Newsletter Developpez.com

Inscrivez-vous gratuitement au Club pour recevoir
la newsletter hebdomadaire des développeurs et IT pro

Le cloud computing est-il en train de tuer l'open-source ?

Le , par Katleen Erna, Expert éminent sénior
Débat : le cloud computing est-il en train de tuer l'open-source ?

D'après Andrea DiMaio, membre du Gartner Blog Network -spécialisé dans l'analyse-, l'augmentation de l'utilisation du cloud computing pourrait réduire celle de l'open-source. Bien que les deux soient intimement liés, le buzz médiatique entourant le cloud ferait se braquer toute l'attention mondiale sur lui, au détriment du mouvement open-source qui resterait dans l'ombre. Le recour à ces deux technologies est souvent motivé par des coûts financiers plus faibles.

D'ailleurs, les raisons principales poussant à choisir l'open-source (le faible prix et l'indépendance du vendeur) sont en train de s'évanouir à petit feu : les solutions basées sur le cloud sont en train de devenir moins chères et plus élastiques. En conséquence, on assiste à une perte d'intérêt pour l'un, qui se traduit par un gain d'utilisateurs pour l'autre, puisque les deux sont utilisés pour résoudre le même type de problèmes.

On observe les mêmes tendances sur les marchés où les anciens partisans de l'open-source se tournent aujourd'hui vers le cloud, en invoquant les raisons suivantes :

- Le cloud computing supprime le recour obligatoire (pour tous les systèmes, open-source ou non) à des hardwares d'installation qui sont une ruine autant en termes d'argent que de temps dépensé.

- Le cloud ne nécéssite pas autant de techniciens pour s'occuper de la maintenant qu'un autre système, même open-source.

- Le cloud est rapidement approvisionné et facilement étendu : on peut décider d'installer un cloud provider à neuf heures du matin, et celui-ci sera opérationnel avant midi.

- Le cloud est la manière la plus rapide de se débarasser des coûts de licences Microsoft et IBM.

- Le cloud est davantage politiquement correct que l'open-source, il jouit de plus d'une image possitive associée à l'innovation.

Source : Le blog d'Andrea DiMaio

Que pensez-vous des raisons citées dans cet article et invoquées par les dirigeants pour justifier leur point de vue ?

Quelles seraient les répercussions d'une disparition de l'open-source pour des compagnies comme IBM, Microsoft et Oracle ?

A qui profite l'émergence du cloud ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Stefan C Stefan C - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 12/09/2009 à 8:38
Que pensez-vous des raisons citées dans cet article et invoquées par les dirigeants pour justifier leur point de vue ?

R : Ces arguments sont uniquement valables pour certaines solutions adaptees au cloud, e.g. CRM tout comme Salesforce. Toutes les autres solutions open source restent pratiquement intouchables ( OS , Portals, BI, Dev ). Je ne vois pas le rapport avec le politiquement correct, le cloud est souvent une techno strictement proprietaire et encore souvent liee a certaines appliances/hardware ce qui peut rendre le client tout aussi captif qu'une solution purement proprietaire.

Quelles seraient les répercussions d'une disparition de l'open-source pour des compagnies comme IBM, Microsoft et Oracle ?

R : pour IBM et Oracle ce serait une catastrophe. IBM embarque des bouts d Eclipse un peu partout dans ses solutions a ce jour. Oracle a egalement un tas de reutilisations de briques open source. Microsoft serait le grand gagnant dans cette affaire.

A qui profite l'émergence du cloud ?

Aux solutions 'mutualisables' et 100% web ce qui est une part significative du marche software mais loin d'etre la premiere. J'ai du mal a voir du cloud dans beaucoup de secteurs qui sont typiquement frileux de voir leur donnees trainer sur un site, aussi securise qu'il soit.

Comme d'habitude les analystes de Gartner sortent des etudes commanditees par certains 'sponsors'. Perso je prefere Forrester, ils sont souvent largement plus realistes et objectifs dans leur demarches.
Avatar de Neko Neko - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 12/09/2009 à 9:55
Je pense qu'un point a été oublié. Pour le cloud computing. Il n'y a pas de distribution du programme. La plus importante condition de licence de la GPL saute donc. Il n'y a plus aucune obligation de redistribuer les sources modifiées.
Avatar de TabrisLeFol TabrisLeFol - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 12/09/2009 à 10:49
  • Que pensez-vous des raisons citées dans cet article et invoquées par les dirigeants pour justifier leur point de vue ?


Open Source et Cloud ne sont pas en contradiction mais le c'est vrai que le marketing va peut être jouer la carte du Cloud au détriment de l'Open Source.

Apres indépendance avec le vendeur, c'est du n'importe quoi. Solution propriétaire, open source ou cloud pour l'instant la migration d'une solution réalisant une tache T par un vendeur A à une autre solution réalisant la même tache T mais par un vendeur B demande des ressources.

Il y a très peu de cas ou une migration est transparente. Ce qui aide, c'est les normes, standards donc peu de rapport avec le type de solution.

L'avantage de l'open source concerne la prévisibilité des couts d'entretien. La solution est gratuite et il n'y aura pas de variation (pas comme SAP, par exemple). Pour autant, l'open source est viable que si il y a un très bon support (en général commercial) et si la communauté est stable. Si les solutions propriétaires existent toujours, c'est pour de bonne raisons (comme SAP, par exemple).

  • Quelles seraient les répercussions d'une disparition de l'open-source pour des compagnies comme IBM, Microsoft et Oracle ?


L'open source ne va disparaitre du jour au lendemain. Neko soulève néanmoins un bon point au sujet de la GPL mais l'open source est plus large que la GPL.

  • A qui profite l'émergence du cloud ?


Premièrement, Cloud = Marketing. Donc toute organisation va en profiter si son service commerciale est un peu compétent. Apres, cela suppose la possibilité d'avoir des compétences et des ressources pour mettre en place une infrastructure/architecture scalable et sécurisée... et ça... c'est une autre paire de manche mais qui n'est pas de la responsabilité du service commercial.

Ce sont donc soient des entreprises possédant cette double compétence. Ou alors juste une seule si les deux compétences viennent clairement à ce distinguer sur le marché. (Ce qui suppose des fournisseurs d'infrastructures cloud qui loueront leur services.)

  • Ce qu'il faut retenir


Cloud est en parti un buzz marketing.
Toutes les solutions ne sont pas adaptées au cloud.
Open source n'est pas l'opposé du cloud.
Il est très facile de faire un vendor lock-in avec le cloud.
La sécurité n'est pas un critère qu'il faut négliger.

Oh, et cloud ou pas, ce qui est important pour le client se sont des services modulaires et interchangeables... Rien de nouveau donc : saas. Apres que les services soient réalisés par un alien, des nuages ou Gaia... c'est le problème du fournisseur.
Avatar de nicorama nicorama - En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
le 12/09/2009 à 10:50
Je travaille sur un outil d'éducation en cloud. Il y a dans le secteur Blackboard qui coute quelques milliers de $ par an, destinés aux universités et high schools les plus riches, ou Claroline, Dokeos et autres en open source qui s'installe sur un serveur et fonctionne comme en cloud.

L'open source necessite un prof/it-guy qui installe et maintienne tout ca. Non seulement le coût peut-être similaire, mais surtout il peut y avoir un déficit de compétence. Et quand le prof installe tout ca et qu'il se casse...

Autant je ne comprend pas que des écoles et administration tournent avec MS Office, autant pour le cloud, ça se discute vraiment selon les cas.
Avatar de cf1020 cf1020 - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 12/09/2009 à 16:27
Finalment une solution valable pour tout le monde. Je pense que grace au Cloud Computing, c'est fini les licences super chères et des droits d'accés au logiciel plusieurs fois très douteux.

Si les conditions d'accés au Cloud Computing se maintiennent comme c'est promis, je crois aussi que l'opensource n'aura plus raison d'exister.
Avatar de argonath argonath - Membre averti https://www.developpez.com
le 12/09/2009 à 21:23
Il y a un obstacle majeur à l'émergence d'un cloud computing open source c'est les serveurs... D'autant plus que la politique du géant google est la gratuité pour les particuliers, ce qui fait une concurrence énorme (mais ce ne sera peut être pas toujours le cas )

Mais je pense qu'il va falloir trouver une solution pour avoir du cloud open source, tout simplement parce que l'open source a toujours également profité aux développeurs, qui ont pu faire leurs preuves, réaliser leurs projets, être un moteur d'innovation considérable !

Autre chose... on entend de plus en plus souvent des voix contre l'intrusion de google dans la vie privée, le manque de transparence pour ce qui est de la conservation et de l'utilisation qui est faite de nos données personnelles.

L'Open source s'est définit pendant dix ans (et même plus ) "contre" windows, le leitmotiv c'est de faire les même programmes que microsoft, mais gratuits et plus performants...

ceci ne peux plus tenir, pour la raison qui fait également que microsoft doit s'inquiéter de l'avancée de google comme solution informatique complète.

Il faudra demain faire "contre" google ce qu'on fait aujourd'hui "contre" microsoft... et quoi qu'il en soit... que l'on cesse de faire "contre" et que l'on innove toujours avant les autres, aujourd'hui celà signifie se mettre au travail sur le cloud, combler le retard que l'on a sur google, et innover encore.
Avatar de robert_trudel robert_trudel - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 12/09/2009 à 23:59
Citation Envoyé par nicorama  Voir le message
Je travaille sur un outil d'éducation en cloud. Il y a dans le secteur Blackboard qui coute quelques milliers de $ par an, destinés aux universités et high schools les plus riches, ou Claroline, Dokeos et autres en open source qui s'installe sur un serveur et fonctionne comme en cloud.

L'open source necessite un prof/it-guy qui installe et maintienne tout ca. Non seulement le coût peut-être similaire, mais surtout il peut y avoir un déficit de compétence. Et quand le prof installe tout ca et qu'il se casse...

avec le propriétaire tu as pas besoin de prof/it-guy?
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 13/09/2009 à 21:27
Citation Envoyé par Neko  Voir le message
Je pense qu'un point a été oublié. Pour le cloud computing. Il n'y a pas de distribution du programme. La plus importante condition de licence de la GPL saute donc. Il n'y a plus aucune obligation de redistribuer les sources modifiées.

C'est tout à fait exact. C'est la raison pour laquelle la FSF a créé l'AGPL, qui stipule que la personne qui modifie un logiciel open-source doit rendre disponible ses modifications dans les mêmes conditions que la GPL, mais en plus, également si le logiciel est mis à disposition sous forme de service en ligne. De nos jours, c'est donc la licence à privilégier si on veut préserver la liberté du code.
Offres d'emploi IT
Développeur passionné de python web H/F
Mobiskill - Ile de France - Paris (75000)
H/F-DBA oracle
Sogeti - Régions - Ouest - Poitou Charentes - Niort (79000)
Developper web front-end
VisionMark - Ile de France - Paris (75008)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil