Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

CNN sacre les 10 meilleurs chefs d'entreprise de l'année 2014
Les PDG d'entreprises technologiques occupent 7 places sur 10

Le , par Stéphane le calme

0PARTAGES

1  0 
CNN a entrepris de nommer le top 10 des meilleurs PDG qui ont marqué l’année 2014. En tête de liste figure Tim Cook, le numéro un d’Apple. « Apple est à nouveau la prunelle des yeux de Wall Street et c’est la raison pour laquelle Tim Cook est notre choix du meilleur PDG pour l’année 2014 ». Une raison qui est compréhensible si on se base sur le fait que cette branche de CNN (CNN Money) traite exclusivement des faits relatifs aux rapports entre le monde des affaires et la technologie, les marchés mais surtout les finances.

CNN remarque que la valeur des actions de Cupertino est en hausse de 40% cette année en grande partie grâce au lancement des derniers iPhone, du service de paiement sans fil Apple Pay mais également de l’engouement autour de sa montre connectée qui est attendue en 2015. « Cook a sans doute eu le poste de PDG le plus difficile d’Amérique. Il a dû convaincre des sceptiques qu’Apple pouvait encore innover après la mort de Steve Jobs. Il a prouvé à tous ces opposants qu’ils avaient tort ».

Pourtant, d’autres arguments peuvent aussi comme le refus de plier sous la pression faite par Carl Icahn depuis la fin de l’année dernière, le milliardaire avait entrepris d’acheter des actions Apple en août et a demandé à Apple un lancement immédiat d'un programme de rachat d'actions de grande envergure au prix unitaire de 525 dollars, pour un total de 150 milliards de dollars. Nous pouvons aussi penser à ses diverses tentatives pour l’égalité qu’elle soit raciale, sexuelle ou autre : d’ailleurs, il a admis publiquement être homosexuel.

Il faut aussi voir du côté des produits qui ont été lancés comme les deux mises à jour majeures de ses systèmes d’exploitation que sont OS X Yosemite et iOS 8, un partenariat solide signé avec IBM sur les entreprises avec un catalogue d’applications et plus encore. C’est également Tim Cook qui a recommandé l’acquisition de Beats Electronics.


En seconde position se place John Chen, le PDG du canadien Blackberry. Malgré une année 2013 difficile qui l’a contraint à supprimer près de 40% de ses effectifs (4 500 postes) suite à des pertes énormes (une perte de près d'un milliard de dollars au second trimestre de son exercice) et des rumeurs quant à la possibilité de rachat par d’autres sociétés technologiques comme Facebook, Microsoft ou encore Lenovo, Blackberry semble renaitre de ses cendres.

Ce mois-ci, pendant une conférence téléphonique, John Chen annonçait que l’entreprise travaille en collaboration avec Boeing pour finaliser un smartphone autodestructeur basé sur l'OS Android. Utilisant la plateforme BlackBerry Enterprise Service (BES 12), Boeing Black est conçu pour fonctionner sur toutes les autres principales plateformes mobiles à savoir iOS, Windows Phone et celle de BlackBerry. En septembre dernier, lors d’une conférence à Toronto, Blackberry a dévoilé Passport, son nouveau téléphone haut de gamme orienté vers les professionnels.
En clair, le Canadien est loin d’avoir abdiqué et son PDG a lentement stoppé son hémorragie en orientant désormais la politique de la maison sur le logiciel au lieu de chercher à gagner des parts de marché sur le mobile à tout prix. Les parts ont connu une hausse de 35%, les investisseurs peuvent donc pousser un grand ‘ouf’ de soulagement.


Le troisième et non des moindres est Satya Nadella, PDG de Microsoft. Le successeur de Steve Ballmer a changé la stratégie de Microsoft et a opté pour le « cloud first, mobile first », tout de suite applaudi par les investisseurs de l’entreprise. Il a lancé de nombreux produits sur des plateformes concurrentes comme sa suite bureautique Office sur iOS et Android et a proposé de nombreuses fonctionnalités sur Azure, le Cloud de Microsoft pour le rendre aussi compétitif que ce que propose la concurrence. La valeur d’une action de Microsoft a augmenté de 26%. Pourtant, ce succès a été entaché par une de ses déclarations : le numéro un de Microsoft a estimé que les femmes ne devraient pas se battre pour une augmentation de leur salaire et qu’elle devrait plutôt faire confiance au système et que cela leur conférerait un « bon karma ».

La quatrième et la cinquième place sont occupées par des femmes, Mary Barra le PDG de General Motors (quatrième) et Marissa Mayer celui de Yahoo ! (cinquième). John Legere, le PDG de T-Mobile s’octroie la sixième place tandis que le numéro un de HP, Meg Whitman le suit en s’offrant la septième position, même si la valeur de ses actions a grimpé de plus de 40% en 2014. Les trois autres PDG dans la liste quant à eux n’opèrent pas dans le secteur technologique.

Source : CNN money

Et vous ?

Que pensez-vous de ce classement ? Quel chef d'entreprise auriez-vous mis dans ce top 10 ? Pour quelles raisons ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !