L'IA et la robotique sont-elles des menaces pour l'emploi ?
Gartner prédit qu'un emploi sur 3 sera pris par un robot ou un logiciel d'ici 2025

Le , par Hinault Romaric

62PARTAGES

4  3 
La montée en puissance de l’intelligence artificielle et de la robotique va présenter une menace importante pour l’emploi au cours de la prochaine décennie, d’après le cabinet d’analyse Gartner.

En ouverture de sa conférence Symposium/ITxpo qui se déroule actuellement à Orlando en Floride, Gartner a livré sa prédiction sur l’évolution de l’IT et son impact sur l’emploi.

« Un jour, un drone pourra être vos yeux et vos oreilles », a déclaré Peter Sondergaard, directeur de recherche chez Gartner. Selon celui-ci, les drones vont se démocratiser dans cinq ans. Ces aéronefs sans personne à bord télécommandé à distance ou autonome, seront largement utilisés dans les industries comme l’agriculture, des études géographiques, ou encore l’inspection des plateformes pétrolières et gazeuses.

« Les drones ne sont qu’un exemple de nombreux types de technologies émergentes qui vont au-delà du traditionnel monde de la technologie de l’information. Ce sont des machines intelligentes », explique Peter Sondergaard.

Pour l’expert de Gartner, les machines intelligentes sont une « super classe » émergente des technologies qui assurent une grande variété de travaux, à la fois physiques et intellectuels. De plus, les applications informatiques vont gagner en capacité d’analyse ce qui va entrainer leur incursion dans de nouveaux domaines.

« Bientôt, les capacités cognitives des applications pourront s’étendre à l’analyse financière et des données, et même aux diagnostics médicaux. Le travail intellectuel sera automatisé, de même que le travail physique avec des robots », selon Gartner, qui prévoit « qu’un emploi sur trois sera converti en logiciel, robot ou autre machine intelligente d’ici 2025. »

De plus, le cabinet d’analyse estime que les machines fourniront un meilleur rendement que les humains. Et les entreprises doivent commencer dès à présent à s’adapter à cet essor du numérique.

Avec cette évolution de l’industrie, de nouveaux emplois vont probablement naitre, mais seront-ils proportionnels au nombre qui sera détruit ? Seul l’avenir nous le dira. Néanmoins, l’homme devrait se préparer, selon Gartner, à affronter un futur où les machines et les hommes pourraient être des collègues de travail.

Source : Keynote de Peter Sondergaard

Et vous ?

Que pensez-vous de cette prévision ? L’IA et la robotique sont-elles des menaces pour l’emploi ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 08/10/2014 à 16:56
Citation Envoyé par nasty Voir le message
Mais euh... fabriquer des drones, les entretenir, les reparer (va bien y avoir quelques chasseurs qui vont les confondre avec des galinettes cendrées)

ca va peut etre detruire des emplois a un niveau, mais ca va s'equilibrer de l'autre. Enfin j'espere parce que sinon on est mal.
Ah bon ? Tu penses qu'il faut autant de gens pour entretenir des robots que pour faire le travail qu'ils font ? Si c'était vrai, je me demande quel intérêt les entreprises trouveraient à robotiser...

Fondamentalement, c'est une très bonne nouvelle. On pourrait tous travailler moins et la même quantité de biens et services serait produite. Le problème, c'est que les capitalistes s'approprient tous les gains de productivité ainsi engendrés en remplaçant les salariés par des machines. Lesdits salariés sont alors privés de tout moyen de subsistance pendant que les capitalistes empochent la différence entre le coût de fonctionnement du robot et le salaire de la personne remplacée.
20  3 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/10/2014 à 18:45
J'ai du mal a comprendre en quoi la perte d'emplois est "une menace".

L'emploi pour l'emploi n'a pas de sens. Le progrès technologie et l'automatisation devrait être vu comme une manière de rendre la vie des humains et plus facile en leur libérant du temps libre.

Il faut aller vers une baisse générale du temps de travail au lieu de paniquer dès qu'un boulot peut être fait plus efficacement par moins de gens.

Tout cela n'est une menace que lorsque le fruit de tout cela va uniquement à un petit groupe de personnes.
16  3 
Avatar de coolspot
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 08/10/2014 à 20:24
Le problème n'est pas les robots qui prennent les emploi. C'est d'ailleurs plutôt une bonne chose et ils servent à ca, libérer l'homme du travail pour qu'il puisse faire quelquechose de plus constructif que bosser qui n'est rien d'autre que de l’aliénation.

Le problème c'est plus sortir du dogme de "travailler pour vivre" comme si on était née dans ce but là. Comme si il fallait mériter de vivre et se prostituer à longueur de temps pour pouvoir vivre (parce que oui le travail c'est de la prostitution légale vu qu'on doit bosser pour manger, se loger, dormir et qu'on peut pas se passer de travailler dans notre société car le travail c'est de l'esclavage)

Faut plutôt s'en réjouir que les robots prennent le travail et nous laisse le reste. Ce qu'il faut changer c'est toute cette mentalité dogmatique du "travailler pour vivre"
15  4 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 09/10/2014 à 9:47
Citation Envoyé par NahMean Voir le message

Le problème actuel est déjà de faire bosser des gens qui ne veulent pas, donc si cette révolution arrive plus vite que prévu, sa ne sera que des fainéants remplacer par des machines, et payer par ces dernières par la même occasion.
Bah oui, tous les chômeurs ne sont que des gens qui ne veulent pas travailler...

Citation Envoyé par NahMean Voir le message

Le faite de se prostituer pour travailler est aussi fait pour être fière de vivre comme les gens normaux (ceux qui travaillent) et qui donc se payent des trucs (vacances, voitures, crédits ...) avec leurs propre argents, pas avec les impôts des autres.
J'en connais qui sont pas si esclaves que sa dans cette sociétés, pour eux c'est "Glander et Vivre".
Si les gains (monétaire et temporel) fait par la robotisation et l'automatisation, était réparti comme il faut, tu serais payé pareil pour travailler moins, et tu aurais donc plus de temps pour voyager, te cultiver (ou faire le légume devant les anges de la télé-réalité, chacun ses goûts).

Il faut arrêter de prendre tous les chômeurs pour des profiteurs qui ne cherchent pas de travail, oui, il y a des profiteurs, comme partout (y'a pas plus de chômeurs profiteurs, que de patrons qui profitent du système pour se goinfrer sur le dos des autres), mais ce n'est pas forcément la majorité, et il ne faut pas oublier que le chômage, c'est pas indemnisé ad-vitam aeternam, et que le RSA, c'est pas la joie quand même...

Et enfin, je ne vois pas en quoi "travailler" fait de toi quelqu'un de normal, j'ai beau avoir un travail, je ne le fais pas par envie, mais pour payer mes factures et mes impôts, ceux-ci seraient moins cher, cela ne me dérangerais pas de faire qu'un mi-temps et d'avoir plus de temps à moi pour faire du dev pour moi, lire, dessiner, etc etc .

Travailler n'est pas une activité plus noble que de s'instruire en lisant un bouquin, ou en allant au musée ou autre hein, ça c'est qu'on te dit pour que tu y ailles sans rechigner...
11  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 08/10/2014 à 17:02
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message

Fondamentalement, c'est une très bonne nouvelle. On pourrait tous travailler moins et la même quantité de biens et services serait produite. Le problème, c'est que les capitalistes s'approprient tous les gains de productivité ainsi engendrés.
Exactement...

Fondamentalement, cela pourrait même déjà être le cas, sauf qu'au lieu de répartir le boulot et les gains, on travaille toujours autant, et les autres sont au chômage ^^
11  1 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 08/10/2014 à 17:06
Citation Envoyé par Theta Voir le message
Les IA sont très très loin de pouvoir remplacer les humais quelque soit le domaine.
Pour ce qui est de l'automatisation de tâches ou des robots/drones c'est pas du tout nouveau, et on aurait pu dire la même chose du fordisme ou du remplacement des machines à écrire par des traitement de texte. Ça ne menace pas d'emplois, ça augmente juste la productivité. Bon après éventuellement ça peut faire disparaitre des métiers mais comme ça en fait apparaitre d'autres...

Pour prendre un exemple que je connais, les drones en agriculture, ça a permet surtout de compléter les mesures manuelles, donc c'est surtout générateur d'emploi (construction, maintenance, "pilotes", logiciel, analyse de données...). Certes avant on faisait des photos en avion mais vu le coût c'était très rare et pas accessible aux agriculteurs (uniquement en recherche).
Il y a au moins un domaine où les IA ont quasiment totalement remplacé les humains, et ce dans les 6 ou 7 dernières années : la Bourse. Le trading haute-fréquence est totalement piloté par des algorithmes d'intelligence artificielle. Pour savoir à quel point cette manière de faire du fric en dépouillant les petits porteurs est scandaleuse, tu peux lire un livre appelé "6", et sa suite, "5" (sic) :

http://www.zones-sensibles.org/livres/6-5/

Ces livres racontent l'histoire du trading haute fréquence vue à travers les "yeux" de Sniper, un algorithme de THF qui raconte sa propre histoire à la première personne. C'est très amusant à lire, en plus.
10  0 
Avatar de tontonnux
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 08/10/2014 à 16:41
Citation Envoyé par nasty Voir le message
Mais euh... fabriquer des drones, les entretenir, les reparer (va bien y avoir quelques chasseurs qui vont les confondre avec des galinettes cendrées)

ca va peut etre detruire des emplois a un niveau, mais ca va s'equilibrer de l'autre. Enfin j'espere parce que sinon on est mal.
Si ça s'équilibrait, ça n'aurait strictement aucun intérêt d'un point de vue économique.
Le coup de fonctionnement et d'entretien des "machines" doit inévitablement être moins cher que le coup du travail humain.
8  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/10/2014 à 10:14
Citation Envoyé par Sodium Voir le message
J'ai du mal a comprendre en quoi la perte d'emplois est "une menace".

Tout cela n'est une menace que lorsque le fruit de tout cela va uniquement à un petit groupe de personnes.
Eh bien la menace, c'est que c'est justement exactement ça qui se passe. Tout le fruit de tout cela va à un petit groupe de personnes. Des personnes très puissantes dont les politiques ne sont que les marionnettes.
8  1 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/10/2014 à 11:55
Citation Envoyé par NahMean Voir le message

J'ai pas évoqué les chômeurs, il y a des gens qui ne prennent même pas la peine de s'y inscrire.
Et pourquoi il ne faudrait pas s'y inscrire ? Ca fait des années que je cotise tous les mois, non mais POURQUOI je ne m'inscrirais pas au chômage si je me retrouvais au chômage ???
Citation Envoyé par NahMean Voir le message

Quand je suis au chômage, j’essaie de trouver un boulot, je glande pas chez moi en attendant que sa me tombe dessus comme par magie.
C'est cette fainéantise que je dénonce, pas le faite qu'un pauvre chômeur longue durée peine a trouver un travail.
Oui, voila, il n'y a que toi qui cherche du boulot quand tu es au chômage, tous les autres se tournent les pouces ! C'et bien ce que je disais.
Citation Envoyé par NahMean Voir le message

Il y a trop de profiteurs, on le constate, c'est tout, donc je sort de ma poubelle avec mes fautes d'orthographes et mon manque de maturité évident pour vous répondre gentiment.
Les profiteurs, ce sont les gros actionnaires du CAC 40. Et on peut dire très gentiment les pires saloperies !
7  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/10/2014 à 9:40
Le problème actuel est déjà de faire bosser des gens qui ne veulent pas, donc si cette révolution arrive plus vite que prévu, sa ne sera que des fainéants remplacer par des machines, et payer par ces dernières par la même occasion.
Réflexion stupide de quelqu'un qui vit hors de la réalité, avec une maitrise de la langue qui démontre un manque de maturité évident.

Le faite de se prostituer pour travailler est aussi fait pour être fière de vivre comme les gens normaux (ceux qui travaillent) et qui donc se payent des trucs (vacances, voitures, crédits ...) avec leurs propre argents, pas avec les impôts des autres.
J'en connais qui sont pas si esclaves que sa dans cette sociétés, pour eux c'est "Glander et Vivre".
Il y a des tas de choses très intéressantes à faire dans la vie qui ne rapportent pas d'argent.
Il y a les arts, tout ce qui relève de la création, le bénévolat ... Ceux qui ont besoin d'un travail qui rapporte de l'argent pour se sentir utile doivent avoir une vie très vide d'intérêt.
Ils sont de plus souvent des parasites car les activités lucratives se révèlent souvent nocives pour d'autres personnes.
11  5 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web