Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le FBI réclame l'introduction d'un backdoor dans les smartphones

Le , par Hinault Romaric

23PARTAGES

3  0 
Le directeur du FBI, James Comey, a de nouveau exprimé son inquiétude sur les restrictions que va imposer pour les organismes de sécurité publique, le chiffrement des données par défaut intégré dans l’iPhone et Android.

Les révélations sur les programmes d’espionnage à grande échelle de la NSA par son ex-consultant, Edward Snowden, ont créé des inquiétudes tant au niveau des internautes, que des géants de l’Internet.

Les fuites des documents top secret avaient fait état de la participation des entreprises de l’Internet, notamment Google, Apple, Microsoft ou encore Facebook, aux opérations d’espionnage des organismes de sécurité américains. Cela a conduit à une perte de confiance des utilisateurs envers ces entreprises, ainsi qu’envers les autorités. Une perte de confiance qualifiée d’excessive par James Comey. « Peut-être est-il temps de dire que le retour de balancier post-Snowden est allé trop loin dans une direction, en direction de la peur et de la défiance. Il est temps d'avoir un débat ouvert et honnête sur les libertés et la sécurité », a affirmé celui-ci.

D’après le patron du FBI, des « idées fausses » et des « suspicions » se sont installées dans l’opinion depuis l’affaire Snowden. « Un jour, des gens innocents se retrouveront pénalisés parce que nous, les forces de l'ordre, ne pourrons pas accéder à certains types de données ou d'informations, même avec une autorisation légale. Nous devons en discuter », a ajouté James Comey.



James Comey, patron du FBI

Le patron du FBI s’insurge contre la politique de protection des données adoptées par Apple et Google, qui va constituer un frein lors des enquêtes visant à intercepter des pédophiles et des terroristes. Il faut noter que pour redorer leur image entachée par les révélations de Snowden, ces firmes ont adopté des méthodes de chiffrements pour offrir une meilleure sécurité aux données privées des utilisateurs.

James Comey souhaite que de nouveaux moyens soient mis à la disposition de la police pour faciliter ses enquêtes. Ainsi, il interpelle les constructeurs de smarphones et d’ordinateurs à coopérer pour permettre aux autorités d’accéder aux informations par la « porte de devant (frontdoor), avec clarté et transparence ». Une façon déguisée de demander l’introduction d’une porte dérobée (backdoor) dans les périphériques à des fins d’espionnage.

James Comey a rappelé au passage que la loi CELA de 1994 demandait aux entreprises de télécommunications d’intégrer des backdoor dans leurs équipements. Celui-ci regrette cependant que de nos jours, plus aucune loi n’oblige les compagnies à mener de telles actions en collaboration avec les autorités.

Le patron du FBI a également fait savoir que l’agence ne collecte pas les données des internautes.

Source : New York Times

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Beanux
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 17/10/2014 à 14:14
Citation Envoyé par Hinault Romaric Voir le message
un frein lors des enquêtes visant à intercepter des pédophiles et des terroristes.
Argument de la peur.
On en revient encore et toujours à tenter de nous priver de libertés (ou pour le moins de notre vie privée) en usant de la peur.
9  0 
Avatar de JackJnr
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 17/10/2014 à 14:10
Plus c'est gros plus ça passe...
8  0 
Avatar de Aelins
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 17/10/2014 à 14:21
Il a oublié de mentionner les neo-nazis ...
6  0 
Avatar de ticNFA
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 17/10/2014 à 14:00
Non contents d'avoir été pris la main dans le sac, il faut qu'ils continuent à se f... du monde, ça fait parti du boulot.
De la mauvaise commedia dell'arte entre les entreprises "prises à l'insu de leur plein gré" et le méchant Etat.
Le patron du FBI a également fait savoir que l’agence ne collecte pas les données des internautes.
Bien vu, c'est la NSA... le FBI ne fait que piocher.
5  0 
Avatar de imikado
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 17/10/2014 à 14:13
Il est conscient du coté opensource d'android ?
SI google lui dit oui, non seulement tout le monde va checker la moindre modification à la recherche de celle-ci, mais potentiellement des hackeurs pourront l'utiliser
5  1 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 17/10/2014 à 18:42
Citation Envoyé par Grabeuh Voir le message


Donc oui, ils surveillent réellement les pédophiles et ne se contentent pas de garder les infos pour eux. J'en ai eu la preuve sous les yeux.

Mais je suis bien d'accord que non, ils ne font pas que ça avec nos données.

Donc, il faut mettre sur écoute l'ensemble de la population mondiale avec l'excuse que l'on détecte chaque année un centaine de pédophiles? Vous ne voudriez pas par hasard que l'on abatte froidement l'ensemble de la population mondiale, histoire de mettre un terme à la propagation de la grippe chaque hiver?

Il faut arrêter de raconter des bobards, les USA veulent écouter la terre entière avant tout pour maintenir leur position dominante, du point de vue économique, politique, culturel et militaire!!!

Est-ce que vous croyer que lorsque Airbus est en concurrence avec Boeing, les USA n'utilisent pas les données récupérées parce que non liées aux terroristes ou aux pédophiles et que, par fair play, ils laissent le meilleur gagner?

Nous sommes bel et bien entrer dans une nouvelle guerre mondiale, une guerre qui ne porte son nom, une guerre de l'information! Et malheureusement pour nous, il n'y a que les pays européens à être assez cons pour ne pas sans rendre compte!
5  1 
Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 17/10/2014 à 15:14
Il ne faut pas oublier que jusqu'à une époque pas si lointaine (2004), le chiffrement en France était réglementé...
3  0 
Avatar de Grabeuh
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 17/10/2014 à 19:38
Citation Envoyé par NSKis Voir le message
Il faut arrêter de raconter des bobards, les USA veulent écouter la terre entière avant tout pour maintenir leur position dominante, du point de vue économique, politique, culturel et militaire!!!

Est-ce que vous croyer que lorsque Airbus est en concurrence avec Boeing, les USA n'utilisent pas les données récupérées parce que non liées aux terroristes ou aux pédophiles et que, par fair play, ils laissent le meilleur gagner? :weird
Avant d'envoyer des insultes et de me parler comme si j'étais de dernier des abrutis, merci de lire ce que j'ai écrit (et qu'en plus vous citez, donc ce n'est pas seulement une histoire de lecture, c'est aussi un problème de compréhension...)

  • J'ai parlé exclusivement du F.B.I, donc de leur police fédérale, pas de la NSA. Ici c'est dans le cadre d'une enquête, encadrée légalement par des accords internationaux.
  • J'ai précisé qu'ils ne font PAS QUE CA AVEC NOS DONNES, faudrait être totalement con pour croire le contraire. Et ils n'ont certainement pas attendu l'invention d'Internet pour faire de l'espionnage économique/industriel.
  • Quand on sait que la France est un des plus gros exportateur de technologies de mises sur écoute, croyez bien qu'on est loin d'être autant à la ramasse que vous le pensez.


Citation Envoyé par LSMetag
Ne sont-ils pas capables de lancer des mandats internationaux ?
Capables, ça ils le sont.
Par contre comme pour les extraditions, l'état concerné a le droit de refuser, et même dans le cas où ils accepteraient, ça peut prendre des mois avant d'être effectif.
4  1 
Avatar de VBrice
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 17/10/2014 à 16:39
Il Y a un truc que je n'arrive pas à comprendre, mais pas du tout!

Pourquoi et Comment le FBI, qui est censé œuvré pour la sécurité de son pays, veut mettre des backdoors partout sachant que les vulnérabilités pourront peut-être être utiliser par des pays non allié aux USA?
Vraiment, je pige pas, exemple:
C'est connu, certain routeur de marque connu contiennent / on contenu de backdoor, mais les entreprises américaines les utilises aussi!

A quoi bon vouloir regarder ce qu'il ce passe ailleurs si on doit compromettre la sécurité des entreprises américaines, et du coups porter atteinte à l'économie de son pays?

Mon cerveaux bug sur ce point, quelqu'un pourrait-il m'éclaircir?

La seul chose que j'ai trouvé qui pourrait expliquer ceci, c'est que le FBI s'en moque royalement et cherche uniquement à tout contrôler pour dominer et avoir du pouvoir.
2  0 
Avatar de LSMetag
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/10/2014 à 19:32
Tout a été dit. Le FBI veut créer des failles de sécurité qui seront exploitables par les hackeurs.

Ne sont-ils pas capables de lancer des mandats internationaux ?

Même si mon tel est un peu vieux, je suis content de l'avoir rooté et d'avoir mis CyanogenMod dessus. Et ça ne m'incite pas à changer !

Android est open source de toute façon, ça n'arrêtera pas les terroristes. Mais c'est vrai que ça demandera plus de travail pour espionner Angela Merkel.

Ils montrent une certaine incompétence, s'ils ne peuvent travailler que grâce à des Backdoors.
2  0