CoreOS annonce son propre container baptisé « Rocket »
Comme une alternative aux containers Docker

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Jusqu’aujourd’hui, CoreOS, la distribution Linux orientée serveur fonctionne sous la technologie de containers Docker. CoreOS a même été l’un des premiers adeptes de Docker quand il offrait encore une solution simple de containers standards. Par ailleurs, la distribution Linux n’a ménagé aucun effort pour contribuer à l’amélioration de la plateforme, et Brandon Philips, cofondateur et directeur technique de CoreOS, siège actuellement au conseil de gouvernance de Docker.

Mais, aujourd’hui, Docker n’est plus cette solution simple sur laquelle CoreOS avait basé sa distribution. La plateforme a séduit bien de géants de l’informatique et a été adoptée par les plus grands services Cloud tels que Google Cloud, Microsoft Azure et Amazon Web Services. Le succès de Docker s’est mis en place par le développement de nombreux outils pour enrichir la solution standard de départ.

Selon Alex Polvi, PDG de CoreOS, l’extension de la technologie de containers Docker éloigne ce dernier de son principe fondamental d’offrir une solution simple. « Nous devons arrêter de parler de conteneurs Docker, et commencer à parler de la plateforme Docker », a-t-il déclaré.

Pour lui, cette évolution de Docker est de moins en moins compatible avec l’architecture Unix/linux. D’un point de vue de la sécurité, le modèle du processus de Docker est « fondamentalement vicié ». Alors, CoreOS « ne peut de bonne foi » continuer à supporter Docker pour ses clients. Rocket est donc « une alternative à Docker, conçue pour les environnements de serveurs avec des exigences de sécurité et de production plus rigoureuses. Rocket est orienté autour de la spécification App Container, un nouvel ensemble de spécifications simples et ouvertes pour un format de conteneur portable ».
En plus, « un peu de concurrence ne fait pas de mal et profite toujours à l'utilisateur final. Elle oblige aussi tout le monde à proposer de bons produits » ajoute-t-il.

Dans un billet de blog, le PDG de Docker, Ben Golub, a exprimé sa déception avec le recul de CoreOS, ajoutant que « seul un petit nombre de fournisseurs » est en désaccord avec la direction générale de Docker, et seulement pour des raisons égoïstes.

Bien qu’ayant annoncé son propre container, Alex Polvi rassure qu’il ne s’agit pas cependant d’abandonner Docker. La plateforme restera ouverte à ses clients. Quant à son container, il sera disponible sur d’autres plateformes en dehors de CoreOS.

Pour l’heure, un prototype de Rocket est disponible sur GitHub et la société d’Alex Polvi invite la communauté open source à contribuer au développement du nouveau container.

Source : Blog CoreOS

Et vous ?

Utilisez-vous Docker ? Que pensez-vous de ce choix de CoreOS ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de deusyss deusyss - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 03/12/2014 à 12:40
A la foi le bon et mauvais côté de l'Open Source.

D'un coté la possibilité de faire un fork ou quelque chose de similaire sans soucis, de l'autre la multiplication de projet qui divise la communauté.

Sur ce fait, il est vrai que je constate que Docker se complexifie au fil du temps. Mais de là à justifier un nouveau projet complet... j’émets des doutes.

Quoiqu'il en soit j’attends de voir ce que cela va donner avant de juger.
Offres d'emploi IT
Ingénieur Informatique Editoriale
Hachette Livre - Ile de France - Île-de-France
Consultant fonctionnel h/f
Easy Partner - Ile de France - Meudon (92190)
Développeur full-stack symfony H/F
Le Smartsitting - Ile de France - Paris (75000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil