Les Etats-Unis auraient menacé Yahoo de l'infliger une amende de 250 000 $ par jour
Pour son opposition à l'accès aux données de ses clients

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
Les révélations sur le programme d’espionnage à grande échelle de la NSA (PRISM) par son ex-consultant Edward Snowden ont fait couler beaucoup d’encre et naître des inquiétudes chez les internautes pour la protection de leurs données privées sur Internet.

Plusieurs géants de l’internet américains ont été accusés d’y avoir participé en permettant aux autorités américaines d’accéder aux données de leurs clients : Facebook, Google, Microsoft, Apple, AOL, Skype et Yahoo

Certaines de ces entreprises ont essayé de décliner leur responsabilité en jouant la carte de transparence. Celles-ci ont publié des rapports sur les demandes du gouvernement pour accéder aux données des utilisateurs, pour montrer que leur participation était limitée, et ce, dans le strict respect de la loi. Il s’agit notamment de Google, Microsoft ou encore Yahoo.


Aujourd’hui, Yahoo fait un pas de plus en ce sens, en publiant un document de 15 000 pages jusqu’ici confidentiel, révélant la pression dont elle a été victime de la part du gouvernement américain pour mettre à sa disposition les données des clients.

L’affaire remonte à 2007. Yahoo s’oppose aux injonctions du FISC (Foreign Intelligence Surveillance Court ou tribunal de surveillance du renseignement extérieur) sommant la firme de répondre favorablement aux requêtes des autorités américaines au nom de la sécurité nationale. Pour l’entreprise, il s’agissait d’une violation de la constitution et de la vie privée des utilisateurs. « Les documents publiés montrent comment nous avons dû combattre à chaque étape pour nous opposer aux mesures de surveillance de l'administration », a affirmé Ron Bell, le responsable des questions juridiques de Yahoo, dans un billet de blog.

À défaut de capituler et rejoindre le programme PRISM, Yahoo a été menacé par le gouvernement américain à payer une amende de 250 000 dollars par jour. L’entreprise a finalement plié, mais n’a pas pour autant lâché prise. « Malgré tout, nous nous sommes battus pour déclassifier et rendre ce procès public. », précise Ron Bell qui explique qu’une partie des documents judiciaires sont toujours soumis au secret.

Par cette manœuvre la firme souhaite se blanchir de toute accusation l’associant au programme PRISM. « Nous estimons qu'il s'agit d'une importante victoire pour la transparence et nous espérons que ces archives contribueront à promouvoir un débat éclairé sur la relation entre la vie privée, une procédure équitable et la collecte d'informations liées au renseignement », affirme le responsable de Yahoo.

Dans son message, Yahoo ne révèle pas cependant l’ampleur des données qui ont été livrées aux autorités américaines à partir du 14 mai 2008.

Source : Yahoo

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 12/09/2014 à 17:05
Cette histoire est un peut sur-réaliste
Avatar de Algo D.DN Algo D.DN - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 12/09/2014 à 19:14
Qu'en pensez-vous ?

Peut-être le résultat d'une désaffection des utilisateurs qui commence à faire mal au portefeuille :]

Ils veulent dire quoi par "Nous estimons qu'il s'agit d'une importante victoire pour la transparence et nous espérons que ces archives contribueront à promouvoir un débat éclairé sur la relation entre la vie privée, une procédure équitable et la collecte d'informations liées au renseignement"

Et la collecte d'informations liées au business plan, elle en est où...

Allez encore un petit effort et nous aurons la vallée siliconée qui va défiler devant à la maison blanche, pour concurrence déloyale :[)
Avatar de ScriptorTux ScriptorTux - Membre régulier https://www.developpez.com
le 12/09/2014 à 19:36
Pays des droits de l'homme à la vie privée des autres ouais ..
Avatar de ticNFA ticNFA - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 13/09/2014 à 11:01
Citation Envoyé par Algo D.DN  Voir le message
Qu'en pensez-vous ?

Peut-être le résultat d'une désaffection des utilisateurs qui commence à faire mal au portefeuille :]

Ils veulent dire quoi par "Nous estimons qu'il s'agit d'une importante victoire pour la transparence et nous espérons que ces archives contribueront à promouvoir un débat éclairé sur la relation entre la vie privée, une procédure équitable et la collecte d'informations liées au renseignement"

Et la collecte d'informations liées au business plan, elle en est où...

Allez encore un petit effort et nous aurons la vallée siliconée qui va défiler devant à la maison blanche, pour concurrence déloyale :[)

J'ai plussoyé.
Je rajouterais qu'il a fallu les révélations de Snowden pour que Yahoo et ci se sentent obligés de donner le change. Une hypocrisie de plus.
Ce que l'on sait maintenant rend toute tentative de regain de crédibilité de leur part comme étant juste un bon gros foutage de g....
Avatar de laerne laerne - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 13/09/2014 à 20:20
'Faut pas pousser dans l'autre sens non plus et se remettre dans le contexte d'alors. Yahoo s'appele pas Snowden et n'avait pas toutes les preuves que Snowden avait. Qu'est-ce qui se serait passé s'il avait révélé ça avant ? Leur actionnaires leurs auraient exigés des comptes pour risquer l'entreprise pour un sentiment éthique à l'encontre contre la loi. Certains auraient même supporter les US croyant que les demandes était justifiées et ceux qui aurait été scandalisés auraient été appelés conspirationistes. Ils auraient perdus des clients qui naïvement auraient pensé que la concurrence est plus digne de confiance, parce qu'il n'y pas encore eu de rumeur à leur encontre comme celle que Yahoo aurait donnée...

C'est pas joli-joli, mais je vois pas ce qu'aurait pu faire d'intelligent Yahoo, sans tout le savoir de Snowden... Je condamne pas Yahoo, je remercie Snowden.
Avatar de orvet orvet - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 13/09/2014 à 20:47
Ce que j'en pense ?
Que les avocats de Yahoo ont bien bossé pour éviter à l'entreprise d'être entre le marteau et l'enclume.
Enfin, qu'il ne faut pas critiquer Yahoo mais le gouvernement US. La statue de la Liberté a du prendre un coup de vieux.
Offres d'emploi IT
Développeur java/jee - php - .net h/f
Sully-Group - Ile de France - Vincennes (94300)
CDD/CDI minimum 16 mois ou stage 6 mois Développeur informatique Poste basé à Neuville
ACACIA Fracne - Ile de France - NEUVILLE UNIVERSITE
Ingénieur Système Sécurité H/F
Keework - Ile de France - Saint-Denis (93200)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil