Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Node.js forké pour donner naissance à Io.js
Suite à des conflits intestins

Le , par Hinault Romaric

82PARTAGES

7  0 
L’écosystème de l’open source et sa diversité. Une diversité à double tranchant. Qui donne plus de choix aux utilisateurs et stimule l’innovation, mais qui disperse également les ressources, ne permettant pas aux projets open source de concurrencer sérieusement les écosystèmes fermés.

Une diversité qui trouve son essence dans le « fork ». Après le projet Debian qui a été forké en début de semaine pour donner naissance à la nouvelle distribution Linux Devuan, c’est au tour d’un célèbre outil Web d’être victime de cette pratique.

Node.js, le framework Web pour la programmation événementielle I/O non bloquante en JavaScript, a été forké par un groupe dirigé par certains des plus importants contributeurs à Node.js, pour donner naissance à io.js.

Tout comme pour Debian (forké à cause des conflits suite à l’intégration du démon init systemd), le fork de Node.js voit le jour suite à des problèmes intestins au sein de la communauté autour au projet.

La pomme de la discorde est l’influence de l’entreprise Joyent sur le développement du framework. Certains développeurs, dont 5 des sept premiers contributeurs au projet Node.js, sont offusqués par l’interférence de Joyent dans le processus de développement de l’outil, qui ralentit ou complique le projet.

« Nous ne voulons pas avoir une seule personne qui est nommée par une entreprise pour prendre des décisions », a affirmé à Wired Mikeal Rogers, un contributeur important au projet Node.js, qui dirige désormais le nouveau le fork. « Nous voulons que les contributeurs aient plus de contrôle. »

Bryan Cantrill, le PDG de Joyent, a exprimé sa déception suite à la création de Io.js. Son entreprise aurait tenté une médiation afin d’éviter la scission de la communauté. Joyent est allé jusqu'à créer un conseil consultatif communautaire et a offert plusieurs sièges aux contributeurs dissidents. Hélas, cela n’a pas été suffisant pour freiner ceux-ci.

Io.js, tout comme Node.js, permettra le développement d’applications interactives JavaScript côté serveur. Il repose également sur le moteur JavaScript V8 et son développement sera basé sur un modèle de gouvernance ouvert. Pour les développeurs intéressés par le projet, il dispose déjà d’une page sur GitHub.
Io.js sera compatible avec Node.js. « Nous avons l’intention de libérer régulièrement des versions qui sont compatibles avec l’écosystème npm (N.D.L.R : gestionnaire de paquets pour Node.js) qui a été construit pour Node.js », peut-on lire sur la page GitHub du projet.

L’entreprise Uber s’est alignée derrière ce nouveau projet. Elle compte mettre Io.js en production à grande échelle sur ses serveurs. Plusieurs entreprises pourraient également suivre cette voie.

Il faut noter que Node.js a été adopté par des grands noms de l’IT comme PayPal, Netflix, Meteor , Groupon, etc. Le PDG de Joyent ne croit pas que Io.js compromettra l’avenir de Node.js.

Source : Site du projet

Et vous ?

Que pensez-vous de la naissance de nouveau fork ? Nécessaire ou inutile ?

Pensez-vous que la communauté de l’open source abuse du fork ?

Io.js représente-t-il une menace pour Node.js ? Envisagez-vous de l’adopter en lieu et place de Node.js ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Spartacusply
Membre expert https://www.developpez.com
Le 07/12/2014 à 16:41
c'est pas un troll, c la réalité.
Si si je t'assure, le mec qui parle pas du tout du sujet initial, qui se ramène avec sa science absolu (car le mec "sais" et qui raconte que de toutes façons "y' pas de débat puisque de toutes façons, c'est d'la merde", on appelle ça un troll.
7  2 
Avatar de SylvainPV
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 08/12/2014 à 1:09
Je vois plutôt ça comme une bonne nouvelle, j'ai l'impression que Node.js n'avance pas aussi vite qu'il le devrait. Peut-être que le fait de se détacher de Joyent (qui il est vrai avait la mainmise sur le projet) va permettre d'exploiter tout le potentiel de la communauté Node. Il ne faut certainement pas y voir une fin pour Node.js, au contraire cela témoigne de la popularité de la plate-forme et d'un réel souhait de pousser le projet en avant.

J'espère juste qu'on aura un io.js 1.0 très bientôt. Ça fait combien de temps qu'on attend la version 1.0 de Node ? On a Walmart qui a fait un carton en e-commerce au dernier Black Friday avec Node.js en back-end de plusieurs de leurs services en production. Concurrence de millions d'utilisateurs, contraintes de temps de réponse très exigeantes, sécurité drastique... Si ça c'est pas une mise à l'épreuve, je sais pas ce que c'est ! La version 1.0 est un cap psychologique essentiel à l'adoption à grande échelle de la plate-forme en entreprise.
3  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 07/12/2014 à 12:54
La véritable bonne nouvelle, c'est la possibilité de faire ça quand les choses se passent mal dans un projet libre.

Avec une application propriétaire, que se passerait-il dans cette situation ? Le déclin.

Soit dit en passant, on revoit encore et encore les mêmes problèmes dès qu'une technologie libre est pilotée par une entreprise...
3  1 
Avatar de imikado
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 07/12/2014 à 19:58
Je pense qu'il faisait référence au typage fort
2  0 
Avatar de Xinu2010
Membre averti https://www.developpez.com
Le 07/12/2014 à 12:28
Citation Envoyé par Hinault Romaric Voir le message
L’écosystème de l’open source et sa diversité. Une diversité à double tranchant. Qui donne plus de choix aux utilisateurs et stimule l’innovation, mais qui disperse également les ressources, ne permettant pas aux projets open source de concurrencer sérieusement les écosystèmes fermés.
Faut arreter avec ces remarques sur les projets open source, c'est d'un non sens... Le fork est une forme d'un contribution à un projet, d'ailleurs c'est le mode de fonctionnement classique pour contribuer sur github. Ici on a une certain nombre de contributeurs de node.js qui ne sont pas d'accord avec la gouvernance du projet, donc pour ne pas être bloqué ils forkent. Que va-t'il se passer ensuite ? Dans un premier temps nous aurons deux projets au code source très proche, dont les différents apport sur l'un seront exportable sur l'autre, puis deux conclusions possible: soit les deux projets fusionnent, par exemple si des compromis sont trouvé entre Joyent et les initiateurs du fork, soit finalement les deux projets vont diverger progressivement vers des directions différentes, car ils avaient de toute façon des besoins différent (mais étant donné qu'ils sont basé sur un socle commun, il y aura toujours une certaine compatibilité).
Prenez par exemple blinks, le fork de webkit par google. Google ayant des besoins différents, ils ont décidé de forké pour avoir la main sur le projet. Vous avez l'impression que ça a "ralentit" quoique ce soit ? Vous avez vraiment l'impression que webkit et/ou blinks soient à la traîne par rapport à la concurrence ? Il est toujours difficile de bosser à plusieurs sur un projet, la possibilité de forker permet à un projet de prendre plusieurs directions et donc d'aller plus vite.
4  3 
Avatar de SalutAVous
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 07/12/2014 à 16:06
Citation Envoyé par super_navide Voir le message
De toute façon les deux technos sont totalement inefficace , face a java , je trouve que javascript devrai rester la ou il brille le plus dans un navigateur internet, laisser le coté serveur a des langage comme C++ ou java ou même c#.
Non j'ai essayé dans le boulot Node.js , et je trouve ca pas efficace le type de programmation par événement est bcp plus compliqué que celui des thread comme avec java.


Voilà un joli troll pour finir la semaine en beauté
3  2 
Avatar de Watilin
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 07/12/2014 à 17:46
Et le bon troll arrive à faire dévier la conversation. Est-ce nécessaire de le rappeler ?

Je suis d'accord avec Daniel : ce qui importe le plus c'est l'utilisateur final, donc celui qui veut développer sont site avec du JS côté serveur. Ne voyant pas de différence flagrante il aura un doute au moment de choisir, et ce doute, à mon avis, est néfaste.
1  0 
Avatar de pgervaise
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 11/12/2014 à 13:44
Citation Envoyé par super_navide Voir le message
De toute façon les deux technos sont totalement inefficace , face a java , je trouve que javascript devrai rester la ou il brille le plus dans un navigateur internet, laisser le coté serveur a des langage comme C++ ou java ou même c#.
Non j'ai essayé dans le boulot Node.js , et je trouve ca pas efficace le type de programmation par événement est bcp plus compliqué que celui des thread comme avec java.
Je suis développeur Java (web) depuis 15 ans et j'avoue que Node.JS a été un vent de fraîcheur dans le domaine du développement web ...

Et surtout je pense que les Threads Java n'ont plus d'avenir ... pour la programmation web. A cela je redirige vers les projets Quasar ou Akka. En Java il devrait désormais y avoir autant de threads que de coeur de CPU et chacun devrait gérer des "Fiber" (utilisés par la librairie Quasar ou bien par Node.JS via node-fiber). Le thread est bien trop lourd en terme d'empreinte mémoire mais aussi de CPU (via le basculement de contexte). Une fibre ("Fiber" est finalement un Thread léger. Après tout pourquoi Nginx supplante Apache en terme de performances ? Parce qu'il se se base sur de l’événementiel (un seul thread) tandis qu'Apache c'est une connexion = un thread (système).

Cependant dans un contexte d'entreprise j'ai encore des méfiances à utiliser Node.JS à part si j'avais à développer certaines parties critiques d'un site web (ou d'une API c'est selon). En tout cas si je suis à l'écoute de Node.JS / JXCore au cas où des opportunités d'implémentation se présenteraient !
1  0 
Avatar de Kaamo
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 19/01/2015 à 11:21
io.js et Node.js sont deux environnements JavaScript côté serveur, utilisant le moteur V8 de Google. Les principales différences :

- Node.js appartient à Joyent, qui est une entreprise.
- io.js est un "fork" de Node.js. Les principaux développeurs de Node ne voulaient plus appartenir à un modèle où les décisions finales étaient prises par l'entreprise Joyent.
- io.js embarque un moteur V8 plus récent (3.31.71.4) que Node (3.26.33). Du coup, qui dit moteur + récent dit + de fonctionnalités ES6 (nouvelle norme JavaScript) dans io.js (au jour d'aujourd'hui : Block scoping, générateurs, Symbols, etc)
- io.js aura des mises à jour beaucoup + fréquents que Node.
- io.js est 100% compatible avec npm. Donc utiliser npm avec io.js ou avec Node est strictement la même chose.

Source
1  0 
Avatar de Watilin
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 12/02/2015 à 19:17
C'est une bonne réaction de la part de Joyent, la réaction la plus intelligente qu'ils pouvaient avoir, selon moi. Ça prouve qu'ils ont bien reçu le message et qu'ils sont prêts à faire avancer le projet Node sans intention mercantile.
Je trouve ça bizarre que Google ne prenne pas part au mouvement. J'aimerais bien avoir une explication officielle sur ce choix…
1  0