Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

OpenWorld : « nous n'allons pas essayer de tuer MySQL pour récupérer ses utilisateurs »
Oracle s'engage à faire évoluer la solution

Le , par Hinault Romaric

41PARTAGES

5  0 
Pendant la conférence OpenWorld d’Oracle qui se déroule actuellement à San Francisco, le géant des bases de données a renouvelé son engagement en ce qui concerne le développement du système de gestion de bases de données (SGBD) MySQL.

Après l’acquisition de MySQL suite au rachat de Sun, la communauté open source, ainsi que les adeptes du SGBD ont manifesté leur inquiétude en ce qui concerne l’avenir de la plateforme. Edward Screven, architecte en chef chez Oracle est monté au créneau lors de la conférence OpenWorld pour tenter de rassurer une nouvelle fois la communauté MySQL.

« Certaines personnes ont estimé qu’après l’acquisition de Sun, Oracle n’allait plus réellement continuer à soutenir MySQL. Que nous n’aurions pas déployé les ressources nécessaires pour assurer sa maintenance, que nous allions essayer de tuer MySQL pour prendre sa base de clients et l’orienter vers Oracle database », a affirmé celui-ci.

Pour Oracle, MySQL comble un besoin spécifique, pour lequel Oracle database n’est pas adapté. Pour la firme, la solution a permis de prolonger son support au niveau des bases de données pour l’ensemble de ses clients.

Ainsi, depuis l’acquisition de Sun, la firme n’a cessé d’investir dans MySQL. Edward Screven a affirmé lors de la sa keynote que Oracle a littéralement doublé la taille de l’équipe derrière le développement et le support de MySQL. « Si vous regardez ce que nous avons accompli au cours des cinq dernières années en termes de développement pour MySQL, je crois que vous vous rendrez compte que ces dernières années ont été de loin les plus productives de l’ensemble du cycle de vie de MySQL », a-t-il déclaré.

Cette session a été l’occasion pour la firme de revenir sur les nouveautés de MySQL 5.7, dont une nouvelle DRM (development milestone release) a été publiée il y a quelques jours. Le développement de cette version a été axé sur l’amélioration de la modularité, la refactorisation de ses éléments de base et l’optimisation des performances.

Ainsi, MySQL 5.7 permettrait d’exécuter jusqu’à « 645 000 requêtes SQL par seconde (deux fois plus que MySQL 5.6) et plus d’un million de requêtes NoSQL par seconde » (six fois plus que MySQL 5.6), sur le benchmark SysBench Read-only Point-Selects avec 1024 connexions. Le SGBD peut également traiter simultanément près de 67 000 connexions par seconde.

Ces performances ont été rendues possibles grâce à un nouveau modèle d’optimisation dynamique, des améliorations du moteur InnoDB et des optimisations des performances de la réplication (beaucoup de transactions peuvent désormais être exécutées en parallèle de façon fiable).

Oracle a également dévoilé la première version DMR de MySQL Cluster 7.4. Cette version serait de 50% plus rapide. Elle a été développée avec un accent sur l’évolutivité, la disponibilité et la flexibilité. MySQL Cluster 7.4 prend en charge la réplication « active-active », qui permet une meilleure gestion des cluster et des conflits. Pour rappel, MySQL Cluster est la base de données distribuée de MySQL. Elle permet de répartir des données sur plusieurs serveurs sans avoir de point individuel de défaillance.

Il faut noter qu’après l’acquisition de MySQL par Oracle, de nombreux fork du système de gestion de bases de données ont vu le jour, dont le plus célèbre est MariaDB. Des distributions Linux qui embarquaient par défaut le SGBD lui ont tourné le dos en faveur de MariaDB. Il s’agit notamment de Fedora, OpenSuse ou encore Red Hat. Ceux-ci reprochaient à Oracle d’avoir rendu le développement de MySQL beaucoup plus fermé.

MySQL 5.7 M15 est disponible en téléchargement sur le site du projet. Son code source est accessible sur GitHub.

Télécharger MySQL 5.7 DMR

Les notes de versions de MySQL 5.7 DMR

Source : OpenWorld

Et vous ?

Que pensez-vous de l’évolution de MySQL depuis le rachat de Sun par Oracle ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de coolspot
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 02/10/2014 à 13:21
Citation Envoyé par SQLpro Voir le message
Et avec SQL Server 2014 et le "in memory", c'est 1 seul serveur à la place de 100 PostGreSQL, donc une sacrée économie ne serait-ce que en machine et admin !!!

J'en reviens donc là encore au "in mémory", avec SQL Server, mais aussi hanna DB de SAP....

A +
Sauf que SQL serveur n'est pas sous Licence libre et t'oblige a prendre tout le package microsoft pour bien tourner (windows server + IIS)
Ce qui d'une explose le cout des licence et de deux t'enchaine totalement a Microsoft et donc tu remet l'avenir de ton site a un tiers (migration obligatoire, rachat de licence d'utilisation etc...)
7  1 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 01/10/2014 à 15:38
Citation Envoyé par redcurve Voir le message
MariaDB, bof pas très robuste j'ai déjà eu plusieurs problème de corruption avec. Pour les applications ou je n'ai pas le choix je garde la chose, sinon c'est PosteGre pour l'open source ou Sql server.
Tout à fait d'accord concernant PostgreSQL. Pendant des années, PostgreSQL a trainé la réputation d'être plus complexe que MySQL. Je m'y suis il y a quelques temps, et franchement, c'est un excellent SGBD. Fonctionnellement très riche, mais je ne trouve pas que ça rende plus difficile sa maitrise. On a tous les outils qu'il faut et on est plus proche des standards qu'avec MySQL. Je ne sais pas si cette réputation a été justifiée un jour, mais aujourd'hui, je ne sais pas ce qui retient encore les gens sur MySQL (en dehors de l'existant, bien sûr). Pour un nouveau projet, ça sera PostgreSQL, ça c'est sûr.
5  0 
Avatar de Shuty
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 01/10/2014 à 16:27
Merci pour le feedback. Pour ceux que ca peut intéresser, j'ai un Benchmark assez intéressant : http://posulliv.github.io/2012/06/29...ostgres-bench/
5  0 
Avatar de punkoff
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 01/10/2014 à 16:55
J'avoue ne pas bien comprendre cette gueguerre entre mariaDB et MySql.

Les deux sgbd souffrent de globalement des même problème (optimiseur à la ramasse, norme sql non respecté, type de jointure / index trop limité, ...), et sortie de cas très spécifique postreSql sera un meilleur choix.
5  0 
Avatar de thorop
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 01/10/2014 à 20:02
Citation Envoyé par Alex-L Voir le message
Je crois bien que la plupart des big brothers comme Ebay sont passés sur du NoSQL donc ça sort du sujet. Comme tu dis après PostgreSQL est plus apte pour des bases de données plus importantes, faut juste ce poser la question si une migration est nécessaire sachant que ces deux sgbd ont des approches différentes (et ça chamboule pas mal de choses dans le code source des projets !)
Facebook and Google utilisent encore Mysql / MariaDB. Et Facebook a même abandonné Cassandra ...
5  0 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 02/10/2014 à 14:29
Citation Envoyé par abriotde Voir le message
Nous sommes dore et déjà passé a MariaDB et la charge de nos serveurs a baisser. Mais surtout nous sommes passé du moteur MyISAM au moteur TokuDB qui est bien plus performant pour les gros volumes. Le problème d'Oracle c'est qu'il ne développe qu'InnoDB qui est certes plus puissant d'un point de vue fonctionnalité mais bien plus lent. Rien ne sert de passer au NoSQL, si l'on se contente de la base du SQL, on a de très bonne performances avec des bases de plusieurs Tera et des tables de plusieurs dizaines de Giga-octet.
Exactement

Quitte à passer InnoDB autant passer à autre chose comme par exemple posgreSQL. MySQL/MariaDB sont intéressants en perfs que si on reste sur MyIsam ou TokuDB.
5  0 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/06/2015 à 19:41
Citation Envoyé par berceker united Voir le message
Le gros inconvénient de Mysql c'est que vous pouvez pas monter en excellence, parce que, désolé de le dire ainsi mais c'est de la daube arrivé à un certain niveau, ceci des que vous voulez faire du transact sql, vous avez des réactions bizarre. )
Vous ne risquez pas de faire marcher du transact SQL sur MySQL vu que Transact SQL est une extension propriétaire créé par Sybase et qui n'est implémentée que dans Sybase et SQL Server.
MySQL supporte bien les procédures stockées (Triggers) depuis la version 5 mais en utilisant la norme SQL et pas le langage propriétaire Transact-SQL.

Vous avez raison de dire que pour bénéficier d'un SGBD "riche" il faut lui préférer des SGBD puissants par leurs fonctions comme effectivement : Oracle, SQL Server, Sybase ou même PosgreSQL, mais il en reste pas moins que MySQL et ses dérivés (MariaDB, etc) sont très intéressants pour les grandes entreprises pour gérer massivement des transactions simples, car pour gérer des transactions simples sous MyISAM (donc très pauvre en fonction il est vrai) les performances sont tout à fait extraordinaires, c'est bien plus performant que les SGBD riches, sans parler d'une consommation RAM bien moins ce qui permet de gérer un nombre énorme de transactions sur des serveurs à cout très modestes.

De par le fait de très grands sites dans le monde servent des transactions massives avec des batteries de serveur MySQL (ou dérivés) ce qui leur reviendrais bien plus cher avec des produits plus riche.

Google qui est probablement la société qui doit gérer le plus de transactions base de données au monde est passé de MySQL 5.1 vers MariaDB 10.0 qui est un fork de MySQL, et en sus leur offre cloud est aussi basée sur MySQL (MariaDB dans les faits). Google c'est quand même une référence...

Bref pour résumer chaque besoin différent à des solutions différentes....
5  0 
Avatar de Zefling
Membre expert https://www.developpez.com
Le 01/10/2014 à 13:45
Intéressant en terme de perf, mais je suis déjà passe sous MariaDB et je ne compte pas faire machine arrière (surtout parce que je ne peux pas ).
4  0 
Avatar de Bono_BX
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 01/10/2014 à 15:16
Personnellement je pense qu'il vaut mieux oublier tout de suite MySQL. En effet, quoique puisse dire Oracle, on a eu des exemples de la réalité avec Open Office par exemple.
N'exagérons rien : Open Office est passé sous le giron d'Apache, au lieu d'être purement et simplement abandonné, comme on aurait pu s'y attendre. Et il est vrai que dans les derniers temps, Sun piétinait sur MySQL ; il est indéniable qu'Oracle l'a relancé.
Après, parier sur la pérennité de MySQL ou de MariaDB, ça tient surtout de la lecture dans le marc de café (toute connotation JAVAesque est le fruit d'un esprit tordu ).
4  0 
Avatar de redcurve
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 01/10/2014 à 15:30
MariaDB, bof pas très robuste j'ai déjà eu plusieurs problèmes de corruption avec. Pour les applications ou je n'ai pas le choix je garde la chose, sinon c'est PosteGre pour l'open source ou Sql server.
4  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web