les dangers qui menacent la neutralité de l'Internet. En ce qui concerne l'UE en particulier, Tim Berners-Lee pense que le net pourrait encore être sauvé si le Conseil de l'UE soutient le projet de neutralité du net, élaboré par le parlement de l'Union.


Tim a d'abord rappelé que le principe initial de neutralité du net a permis de booster les innovations dans bien de domaines et continue de le faire encore.
« Lorsque j'ai conçu le Web, je l'ai construit délibérément comme un espace neutre, créatif et collaboratif, basé sur l'ouverture que l'Internet a offert. Ma vision était que n'importe qui, n’importe où dans le monde, puisse partager des connaissances et des idées sans avoir besoin d'acheter une licence ou demander la permission de moi-même ou d'un CEO, un service gouvernemental ou un comité. Cette ouverture a déclenché un raz de marée de l'innovation, et elle alimente toujours de nouvelles percées dans la science, le commerce, la culture et bien plus encore. » A déclaré le fondateur du web.

Malheureusement aujourd'hui, a souligné Tim Berners-Lee, la neutralité de l'Internet est sous une grande menace. Il soutient que chaque paquet de données devrait être traité équitablement par le réseau. En d'autres termes, il ne devrait y avoir aucune censure. Cela signifie aussi que « les entreprises fournissant un accès internet ne devraient pas être en mesure de bloquer, ou restreindre le contenu légal et les services de certains utilisateurs en ligne, que ce soit pour la motivation commerciale ou politique. » Tim ne s'oppose pas seulement aux blocages ou restrictions de contenu, il s'insurge aussi contre la « discrimination positive ».

« Bien sûr, ce n'est pas seulement sur le blocage et la restriction. Il s'agit aussi d'arrêter la discrimination positive, comme quand un opérateur Internet favorise un service particulier plutôt qu'un autre. Si nous ne l'interdisons pas explicitement, nous remettons un immense pouvoir aux opérateurs de télécommunications et de services en ligne. En effet, ils peuvent devenir des gardiens - capables de choisir les gagnants et les perdants sur le marché et favoriser leurs propres sites, services et plateformes au détriment des de ceux des autres. » A-t-il déclaré.

Il est plus que jamais convaincu que le maintien de la neutralité du net est primordial pour l'avenir du Web, des droits de l'homme, l'innovation et le progrès en Europe. Il justifie cela par une étude commanditée par le gouvernement néerlandais en Juin 2013 qui a montré que « la neutralité du net stimule un cercle vertueux entre plus de concurrence, des prix plus bas, une meilleure connectivité et une plus grande innovation, au bénéfice de tous les citoyens, ainsi que les sociétés internet, grandes et petites. »

La neutralité du net pourrait donc permettre à l'Europe d'expérimenter un Internet ouvert comme un moteur de croissance économique et de progrès social.
Pour cela, Tim salue le projet de neutralité du net élaboré par le parlement européen. Il pense, par ailleurs, que « rendre contraignantes les règles de neutralité du net étudiées par l'Union européenne » permettra à l'Europe de profiter du plein potentiel d'un internet ouvert.

Source : Blog de la Commission Européenne

Et vous ?

La lutte pour la neutralité du net pourrait-elle avoir un gain de cause ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Angelsafrania
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 04/02/2015 à 14:34
Le problème pour le parlement européen c'est que les sphères d’influence (lobby) ne sont pas correctement balancés.
Les acteurs du lobby ayant le plus de moyen ne représente que rarement l’intérêt général, donc une minorité (généralement des entreprises) sont sur représenté.
Donc on a autour des parlementaires des sphères d'influence majoritairement minoritaire (joli oxymore) donc ils seront orienté vers des choix complaisant pour une minorité.
C'est déjà mieux qu'en France ou on a aucune vu sur ses sphères d'influence.

Donc si les lobby sont majoritairement dans le camps du on veux faire un max de fric, y'a moyen que l'intérêt général en prenne un coup avec des décisions timide voir des décisions contre productive.
3  0