Le combat opposant Google à Oracle autour de l'utilisation de Java et des APIs d'Android continue
Mountain View se saisit de la Cour Suprême

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Il y a quatre ans, Oracle s’est saisi des autorités compétentes pour porter une accusation à Google de violation de patentes et de copyright relatif à Java dans son système d’exploitation mobile Android. Google a expliqué que les API ne devraient pas être protégées par le droit d'auteur parce qu'ils sont nécessaires pour écrire des programmes compatibles. Un tribunal de première instance était d’accord avec la logique de Google puisque son verdict reconnaissait Mountain View non coupable de ces chefs d’accusations. Le juge, qui a expliqué être développeur à ses heures perdues, a estimé que les API ne pouvaient être brevetées ou copyrightées, et a constaté que le code « copié » ne concernait que 9 lignes d’une opération particulièrement triviale.

Cependant, le 09 mai dernier, une décision de la Cour d’Appel a annulé ce verdict en proclamant que les interfaces de programmation pouvaient être protégées par la législation sur les droits d’auteurs « jusqu’à ce que la cour suprême ou le Congrès nous dise le contraire ». Message bien reçu chez le numéro un de la recherche puisque Google a décidé de porter son cas dans de plus hautes sphères en saisissant cette fois ci la Cour Suprême qui va devoir trancher sur cette affaire. En cas d’échec de la procédure, Google devra payer un milliard de dollars en indemnités pour l’utilisation « frauduleuse » des APIs d’Oracle dans Android; sans compter l’obligation de souscrire une licence d’utilisation avec Oracle pour continuer à utiliser les APIs de Java.

Oracle affirme qu’Android, le système d’exploitation mobile le plus utilisé au monde, a repris des éléments de base de Java, en particulier sur la structure et l’organisation des API Java afin que les développeurs qui sont déjà habitués à ce langage ne soient pas dépaysés afin que la conception de leurs applications Android soit facilitée. L’un des éléments au centre du contentieux portait sur des brevets enfreints par Dalvik, la machine virtuelle d’Android. Dalvik a été développé par Google comme alternative à la machine virtuelle Java. Sun (propriété d'Oracle) a mis sous licence GPL la machine virtuelle Java OpenJDK, mais pour pouvoir utiliser une autre JVM, il faut au préalable obtenir une licence d’Oracle, chose que Google n’a pas fait. Dalvik devrait bientôt être remplacé par ART (Android RunTime) pour les prochaines versions d’Android.

Le numéro un de la recherche a déposé sa demande auprès de la Cour suprême plus tôt cette semaine. Il faut préciser que le tribunal n'accepte pas d’étudier tous les cas et n’a donc pas l’obligation légale d’entendre Google ; Mountain View pourrait donc bien voir sa demande déclinée. Le contenu entier de la plainte de Google n’est pas encore disponible sur le site web de la Cour Suprême. Quoi qu’il en soit, Oracle a jusqu’au 07 novembre pour faire parvenir sa réponse.

Le dépôt de Google n'était pas immédiatement disponible sur le site Web de la Cour suprême. Néanmoins, dans sa déposition cette semaine, Google a déclaré que : « les premières entreprises informatiques auraient pu bloquer de vastes quantités de développement technologique en invoquant des monopoles de copyrights sur la base de leur design d’ordinateurs et de programmation. »

Source : Cour Suprême


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de worm83 worm83 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 10/10/2014 à 15:22
1 milliard pour une vérification de limite !!!!!
Y'a plus de limite.
Avatar de nchal nchal - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 10/10/2014 à 15:57
Oracle qui joue les patent troll... Ils sont déjà au fond et ils creusent encore
Avatar de deusyss deusyss - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 10/10/2014 à 16:32
Au delà de mon mépris personnel total pour oracle, se rendent-ils compte qu'ils ne s'aident pas?

De plus en plus de société se détourne de java pour leur produit. Mais au final elles ont raisons. Si elles continuent en Java, au vu des habitudes d'oracle, elles peuvent se retrouver piégées dans un langage qui peux du jour au lendemain devenir payant selon le bon vouloir d'oracle ou alors, comme google, se retrouver trainé en justice.

Dans mon travail de plus en plus de client demande des études de migration pour passer d'oracle à PostgreSQL, et de java vers d'autres solutions de programmation, pour leur SI. De par son historique, et ses clash actuels, oracle ne fait que creuser sa tombe je pense.
Avatar de nchal nchal - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 10/10/2014 à 16:44
Citation Envoyé par deusyss Voir le message
Au delà de mon mépris personnel total pour oracle, se rendent-ils compte qu'ils ne s'aident pas?

De plus en plus de société se détourne de java pour leur produit. Mais au final elles ont raisons. Si elles continuent en Java, au vu des habitudes d'oracle, elles peuvent se retrouver piégées dans un langage qui peux du jour au lendemain devenir payant selon le bon vouloir d'oracle ou alors, comme google, se retrouver traîné en justice.

Dans mon travail de plus en plus de client demande des études de migration pour passer d'oracle à PostgreSQL, et de java vers d'autres solutions de programmation, pour leur SI. De par son historique, et ses clash actuels, oracle ne fait que creuser sa tombe je pense.
C'est malheureusement assez vrai...
Ça ferait chier chez Java meurt à cause d'Oracle...
Avatar de Uther Uther - Expert éminent https://www.developpez.com
le 10/10/2014 à 17:01
Certes la politique est mauvaise, mais ce n'est certainement pas le méchant Oracle qui aurait perverti le gentil Java. Sun adéfendait déjà agressivement Java avant d'être racheté.
Avatar de super_navide super_navide - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 10/10/2014 à 18:09
Citation Envoyé par deusyss Voir le message
Au delà de mon mépris personnel total pour oracle, se rendent-ils compte qu'ils ne s'aident pas?

De plus en plus de société se détourne de java pour leur produit. Mais au final elles ont raisons. Si elles continuent en Java, au vu des habitudes d'oracle, elles peuvent se retrouver piégées dans un langage qui peux du jour au lendemain devenir payant selon le bon vouloir d'oracle ou alors, comme google, se retrouver trainé en justice.

Dans mon travail de plus en plus de client demande des études de migration pour passer d'oracle à PostgreSQL, et de java vers d'autres solutions de programmation, pour leur SI. De par son historique, et ses clash actuels, oracle ne fait que creuser sa tombe je pense.

Java pour une entreprise est le langage de l'avenir et toute entreprise qui choisi une autre techno prend de grand risque.
Dans ma boite on migre des programme c# en java.
La seule alternative a java est le C++ à cause de tous ses frameworks , du faite qu'il soit libre performant et relativement portable au niveau du source.

Je pense que le but d'oracle est juste de maintenir le standard java.
La machine virtuel java de google n'est pas un standard java et c bien dommage.............

Moi ce que je comprend pas pkoi google et oracle ne font pas une alliance pour créer un unique JDK pour android windows linux etc....
Avatar de deusyss deusyss - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 10/10/2014 à 19:04
Eh bien je ne suis pas d'accord avec toi (hoirs du fait que migrer de C# vers autre chose est une bonne chose ).

Dans ma société tout migre vers Python, et ce sans aucuns regret, on est gagnant sur tous les fronts. Quand au fait que c'est le langage de l'avenir, j'en doute fort.

Pour s'en convaincre, commence par regarder les programmes scolaires: java est de moins en moins enseigné. Ensuite l'engouement de sociétés clientes: personnellement, il y en a de plus en plus stipulant dans leur CDC ne voulant plus de java, après avoir eu beaucoup de soucis. End ernier exemple, je citerai la nouvelle orientation, ayant fait l'objet d'un article sur ce site, avec un fonctionnement se rapprochant de langage type Python.

J'avoue ne pas etre objectif, ayant toujours été anti java (je suis pas expert Python pour rien ).

Mais si je regarde objectivement les choses, je ne peux que constater que nombre de société de services n'ont que "java" à la bouche et en mettent partout, même quand ça n'y a rien a faire (expérience vécu). De plus, nombre de dev ne connaissent pas grand choses aux frameworks utilisé, aboutissant à des softs totalement ou trop buggé.

Tout cela n'a surement pas aidé java, côté réputation, et je pense que ce qu'il fait qu'il est encore beaucoup utilisé est principalement le fait qu'il a été énormément déployé et qu'il faut en amortir le cout avant de passer à autre chose.

Pour moi (avis perso), de ce que j'en voit et vit, et même des retours pro, java n'est pas le langage de l'avenir mais un langage sur le déclin et faire une migration en ce moment vers ce langage est une grave erreur.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 10/10/2014 à 19:34
Citation Envoyé par Uther Voir le message
Certes la politique est mauvaise, mais ce n'est certainement pas le méchant Oracle qui aurait perverti le gentil Java. Sun adéfendait déjà agressivement Java avant d'être racheté.
Sur certains points, effectivement. Par exemple, le conflit avec Apache Foundation sur les TCK Java SE et Java EE. Mais carrément fermer l'API ? Jamais ils ne seraient allés jusque là. D'ailleurs, je n'ai jamais entendu dire à l'époque que Sun envisageait d'attaquer Sun en justice à propos d'Android. Alors même que ça a très concrètement mis par terre toute leur stratégie JavaFX Mobile (qui est passé à la poubelle, d'ailleurs. Sun a racheté SavaJe en pure perte).
Avatar de tomlev tomlev - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 10/10/2014 à 19:38
Citation Envoyé par super_navide Voir le message
Java pour une entreprise est le langage de l'avenir et toute entreprise qui choisi une autre techno prend de grand risque.
Affirmation purement gratuite ; comment peux-tu présenter ça comme une vérité absolue et sans même proposer le moindre argument ? Java est certes un bon langage, mais toutes les entreprises n'ont pas forcément les mêmes besoins... S'il y avait un langage qui était idéal pour tout le monde, il y a longtemps que les autres auraient été abandonnés.

Dire qu'un langage, aussi bon soit-il, est le seul qui soit viable, alors que des millions de gens utilisent d'autres langages avec succès, c'est parfaitement ridicule. Il faudrait peut-être enlever un peu tes œillères et regarder en dehors du petit monde dans lequel tu sembles évoluer...

Citation Envoyé par super_navide Voir le message
La seule alternative a java est le C++ à cause de tous ses frameworks
Parce qu'il n'y a pas de frameworks pour les autres langages ?
J'ai du rêver alors ces 10 dernières années, parce qu'il me semblait pourtant avoir utilisé un framework standard très riche en C#... sans compter toutes les librairies open-source disponibles. Java ou C# (et certainement plein d'autres) n'ont pas grand chose à envier à C++ en terme d'écosystème.
Avatar de Uther Uther - Expert éminent https://www.developpez.com
le 10/10/2014 à 20:20
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Sur certains points, effectivement. Par exemple, le conflit avec Apache Foundation sur les TCK Java SE et Java EE. Mais carrément fermer l'API ? Jamais ils ne seraient allés jusque là. D'ailleurs, je n'ai jamais entendu dire à l'époque que Sun envisageait d'attaquer Sun en justice à propos d'Android. Alors même que ça a très concrètement mis par terre toute leur stratégie JavaFX Mobile (qui est passé à la poubelle, d'ailleurs. Sun a racheté SavaJe en pure perte).
Sun essayait déjà de faire payer de royalties a Google depuis longtemps, même si c'est après le rachat d'Oracle que l'affaire a été portée devant les tribunaux.

La politique de Sun a toujours été favorable aux implémentations par d'autres de la JVM, mais seulement parce que ça lui permettait de se faire de l'argent en vendant l'acces à son implémentation de référence de Java et/ou au TCK. S'il s'est opposé à Android, c'est justement parcequ'il se base sur Harmony (pas besoin de payer son implémentation de référence) et qu'il a renoncé à la compatibilité (donc pas besoin du TCK), et que du coup il n'a aucun moyen de prendre sa part du gateau.

De même, ils se sont défendus judiciairement contre Microsoft qui était coupable d'avoir fait à peu près la même chose qu'Android : a savoir créer un Java, incompatible et distribué en masse lié a ses produits grand public. Ceci risquait de faire perdre à Sun la maîtrise du produit qu'il avait créé.
Il y a une différence, certes importante au niveau de la forme : Google ne s'est pas permis de nommer sa plateforme Java, mais sur le fond le soucis pour Oracle/Sun assez comparable.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil