Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Edward Snowden autorisé à rester en Russie pendant trois années supplémentaires
Washington sur les traces d'un second donneur d'alerte

Le , par Hinault Romaric

21PARTAGES

0  0 
Edward Snowden, l’ancien consultant de la NSA à l’origine des divulgations de plusieurs documents sur les vastes programmes d’espionnage de la NSA pourra rester encore sur le territoire russe pendant trois années supplémentaires.

Snowden avait été inculpé aux États-Unis pour vols et publications des documents top secret appartenant au gouvernement. Le passeport de celui-ci avait été révoqué et Washington avait tenté par tous les moyens à faire extrader celui-ci aux États-Unis. Edward Snowden avait été obligé de s’exiler en Russie et ses demandes d’asiles dans plusieurs pays européens avaient été rejetées sous l’influence des États-Unis.

Celui-ci avait finalement obtenu de Moscou un titre de séjour d’un an qui devait expirer ce mois et qui ne le permettait pas de sortir du pays. Lors d’une conférence de presse, l’avocat de Snowden a déclaré que la situation de celui-ci avait évolué et qu’il dispose désormais d'un permis de résidence de trois ans, qui lui permet de travailler où il veut en Russie et de se déplacer librement à l'étranger.




« Le permis de résidence ouvre à son bénéficiaire presque tous les droits d'un citoyen russe. Ce nouveau statut accroît considérablement les droits de Snowden », a déclaré un expert juridique russe en la matière, Vladimir Volokh, cité par l'agence russe de presse Ria Novosti.

Snowden pourrait même à l’issu de cinq années passées en Russie, demander à obtenir la nationalité russe. Son avocat a déclaré que dès que l’occasion se présentera, Snowden donnera une conférence de presse. Mais, pour l’instant, son client doit rester discret puisque des menaces pèseraient encore sur sa vie.

Pendant ce temps, les États-Unis seraient sur la trace d’un second lanceur d’alerte, suite à des informations relayées en juillet par le quotidien de The Intercept, portant sur des faits ultérieurs au départ de Snowden des États-Unis.

Les révélations de cette seconde taupe tireraient leur source d’un document datant d’août 2013, qui avait été rédigé par le centre national de lutte contre le terrorisme (National Counterterrorism Center). Pour rappel, Snowden s’était enfui pour Hong Kong le 23 mai 2013.

Le document donnait quelques caractéristiques de la base de données « Directorate of Terrorist Identities », contenant des informations sur les personnes suspectées de terrorisme. La base de données contiendrait 680 000 noms, avec 40% (280 000) n’ayant aucun lien avec des organisations terroristes. Il s’agirait notamment d’Américains d’origine arabe.

Les responsables américains ont déclaré à CNN qu’ils sont désormais persuadés qu’il existe un autre donneur d’alerte.

Source : The Guardian, CNN

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de kain_tn
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 07/08/2014 à 18:46
Citation Envoyé par LSMetag Voir le message
Les personnes suspectées d'être des terroristes sont juste suspectées. Et ceux qui le sont vraiment pourront tranquillement trouver une parade.
C'est une remarque bien naïve. Faire partie de certains fichiers d'un gouvernement peut fermer injustement des portes à bien des carrières. On n'est pas en train de parler de personnes étrangères mais bien de citoyens. 40% de marge d'erreur c'est énorme! Souvenez-vous que la période où l'Amérique faisait la chasse "aux Rouges" n'est pas si loin que ça...
10  0 
Avatar de Algo D.DN
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 07/08/2014 à 18:51
+

Les russes ont du se dire, tant que ça plombe le moral des ricains da! pour rallonge

Les responsables américains ont déclaré à CNN qu’ils sont désormais persuadés qu’il existe un autre donneur d’alerte.
A force d'aspirer, de stocker, et d'entasser des données sur le monde entier forcément à un moment ça ne peut que fuir ^_^
9  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 07/08/2014 à 17:58
Une question : comment peut-on se retrouver dans un fichier concernant des terroristes si on n'a pas de lien avec une organisation terroriste et que, clairement, on n'a pas commis d'acte terroriste (parce que là, on n'est pas seulement dans un fichier, on est en taule, généralement) ? C'est plutôt bizarre, non ? Plus du tiers de 680000 personnes dans ce fichier sont des gens qui n'ont rien fait de bien précis qu'on puisse leur reprocher...
7  1 
Avatar de benjani13
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/08/2014 à 19:53
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Une question : comment peut-on se retrouver dans un fichier concernant des terroristes si on n'a pas de lien avec une organisation terroriste et que, clairement, on n'a pas commis d'acte terroriste (parce que là, on n'est pas seulement dans un fichier, on est en taule, généralement) ? C'est plutôt bizarre, non ? Plus du tiers de 680000 personnes dans ce fichier sont des gens qui n'ont rien fait de bien précis qu'on puisse leur reprocher...
Tu es bien naïf... Je pense qu'il en faut pas beaucoup, tu prend un terroriste avéré ou fortement soupçonné, tu ajoutes ses enfants, ses voisins, ses cousins au 12 ème degrès, tous les commerçants qu'ils rencontrent, etc.

Dans un autre registre, tu as les utilisateurs de TOR aussi qui sont présumé coupable par la NSA.
7  1 
Avatar de nikau6
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/08/2014 à 21:14
Tant mieux pour lui. Il va pouvoir enfin respirer un peu. Il a pendant 1 an vécu sur le fil. Ça doit être très stressant de se dire que votre vie ne vous appartient plus, que votre destin n'est plus entre vos mains.

Elle est loins l'époque des dissidents Russes qui étaient obligés de s’exiler aux USA après avoir dénoncé les crimes du régime communiste. Aujourd'hui c'est l'inverse on fuit les USA pour se réfugier en Russie. Ce pays devient fou. Lorsqu'un État commence à regarder de façon suspicieuse chacun de ses citoyens c'est très mauvais signe pour la suite.
6  0 
Avatar de Tryph
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 08/08/2014 à 13:38
Citation Envoyé par LSMetag Voir le message
C'est une autre raison pour ne pas le qualifier de lanceur d'alerte. Ces listes ne vont pas dans les entreprises (normalement). Mais si elles sont diffusées, ça peut refroidir des employeurs qui ont telle personne de la liste dans leurs effectifs (ou en entretien d'embauche).
Même si les listes ne partent pas directement dans les entreprises, il existe des secteurs de l'industrie ou tout nouveau recrutement (interne ou presta) requiert l'assentiment des services de rensignement.
En France en tout cas, c'est le cas pour des sites considérés comme importants pour l'intérêt national. le site sur lequel je bosse, par exemple, nécessite un tel accord et je suis pourtant pas dans un secteur ou on frabrique des armes, du nucléaire, du bactériologique ou que sais-je encore de jugé dangereux. la boite dans laquelle je bosse fait des moyens de transport sur rail...

bref, si la France est dotée d'un tel mécanisme, je suis à peu près certain que les USA ont un équivalent. et je suis a peu près certain que si j'étais soupçonné de terrorisme, je ne bosserais pas là ou je bosse en ce moment.

du coup, le fait de se retrouver à tort sur une telle liste peut avoir des conséquences bien plus étendues que dans le seul cadre d'une volonté de bosser dans une administration.

edit:
et puis j'ajouterais, concernant la partie en gras, que ce genre listes est toujours censé être accessible que dans des cas bien précis, et seulement à des personnes possédants des habilitations spéciales.
et bien souvent, on a vu le cas en France plusieurs fois et (simple supposition, en fait je n'en sais rien) je ne doute pas que ça soit pareil dans les autres pays, les médias finissent par nous révéler que je ne sais quel sous fiffre s'est servi de tel fichier pour retrouver l'amant de sa femme ou que je ne sais quel autre sous fiffre accuse un politique de délinquance car il a trouvé un homonyne du gars dans le fichier auquel il n'était censé avoir accès...
c'est le problème avec ce genre de fichiers, c'est qu'ils finissent souvent par être (sciemment?) détournés de leur usage originel officiel
5  0 
Avatar de kain_tn
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 08/08/2014 à 1:00
Citation Envoyé par LSMetag Voir le message
C'est une autre raison pour ne pas le qualifier de lanceur d'alerte. Ces listes ne vont pas dans les entreprises (normalement). Mais si elles sont diffusées, ça peut refroidir des employeurs qui ont telle personne de la liste dans leurs effectifs (ou en entretien d'embauche).
En effet, mais là je pensais surtout à des boulots dans des institutions étatiques en fait. Du coup, dès les enquêtes de pré-embauche, le candidat est grillé alors qu'il n'y est pour rien.
3  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 08/08/2014 à 15:14
Citation Envoyé par benjani13 Voir le message
Tu es bien naïf... Je pense qu'il en faut pas beaucoup, tu prend un terroriste avéré ou fortement soupçonné, tu ajoutes ses enfants, ses voisins, ses cousins au 12 ème degrès, tous les commerçants qu'ils rencontrent, etc.

Dans un autre registre, tu as les utilisateurs de TOR aussi qui sont présumé coupable par la NSA.
Ben c'est ce que je dis, en fait : des gens qui n'ont rien fait.
2  0 
Avatar de LSMetag
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 08/08/2014 à 8:50
Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
En effet, mais là je pensais surtout à des boulots dans des institutions étatiques en fait. Du coup, dès les enquêtes de pré-embauche, le candidat est grillé alors qu'il n'y est pour rien.
Oui, vu sous cet angle. Non seulement ça les empêcherait d'accéder à des institutions étatiques, mais ils ne pourraient pas devenir politiques.
Disons que si les noms de la liste n'ont pas été diffusés, alors oui le type est un lanceur d'alerte. Par contre, si des noms ont été diffusés, ça porte plus à caution.
0  0 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 08/08/2014 à 12:51
Le mec qui découvrit que tout ce qu'il faisait sur le net était susceptible d'être connu par n'importe qui.

Je sais depuis l'âge de 5ans que les états Unis, la France et n'importe quel personne au monde peut savoir ce que je fait sur internet ! je comprend pas pourquoi tout le monde semble être surpris.
0  4 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web