Windows 10 : lancement programmé pour la fin d'été ou début d'automne 2015
L'OS accessible aux développeurs en début d'été

Le , par Hinault Romaric

22PARTAGES

0  0 
Microsoft vient de fournir de nouveaux détails sur le calendrier de publication de la prochaine version de son système d’exploitation Windows 10.

C’est à l’occasion d’une conférence technologique organisée par Credit Suisse que Kevin Turner, directeur des opérations chez Microsoft a affirmé que la firme mettra à la disposition du grand public Windows 10 vers la fin de l’été ou au plus tard au début de l’automne.

Le plan présenté par Turner s’aligne presque avec celui qui avait déjà été présenté par Terry Myerson, le responsable des systèmes d’exploitation chez Microsoft.

D’après Turner, Microsoft présentera l’expérience de Windows 10 pour le consommateur au début du printemps 2015 et sortira une mouture pour les développeurs en début d’été. Il s’agira probablement d’une RTM de l’OS, pour permettre à ceux-ci de tester et préparer leurs applications avant la sortie grand public de l’OS.




D’ici là, plusieurs autres informations seront dévoilées sur l’OS. Il s’agit notamment d’un événement qui aura lieu en début janvier, au cours duquel Microsoft sortira la Consumer Preview de Windows 10, qui sera accessible à un public plus large afin de multiplier les tests.

Elle pourrait être étiquetée January Technical Preview (JTP) et sera suivie dans un mois de la « February Tech Preview », puis en mars de la « March Tech Preview », ainsi de suite.

Pour rappel, Windows 10 ouvrira une nouvelle ère pour Windows. Microsoft offrira un OS qui sera adapté à tous les appareils, des consoles Xbox aux PC en passant par les téléphones, les tablettes et petits objets connectés. Sur chaque dispositif, l’OS offrira une expérience sur mesure.

Dans le registre des nouveautés, on note le retour du menu Démarrer, le support du mode « fenêtré » pour l’exécution d’applications du Windows Store (applications Modern UI) dans une fenêtre du bureau, l’intégration des bureaux virtuels, du bouton « Task View », d’un gestionnaire de paquets OneGet, d’un centre de notifications, et bien plus [Voir section : « Retrouvez le dossier complet de la rédaction »].

Pour tester Windows 10, il vous suffit de rejoindre le programme Windows Inside et télécharger une image ISO du système d’exploitation.

Source : Présentation de Kevin Turner

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de tomlev
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 19/12/2014 à 11:46
Citation Envoyé par imikado Voir le message
C'est pour vous et autres beta testeurs que je dis ça, comme signalé dans une précédente news, vous savez qu'il y a un keyloguer permettant d'enregistrer au mieux le contexte d'utilisation de cellel-ci, ce n'est pas un secret.

Après, c'est à vos risques et périls
Si vous voyez dans quelques mois des utilisations frauduleuse de votre CB, il faudra pas s'en étonner
Tu crois vraiment que Microsoft utiliserait des données bancaires collectées avec un keylogger ?
On peut certainement reprocher bien des choses à MS, mais c'est pas non plus des brigands. S'ils faisaient un truc pareil, ça finirait forcément par se savoir, et l'impact serait absolument catastrophique : plus aucun utilisateur ne pourrait faire confiance aux produits MS, et ce serait la mort assurée pour l'entreprise. Aucune entreprise sérieuse ne peut se permettre de faire ce genre de chose...
6  0 
Avatar de youtpout978
Membre expert https://www.developpez.com
Le 18/07/2015 à 0:12
Citation Envoyé par micro38 Voir le message
Quand on critique le gourou, les adeptes sont en colère. Essaye de critiquer apple, tu verras, c'est pire !
Critiquer µsoft, c'est comme expliquer pourquoi on est contre la vente liée, ou contre les plugs propriétaires et éternellement changeants d'apple, c'est quasi interdit, car c'est contraire à la norme en vigueur: la pensée unique.
Je suis un adepte de crosoft et je n'ai rien contre la critique de cet os qui est loin d'être parfait mais j'ai l'impression que des personnes comme Pierre Girard ou Imikado viennent systématiquement sur les news crosoft pour lui tailler un costard et vendre du nux...
6  2 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 26/07/2015 à 0:58
Les enfants ne sont que la représentation allégorique de l'infantilisation des utilisateurs d'informatique. Ceux qui, comme moi, ont commencé à bidouiller des Amstrad (ceci pour le grand public, à l'INSERM où je travaillais on avait un ordi à bandes télétype et un terminal imprimant) voient le chemin parcouru entre toute cette joyeuse bidouille pratiquée tant par les jeunes que par les vieux et l'apathie actuelle où on ne sait même plus installer un système et où, pour beaucoup, l'informatique et Internet se résume à se connecter à Facebook avec son smartphone.

Qu'est devenue la créativité via l'informatique ? En chute rapide comme dans beaucoup d'autres domaines. De même qu'il y a l'obsolescence programmée (pour les PC portables en particuliers) il y a l'aculturation programmée. On a tout sous la main mais on ne s'en sert pas. Beaucoup plus malin que dans une bête dictature où l'interdit amène la transgression du dit interdit. Les d'jeun'z peuvent rechercher du savoir sur Google, Wikipédia ou autres, participer à des forums, se retrouver sur des points communs thématiques. Mais qu'observons-nous ? C'est exactement le contraire qui se produit ! En même temps que la technologie de la communication croît, le désir de communiquer décroît. Ils ont leur smartphone vissé sur la main dès le réveil et qu'échangent-ils au fond ? Rien !

Je me souviens d'une époque où des groupuscules d'amateurs, tant sur le plan politique que scientifique et littéraire éditaient, avec beaucoup de mal, des feuilles de choux. Certes il existe un dernier carré de "théoriciens peu lus" (comme se nommaient les situationnistes par auto dérision) dans des blogs ou des sites confidentiels, mais, alors qu'ils peuvent théoriquement contacter le monde entier se retrouvent avec une diffusion bien moindre qu'à l'époque des duplicateurs à stencils.

Le sujet abordé sur la virtualité informatique associée ou non à la virtualité de l'imagination enfantine (pourquoi seulement enfantine, d'ailleurs) est mal posé. Ce n'est pas cette virtualité qui est bonne ou mauvaise en soit mais de ce qu'on en fait et, surtout, de ce qu'on peut en faire. Dans un jeu comme Skyrim on a une liberté de mouvement et de vie virtuelle. On peut se désintéresser même de la quête principale. Le sujet avait d'ailleurs été abordé dans l'article "Skyrim : ces joueurs qui délaissent les dragons pour faire des tartes aux myrtilles " lien. Or ce jeu, pas bien programmé il faut le reconnaître, ouvrait toutes sortes de possibilités pour les "modeurs" tant par des améliorations graphiques des paysages, des personnages et des vêtements et décors en même temps qu'était recherché "l'immersivité" c-à-d que cette virtualité, tout en étant dans le médiéval fantastique, se devaient d'être plus réaliste que dans le jeu d'origine dit "vanilla" (je confesse avoir mis un bout de temps à me demander ce que la vanille venait faire là dedans) au point que c'était devenu "Les Mods *Le Topic ou on passe plus de temps à modder qu'a jouer*". Mais, dans ce jeu éminemment littéraire (on récupère d'ailleurs une quantité de livres racontant chacun une petite histoire en marge des quêtes et dans l'histoire de ce monde virtuel), je ne pense pas que les jeunes actuels y soient vraiment partie prenante. Beaucoup trop intellectuel pour eux ce qui à vite fait de leur "prendre la tête". D'ailleurs les consoles, sur lesquelles on conditionne les joueurs à se cantonner, ne permettent pas le chargement de ces mods et participent à l'obsolescence programmée que j'ai abordé plus haut alors qu'un PC classique permet tous les bidouillages et les évolutions matérielles.
6  0 
Avatar de Lutarez
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 18/12/2014 à 22:11
Citation Envoyé par imikado Voir le message
Attention, il faut bien rappeler que c'est une version de beta tests et qu'elle intègre notamment un keyloguer: donc ne pas l'utiliser pour se connecter à ses mails et comptes bancaires
Depuis le post #54 que tu répètes la même chose à chaque news sur Windows 10, je pense qu'on est tous au courant
5  0 
Avatar de tomlev
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 27/01/2015 à 18:41
Citation Envoyé par imikado Voir le message
Ce sigle me fait plutot penser à "mettre le menu en plein ecran", le signe reconnaissable, c'est plutot celui-ci:
Celui que j'ai entouré en rouge sur mon screenshot est celui pour mettre le menu en plein écran. Celui dont j'ai dit qu'il était facilement reconnaissable, c'est bien celui que tu dis (mis à part la rotation de 90°). Relis bien, il n'y a pas d'ambiguïté (enfin je ne crois pas...)
5  0 
Avatar de Nicam
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 08/07/2015 à 19:33
Imikado, je pense que vous le faites exprès !!

Le fait que Windows Phone est amené à disparaître n'est pas une nouveauté. WP va disparaître au profil de Windows 10.
Microsoft va limiter le nombre de nouveaux modèles de téléphone afin d’éviter de s’éparpiller, et d'augmenter la qualité.

Comme le dit Sazearte, il ne faut pas uniquement voir au niveau des produit, mais bien qu niveau écosystème.
MS est la seule boite (je répète encore, la SEULE) qui ai un pied aussi bien dans les OS, dans le mobile, dans le jeu videos, dans les serveur d'entreprise, dans les bases de données, dans les moteurs de recherche, etc ... Leur périmètre est impressionnant. Et comme tous, ils font des erreurs. Ils font parfois des choix qui font mal, mais au final, ils proposent de bons produits.

Sans oublier qu'ils se sont attaqué à des marchés en oligopole (Mobile, tablette), largement dominé par Google et Apple.
Non seulement ils font front, mais ils proposent de vrais alternatives. T'es pas obligé d'aimer Imikado, mais tu ne peux pas occulter cela.
ModernUI, ca date pas de 2012, mais bien de 2010, et depuis la sortie de Windows Phone, tout le monde est passé au flat design ...

Tu dis que la sortie de .net est une bonne chose ? a l'aise mec, tu as juste 15 ans de retard !!
Tu dis que MS soutient babylon.js ? Non, babylon.js a été codé PAR un mec de MS. Un évangéliste technique de chez eux, un petit frenchi bien de chez nous. Avec d'autres, ils sont à des années lumières de vos guéguerres antiMS.
Quand je lis tes posts, on sent que tu prends un pied intégrale dès qu'il s'agit de vomir sur Microsoft. Je te rassure, tu n'es pas le seul, mais toi tu es rédacteur...

Ouvrez vos esprits, sans déconner, l'informatique, c 'est magnifique tellement il y a de diversité. Et microsoft y a a largement participé, tout autant voir plus que Google et Apple.

Et dernière chose : choisi bien tes sources, parce que 01net et compagnie, ca sent le pipi à des kilomètres. Et puisque tu parles de la fin de WP, fais un tour sur Twitter, et tu verras que des mecs très concernés et reconnus par le monde windows/Wp n'ont absolument pas la même analyse que toi.
5  1 
Avatar de Diogene_de_Sinope
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 11/07/2015 à 19:14
Citation Envoyé par Pierre GIRARD Voir le message
A mon avis (je l'ai déjà dis sous d'autres formes) :
  • La force de Sony, c'est leur spécialisation sur la console de jeux.
  • La force de Google, c'est Android : Spécialisé pour les SmartPhones, tablettes et autres ultra-portables .
  • La force de Apple, c'est le haut de gamme en matière d'informatique de bureau comme d'ultra-portables (jusqu'aux iPhones).
  • La force de UNIX/Linux, c'est le haut niveau de sécurité sur les serveurs.
  • La force d'Oracle, c'est leur SGBDR.
  • La force d'Adobe, c'est sa spécialisation sur l'art graphique.
  • La force de ... etc... c'est la spécialisation dans un secteur parfaitement maitrisé.
  • La faiblesse de Windows et de MS, c'est qu'ils veulent tout faire ... et être à la hauteur des meilleurs dans tous les domaine face à des concurrents ultra-spécialisés.

Parler de spécialisation en mentionnant Sony, un conglomérat énorme qui doit être actif et bien représenté dans à peu prés tous les secteurs du numérique et du divertissement, faut quand même pas manquer de souffle.
Apple fait de la diversification dans tous les sens : Ils touchent (et à certains égards développent) à quasiment tous les marchés numériques, s'occupent aussi bien du hard que du soft de leurs produits, prennent en charge la distribution (iShop), le S.A.V., incorporent des services annexes et connexes (itunes, Apple Sim ...).
La force de Google, c'est Google, son système de publicité et son omniprésence dans le secteur internet et le nombre incroyable de services dans lequel ils sont #1 (mail, maps, translate, vidéos via youtube etc.), ses investissement dans des secteurs de pointes et d'avenir (recherche biomédicale, robotique, objets connectés etc.).

Je m'arrête là, mais je comprends pas comment on peut écrire des âneries pareilles jusqu'au bout sans s'arrêter une demi seconde pour en prendre un tant soit-peu conscience.
A cette échelle, il est impossible de parler de spécialisation pour des entreprises qui sont devenues des groupes gargantuesques aux acquisitions multiples, obligés de diversifier leurs acquis et leurs activités pour continuer à se développer et éviter de s'écrouler subitement.
5  1 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 19/07/2015 à 17:21
Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message
Mais tu ne le trouve pas (ou tout au moins la plupart des utilisateurs) anormal quand il s'agit de smartphone. Car il ne se met en place tout doucement rien d'autre que ce qui existe depuis le début dans le monde des smartphones.
Effectivement ! Il y a donc plusieurs tendances qui vont dans un sens qui ne me plait pas du tout. Tout d'abord une constatation : les PC traditionnels sont devenus une horreur pour le monde commercial de la marchandise obsolète : Tous les composants sont interchangeables, évolutifs et d'une grande fiabilité (j'ai jeté des CM et des DD dépassés mais encore en parfait état de marche). Il faut donc conditionner les utilisateurs à ne plus utiliser ces machines fiables où l'utilisateur pouvait en être maître (il suffit d'un tournevis cruciforme n° 1 pour monter, démonter et faire évoluer un PC) mais des portables, tablettes, smartphones lesquels, outre qu'on fait la confusion des genres, sont ultra propriétaires (la plupart du temps je suis infichu de démonter un portable, de toute façon ça ne servirait à rien) avec le but semi avoué qu'au moindre pépin il faut tout racheter. Pour cela tous les médias s'y sont mis : tous les pros de la pub, même s'ils ne sont pas du tout des vendeurs de matériel informatique (banques, commerces et même administrations) montre le stéréotype du couple réjoui avec son portable sur les genoux dans le salon.

Donc on pouvait s'étonner, a priori, de cette méconnaissance du fondement de la dialectique ("Un se divise en deux et non deux fusionne en un" on pouvait donc croire à la multiplication de systèmes d'exploitation sur des machines très différentes ou, tout au moins, leur variantes importantes pour celles qui ont des points communs. C'est le contraire qui s'est produit puisqu'il a été décidé la mort des PC. Donc une smartphonification des PC avec des interfaces utilisateurs moches (ModernUI rappelant AOL des débuts d'Internet). Alors qu'on dispose maintenant de super cartes graphiques et que la RAM n'est pas un souci, les interfaces utilisateurs, loin de se bonifier esthétiquement, sont inférieurs à ce qu'on trouve dans Windows 7.

Les PC représentaient un espace de liberté pour l'utilisateur : configuration matérielle à la demande, système de son choix (le constructeur de la CM disposant de tous les pilotes pour tous les systèmes). Alors que dans mon peu regretté HP Pavillon portable (il a duré 1 an et demi) j'étais prisonnier d'un Windows Vista dédié et je ne pouvais pas installer un XP que j'aurais préféré car les pilotes pour XP n'existaient pas sur le site de HP.

Donc ce qu'on observe aussi c'est la crétinisation des utilisateurs finaux qui sont infichus d'installer ne fut-ce qu'un système sur leur machine puisqu'ils n'ont pas le choix, c'est imposé.

Première phase de la servitude, donc, le matériel. Maintenant il faut passer à la deuxième phase. Effectivement ça ne plaisait pas du tout à Microsoft & Co que des gens achètent (ou piratent) un Windows et puis, terminé pour les dépenses au niveau du système. Idem pour Office, SQL Server, etc. Il fallait installer le principe d'une rente de situation, d'où la prolifération des aaS faisant, en fait, régresser l'informatique au stade des terminaux de mainframes des années 70. (encore que les ordis centraux étaient dans la même boîte, ce qui n'est plus le cas). Là aussi un matraquage publicitaire sur ces "services" avec les "clouds" en particulier celui de Microsoft, Azure, dont j'ai, une fois par semaine, le billet d'un technico commercial enjoué expliquant à quel point on ne peut plus s'en passer. Même les jeux n'y échappent pas : les utilisateurs "honnêtes" (qui n'ont pas piraté le jeu) sont dépendants d'une connexion Internet pour pouvoir jouer et sont prisonniers de ces "services" (Steam et autres) alors qu'un jeu acheté dans sa boîte était comme un Windows, on pouvait faire les MAJ que l'on voulait en toute indépendance. Et cette dématérialisation ne s'accompagne pas d'une baisse des prix, bien au contraire. Même les petits jeux de Windows 7 ont disparus et il faut aller en chercher sur Windows Store, moches d'aspect, et nécessitant d'être connecté à Internet pour pouvoir y jouer

C'est donc la tendance du moment : un super conditionnement de l'utilisateur final où le Windows qui lui sera imposé sur sa machine propriétaire et obsolète lui déversera publicités et "informations" (toujours orientées dans le sens qui convient à l'impérialisme US) comme avec Windows 8.1 et où il devra fournir tous ses éléments de consommateur pour être encore plus et mieux (?) sollicité. "Big Brother is watching you" (et Orwell ne connaissait ni Microsoft, ni la NSA).
5  0 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 28/07/2015 à 12:20
Citation Envoyé par b180196 Voir le message
Pour moi Windows reste un OS de jeu contrairement à Debian Jessie(Vous pouvez inséré le noms de tout OS stable) que j'utilise pour mon usage professionnel.
Ce n'est pas parce que la pétaudière des Linux ne gère pas les jeux que Windows n'est qu'un système pour les jeux. Ce type d'argument s'appelle un sophisme. Mon Windows 7 gère très bien les jeux récents (avec les pilotes des cartes graphiques dont les MAJ ne posent aucun problème) ET les logiciels graphiques ET les logiciels bureautiques ET les bases de données ETc.
5  1 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 31/07/2015 à 18:00
Citation Envoyé par Battant Voir le message
Bonjour,

J'ai l'impression que Microsoft faiit comme Apple. C'est eux qui sont en commande et pas l'utiliser.
Et si on saisissez le casions pour penser aux autres systèmes d'elle que Linux FreeBSD PC BSD Solaris Nextstep, opensteo ou autre ?
N'est-ce pas le moment de reprendre les commandes?

Que pensez-vous de ma réflexion?

Salutations
Le jour où Linux cessera d'être une pétaudière de distributions, de bureaux, de systèmes graphiques et de paquets d'installation incompatibles on y pensera très sérieusement.

Quant aux autres, le jour où ils seront capable de causer dans la langue de l'utilisateur, on y songera aussi.
5  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web