Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un bloggeur d'un magazine pro-Apple expose les différentes stratégies employées par l'entreprise
Pour manipuler les médias

Le , par Stéphane le calme

0PARTAGES

10  0 
Mark Gurman, un des blogueurs les plus célèbres couvrant les actualités Apple pour le compte de 9to5mac, a rédigé un article décrivant comment l’équipe chargée des relations publiques d’Apple manipule les médias. « Le département des relations publiques (PR) d’Apple est certainement le meilleur au monde (…). Avant que les clients n’aient pu avoir l’opportunité de voir ou de toucher un nouveau produit Apple, l’entreprise a soigneusement orchestré presque chacune de ses apparitions publiques : des fuites contrôlées et des séances d’informations pour les rédacteurs pro-Apple, des invitations adressées uniquement aux médias et un processus d'examen préliminaire spécial pour un groupe de rédacteurs présélectionnés, connus comme étant pro-Apple. Rien n'est laissé au hasard, et dans les rares cas où Apple ne contrôle pas le message initial, il trouve une parade en utilisant des documents afin de délivrer des réponses non officielles conçues avec soin », explique Gurman.

Sur neuf chapitres, le blogueur a développé sa thèse après une enquête de deux mois et des douzaines d’interviews accordées par des journalistes, des blogueurs, des professionnels des relations publiques parmi lesquels des anciens employés d’Apple.

Dans son chapitre deux, dédié à la présentation du département, il avance que cette équipe est constituée de 30 personnes dans les bureaux de Cupertino et d'une douzaine d’autres éparpillées de par le monde, qui ont pour mission d’organiser les évènements, de traduire des articles de presse, et de répondre ou d'éviter les questions de journalistes, quel que soit le fuseau horaire. Dans les bureaux, le département est divisé en plusieurs équipes : Momentum et Buzz Marketing, Mac, communications de l’entreprise, iPhone, iPad, iTunes et évènements.

Le groupe Momentum et Buzz Marketing gère par exemple le placement produit dans les séries TV, il « pousse » vers des magazines des applications jugées intéressantes, ou il fait la chasse aux célébrités utilisant publiquement un produit Apple. La division Mac, une des plus importantes au niveau du personnel, s'occupe des ordinateurs et des logiciels. L’équipe communications de l’entreprise prend en charge les initiatives en lien avec les entreprises ainsi que les conférences audio des résultats trimestriels.

La branche iPhone, iPad, iOS et iCloud bénéficie des ressources les plus importantes. L'équipe iTunes s'occupe elle de tout ce qui a trait aux boutiques de contenus, l'Apple TV et iPod. À noter que la section en charge de l'Apple TV a récemment reçu beaucoup plus d'attention avec de nouvelles ressources marketing. Enfin, l’équipe évènements gère les événements médias, les conférences comme la WWDC, ainsi que les événements internes comme le Beer Bash du vendredi après-midi sur le campus de Cupertino.

A la tête de cette « machine de guerre » se tenait Katie Cotton, qui est réputée pour gérer d’une main de fer ses effectifs, provoquant parfois frustration et colère de ses collaborateurs, mais également de la presse. Gurman notera que la mort de Steve Jobs, l’ancien numéro un d’Apple, provoquera le départ de plusieurs responsables de cette équipe, sauf elle qui sera épargnée pendant trois années avant de prendre sa retraite en mai dernier après avoir dirigé la stratégie média d’Apple pendant près de deux décennies.


Katie Cotton et Steve Jobs

« Il est quelque peu surprenant qu’un vétéran de 18 ans d’Apple s’en aille brusquement sans qu’il n’y ait de successeur et sans avoir désigné son remplaçant. En considérant que Cotton a quitté Apple le jour de travail précédent la WWDC, l’évènement Apple le plus important de l’année (…), ces faits tendent à suggérer qu’elle n’est pas partie entièrement volontairement ». Dans son chapitre quatre, le blogueur décrit l’ancienne Vice-Présidente du département Wordwide Corporate Communications comme un « tyran » et veut y voir un signe d’ouverture de l’entreprise : « la vraie raison de son départ est probablement que Tim Cook a une vision différente des prochaines apparitions publiques d’Apple ».

« Connue pour son contrôle total des accès média d’Apple, la puissance et l’attitude de Cotton ont fait redouter à certains journalistes que leurs accès aux évènements Apple, ainsi que les présentations en avant-première des produits de l’entreprise, soient résiliés. Ce sont deux privilèges qui, s’ils sont retirés, peuvent avoir un impact négatif sur la carrière d’un rédacteur », assure Gurman.

Depuis le départ de Cotton, personne n'est venu la remplacer à la tête des PR. Steve Dowling et Natalie Kerris ont pris la place en intérim et ils travaillent tous deux directement avec Tim Cook.

Dans son chapitre trois intitulé « stratégies : l’art du contrôle en arrière-plan de la presse », le blogueur exposera certains procédés de l’entreprise. Quand Apple n’est pas satisfait d’une couverture médiatique, l’entreprise met tout en œuvre pour faire changer l’article. « Quand Apple a réalisé que The New York Times concourait pour le Prix Pulitzer avec son article controversé ‘iEconomy series on the Apple supply chain’, l’équipe PR a envoyé des articles critiquant The New York Times à d’autres journalistes, selon une personne habituée à la stratégie ».

Selon Brian Lam, fondateur de The Wirecutter et ancien numéro un de Gizmodo, à l’époque de gloire des magazines imprimés, Apple n’aurait pas hésité à monter les journalistes les uns contre les autres pour une exclusivité, afin d’obtenir la meilleure couverture médiatique : « vous ne pouvez pas les convaincre de vous accorder un article, mais vous pouvez les convaincre d’arracher un article à la concurrence », a-t-il expliqué. « Quand les blogs technologiques sont devenus plus importants, Jobs a fait rivaliser les concurrents Gizmodo et Engadget en faisant publiquement des compliments sur le travail autonome de Gizmodo devant Ryan Block, le rédacteur en chef le plus sérieux du moment d’Engadget », a-t-il continué. « Il n’était pas question de position de faiblesse ou de manipulation, c’était un jeu de pouvoir ».

Il arrivait également à l’équipe de dispatcher des articles faisant mauvaise presse aux compétiteurs. Par exemple, quand un article « a écrit quelque chose de négatif concernant Android, l’équipe va répandre l’histoire » comme le montre un courriel envoyé par Apple à deux rédacteurs de 9to5Mac, qui leur propose de jeter un œil sur une « petite perle » concernant la plateforme mobile de Google.


Mais le blogueur rappelle que « même si les stratégies du département des relations publiques d’Apple semblent relever particulièrement de la manipulation, d’autres entreprises technologiques emploient les mêmes méthodes ».

En conclusion, dans le chapitre 9 intitulé « un futur plus amical et transparent ? », le blogueur se demande ce que réserve l’ère post-Katie Cotton. Pour l’heure, nous ne savons pas qui reprendra le flambeau, mais l’équipe de Cook « est certainement déjà en train de changer le régime de contrôle obsessionnel qui a été maintenu plus que nécessaire selon certains employés. Le futur nous dira si ces changements vont éliminer complètement les pratiques les plus manipulatrices du département PR ou leur fera prendre de plus grandes proportions. »

L’entreprise montre cependant quelques signes d’ouverture, notamment avec des selfies de Craig Federighi durant la WWDC, le défi Ice Bucket Challenge relevé par Tim Cook ou encore l'invitation envoyée par le groupe au site Gizmodo pour assister à l’évènement consacré à l’iPhone et aux dispositifs portables du 9 septembre. Le site était en effet sur liste noire depuis la fuite de l'iPhone 4 en 2010.

Source : 9to5mac

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Guilp
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 03/09/2014 à 23:23
Si Apple arrive tellement bien à manipuler les médias et blogs pour faire parler d'eux dans un sens qui répond à leurs intérêts, est-ce que cet article (la source) fait partie de cette même stratégie ?
10  0 
Avatar de Hellwing
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 04/09/2014 à 15:44
Citation Envoyé par martopioche Voir le message
Donc, un bloggeur découvre le monde des attachés de presse... Amazing...
Non, il prend la peine de le décortiquer pour les autres. Nuance.
10  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 03/09/2014 à 17:07
En même temps, on se doutait bien que des Mac et des iPhone dans la plupart des films, ça ne devait pas tomber du ciel...
8  1 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 03/09/2014 à 17:52
Rien de nouveau sous le soleil
Apple a un service Marketing excellent. C'est une machine de guerre commerciale.

Tous les grands groupes font du lobbying, y compris auprès des journalistes. Rien de surprenant.
Ce n'est pas spécifique à l'IT.
8  1 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 04/09/2014 à 21:16
Citation Envoyé par sinople Voir le message
Le vendredi arrive de plus en plus vite ces temps ci...

C'est pas nouveau que Appel possède une excellente machine de guerre pour sa communication.
Après l'article reste intéressant pour ceux qui sont intéresser par les techniques de combat de communication (qui ne sont probablement pas une exclusivité d'Appel à moins qu'ils aient mis un brevet la dessus aussi).

Mais bon sur un site technique comme développez.com ce genre d'article fleure bon l'appel au troll et égarera son audimat aussi surement qu'un après midi consacré à la lecture d'article aléatoire sur Wikipédia.
Il y à pas que des techniciens pisseurs de code dans le club, il y à aussi des chefs d'entreprises, même si c'est chef de sa propre auto entreprise (indépendants par exemple, il y en à une tonne sur developpez si tu regardes bien) qui lisent developpez et quand tu gère une entreprise tu t'intéresse aussi à la gestion, au marketing, à la vente, ... Tous le monde à pas envie de bouffer du code 24 h / 24 .
7  0 
Avatar de sinople
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 06/09/2014 à 16:27
Le marketing peu parfois être un "accélérateur".
Mais la donne à changé avec la montée en charge de l’utilisation d'internet, avec internet tout se sais et donc si tu as un produit de M... tu aura beau accélérer tu aura toujours un produits de M.. et les utilisateurs d'internet finirons par le savoir....
Et grâce à internet il y à un effet de multiplication du "bouche à oreille" via internet et donc il y à parfois des réussites de bon produits sans "marketing".
T'en fais pas que le marketing a très bien intégrer le "bouche à oreille" d'Internet actuellement. Entre les billets de blog sponsorisé, les faux témoignages sur les fiches produits, les concours bidons où il faut liker du Facebook à tout va, le buzz (bad buzz), c'est devenu très difficile de trouver un avis "Vrai" sur un produit (et je ne dis même pas "pertinent". Je trouve au contraire que les cartes n'ont jamais été autant brouillée pour le consommateur qu'aujourd'hui.
5  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 04/09/2014 à 9:46
Citation Envoyé par djuju Voir le message
Oui, mais tu avoueras qu'Apple semble en faire plus que la moyenne.
Vi et c'est en partie cette stratégie qui a fait le succès d'Apple
Ce succès ne repose pas uniquement sur la qualité (relative, avis perso) de ses produits mais sur son image
Apple fédère plus sur sa marque que sur ses produits
4  0 
Avatar de crank1890
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 04/09/2014 à 15:18
Citation Envoyé par HelpmeMM Voir le message
je trouve cette article très intéressant ,ça éclaire sur la manière de réussir des entreprise , et je trouve ça (beueuurk)
Le profit face à la réelle innovation !
3  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 04/09/2014 à 17:11
Citation Envoyé par crank1890 Voir le message
Le profit face à la réelle innovation !
C'est la même chose u peu partout
Ce qui compte, ce n'est pas la qualité de ton travail, mais la manière dont tu le présentes
3  0 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 07/09/2014 à 5:35
Citation Envoyé par sinople Voir le message
T'en fais pas que le marketing a très bien intégrer le "bouche à oreille" d'Internet actuellement. Entre les billets de blog sponsorisé, les faux témoignages sur les fiches produits, les concours bidons où il faut liker du Facebook à tout va, le buzz (bad buzz), c'est devenu très difficile de trouver un avis "Vrai" sur un produit (et je ne dis même pas "pertinent". Je trouve au contraire que les cartes n'ont jamais été autant brouillée pour le consommateur qu'aujourd'hui.
Oui je voie de quoi tu parles avec les commentaires bidons fait par exemple sur les hotels par des agences Marketing de Madaguascar, mais tous les secteurs ne sont pas touchés.

Juste un exemple , sur developpez tu peu voir le profil d'un participant, tu peu voir tous les messages d'une personne à partir du profil, leur pertinence, l'ancienneté du profil, connaitre le décompte des points avis positifs ou négatifs, et apporter du crédit à un avis ou un témoignages, c'est pas comme le participant qui viens de créer son pseudo, poste quelques pubs pour je ne sais quoi (des hébergeurs par exemple), et on sait qu'on ne peu porter aucun crédit à cette pub et le plus souvent les modérateurs virent ce genre d'interventions.

Donc oui j'ai vu des tentatives de spam sur developpez mais dans 99% des cas ils sont supprimés par les modérateurs dans les heures qui suivent, et pour ceux qui restent c'est facile de voir qu'on peu leur porter aucun crédit tellement c'est évident.

Donc ou il y à du faux buzz marketing sur le net mais certains sites arrivent à s'en protéger dans une certaine mesure, bien que pas totalement c'est évident.
3  0