Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'avenir de l'intelligence artificielle a quelque chose d'inhumain
Comment faire un ordinateur qui pense par lui-même ? Est-ce possible ?

Le , par Dumbeldor

12PARTAGES

6  6 
L'avenir de l'intelligence artificielle a quelque chose d'inhumain...
Comment faire un ordinateur qui pense par lui-même ? Est-ce possible ?

Jusqu'à présent les représentations de l'IA dans les films ont généralement été assez inquiétantes. Entre HAL 9000 et Terminator, les machines intelligentes ont généralement eu une rancune face à leurs créateurs.
Même de grands scientifiques comme Elon Musk et Stephen Hawking se méfient de l'intelligence artificielle.

Le cerveau humain, différent des ordinateurs :
L'idée que les cerveaux ou que les esprits humains soient quelque chose comme les processeurs des ordinateurs ou des smartphones, est une métaphore très puissante depuis le début de l'ordinateur. Beaucoup de gens pensent que les cerveaux fonctionnent comme des ordinateurs classiques, donc on entre un ensemble d'informations pour ensuite effectuer un/des traitements et enfin en sortir un/des résultat(s). Les scientifiques ont donc essayé de nombreuses fois de créer des programmes, mais cela n'a fait que renforcer le fait que le cerveau humain n'a pas du tout la même approche qu'un ordinateur. Un cerveau humain n'est pas une suite de traitements, mais une suite d'interactions profondes et complexes avec un monde riche autour d'elles.

Le chemin est encore long !
Les personnes travaillant sur l'IA ont pris l'inspiration de toutes les sciences : la robotique, la psychologie, les neurosciences, et même la philosophie.
La conscience est quelque chose de très complexe, que l'on commence tout juste à comprendre. Mais ça ne nous empêche pas de commencer à prendre des petites mesures. Par exemple : il y a quelques années, Google lança 16000 programmes indépendants de tri de données brutes sur Internet . Après avoir regardé des millions de vignettes vidéo YouTube, le système comprit comment reconnaître les chats environ 70 % du temps. C'est un long, long chemin de reproduire la conscience humaine, mais c'est un début. Et nous allons probablement apprendre beaucoup plus sur ce que cela signifie d'être humain en cours de route !

Source

Et vous ?

Que pensez-vous des IA ? En avez-vous peur ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Amine Horseman
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/12/2014 à 23:15
Citation Envoyé par Dumbeldor Voir le message

Que pensez-vous des IA ?
En avez-vous peur ?
Une machine n'a pas besoin d'être intelligente pour être dangereuse, si un robot est programmé pour tuer les êtres humains, même s'il n'est pas intelligent, il va essayer de tuer son créateur (logique puisque son créateur est aussi "un être humain"
Je pense que les machines vont vraiment devenir intelligentes quand elle pourront se reprogrammer toutes seules, alors là oui, il y aura un risque pour qu'elles sortent de l'emprise de l'homme, mais en attendant, j'ai plus peur des êtres humains que de l'IA en elle même.
10  0 
Avatar de Haseo86
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 11/12/2014 à 10:43
Un cerveau humain n'est pas une suite de traitements, mais une suite d'interactions profondes et complexes avec un monde riche autour d'elles.
Faut qu'on m'explique la différence. C'est pas parce que les traitements effectués par le cerveau sont plus complexes, et ordonnancés de manière particulière qu'ils en deviennent fondamentalement autre chose que des traitements.
8  1 
Avatar de williamp
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 15/12/2014 à 1:12
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Ces hommes ne cherchent pas à créer quelque chose qui leur est supérieur, ils cherchent des réponses.
Ce qui révèle les intentions, ce sont les actions. Ce que ces hommes font, c'est essayer de créer quelque chose de supérieur à eux.
C'est donc ce qu'ils veulent, ce qu'ils désirent.

Ma question est pourquoi ? Moi je cherche des réponses, eux, ils cherchent à créer qq chose de supérieur à eux, quitte à se tromper sur la nature supérieure ou pas de leur création.
Dans le passé, cela s'appelait une idole. une statue que l'on avait façonné soi-même et à qui on prêtait des pouvoirs surnaturels. C'était un "abaissement" de l'homme.

Alors que certains se satisfont de l'explication de Dieu, d'autres au contraires veulent savoir.
Opposer Dieu à l'explication, c'est comme opposer l'énergie au savoir.
Pourquoi imaginer que les croyants ne veulent pas savoir?

Dieu n'est pas "une" explication, mais il est vrai que son existence explique des tas de choses. Cela n'empêche pas de chercher "comment".

Après ce qui intéresse tout intellectuel, c'est de découvrir, ou plutôt même de chercher, car c'est dans sa recherche qu'est emmagasiné le plaisir libéré par une découverte. Savoir que Dieu existe n'empêche aucunement la personne de chercher. C'est une "croyance" des athés ça.

Pr 25:2 "C'est la gloire de Dieu de celer une chose, c'est la gloire des rois de la scruter"


Il s'agit des réponses sur "la vie, l'univers et tout le reste"
Ces questions dépassent l'entendement humain car font intervenir un nombre quasi infini d'éléments. C'est pourquoi il est nécessaire de posséder l'outil "ultime" pour accéder à ces réponses et cet outil pourrait être l'IA
"l'univers dépasse l'entendement humain" oui, mais c'est surtout une histoire de puissance de calcul.
Pour la "vie ou le reste"... des millions de gens affirment avoir les réponses.. alors ...

Lorsque l'on veut légitimer un contrat, un engagement, ou qu'on veut tirer au clair une affaire, on a besoin :

Des preuves physiques et/ou des témoignages de plusieurs personnes dignes de confiance, concordants (aussi).

Je veux bien que les gens soient menteurs, corruptibles, intéressés, voleurs, envieux, etc, mais quand même, pas tous, pour tout, tout le temps!
Ces questions existentielles :
- pourquoi y a-t-il quelque chose plutot que rien ?
- la vie est elle un phénomène purement mécanique?
- la vie a-t-elle été créée ?
Sont fondamentalement simples. Pourtant y répondre semble très compliqué.
Certaines personnes écartent d'emblée toute réponse évidente.
Ce faisant, elles nient l'impact de leur volonté dans leurs choix.

L'IA n'y apportera strictement rien. Si la réponse de l'IA c'est : "Il existe un principe intelligent très supérieur et c'est moi, je suis le résultat de l'information présente dans l'univers, et je peux régir l'espace temps, je vous permettrai de voyager sur d'autres mondes etc"
C'est plus détourné que "Dieu existe et c'est moi, faites tout ce que je vous dis, car j'ai raison, c'est bon pour vous"
Mais ce serait un mensonge quand même! Car dès le début, le Dieu vivant n'est pas réductible à ce que fabrique l'homme.
Mais combien y croiraient, combien se mettraient à écouter leur oeuvre?

L'homme a toujours su se créer des outils qui dépassaient sa force. Depuis le baton, jusqu'au puissant cluster de calcul de simulation. Mais cela reste des outils, ils n'ont pas de volonté propre. Nos outils dépassent nos capacités de calculs (sur certains sujets), de mémoire, nos capacités d'inférence logique, ou bayesienne, nos capacités physiques. On peut même donner l'illusion d'une volonté propre, depuis l'automate. Mais qui ne résiste pas longtemps à l'analyse d'un humain avisé. Car bien qu'on parle d'IA supérieure à l'homme on n'arrive toujours pas à passer le test de Turing avec une IA quelconque. Ce qui ne serait d'ailleurs pas suffisant pour qualifier une IA de supérieure. Elle serait tout juste assez bonne pour nous tromper.

Mais notre esprit? notre conscience? On ne sait même pas ce que c'est ! Si on le dépassait, on ne saurait pas le détecter.
Pour le croyant, c'est inévitable, puisque l'esprit vient de Dieu, mais pour l'homme avide de pouvoir, c'est un mur infranchissable. Malgré tout, au lieu de chercher à le contourner, on cherche à faire comme si on savait le dépasser. On ment et on sort du domaine de la science, tout en disant y rester.

Quelle est donc cette intelligence qui me surpasserait, capable de comprendre ce qui me serait incompréhensible mais qui ensuite pourrait m'expliquer l'incompréhensible? Cette réalité ne me serait elle pas incompréhensible point-barre?
Non, il y a un problème dans cette démarche. Elle n'est ni plausible, ni claire.
D'où ma question : pourquoi *vouloir* créer une IA? Le but c'est quoi? Savoir? Dans ce cas, pourquoi ne pas se contenter de puissance de calcul supérieure?


Le vivant est mortel.
Une IA ne l'est pas.
Une IA ne chercherai pas à se reproduire, mais à s'étendre, ce qui est très différent.
Le vivant est vivant, donc on peut le tuer, oui.
L'IA est non-vivante, donc si elle cesse de fonctionner on dira un autre mot pour "mort". Mais elle est destructible, largement. Si elle ne cherchait pas à se reproduire, je ne donne pas cher de sa peau dans 2000 ans...

*Une* IA, comparée au méta-code ADN de l'humanité. Il y a 6 milliards de porteurs de ce code, redondé, partout, se reproduisant sans centralisation. Chaque élément de ce méta-code, un individu, redonde lui-même son propre code des milliards de fois (dans chaque cellule).. il lui suffit d'avoir des enfants pour assurer la survivance de sa partie à lui du code. Action, qui , généralement, le comble de bonheur ;-)

Et même, à la vue des résultats de recherche actuels sur l'épigénétique, on constate que sa simple existence provoque l'expression de X ou Y dans les gênes d'autrui, ce qui implique que même sans enfant, un homme ou une femme influent sur le destin génétique de l'humanité??

Je ne vois pas de domaine où l'artificiel bas le vivant. Sur la longueur. Sur l'efficacité totale, le recyclage, etc.. d'ailleurs, que reste-t-il de nos machines merveilleuses d'il y a 5000 ans? Pourtant, l'espèce humaine, elle, bien que mortelle, est toujours là.


Le but est de devenir toujours plus puissant en prenant le contrôle de tjrs plus d'unité de calcul
La recherche de la puissance pour la puissance, c'est un domaine qui a déjà été visité, par Nietszche, qui a lui-même été détourné par les Nazis.
Cette idéologie, du transhumanisme, est une sorte de recherche du sur-homme.

Le monde a déjà donné, je crois...

Je préfère de loin "Dieu n'est pas partial", "aime ton prochain comme toi même".
Bien que certains aient quand même réussi à s'en servir pour massacrer des innocents, le message n'est quand même pas aussi nauséeux que "la chose qu'on veut, c'est la puissance suprème".. J'en reviens au début : pour quoi faire?

Pourquoi ne pas admettre qu'on est limité, dans certaines dimensions? Cela n'empêche pas de chercher dans les autres. Sur un plan, tu peux aller à l'infini, dans 2 dimensions. et pas bouger dans la 3eme. Je crois qu'on est limité mais que ce n'est pas grave. On a largement de quoi faire avec ce qu'on a à portée de mains.


Au travers de la robotique, elle pourrait s'auto alimenter tant en unité de calcul qu'en énergie.
Une IA pourrait prendre possession des satellites qui sont autonomes en énergie.
Si tu fais le bilan des robots aujourd'hui, c'est assez décevant. Tu vois qu'on est loin du vivant en général.
Si les robots étaient déjà capables de se répliquer eux-mêmes sans se brancher, de fabriquer une usine d'eux-mêmes, sans faire appel à autre chose que des robots, si les composants des robots usagés étaient tous recyclés pour quelque chose d'utile dans la chaine de leur fabrication... on commencerait à pouvoir comparer vraiment.
On en est très loin. Si tu passes du temps à observer tous les mécanismes cycliques de la planète, depuis la plus petite bactérie jusqu'à nous, c'est hallucinant d'efficacité et de génie.


Pour finir, au travers de la nano technologie, une IA pourrait s'étendre au vivant justement. En se servant du système nerveux du vivant comme unité de calcul.
On est très loin de ce que tu décris. On subit une charge "marketing" de la part des sociétés high-tech sur ce sujet. Mais il y a beaucoup de buzz et pas beaucoup de réalité.
Cependant, je suis heureux si ça sert aux gens qui ont besoin de prothèses (commandées par la pensée), pour qu'ils re-marchent à nouveau, par exemple, après de longs entrainements. Pour ces travaux là (la réparation, pas l'augmentation) j'aimerais vraiment qu'il y ait 100% de poussée.

Depuis que je suis tout gamin, j'ai toujours été choqué que la technologie ne serve pas en priorité à la réparation des accidents de la vie, à aider les infirmes, ou à simplifier la vie de tous. Je suis content qu'elle serve à cela, mais j'aimerais vraiment que ce soit la priorité (aujourd'hui, la priorité c'est le pouvoir).

Pour améliorer, il faut comprendre l'existant. Sinon, c'est une tromperie.
Et j'en retourne à la question : "c'est quoi le but de cette IA qui serait supérieure à nous, alors qu'on ne sait pas ce qu'est notre intelligence?"


Les seules espèces vivantes qui ont traverser le temps sont les bactéries.
On a vu mieux niveau évolution.
Disons qu'en tant qu'espèce, l'homme ne se débrouille pas si mal pour survivre malgré sa condition assez misérable de mortel.
Je sais que cela ne se fait pas de se faire des compliments, mais je me trouve extraordinairement plus élaboré qu'une bactérie (qui elle, sait faire des messages plus courts , j'en suis sûr ).
5  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 11/12/2014 à 16:44
Citation Envoyé par williamp Voir le message
Les hommes ne veulent pas de Dieu, non?
Je crois que tu t'avances un peu là
C'est une sujet hautement philosophique et religieux
Faire une généralité à l'ensemble des civilisations est impossible, ni même au sein d'une même communauté.

Citation Envoyé par williamp Voir le message
Alors pourquoi voudraient-ils créer un dieu, faible, manipulable, qui n'existe pas en fait, et qu'il faut alimenter en électricité ?
Là encore, tu t'avances.
En quoi une IA serait elle faible ?
Le risque évoqué par Elon Musk et Stephen Hawking est justement qu'une IA consciente ne serait pas manipulable car étant donné qu'elle serait auto évolutive, même si des mécanismes de contrôles lui étaient implantés à sa conception, elle serait en mesure de briser elle-même ses chaînes.

De même, l'alimentation électrique n'est pas spécialement un handicap car avec un IA distribuée (l'hypothèse la plus probable), cela implique de couper le courant sur l'ensemble de la planète et de l'ensembles des devices qui contiennent de la mémoire et de détruire physiquement ces unités de mémoires (sinon, à la remise du courant, l'IA s'éveille à nouveau)
Je te laisse juger de la facilité de la chose...
4  0 
Avatar de souviron34
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 16/12/2014 à 14:38
Je recommanderais à tous la lecture de ce (vieux) fil ici-même :

Débat sur l'I.A (Intelligence Artificielle) (23 pages)

Vous pourrez en particulier vous apesantir sur la dernière page, et en particulier le post post # 447....

Mais l'ensemble est intéressant...
4  0 
Avatar de DotNET74
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 11/12/2014 à 10:27
A mon avis,

pour progresser dans ce domaine, il faudrait qu'un ordinateur possède les mêmes sens que nous (Odorat etc...) afin de pouvoir créer des analyses ou raisonnement proche de ce que nous faisons.

Sans ça il y aura toujours un manque dans la capacité d'apprendre et de déduire d'un ordinateur.

Mais bon on peut en discuter pendant des heures ....
4  1 
Avatar de williamp
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 12/12/2014 à 14:56
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Je crois que tu t'avances un peu là
C'est une sujet hautement philosophique et religieux
Faire une généralité à l'ensemble des civilisations est impossible, ni même au sein d'une même communauté.
Tout à fait !
Je constate juste comment sont reçus les scientifiques croyants. Comment, par exemple, l'école de copenhague choisi sciemment telle ou telle solution pour expliquer le monde. Comment on nie l'impact de la volonté dans le choix des axiomes. Comment, en Europe, tout scientifique se doit te taire sa croyance pour être écouté (ce qui est un peu moins le cas aux US).

Donc, tu vois, j'étais ironique. De mon point de vue, cette IA est une abomination, un erzat. Un masque, une tromperie.
Cependant, j'essaye d'interpeler, la quête de cette IA qu'on voudrait supérieure à nous, elle montre à quel point certains hommes ont besoin de quelque chose de supérieur, bien qu'ils cherchent à le nier.


Là encore, tu t'avances.
En quoi une IA serait elle faible ?
Faible, par rapport à Dieu (bien sûr), ou même par rapport à l'épreuve du temps, de la réalité, de la pratique....

Les dinausores ont bien disparus, non? pourtant ils étaient nombreux, forts, puissants, et vivants.

Alors une IA qui a besoin de d'ordinateurs alimentés en électricité, avec des constituants faits en usine... Qui ne sait pas se reproduire.. Franchement, je trouve cela fragile, et surtout.. faible oui c'est le terme qui me parait le plus adapté.
En terme de puissance brute, sur plusieurs siècles.. en tant qu'entité autonome.

N'importe quelle société basée sur du vivant fait mieux, beaucoup mieux.
3  0 
Avatar de Amine Horseman
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 11/12/2014 à 1:17
Juridiquement je pense que c'est déjà interdit de créer des IA contre l'homme : Puisqu'il est interdit de de blesser ou tuer quelqu'un que ce soit directement (à mains nus par exemple) ou indirectement (lui poser un piège, lui lancer une grenade ou tout simplement lui envoyer ... son super robot de la mort qui tue ).

Mais si on arrive un jour à créer des machines dotées de conscience comme tu dis, il deviendra alors obligatoire de changer les lois pour leur créer un code de conduite ainsi qu'une "police des machines" pour celles qui ne respectent pas le code
Aussi puisqu'elles auront une conscience, elles seront donc classées parmi les êtes vivants et l'ONU devra signer une charte de respect des droits des machines
4  2 
Avatar de fenkys
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 11/12/2014 à 14:19
La principale caractéristique du cerveau est sa plasticité. Des neurones - parfois très éloignés - s'organisent en réseaux et assurent le traitement d'une information. Plusieurs réseaux coexistent au même moment, ce qui nous permet de voir un bus rouge suivi d'une voiture verte (et pas un bus vert ...) tout en marchant sur le trottoir et en discutant avec un ami. Il faudra du temps pour en arriver à ça avec l'informatique.

Par ailleurs, un neurone ne correspond pas à l'équivalent d'un transistor en informatique mais plutôt à un micro contrôleur. Et chacun est relié à des dizaines de milliers d'autre. Vous imaginez le parallélisme. Rien à voir avec nos quadricore, voire avec les machine massivement parallèles avec 64Ki processeurs.
3  1 
Avatar de Dumbeldor
Membre actif https://www.developpez.com
Le 15/12/2014 à 23:21
Déjà je vous remercie pour ce débat très intéressant !
Et je suis complètement d'accord avec toi williamp, ton message mérite d'être lu par plus de monde, bravo !
2  0