Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Ethan Zuckerman : le créateur des publicités pop-up s'excuse pour son œuvre
Et affirme avoir eu de « bonnes intentions »

Le , par Stéphane le calme

0PARTAGES

7  1 
Dans un essai publié sur la version en ligne du magazine américain The Atlantic, Ethan Zuckerman, qui dirige actuellement le Centre pour Média Civique au MIT, a expliqué qu’il ne savait pas ce qu’il apportait au monde lorsqu’il a écrit le code du premier pop-up il y a déjà plus d’une décennie. A cette époque, il travaillait pour le compte de la société Tripod.com. La startup cherchait un moyen de rentabiliser internet et, après avoir essayé une bonne douzaine de modèle d’affaires, elle s’est naturellement tourné vers un financement sur un modèle d’affaires basé sur la publicité.

Il a expliqué comment l’annonce sous forme de pop-up a vu le jour : « c'était une façon d'associer une annonce avec la page d'un utilisateur sans le mettre directement sur la page afin de taire les inquiétudes des annonceurs qui ne voulaient pas que soit impliquée une association entre leur marque et le contenu de la page ». Dans le cas d’espèce, il s’agissait d’une grande entreprise automobile qui paniquait après avoir acheté une bannière publicitaire sur une page qui comportait des caractères pornographiques. « J’ai écrit le code pour lancer la fenêtre et passer une publicité dedans. Je suis désolé. Nous avions de bonnes intentions. »


« J'en suis arrivé à croire que la publicité est le péché originel de l'Internet. L'état moribond de notre Internet est une conséquence directe, bien que non intentionnelle, d'avoir choisi la publicité comme modèle par défaut pour soutenir le contenu et les services en ligne » a-t-il avancé.

« Il n'y a pas une seule "bonne réponse" à la question de savoir comment nous payons pour l'outil qui nous permet de partager du savoir, des opinions, des idées et des photos de chats mignons [...]. Mais 20 ans après la naissance de l'Internet soutenu par la publicité, on peut voir que notre modèle actuel est mauvais, cassé et corrosif »

Il a quand même tenu a salué certaines performances comme celles réalisées par Facebook « Facebook a indiqué avoir 1,32 milliards d’utilisateurs, engrangé 2,91 milliards de dollars de revenus pour un bénéfice de 791 millions avec une marge de profit de 27 pour cent. Facebook est clairement en train de faire du bon travail quant à la monétisation des annonces. »

Source : The Atlantic

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Partagez-vous son avis sur sa façon d'associer la publicité à internet ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de TheLastShot
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/08/2014 à 14:21
Citation Envoyé par FTC56 Voir le message
Pour moi, la publicité non intrusive n'est pas un problème, je comprends parfaitement le besoin de certains sites de rentabiliser leur activité, surtout si ce sont des sites à buts non lucratifs. Ce qui me dérange plus, ce sont les sites qui utilisent la publicité pour se faire plus d'argent que nécessaire. Si la pub n'est pas intrusive, encore ça peut passer (une bannière en haut de la page ou qui est bien intégré, mais avoir des pubs qui surgissent au premier clique sur chaque page, au changement de page, dès l'arrivée sur le site, bref des pubs qui dérangent et font perdre du temps, je trouve ça très désagréable et je pense que ça devrait être supprimé. Généralement les sites qui agissent comme ça ont des auteurs dont l'intérêt est de se faire de l'argent, plus que nécessaire pour pouvoir payer l'infrastructure ...

Maintenant les dons pourraient être une bonne alternative, si seulement les gens pouvaient, et donnaient, plus. Malheureusement, la période actuelle n'est pas vraiment propice au dons ...
Gagner de l'argent pour son propre besoin ? Oh mon Dieu ! Quelle infamie ! Quelle honte ! Cela devrait être puni par la loi !!!

Non plus sérieusement, je suis tout à fait d'accord avec l'idée général que les publicités intrusives (tels que les fenêtres qui pop à chaque click ou les bannières tellement encombrantes qu'on ne fait plus distinction avec le contenu du site) sont très énervantes et nuisent au site.
En revanche la notion de "gagner plus que nécessaire (pour pouvoir payer l'infrastructure)" ne dérange (voir m'énerve) beaucoup ! Alors je sais, de ce que je vois depuis longtemps, que le fait de gagner de l'argent est souvent très mal vu en France (chose que je n'ai jamais compris d'ailleurs...) et que dès qu'on touche ne serait-ce qu'un centime de plus que le smic (je vais me faire des ennemis avec ce qui va suivre mais tant pis, un moment faut que ça sorte) on est limite houspillé !
Mais je considère que le créateur d'un site a tout à fait le droit de le monétiser pour lui-même (et pas seulement pour payer un hébergeur et un nom de domaine). Ce n'est pas parce que l'on créer quelque chose (un site, un jeu, un logiciel, un film/court métrage, ou autre réalisation) que cela doit automatiquement être libre de droit et donnée gracieusement à n'importe qui ! L'auteur d'un site a le droit de vouloir vivre de celui-ci, et s'il gagne beaucoup (voire trop du point de vue de certains) et bien tant mieux pour lui, je ne vois pas en quoi ça dérange les utilisateur (en dehors des publicités trop intrusives) étant donné que ces utilisateurs en profite sans payer !

Bref, j'ai un peu dérivé du sujet initial et je m'en excuse, mais il y en a marre de voir des gens se plaindre de choses qui ne les concernent pas !
7  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/08/2014 à 14:45
Citation Envoyé par stalacta Voir le message
Il faudrait que les FAI redistribuent quelques dizièmes de centimes de l'abonnement (que le client a donc payé) aux sites visités. Pas sûr que les clients apprécient.
En gros, tu suggères de mettre en place un DPI ???? Et en plus de financer ça par une augmentation du prix de l'abonnement Internet ???
Me faire fliquer par mon FAI pour financer le web est encore pire que la pub.

Nous sommes entourés de pub en permanence (panneaux pub dans la rue, sur les bus, dans le métro, à la télé, à la radio, ...)
Je n'ai pas les stats exactes mais au final, seule une part infime de la pub que l'on voit a une incidence sur notre consommation (notre cerveau ignore naturellement le reste)

Le truc vraiment ignoble avec la pub sur le net, c'est la récupération et l'analyse de données privées pour faire de la pub ciblée.
Ça, c'est abusif et intrusif et devrait être interdit par la loi pour violation de la vie privée.

La pub permet de financer les sites web et sur les sites que j'aime, il m'arrive de cliquer dessus justement pour générer de l'argent pour ce site que j'apprécie et que j'ai envie d'aider à vivre et à être rentable (une sorte de don gratuit, en quelque sorte)

Citation Envoyé par stalacta Voir le message
Résultat : la seule solution est de les bloquer avec adblock par exemple. Mais si vous avez d'autres idées, je serais curieux de les voir !
Le hic avec le Adblock utilisé à outrance est que tu coupes la seule source de revenue des sites que tu aimes
Et du coup, si tout le monde fait comme toi, ces sites vont fermer faute de moyen
Et là, tu vas venir râler car tes sites préférés ferment les uns après les autres
7  1 
Avatar de D.Evan
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 19/08/2014 à 4:17
Cette annonce me pousse à réagir sur un point. Je suis un utilisateur d'Ad Block, et, comme beaucoup d'entre nous, je ne supporte pas les publicités en ligne, peu importe qu'elles soient "intrusives" ou non, une publicité me dérange dans tous les cas.

Cependant, il est clair que, aujourd'hui, la publicité à un seul et unique avantage : permettre à un utilisateur d'accéder à un contenu gratuitement, nécessitant les investissements importants d'une société (ou d'un particulier), tout en assurant à ladite société des revenus pour continuer à maintenir / développer son service.

Les sociétés comme Facebook (même si je ne cautionne nullement le principe !), Google, Twitter et bien d'autres ... ne vivent presque que exclusivement grâce à cette publicité. Je ne saurais dire si, au lieu d'inclure des annonces publicitaires, les utilisateurs de Google ou Facebook accepteraient de payer un abonnement.

Je fais souvent l'analogie entre la publicité sur internet, qui permet de maintenir des sites web fort couteux (je pense que le parc serveur de Google & Cie doit être relativement onéreux à entretenir), et les chaînes de télévisions gratuites qui ont, finalement, exactement le même business model. Google n'est en rien différent d'un TF1 sur le fond. Et je pense aujourd'hui que, bien que insupportable (à mes yeux), la publicité sur internet nous permet, sans frais direct, d'accéder à des millions de contenus qui n'auraient pas pu voir le jour.

Concernant les fameux "pop-up", il est quand même à noter que, la plus part des sites web respectables et dont le contenu ai réellement de l'intéret, n'en font usage qu'avec modération. Pour conclure, ma petite préférence va aux sites web proposant un contenu gratuit, et disposant d'abonnement à faible coût permettant d'accéder aux contenu sans publicité ... chacun peut ainsi faire son choix ! (cf : Deezer, par exemple).

D. Evan
3  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 19/08/2014 à 10:05
Citation Envoyé par D.Evan Voir le message
Google n'est en rien différent d'un TF1 sur le fond.
Il y a une différence de taille entre TF1 et Google : la personnalisation de la pub
La pub "classique" est générique et identique pour tous : l'affiche sur un arrêt de bus ne change en fonction de celui qui la regarde
Google et Cie ne se contente pas d'afficher de la pub mais récoltent un maximum d'informations personnelles (allant jusqu'à violer les droits fondamentaux tels que le secret de la correspondance, l'analyse de l'historique de navigation où encore l'analyse des saisies des formulaires) pour dresser des fiches profils extrêmement détaillées revendues ensuite aux annonceurs pour l'affichage de pub personnalisées.
La différence est de taille
Aujourd'hui, des entreprises privées américaines en savent plus sur nous que notre banque, la police et les administrations de notre propre pays
Et d'ici très peu de temps, s'ajouteront nos données médicales
A vrai dire, avec la concentration des services, ces entreprises en savent plus sur nous que nous-même (il existe de nombreux projets visant à prédire nos déplacements, notre comportement et nos réactions ==> cf. les manipulations des flux d'informations de Facebook, par exemple)

Ce n'est pas de la SF, c'est en train de se passer sous nos yeux
L'internet des objets va encore permettre des applications bien plus avancées que tout ce que l'on peut imaginer (il n'y a qu'à suivre les achats de start up de la domotique)

Et si à tout ça on ajoute le Patriot Act, on s’aperçoit que le gouvernement américain en sait plus sur les citoyens français que l'Etat Français
En fait, la NSA n'a même pas besoin de PRISM (et autres programmes de surveillance) pour fliquer la population. Les entreprises telles que Google le font pour eux avec un accès open bar à leurs données.

Tout ça pour dire que les business models de Google and Co et des simples diffuseurs sont radicalement différents

Je conviens que sans ces méthodes, Google ne serait jamais devenu le mastodonte qu'il est mais est-ce qu'il n'aurait pas fallu que non ?
Quand on voit que Google se permet de joueur à jeux égal avec l'UE... Je ne sais pas pour vous, mais moi, ça me fait peur et je ne semble pas être le seul car de plus en plus de monde souhaite démanteler Google pour en réduire l'influence...
2  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 16/08/2014 à 16:45
Pour moi, la publicité non intrusive n'est pas un problème, je comprends parfaitement le besoin de certains sites de rentabiliser leur activité, surtout si ce sont des sites à buts non lucratifs. Ce qui me dérange plus, ce sont les sites qui utilisent la publicité pour se faire plus d'argent que nécessaire. Si la pub n'est pas intrusive, encore ça peut passer (une bannière en haut de la page ou qui est bien intégré, mais avoir des pubs qui surgissent au premier clique sur chaque page, au changement de page, dès l'arrivée sur le site, bref des pubs qui dérangent et font perdre du temps, je trouve ça très désagréable et je pense que ça devrait être supprimé. Généralement les sites qui agissent comme ça ont des auteurs dont l'intérêt est de se faire de l'argent, plus que nécessaire pour pouvoir payer l'infrastructure ...

Maintenant les dons pourraient être une bonne alternative, si seulement les gens pouvaient, et donnaient, plus. Malheureusement, la période actuelle n'est pas vraiment propice au dons ...
1  0 
Avatar de crank1890
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 18/08/2014 à 10:11
Solution : Adblock Plus
1  0 
Avatar de gui80
Membre actif https://www.developpez.com
Le 19/08/2014 à 16:33
Bonjour Saverok,

Citation Envoyé par Saverok Voir le message

Quand on voit que Google se permet de joueur à jeux égal avec l'UE... Je ne sais pas pour vous, mais moi, ça me fait peur et je ne semble pas être le seul car de plus en plus de monde souhaite démanteler Google pour en réduire l'influence...
Tu penses à la taxe que le gouvernement Hollande avait en tête pour aider la presse ?
Les condamnations de la CNIL ?

Il faut que je rejette un œil sur le livre que j'ai lu de José Bové sur les lobbys au sein de l'UE, mais il me semble que pour le traité transatlantique, peu de choses filtrent mais une des idées serait d'avoir des sortes de tribunaux qui permettraient de poursuivre en justice un état, qui ferait des entraves à la libre concurrence (comme cela avait été fait par le passé pour les viandes aux hormones, les cultures OGM).
Un état serait l'égal d'une société.
1  0 
Avatar de D.Evan
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 20/08/2014 à 4:31
Citation Envoyé par Saverok
Il y a une différence de taille entre TF1 et Google : la personnalisation de la pub.
Tout à fait, et je suis entièrement d'accord sur ce point, d'où ma nuance "sur le fond". Il est vrai que, les annonceurs publicitaires ne font que "vendre" un espace et un temps d'affichage. Concernant les acteurs du web, j'en conviens que les nouvelles méthodes, notamment pour le ciblage de la publicité, tient désormais plus de la violation de la vie privée que du simple renseignement.

Cependant, la véritable question que je me pose aujourd'hui est la suivante, notamment dans le cas de Google : qui est à blâmer ?

En effet, bien que je ne sois pas d'accord avec la politique de Google, principalement celle consistant à utiliser des automates pour tirer les mots clefs de nos courriers électroniques, à ce jour, Google est un service gratuit que chacun est libre d'utiliser, ou non. L'utilisateur n’a-t-il donc pas une part de "responsabilité", ou, plus précisément, ne donne-t-il pas son consentement, docile et silencieux, à de telles pratiques ?

Toujours dans le cas de Google, si, les utilisateurs mécontent de cette politique prenait le temps de changer de fournisseur e-mail (les alternatives fiables, mis-à-part les serveurs privées sont en effet peu nombreuses), cela ne serait-il pas les protéger de cette "violation de vie privée" ?

Une analogie : dans le cas où, par exemple, je décide de donner mes clefs à un voisin qui me rend service en arrosant mes plantes durant les vacances, mais dont je suis inquiet qu’il se sert dans le frigo (ou lise mon courrier ...), je trouverais normal de demander à quelqu'un d'autre, sans pour autant crier à la violation de la vie privée chaque fois que je pars en vacance ...

Sans encourager, ni même cautionner les actions de Google, je suis moi-même, à titre personnel, un utilisateur de Gmail et des différents services Google, comme la recherche, Maps (qui permet en plus de donner ma position géographique), et ne donne-t’aie je pas mon consentement ?

Peut-être que, les dérives se sont produites parce que, comme en politique, nous acceptons de subir, alors que le changement n'est pas forcément insurmontable, mais que Nous (la conscience collective) ne souhaitons pas faire d'effort pour y accéder ?

D. Evan
1  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 21/08/2014 à 11:27
Citation Envoyé par D.Evan Voir le message
Tout à fait, et je suis entièrement d'accord sur ce point, d'où ma nuance "sur le fond". Il est vrai que, les annonceurs publicitaires ne font que "vendre" un espace et un temps d'affichage. Concernant les acteurs du web, j'en conviens que les nouvelles méthodes, notamment pour le ciblage de la publicité, tient désormais plus de la violation de la vie privée que du simple renseignement.

Cependant, la véritable question que je me pose aujourd'hui est la suivante, notamment dans le cas de Google : qui est à blâmer ?

En effet, bien que je ne sois pas d'accord avec la politique de Google, principalement celle consistant à utiliser des automates pour tirer les mots clefs de nos courriers électroniques, à ce jour, Google est un service gratuit que chacun est libre d'utiliser, ou non. L'utilisateur n’a-t-il donc pas une part de "responsabilité", ou, plus précisément, ne donne-t-il pas son consentement, docile et silencieux, à de telles pratiques ?

Toujours dans le cas de Google, si, les utilisateurs mécontent de cette politique prenait le temps de changer de fournisseur e-mail (les alternatives fiables, mis-à-part les serveurs privées sont en effet peu nombreuses), cela ne serait-il pas les protéger de cette "violation de vie privée" ?

Une analogie : dans le cas où, par exemple, je décide de donner mes clefs à un voisin qui me rend service en arrosant mes plantes durant les vacances, mais dont je suis inquiet qu’il se sert dans le frigo (ou lise mon courrier ...), je trouverais normal de demander à quelqu'un d'autre, sans pour autant crier à la violation de la vie privée chaque fois que je pars en vacance ...

Sans encourager, ni même cautionner les actions de Google, je suis moi-même, à titre personnel, un utilisateur de Gmail et des différents services Google, comme la recherche, Maps (qui permet en plus de donner ma position géographique), et ne donne-t’aie je pas mon consentement ?

Peut-être que, les dérives se sont produites parce que, comme en politique, nous acceptons de subir, alors que le changement n'est pas forcément insurmontable, mais que Nous (la conscience collective) ne souhaitons pas faire d'effort pour y accéder ?

D. Evan
Je suis d'accord avec toi sur la responsabilité des utilisateurs de ces services
Par contre, leur faire porter l’entièreté de la responsabilité n'est pas possible parce que tout le monde n'a pas le même niveau de réflexion, tout le monde n'est pas juriste, tout le monde n'est pas en mesure d'anticiper toutes les dérives possibles
C'est aux Etats de protéger les droits des citoyens
Et les CNIL ne font pas leur travail (faute de moyens financiers et juridiques)

De plus, ces sociétés commencent à agir avec plus en plus d'impunité car quand elles dérivent, elles ne sont pas poursuivies
Le cas de Facebook avec les expériences sur les files d'actualité effectuées sans consentement et sans inscription dans les CGU : aucune sanction ni poursuite
Google qui dénonce un pédophile suite à la lecture de son courrier alors que les CGU indiquent uniquement un scan commercial : aucune sanction ni poursuite
Ce n'est que 2 exemples parmi beaucoup

Les droits à la vie privée ne sont pas les mêmes partout dans le monde et ces services centralisés libéralisent tout
Les Etats ne réglementent rien
Les Etats n'éduquent pas

Les CNIL ont des moyens ridicules
La CNIL a sanctionné Google une fois avec une somme qui frise le ridicule tellement c'est insignifiant vis à vis du CA de Google

Pour finir, inscrire quelque chose dans les CGU ne donne pas le droit pour autant
Il y a des tas de clauses abusives illégales
Ce n'est pas parce que tu acceptes les CGU que ces conditions abusives deviennent légales pour autant
Et là encore, les Etats ne font rien du tout
Il y a quelques associations de consommateurs qui se bougent mais elles se font écraser par armées d'avocats qui les noient sous les procédures.
1  0 
Avatar de D.Evan
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 21/08/2014 à 13:42
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Je suis d'accord avec toi sur la responsabilité des utilisateurs de ces services
Par contre, leur faire porter l’entièreté de la responsabilité n'est pas possible parce que tout le monde n'a pas le même niveau de réflexion, tout le monde n'est pas juriste, tout le monde n'est pas en mesure d'anticiper toutes les dérives possibles
C'est aux Etats de protéger les droits des citoyens
[…]
La CNIL a sanctionné Google une fois avec une somme qui frise le ridicule telle c'est insignifiant vis à vis du CA de Google

Hélas oui, les utilisateurs, en règle générale, ne dispose pas de la formation adéquate (ou même simplement de l'information) leurs permettant de lutter contre ces Systèmes (Google & Cie, je n'ai rien contre une société en particulier).

Cependant, à mon grand désarroi, bien que, ce soit en effet le rôle d'un état et de son gouvernement de protéger ses citoyens, ce n'est que rarement le cas.

Nos politiciens sont plus occupés à mener leurs guéguerres personnelles qu'à assurer leurs missions (pour laquelle, soit dit en passant, ils sont grassement "indemnisés".

- Un aveu de faiblesse - Je continue à m'interroger sur un point : Les utilisateurs avertis, prennent-ils réellement des mesures pour lutter contre ces Systèmes ? Pour ma part (je suis peut-être un cas isolé), bien que je connaisse les conditions exactes de l'utilisation des services de Google, je continue cependant à utiliser Gmail et autres, à échanger mes photos de vacances, et à envoyer de nombreux courriels, bien que certains soient extrêmement personnels.

Ne suis-je, pour ainsi dire, l'un des utilisateurs qui donne "son consentement docile et silencieux", alors que, pour autant, je ne suis ni d'accord, ni ignorant de ce fait. Cependant, comme beaucoup, je cède à la simplicité du "laissons les choses comme elles sont, ça évite de faire des efforts pour changer" (alors qu'en soit, un changement d'e-mail n'est pas sérieusement compliqué).

Finalement, pour philosopher un peu, et faire de l'auto-critique, qui suis-je pour venir dire "publiquement" (aux utilisateurs de Développez.com) que je ne suis pas d'accord avec la violation de la vie privée, alors que j'accepte de la subir sans broncher, en attendant que quelqu'un, ou une institution, régle pour moi un problème que je pourrais, à ma petite échelle, éviter assez simplement ? (C'est assez contradictoire, je vous le concéde, mais je pense sérieusement ne pas être le seul !).

Je viens d'ailleurs de faire une analogie, n'y voyait aucune malice, je ne souhaite pas polémiquer, je n'ai pas d'opinion sur la question : Mon propre comportement me fait un peu penser (bien que je ne sois pas non plus aussi radical !) aux activistes qui militent en faveur du logiciel Libre, qui d'ailleurs, pour certains, crachent sur les utilisateurs d'une ville comme Munich n'ayant pas réussi à s'adapter au changement, mais pour lesquelles, j'en suis certain, utilisent ce même Windows qu'ils critiquent à longueur de temps, pour envoyer leurs dit message de protestation.

Je pense sérieusement que, notre niveau de tolérance individuelle, face à des situations que nous contestons, est très élevé. Il y à réellement, et pas seulement en politique ou en informatique, mais surement dans la quasi totalité des domaines de notre vie, une réelle dichotomie, entre, d'un coté les pensés que nous exprimons, ou ressentons, et, de l'autre, les actes qui en sont la résultante. Combien de fois avez-vous eu à faire (peut être vous même ?) à ces individus, et à leurs fameuses "résolutions du nouvel an", notamment celle ci (et dont je suis, hélàs, un fervent pratiquant) "Cette année, et à partir de demain, je perd du poids, et je me met à la musculation", mais qui, quelques jours plus tard, continue de se servir 3 fois du plat principal ?

J'apprécierai beaucoup d'avoir d'autres témoignages de personnes connaissant les intentions, pas forcément très "glorieuses", de certaines sociétés mais utilisant (ou non) toujours les services ... (J'aurais l'air malin si tout le monde à banni Gmail )

Pour conclure et revenir sur ton message concernant les États, et surtout, pour le plaisir des yeux, une petite citation de Thomas Jefferson qui, dans la rédaction de la Déclaration d'indépendances des É-U d'Amérique, nous rappelle le rôle d'un gouvernement :

Citation Envoyé par Thomas Jefferson
[...] Nous tenons pour évidentes pour elles-mêmes les vérités suivantes : tous les hommes sont créés égaux ; ils sont doués par leur Créateur de certains droits inaliénables ; parmi ces droits se trouvent la vie, la liberté et la recherche du bonheur.

Les gouvernements sont établis parmi les hommes pour garantir ces droits, et leur juste pouvoir émane du consentement des gouvernés. Toutes les fois qu’une forme de gouvernement devient destructive de ce but, le peuple a le droit de la changer ou de l’abolir et d’établir un nouveau gouvernement [..]
1  0