Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un groupe de hackers pro-russe revendique le piratage de sites gouvernementaux allemands
En représailles au soutien de Berlin au gouvernement de Kiev

Le , par Michael Guilloux

0PARTAGES

1  0 
,
l'attaque a été menée en représailles au soutien de Berlin au gouvernement de Kiev

Des sites gouvernementaux allemands, y compris la page de la chancelière Angela Merkel, ont été piratés ce mercredi dans une attaque revendiquée par un groupe exigeant la fin du soutien de Berlin au gouvernement ukrainien. L'attaque a eu lieu peu de temps avant la rencontre entre les dirigeants ukrainien et allemand.

Selon le porte-parole de la chancelière, Steffen Seibert, les autorités ont pris des contre-mesures, mais n'ont pas réussi à stopper l'attaque. Les écrans ont donné des messages d'erreur aux internautes rendant ainsi les sites régulièrement inaccessibles depuis la matinée du mercredi. Pour les responsables des services de renseignement allemands, il s'agit de la première attaque prolongée avec succès sur les sites Web du gouvernement.

Elle a été menée avec environ 3 000 assauts de pirates dans le but de surcharger les serveurs des sites web du gouvernement allemand. Ces sites comprennent des informations générales, des discours et des podcasts de la chancelière et de l'information des administrations publiques, qui sont utilisés par les journalistes et le public.

L'attaque, qui a également affecté le site Web du ministère des Affaires étrangères, est survenue juste avant une rencontre à Berlin entre le Premier ministre de l'Ukraine Arseni Yatseniuk et le président allemand Joachim Gauck.

Dans une déclaration, un groupe se faisant appeler CyberBerkut a revendiqué le piratage des sites allemands : « CyberBerkut a bloqué les sites Web de la chancelière allemande et du Bundestag (maison basse du Parlement) », a déclaré le groupe sur son site.

L'attaque des sites gouvernementaux allemands par CyberBerkut vise à dissuader Berlin de continuer à prendre position en faveur du gouvernement de Kiev dans le conflit contre les séparatistes armés dans l'est de l'Ukraine. En effet, l'Allemagne a été un fervent partisan de Kiev dans sa confrontation avec la Russie dans ce conflit.

Dans sa revendication sur son site, le groupe de pirates lance « un appel à tout le peuple et au gouvernement de l'Allemagne à arrêter le soutien financier et politique au régime criminel à Kiev, qui a déclenché une guerre civile sanglante ».

Source : Reuters

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jerbic
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 10/01/2015 à 23:50
Des pirates ou des employés de l'état .. affaire a suivre !
1  0 
Avatar de DarkHylian
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 09/01/2015 à 11:42
J'en pense que si ces pirates sont plus que des pro-russes, c'est un nouveau conflit diplomatique qui va naître...
Quand aux pirates, ils feraient bien de se renseigner sur qui a déclencher une guerre sanglante.

Même si en Europe, beaucoup ont tendance à soutenir Kiev (pour des raisons égoïstes ?), on ne sait toujours pas ce qu'il se trame vraiment derrière.
Il y a toujours le problème de l'OTAN aux portes de la Russie, la Russie de Poutine qui ressemble de plus en plus à la Russie des Tsars, l’ingérence de la Russie dans la crise Ukrainienne (quand on envoie des soldats sans bannières dans un pays voisin, c'est de l’ingérence belliciste).
Quand t'as une partie du monde qui appelle à la diplomatie, l'autre qui fait la sourde oreille, ça devient compliqué, et se retrouver en état de guerre mondiale juste pour une "guerre civile", c'est peut-être un peu poussé, mais vu les tensions dans le monde, ça risque de se produire.

Ensuite, on n'ose pas trop affirmer nos positions à cause de la grosse tension mondiale qui règne en ce moment d'une part, et d'autre part, le nucléaire dont on a peur de l'impact final, mais on sait que des gens mal intentionnés pourraient passer outre les conséquences pour montrer qu'ils ont la plus grosse...

Bref, pour moi, la situation Ukrainienne n'est rien de plus que le reflet de ce qui se passe dans le monde : une partie qui veut se détacher de l'emprise d'un puissant, pendant que l'autre partie veut absolument rester avec. (qui a dit que l'U.E. était en train de suivre cette même voie ? )
1  1