Chrome 39 disponible uniquement en version 64 bits pour les utilisateurs sur Mac
Débarque avec l'implémentation des générateurs JavaScript ES6

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Google a publié la version stable de Chrome 39 hier pour les plateformes Windows, OS X, et Linux. L’un des changements notoires est le passage au 64 bits de la mouture du navigateur sur la plateforme d’Apple qui est d’abord arrivée dans la bêta de Chrome 38. Contrairement à Windows où les utilisateurs ont toujours le choix entre la version 32 bits et la version 64 bits, les utilisateurs sur OS X n’auront quant à eux pas d’alternatives. Quant à la version sur Linux, une mouture 64 bits de Chrome était déjà proposée depuis un bon moment déjà.

Concernant Chrome sur OS X, il faut noter que le navigateur ne supportera désormais plus les plugins NPAPI de 32 bits, cependant leur équivalent en 64 bits est supporté. Google avance que le lancement est plus rapide et qu’en plus le navigateur sollicite moins la mémoire système. Google rappelle également que la plupart des applications développées sur un Mac moderne sont déjà des applications 64 bits.


Chrome 39 apporte certaines nouveautés déjà évoquées lors de la bêta comme l'implémentation des générateurs JavaScript ES6 Generators qui permettent aux développeurs de créer des itérateurs dont l'exécution peut être suspendue après avoir définie une valeur puis reprise plus tard par une invocation. L’objectif ici est de simplifier le développement du code asynchrone et réduire la dépendance à l'égard des fonctions rappel.

Notons également la présence de Web Animations, un API qui a été embarqué depuis Chrome 36 qui permet la création d'animations CSS simples en utilisant JavaScript. À ces contrôles basiques s’ajoutent le contrôle de lecture avec des méthodes telles que play(), pause(), reverse() en plus de la possibilité de passer directement à un point spécifique d'une animation.

De plus, l’application web Manifests donne la possibilité aux développeurs de mettre les métadonnées concernant une application web dans un seul fichier, réduisant ainsi la duplication et sauvant par la même occasion un peu de la bande passante. L’API Beacon quant à elle permet aux développeurs d’empiler les requêtes de réseau asynchrones qui seront envoyées indépendamment du fait que l’utilisateur décide de naviguer sur une nouvelle page.

Bien entendu, Google Chrome 39 vient également avec un lot de corrections : au total, 42 vulnérabilités de sécurité ont été colmatées parmi lesquelles 12 qui étaient éligibles pour le programme Bug Bounty. Les récompenses allaient de 500 à 16 500 dollars. Cependant, aucune vulnérabilité critique n'a toutefois été évoquée par Google.

Téléchargez Chrome 39

Source : Google Blog Spot


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Shuty Shuty - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 20/11/2014 à 10:40
Bug Bounty

Je ne dénigrerai jamais ces types de programmes, c'est une aubaine aussi bien pour l'entreprise que pour le développeur / hacker. Je trouve ca vraiment bien de récompenser le fix d'un bug...
Offres d'emploi IT
Ingénieur développement électronique H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY
Architecte / concepteur électronique numérique H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Ingénieur statisticien H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil