Vos recrutements informatiques

700 000 développeurs, chefs de projets, ingénieurs, informaticiens...

Contactez notre équipe spécialiste en recrutement

Microsoft Azure étend son support de Linux
La plateforme Cloud s'enrichit de nouveaux services pour les entreprises

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
Le futur de Microsoft sous la direction de son PDG, Satya Nadella, est axé sur une stratégie « cloud first » et « mobile first ». Lors d’un événement à San Francisco hier, le patron du géant du logiciel américain a rappelé cette orientation basée sur une plus grande ouverture de son offre de Cloud.

Pendant l’événement, Microsoft a renouvelé son « amour pour Linux ». Satya Nadella a affirmé lors de sa keynote que 20% des déploiements sur Azure sont basés sur Linux et que son entreprise prévoit de continuer à offrir un support de première classe pour les distributions Linux dans ses offres de Cloud public.




Alliant les actions à la parole, Microsoft a affirmé qu’Azure offre désormais une prise en charge de CoreOS, une distribution Linux conçue autour de la facilité de déploiement des applications, la sécurité, la fiabilité et l’évolutivité. Dès lundi, les utilisateurs de la plateforme Cloud pourront exécuter de nouvelles instances de CoreOS via le marketplace Azure.

Avec CoreOS, Microsoft Azure prend désormais en charge cinq systèmes d’exploitation Linux, dont CentOS, Oracle Linux, Suse et Ubuntu.

De plus, Satya Nadella a affirmé qu’Azure offrait également une prise en charge d’une panoplie d’applications open source.

Microsoft a annoncé de nouvelles offres et services pour proposer aux entreprises une plateforme Cloud toujours plus performante, fiable et évolutive, adaptée à leurs besoins. Il s’agit notamment de la toute nouvelle famille de machines virtuelles G-Series. Équipées de la dernière génération de processeurs Intel Xeon, ces machines virtuelles sont, selon Microsoft, les plus puissantes du marché disponibles sur une plateforme de Cloud public.

Toujours d’après la firme, les machines virtuelles G-Series offrent plus de deux fois la quantité de mémoire disponible sur l’offre la plus performante de VM d’AWS (Amazon Web Service). Le service sera disponible avant la fin de cette année et offrira jusqu’à 32 cœurs et 448 Go de RAM aux entreprises.

Azure s’est également enrichi d’une nouvelle offre « Azure Premium Storage », permettant de disposer jusqu’à 32 To de stockage de données par serveur.

Grâce à un partenariat avec Dell, Microsoft a ajouté Cloud Platform System à son infrastructure. Combinant le hardware Dell et les logiciels Microsoft, Cloud Platform System offre aux clients les bénéfices des technologies utilisées dans Azure avec le contrôle d’une appliance sur site. Cette offre regroupe les technologies Microsoft Azure, Windows Server et System Center. Cette offre sera disponible le mois prochain.

Microsoft a aussi profité de l’occasion pour publier quelques chiffres qui mettent en évidence la croissance de sa plateforme Cloud.




Source : Microsoft

Et vous ?

Que pensez-vous de cette ouverture de Microsoft ? Et de l’évolution d’Azure ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de laerne laerne - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 22/10/2014 à 14:09
Ça fait plaisir de voir que microsoft ravale petit à petit son arrogance de “il y a microsoft, le reste c'est du caca” qu'on pouvait voir il y a dix ans. C'est fou ce que ça leur donne de la crédibilité et du sérieux dans leur image d'un coup, alors que technologiquement, le changement est aussi lentement et progressif. Apple pourrait en prendre de la graine, c'est pas imaginable de tenir le buzz indéfinitivement en sortant toujours à peu près la même chose.
Avatar de Sahengette Sahengette - Membre régulier https://www.developpez.com
le 26/10/2014 à 16:38
Citation Envoyé par laerne  Voir le message
Ça fait plaisir de voir que microsoft ravale petit à petit son arrogance de “il y a microsoft, le reste c'est du caca” qu'on pouvait voir il y a dix ans. C'est fou ce que ça leur donne de la crédibilité et du sérieux dans leur image d'un coup, alors que technologiquement, le changement est aussi lentement et progressif. Apple pourrait en prendre de la graine, c'est pas imaginable de tenir le buzz indéfinitivement en sortant toujours à peu près la même chose.

au contraire, je trouve cette déclaration de microsoft absolument pas crédible et sérieuse
il est pour moi claire que microsoft "n'aime linux" que dans le strict cadre de windows azure,
et il ne servent linux que dans la limite ou linux doit servir aux clients de microsoft qui utlise leurs produits azure.
je n'appelle pas ça de la générosité ou de l'amour, s'ils décident d'intégrer Linux dans ce qu'ils vendent, tant mieux pour eux, tant mieux aussi pour ceux qui aiment voir Linux en action, mais l'image que l'on voit dans cet article (Microsoft coeur Linux) me fait doucement rigoler ...

en ce qui me concerne je serai curieux et prêt à utiliser DirectX sur GNU/Linux, mais je crois que microsoft ne nous aime pas encore assez pour en arriver là
Avatar de imikado imikado - Rédacteur https://www.developpez.com
le 31/10/2014 à 19:51
Si ils veulent vraiment prouver qu'ils "aiment" GNU/Linux, qu'ils stoppent tout de suite la dime que paie les constructeurs pour utiliser leur Android

Pour rappel les brevets mis en cause sont propre au kernel lui-même (fat32...), ce serait prouver qu'ils sont sincère

Pour rappel également, à l'époque de Ballmer, ils avaient été jusqu'à attaquer TomTom pour des questions similaires
Offres d'emploi IT
Ingénieur developpement .net h/f
Sogeti - Aquitaine - Bordeaux (33000)
Concepteurs développeurs ntic h/f
Atos Technology Services - Haute Normandie - Rouen (76000)
Chef de projet Production H/F
Conserto - Ile de France - Paris (75000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil