Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le service de renseignement britannique en difficulté depuis les révélations de Snowden
Un quart des gangs criminels échappent à la surveillance

Le , par Amine Horseman

306PARTAGES

3  0 
Des membres anonymes du service de renseignements du gouvernement britannique, aussi connu sous l’appellation Government Communications Headquarters (GCHQ), déclarent qu’il est maintenant plus difficile de traquer les criminels après les révélations d’Edward Snowden, ex-consultant de l’agence de sécurité nationale des États-Unis (NSA).

Selon l’article du Daily Telegraph qui était à l’origine de l’information, les fichiers secrets divulgués l’année dernière par Snowden ont été accueillis à bras ouverts par les organisations criminelles qui dès lors, ont changé leurs méthodes de communication, et échappent désormais à la surveillance du service de renseignement britannique.

« Snowden a endommagé notre travail », aurait déclaré un officier de la sécurité britannique aux journalistes du Daily Telegraph. « Les criminels sont passés à des moyens de communication plus sécurisés et nous ne sommes plus en mesure d’aider la NCA (National Crime Agency) ». Selon eux, ces hors-la-loi utilisent des algorithmes de chiffrement très avancés, qui nécessitent plusieurs semaines à leurs experts pour les déchiffrer. De plus, ces organisations underground se mettent au « dark web » pour brouiller les pistes.

En effet, nous savons maintenant que les agences gouvernementales espionnent de près les internautes. De plus en plus de personnes sont tentées par les services et moyens permettant de préserver l’anonymat. Le plus connu étant le réseau Tor qui utilise une technique de routage particulière pour brouiller les pistes, ce qui intéresse beaucoup les journalistes et les utilisateurs soucieux de garder au secret leur identité, mais aussi, les criminels et les organisations terroristes.

Ce réseau a été pendant un long moment synonyme de sécurité et respect de vie privée. Pourtant, il a subi dernièrement plusieurs attaques qui font douter de sa capacité à garder réellement l’anonymat. Par exemple, lors d’une récente opération gouvernementale sur ce réseau, plus de 400 sites illégaux ont été fermés et 17 cybercriminels arrêtés dans un effort de 16 pays européens en collaboration avec le FBI et la HSI, le tout coordonné par le Centre Européen de Cybercriminalité (EC3), dont le chef, Troels Oerting, a déclaré que « cette fois, nous avons frappé des services underground utilisant Tor où, pendant une longue période, les criminels se croyaient hors de portée […] Nous pouvons maintenant montrer qu'ils ne sont ni invisibles ni intouchables. Les criminels peuvent courir, mais ils ne peuvent pas se cacher, et notre travail continu ».

Pourtant, les sources du Daily Telegraph assurent que plus d’un quart des gangs et organisations criminelles ont échappé à la surveillance du service de renseignements britannique après les révélations d’Edward Snowden en 2013 sur les méthodes d’espionnage utilisées par la NSA et le GCHQ, ce qui semble contredire les déclarations de Troels Oerting.

Source : Daily Telegraph

Et vous ?

Que pensez-vous de ces annonces contradictoires des différentes agences gouvernementales ?

Les révélations de Snowden étaient-elles une bonne ou mauvaise chose ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Carhiboux
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 24/12/2014 à 11:31
Citation Envoyé par Amine Horseman Voir le message
Que pensez-vous de ces annonces contradictoires des différentes agences gouvernementales ?
Chacun voit midi à sa porte. Les révélations de Snowden ont fait prendre conscience à tout le monde que les communications étaient surveillées. Et donc forcément, des gens malhonnêtes en ont aussi pris conscience. D'où une plus grande difficulté à faire leur travail sous cette forme là.

Citation Envoyé par Amine Horseman Voir le message
Les révélations de Snowden étaient-elles une bonne ou mauvaise chose ?
Une bonne chose. Il n'est pas concevable qu'un état, ou pire, un état dans l'état, puisse avoir accès à toutes les informations privées des individus. Dans un monde idéal, on pourrait objecter que ce n'est pas un problème. Mais nous ne sommes pas dans un monde idéal, c'est justement pour cela qu'il y a des criminels. Et parce que personne, et je dit bien personne, n'est parfait, que donner trop de pouvoir à une agence qui ne rends presque pas de comptes est dangereux. Car aussi vertueux qu'ait été pensé les choses, rien ne dit qu'il n'y aura pas une utilisation malhonnête de ces données.

En fait, on sait même qu'il y a des utilisation malhonnêtes de ces données, notamment dans le cadre de l'attribution de gros contrats pour les compagnies américaines et britanniques.
6  0 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 25/12/2014 à 6:09
Me semble un peu en retard d'une guerre, ce service de renseignements. Depuis qu'on a inventé les clés asymétriques (avant une clé monolithique était critiquable dans la mesure où, si on pouvait la passer au destinataire en toute sécurité, on pouvait aussi passer le message non chiffré) la sécurité de contenu est acquis si on s'en donne la peine. Restait les métadatas (qui communique avec qui même si on ne peut rien dire du contenu de l'échange). Un peu plus complexe car il faut bien que cela parte d'une IP pour arriver à une autre IP. Finalement on s'est rappelé la technique des "nègres marrons" (fuyant leur esclavage) qui passaient une rivière pour semer le flair des chiens. Et on a alors inventé les sites anonymiseurs. Si l'un est possiblement compromis il suffit d'en enfiler trois à la suite pour être sécurisé. Techniques qui ne sont pas complètement d'hier. On peut même dire qu'elles sont nées avec Internet qui est, on le rappelle, un réseau conçu pour les militaires avec des options de sécurisation.

Après la question des "criminels" ou des "terroristes" n'est plus qu'une conception politique du moment.



[URL="http://missiontice.ac-besancon.fr/college_du_plateau/IMG/jpg/afficherouge-3.jpg"]

Par exemple on empêche aux honnêtes gens d'acheter une arme sportive ou défensive pour "lutter contre la violence" alors que les bandes violentes disposent de toutes les kalachnikovs qu'elles désirent. Je préfère la belle phrase, éminemment dialectique, "La liberté est le crime qui contient tous les crimes, c'est notre arme absolue".
0  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 29/12/2014 à 11:57
C'est sûr, dans un monde totalitaire où tous les individus sont sous surveillance rapprochée, il y aurai moins de crimes
Ces déclarations sont une vaste blague
Messieurs les policiers, faites votre job en respectant la vie des honnêtes gens
Priver l'intégralité des utilisateurs du web de leurs libertés fondamentales pour vous facilité la vie n'est pas une solution et ne le sera jamais

Citation Envoyé par Amine Horseman Voir le message
Les révélations de Snowden étaient-elles une bonne ou mauvaise chose ?
C'est une excellente chose
Au moins, maintenant, les Etats ne peuvent plus prétendre ne pas savoir
0  0