Des chercheurs présentent le « FaceTime » du diagnostic des troubles du rythme cardiaque
Que pensez-vous de ce concept ?

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Si l’adage suggère que « les yeux sont le miroir de l’âme », il serait possible que votre visage puisse révéler si vous rencontrer une fibrillation auriculaire (FA), le plus fréquent des troubles cardiaques. En effet, une technologie développée par des chercheurs de l’Université Rochester’s School of Medicine and Dentistry de concert avec Xerox, utilise des algorithmes pour enregistrer des changements subtils dans la couleur de peau d’un individu en collectant des données d’une webcam et d’un logiciel. Certains changements dans la coloration de la peau, indétectable à l’œil nu, peuvent indiquer qu’une personne est victime d’une arythmie. Les résultats de cette nouvelle expérience, qui est encore au stade du projet pilote, ont été publiés dans l'édition en ligne de la revue Heart Rythm.

« Cette technologie a le potentiel d'identifier et de diagnostiquer la maladie cardiaque en utilisant un contact via surveillance vidéo, » a déclaré le Dr Jean-Philippe Couderc, du programme de suivi cardiaque de l'Université de Rochester, dans un communiqué. « C'est un concept très simple, mais qui pourrait permettre à plus de gens avec une AF d’obtenir les soins dont ils ont besoin. »

Cette nouvelle méthode permet de détecter une fibrillation auriculaire en 15 secondes montre en main. Le sujet s’assoit en face d’une caméra qui va effectuer un scan de son visage. Les algorithmes du logiciel se chargeront de détecter les changements de couleur de la peau.

Pour rappel, les capteurs de la caméra sont conçus pour ne capturer que trois couleurs : le rouge, le vert et le bleu. L’hémoglobine « absorbant » plus du spectre de la lumière verte, la variation de cette couleur est indicative de la quantité de sang qui circule dans les veines du visage avec chaque battement du cœur. Parce que la peau y est plus mince que sur les autres parties du corps mais aussi parce que les vaisseaux sanguins sont plus proches de la surface, le visage est la partie du corps idéale pour détecter ce phénomène.

Pour les besoins de l'étude, les chercheurs ont fait appel à 11 participants qui ont vu leurs visages scannés par la caméra tandis que leur ECG était vérifié simultanément afin que les scans du visage puissent être comparés à l'activité électrique réelle du cœur. Les chercheurs ont trouvé des niveaux élevés de précision avec les scans du visage ; un taux d'erreur de 20 pour cent, contre un taux d'erreur de 17 à 29 pour cent dans des mesures associées à des ECG automatisés.

Les chercheurs semblent très satisfaits de ces premiers résultats et voient plus loin en pensant à un processus fonctionnant en arrière-plan pour ne pas interrompre l’utilisateur. Les développeurs sont également convaincus que l'avancement dans les résolutions de l'objectif peut diminuer davantage les marges d'erreur. Ils ambitionnent d’effectuer des tests sur une population plus importante.

« Cette étude était destinée à être une preuve de concept et, comme c'est le cas avec de nombreuses nouvelles technologies, nous croyons que nous pouvons améliorer considérablement la précision et la facilité d'utilisation », a déclaré Couderc.

Source : Heart Rythm

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Kikuts Kikuts - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 31/08/2014 à 14:40
J'imagine un monde où toutes les caméras de surveillance du style de celle utilisées dans la coupe du monde (ultra haute fréquence) et qu'un système sera en mesure d'alerter cette personne par sms, d'envoyer des secours, signaler aux urgentistes et médecins à proximité le problème... Mais au prix de quoi ? S'ensuivra toutes les questions éthiques. Je ne serrais pas étonner qu'ils généralisent la vidéosurveillance sous prétexte qu'ils seront en mesure de prévenir un accident cardiaque et tout autre problème du genre pouvant être identifié de la sorte. Et ils auront alors la structure suffisante pour surveiller h24 toute la population.

De plus j'ai lu qu'on pouvait identifier une personne en cartographiant le réseau veineux d'une personne (je sais plus si c'était la main ou l'avant bras). Du coup pour la surveillance c'est encore mieux ^^
Avatar de Lynix Lynix - Membre habitué https://www.developpez.com
le 31/08/2014 à 17:13
Je trouve que l'avancée en elle-même est formidable, développer des moyens de détection de certaines maladies de manière rapide et non-intrusive est une cause très louable.

En faire un logiciel vous filmant en permanence pour vous prévenir du moindre danger est en quelque sorte l'évolution logique et normale de ce type de procédé, malheureusement en faisant ça nous nous mettons à marcher sur un terrain miné...

Prenons cette mesure et poussons-là un peu: Un algorithme capable de détecter plusieurs problèmes de santé (même minimes) chez une personne en la filmant, envoyant les résultats à certaines firmes (sans forcément tenir l'utilisateur au courant) et nous nous retrouvons avec des publicités de produits contre l'acné pour tous les adolescents utilisant un ordinateur.

"Vie privée ? C'est une idée du millénaire passé ça !"
Avatar de ticNFA ticNFA - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 31/08/2014 à 18:23
Il y a déjà eu une actualité sur un procédé similaire, l'Eulerian Video Magnification.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent https://www.developpez.com
le 01/09/2014 à 11:26
Pas sûr que ce soit applicable à grande échelle car le maquillage et autres crèmes doivent tromper les relevés

Par contre, en hôpital, ça peut avoir son utilité et améliorer le confort des patients en limitant les capteurs en tout genre
Offres d'emploi IT
Développeur Front-End F/H
Zenika - Bretagne - Rennes (35000)
DEVELOPPEUR JUNIOR FULL STACK
ADLOOX - Ile de France - Paris (75002)
DEVELOPPEUR OPEN-SOURCE BACK-END
confidentiel - Ile de France - 75011

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil