Les femmes profitent-elles autant que les hommes de la montée du salaire de base des développeurs ?
Une étude se penche sur la question

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Le pourcentage de femmes professionnelles dans le secteur des TIC est très faible selon plusieurs études. Alors que le salaire moyen des développeurs va crescendo, quelle est la différence des rémunérations entre homme et femme ? Une question à laquelle s’efforce de répondre l’étude comparative de Glassdoor, un spécialiste de la recherche d’emploi qui réunit des informations sur les entreprises technologiques afin de produire des évaluations indicatives de ce que travailler pour une entreprise spécifique pourrait représenter.

Étant donné que l’accent est mis sur l’égalité des sexes, Glassdoor a utilisé des informations sur les employés afin d’étudier la différence sur les facteurs satisfaction apportée par le travail et rémunération en fonction des hommes et des femmes.

Pour les besoins de son étude, Glassdoor ne s’est intéressé qu’à 25 entreprises parmi les plus cotées dans le monde du logiciel et de l’industrie technologique. Parmi elles, six enregistraient le même niveau de satisfaction entre hommes et femmes (en l’occurrence Dell, Ebay Inc., IBM, Oracle, Qualcomm et Twitter) et les femmes avaient tendance à être légèrement plus épanouies dans quatre autres ( il s’agit d’Epic, HP, Intel et Texas Instruments). Dans 15 sociétés les femmes étaient moins satisfaites et seules trois entreprises ont enregistré une profonde différence sur ce critère. Il faut également noter une grande disparité du panel puisque les femmes constituent moins d’un quart des 37 096 personnes ayant participé à cette étude.


Les résultats de l’enquête de Glassdoor sur le facteur salaire sont basés sur un nombre de répondants encore plus petit et le ratio homme-femme s’en trouve réduit puisqu’une femme sur neuf fait partie du panel ici. Cela peut être dû à une réticence générale de la plupart des femmes à parler de leur salaire, ou peut-être tout simplement une indication que les femmes sont moins demandeuses des services de recherche d'emploi fournis par Glassdoor.


Glassdoor remarque que dans la plupart de ces entreprises, les hommes ont fait état d’une base salariale plus grande que celle des femmes pour le même rôle. L’entreprise insiste cependant qu’il est important de noter le nombre moyen d’années d’expérience rapporté associé à chacune de ces positions.

Glassdoor a également mis en exergue certaines entreprises spécifiques et a noté par exemple que chez Microsoft il y a une divergence de 6 000 dollars en faveur des hommes lorsqu’on regarde les salaires de ceux dont le rôle est en rapport avec l'ingénierie de développement logiciel. Glassdoor remarque également que la proportion décroît avec l’ancienneté tandis que la paie augmente. « Je n’ai pas vu de femmes obtenir de promotions et les femmes dans les domaines techniques sont rarement embauchées. Les équipes restent majoritairement de sexe masculin, même par rapport aux dernières statistiques de Google et d'autres concurrents. Peu d'efforts sont faits pour recruter de façon proactive les femmes à des postes techniques » a avancé un employé Microsoft sous couvert de l’anonymat.

Glassdoor remarque que les ingénieurs logiciels femmes chez Google déclarent gagner un salaire de base annuel de 117 740 dollars (avec 3,5 ans d'expérience), soit plus de 4 000 dollars de plus que les hommes avec 3,9 années d'expérience et pourtant assignés à la même fonction.

Le quotidien Business Insider quant à lui montre l’évolution des salaires des développeurs qui atteint désormais les 97 098 dollars annuels. La moyenne a été prise sur un échantillon de 3 600 ingénieurs logiciels aux États-Unis, même si le panel est constitué également d’un groupuscule en Europe. L’inclusion des données des ingénieurs en Europe a tendance à baisser la moyenne des statistiques même s’ils ont connu une augmentation de leur salaire de base qui est situé à 43 536 euros (55 359 dollars) avant le paiement de bonus. Ce montant représente une augmentation de 9% comparativement à ceux qu’ils percevaient en 2013 (39 498 euros soit 50 198 dollars).



Source : Glassdoor, Business Insider

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de jgrmstr jgrmstr - Membre habitué https://www.developpez.com
le 28/11/2014 à 11:08
9 fois sur 12, quand les femmes sont moins payées que leurs homologues masculins, c'est que la moyenne d'années d'expérience est plus élevée chez les hommes. Plutôt normal non ?
Avatar de Darkzinus Darkzinus - Expert éminent https://www.developpez.com
le 28/11/2014 à 11:19
De ce que j'ai pu voir sur ma (modeste) expérience, à ancienneté égale je n'ai jamais constaté d'écarts entre hommes et femmes, en tout cas pas plus qu'entre individus à qualifications/expériences égales (où les disparités sont parfois sidérantes).
Avatar de Zirak Zirak - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 28/11/2014 à 11:20
Il y a eu une augmentation du salaire de base ? Pas au courant par chez nous, même chez les hommes

Après pour la disparité en France, je ne peux pas dire, il n'y a pas de femme dans notre mini service.
Avatar de Billette Billette - Membre habitué https://www.developpez.com
le 28/11/2014 à 11:32
Salariée d'une grosse boite industrielle et membre d'une commission de suivi de l'égalité Homme Femme.

Des différences, il y en a sur la durée.
Principalement liées aux absences des femmes pour congés de maternité, congés parental, temps partiel...
Sur un salaire a l'embauche, a diplome et experience egale, pas de différence.
Après, cela reste très lié à l'entreprise et ne peut pas être généralisé.

Billette
Avatar de Miistik Miistik - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 28/11/2014 à 11:46
Personnellement, je trouve l'étude un peu biaisée pour deux raisons bien qu'elle soit fort intéressante.

D'une part, le nombre de femmes dans l'IT est très minoritaire donc trouvé un échantillon suffisamment représentatif de femmes pour faire une étude correcte est assez difficile.

D'autre part, je trouve la classification des titres métiers du deuxième tableau trop grossière.
Par exemple, le salaire d'un Senior Software Engineer ou d'un Senior Software Development Engineer dépend fortement de son expérience et avec cette appelation nous avons que la borne minimale (environ 8-10 ans).
Or une personne avec 25 ans d'expérience gagne plus qu'une autre avec seulement 15 pourtant les deux sont considérés Senior.
Avatar de jgrmstr jgrmstr - Membre habitué https://www.developpez.com
le 28/11/2014 à 11:59
Citation Envoyé par Billette  Voir le message
Salariée d'une grosse boite industrielle et membre d'une commission de suivi de l'égalité Homme Femme.

Des différences, il y en a sur la durée.
Principalement liées aux absences des femmes pour congés de maternité, congés parental, temps partiel...
Sur un salaire a l'embauche, a diplome et experience egale, pas de différence.
Après, cela reste très lié à l'entreprise et ne peut pas être généralisé.

Billette

Et donc la question est : est-ce sexiste de moins faire évoluer le salaire d'une femme qui a possiblement, selon l'âge, des chances d'avoir de telles absences prolongées ?
Je ne pense pas que cela soit forcément "sexiste", un homme qui partirait en vacances en année sabbatique par exemple peut être un calvaire dans la gestion des ressources d'une petite/moyenne entreprise.

Cela devrait néanmoins se réduire vu les encouragements des congés parentaux pour les papas.
Avatar de el_slapper el_slapper - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 28/11/2014 à 12:06
Si je me souviens bien, il y a 27% de différence entre les hommes et les femmes, tous métiers confondus.

Un tiers peut s'expliquer par la différence d'expérience, les congés maternités, etc, et est donc normal(mais au final, ça veut dire que nous sommes dans une société sexiste qui demande plus aux femmes qu'aux hommes)

Un tiers peut s'expliquer par la différence de postes occupés, et est donc normal(mais au final, ça veut dire que nous sommes dans une société sexiste ou personne, surtout pas une jeune fille, n'imagine une femme occuper un poste à haute rémunération)

Un tiers peut s'expliquer par la plus forte capacité des hommes à négocier leur salaire, et est donc normal(mais au final, ça veut dire que nous sommes dans une société sexiste ou on apprend aux hommes à l'ouvrir, et aux femmes à la fermer).
Avatar de Billette Billette - Membre habitué https://www.developpez.com
le 28/11/2014 à 12:54
Citation Envoyé par jgrmstr  Voir le message
Et donc la question est : est-ce sexiste de moins faire évoluer le salaire d'une femme qui a possiblement, selon l'âge, des chances d'avoir de telles absences prolongées ?

Le mot "sexiste" a pour moi une connotation de malveillance.
Là je pense plus qu'on est dans les dures réalités du travail : tu travailles moins,tu as moins d'expérience,..et tout ce qu'on peut y ajouter => tu gagnes moins.
Je pense que ce sera la même chose pour les pères qui vont se décider à prendre des congés parentaux.

L'informatique est un métier technique qui demande juste d'utiliser sa matière grise. Ca n'a rien de spécifique aux hommes
Il faut donc encourager les femmes à se lancer dans un métier qui est accessible à tous même si pour l'instant peu féminisé.
Et comme je suis optimiste, je me dis qu'un jour on sera à égalité. Mais sans supprimer nos différences, faut pas pousser quand même

Billette
Avatar de Zirak Zirak - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 28/11/2014 à 13:12
Je pense qu'il y aurai moyen de réduire un peu cet écart dû aux absences pour cause de grossesse par exemple.

Bon déjà comme cela a déjà été évoqué, l'encouragement aux congés paternité, devrait faire un peu évolué les choses, mais dans notre branche, qui a la chance de pouvoir pratiquer assez simplement le télé-travail, ne serait-ce pas une pratique à plus encourager aussi ?

Je sais bien qu'une femme qui vient d'accoucher ne pourra pas être opérationnelle à 100%, ça demande quand même qu'on s'occupe d'elles ces petites choses, mais au lieu d'être absente X mois, avec le télé-travail, elle pourrait effectuer un quart temps ou un mi temps de chez elle (si elle le souhaite, toute ne se préoccupe pas forcément de cette perte d'expérience) sur les dernières semaines de congés, pour réduire ce "manque d'expérience". (C'est d'ailleurs aussi valable pour les papas !)

Pour moi, (je me trompe peut-être), je pense que c'est une solution qui n'est pas spécialement mise en avant dans les entreprises dans ce genre de cas, non ?
Avatar de el_slapper el_slapper - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 28/11/2014 à 13:33
Citation Envoyé par Billette  Voir le message
(.../...)
L'informatique est un métier technique qui demande juste d'utiliser sa matière grise. Ça n'a rien de spécifique aux hommes
(.../...)

De mémoire, en Malaisie, 65% des développeurs sont des développeuses. Parce-que c'est vu comme un "métier de gonzesses", là-bas. C'est aussi ridicule que le machisme ambiant en occident.

Ce que je voulais dire aussi dans mon message précédent(d'ailleurs, si j'ai dit des conneries, merci de me dire quoi, plutôt que de -2 sans explications), c'est que notre inconscient collectif n'imagine pas une femme développeur. C'est purement irrationel - mais aussi très fort. Et récent : dans les années 80, mon père a connu une époque bien moins différenciée. La rupture semble être au début des années 1990, avec le début de la culture du gaming(SEGA, c'est plus fort que toi, avec un guerrier mâle porteur de tous les clichés virils possibles et imaginables, typique de ce virage), et surtout son association avec tout ce qui touche à l'informatique - y compris la programmation.

Dans cette culture, le maitre des octets est forcément un homme, blanc, à la rigueur asiatique, à l'extrême rigueur arabe, jamais noir, issu de la classe moyenne, et culturellement geek. Et les études en informatiques lui sont réservées. Même si la réalité montre qu'on peut être femme(ou noir, ou vieux, ou issu des classes populaires, ou tout ça à la fois), et être un cador en programmation, en système, en réseau, en DBA, etc, le stéréotype est plus fort. Et donc, la plupart des gens qui ne correspondent pas au stéréotype, même si ils ont toutes les qualités requises, ne parviennent pas à s'imaginer faire ça. Et n'essayent même pas. Et donc on se retrouve, à l'entrée des formations en informatique(classiques ou alternatives genre 42), avec une population correspondant massivement à ce stéréotype. Fatalement, à la sortie et dans le monde du travail, on retrouve la même démographie.

Et on se prive de bien des potentiels.
Offres d'emploi IT
RESPONSABLE WEB ANALYTICS F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur WEB PHP F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur Web FULL-STACK
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil