Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Foxbots : des robots pour remplacer les humains chez Foxconn
La firme compte déployer 10 000 robots pour renforcer sa chaîne de production

Le , par Hinault Romaric

22PARTAGES

4  0 
Foxconn a été vertement critiqué pendant plusieurs années pour les mauvaises conditions de travail de ses employés. La firme avait enregistré une vague de suicides en 2009 qui avait considérablement terni son image.

Foxconn emploie actuellement plus de 1,23 million de personnes pour assembler les produits de grands noms de l’électronique à l’instar d’Apple, HP, Nintendo, Sony, Microsoft ou encore Amazon.

Pour améliorer ses performances tout en réduisant sa masse salariale, le sous-traitant informatique compte remplacer une partie de son personnel par des robots.


Lors d’une réunion avec des actionnaires, Terry Gou, PDG de Foxconn, a annoncé que 10 000 robots seront déployés pour renforcer sa chaine de production.

Baptisées « Foxbots », ces machines seront utilisées pour assembler les smartphones des partenaires de Foxconn. Actuellement, les robots sont dans leur dernière phase d’expérimentation et selon Terry Gou, ils sont prêts à être déployés dans une usine de la société.

La fabrication d’une machine couterait entre 20 000 et 25 000 dollars, celle-ci pouvant produire en moyenne 30 000 smartphones par an, d’après le PDG de la société.

Les robots devraient être déployés à temps pour stimuler la production de l’iPhone 6 qui serait déjà en cours. Apple aurait participé à ce projet. La firme avait apporté un investissement de près de 10,5 milliards de dollars à Foxconn pour moderniser sa chaine de production, selon le rapport financier de la société pour 2013.

Source : businessinsider

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? L'IA est-elle une menace pour l'emploi ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 26/05/2016 à 10:02
Désormais, même les ouvriers chinois sont trop chers pour les multinationales...

Rappel : les entreprises ne paient pas de cotisations sociales sur les robots, et les robots ne paient pas d'impôts. Tous les profits sont pour les actionnaires, et les pauvres n'ont plus de quoi manger.

La disparition du travail à laquelle on assiste rend parfaitement évidente la nécessité d'un revenu universel s'appuyant sur une taxation de l'automatisation.
19  1 
Avatar de tontonnux
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 08/07/2014 à 11:44
Citation Envoyé par ZenZiTone Voir le message
Oui et non.. Ces robots il faut les penser, les concevoir, les produire, les maintenir, etc... En revanche, la main d'oeuvre peut qualifiée tendrait à disparaitre au profit d'une main d'oeuvre plus spécialisée.
Ça n'a tellement pas de sens ce que tu dis...
Si les "nouveaux emplois nécessaires" (d'ailleurs plus qualifiés comme tu le dis toi-même, et donc plus chers) pouvaient compenser les pertes des emplois ouvriers, tu t'imagines bien qu'il n'y aurait alors strictement aucun intérêt à leur utilisation !

Oui, il y a aura besoin de personnes plus concevoir (pas les fabriquer puisque à terme il seront fabriqués par d'autres robots), mais dans des proportions infiniment moindre que les emplois perdus !
Evidemment que le menace pour l'emploi est directe.

Attention, je ne prétends pas qu'il faut stopper la machine en route, mais dire qu'il y aurait compensation n'a tellement pas de sens.
12  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 08/07/2014 à 11:25
Moi je trouve ça bien, au moins au lieu de se suicider à cause des mauvaises conditions de travail, maintenant, il se suicideront car ils auront perdus leur boulot, comme disait GTSLASH, le monde de l'informatique ça évolue

Plus sérieusement, bien sûr que l'IA (et encore je vois pas le rapport avec l'IA? Il s'agit juste d'automates je pense), ainsi que l'automatisation des tâches sont une menace pour l'emploi tel qu'on le connait.

Le problème étant, pour chaque amélioration de rendement que l'on fait en automatisant, plutôt que de diminuer le temps de travail de tout le monde tout en repartissant les gains, on laisse une partie des gens à temps plein et on vire les autres. Donc au final, les seuls gagnants sont les dirigeants / les actionnaires qui augmentent leurs bénéfices.

@ZenZiTone : Oui les robots créent aussi de l'emploi, mais pas autant qu'ils n'en suppriment.

Pour créer le programme / le robot en lui-même, bien souvent, à moins d'une nouvelle boite qui lance une idée révolutionnaire, tu ne créé pas d'emploi, c'est juste une nouvelle mission pour des gens déjà en poste.

Pour la construction de l'automate, il y a fort à parier qu'il est lui-même fabriqué à la chaîne par un autre robot (ou du moins les pièces qui le compose)

Après oui, il y a la maintenance, sauf que faire la maintenance sur une chaîne avec 4/5 robots, cela va te prendre 1 voir 2 personnes max, la ou tes 4/5 robots en ont peut-être supprimé plusieurs dizaines d'emplois...

Pour moi, on ne peut pas rester sur un modèle économique capitalo-libéral qui a plusieurs dizaines d'années, comme celui que l'on a actuellement, alors que le monde du travail évolue aussi vite que les technologies. Avec l'évolution du travail via ces automatismes, nous allons avoir de plus en plus de chômeurs, donc il va falloir soit mieux répartir le temps de travail (sans baisse de salaire), soit taxer les entreprises qui automatisent pour financer le chômage. Toujours est-il, qu'il faudra bien que les actionnaires finissent par lacher des billets, pour financer ça dans un sens ou dans l'autre, et que ces automatismes ne profitent plus seulement qu'à eux.

Sinon, si on garde ce système, en diminuant de plus en plus le nombre d'emplois disponibles, on va se retrouver avec de plus en plus de personnes au chômage puis au RSA, que ne pourra plus financer l'état, tellement cela sera devenu un gouffre. Et on va se retrouver comme un pays du tiers-monde, avec une "elite" blindée de pognon, et le reste de la populace qui crèvera de faim, entre 2 contrats précaires...

Mais bon, c'est comme tout le reste, vu que cela ne nous concernera pas nous directement, (et peut-être pas les générations actuelles), tout le monde s'en fou, on continue de foncer tout droit sans se poser de question
10  1 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 08/07/2014 à 11:37
Citation Envoyé par Kreepz Voir le message
Cela se propage même dans les supermarchés (bon ce ne sont pas des robots aussi évolués) mais pour 4 à 6 caisses automatiques où l'on scan soit même ses produits il n'y a plus qu'une seule personne pour surveiller.
ça va même bien plus loin maintenant : j'ai vu une démo de caisse automatique avec marquage RFID : tu remplis ton caddie puis tu passes sous un portique et le ticket de caisse sort instantanément. Même plus besoin de personnel pour surveiller.

La question à laquelle on se garde bien de répondre, c'est : si tous ces petits boulots utiles et nécessaires à la survie de tant de gens finissent par disparaître, comment feront-ils pour assurer leur subsistance ? Il est urgent que nos sociétés "modernes" s'y atèlent.

A ce rythme, l'avenir lointain vu par Asimov où des robots fabriquent des robots n'est pas si éloigné finalement.
9  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 08/07/2014 à 12:00
Citation Envoyé par petogo Voir le message
ç
La robotisation en Europe de l'ouest de notre industrie a créé de nombreux licenciements et pourtant nous avons trouvé d'autres emplois plus qualifiés.
Ah, c'est donc pour ça que les taux de chômages atteignent des sommets en Europe ? Car on a replacé les personnes travaillant à la chaine sur des emplois plus qualifiés ! J'ai compris !

C'est surtout bénéfique pour FoxConn, qui en plus de se libérer de la mauvaise pub des suicides (bah oui, maintenant le mec va se suicider chez lui, plus au travail), va augmenter sa marge en diminuant sa masse salariale, après je ne vois pas trop le gain pour la Chine directement ?
9  1 
Avatar de eldran64
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 08/07/2014 à 13:24
Ma vision sur cette perte d’emplois est la suivante:
La robotisation est une bonne chose pour l'homme quand elle lui évite des travaux dangereux, répétitifs (sans aspect créatif) ou non valorisant.

De plus, si on regarde plus en arrière, on se rend compte que toutes les industries robotisent partout où cela à un sens. Les gens travaillant sur des postes sans qualifications verront leur poste disparaitre, à court ou à moyen terme. La où les sociétés se doivent d'être responsable, c'est dans le reclassement de ces personnes en leur donnant la possibilité de se former.
6  0 
Avatar de tontonnux
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 08/07/2014 à 13:43
Citation Envoyé par ZenZiTone Voir le message
Les 10 milliards d'investissements pour moderniser la chaine de production vont où à ton avis?
Ben justement, ça montre que dans l'opération, ils estiment pouvoir économiser au moins 10 milliards sur la masse salariale.
Économiser 10 milliards en remplaçant des emplois non qualifiés par des emplois hautement qualifiés et donc plus chers... pas besoin de statistiques pour comprendre que le nombre d'emplois est forcément inférieur...
6  0 
Avatar de humitake
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 08/07/2014 à 10:57
Citation Envoyé par Hinault Romaric Voir le message

La fabrication d’une machine couterait entre 20 000 et 25 000 dollars et pourrait produire en moyenne 30 000 smartphones par an, d’après le PDG de la société.
Ce qui serait intéressant c'est de savoir combien est payé un esclave employé chez Foxconn et combien de smarpthones il produit par an.
6  1 
Avatar de nchal
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 08/07/2014 à 16:37
Citation Envoyé par guillaume07 Voir le message
L'IA est-elle une menace pour l'emploi ?

Pas du tout des gens vont devoir être embauchés pour concevoir de meilleur robots.
Bien sur, on va remplacer chaque licencié par un ingénieur ... Réveille toi, cette pratique tue le travail ouvrier. Certes, c'est l'évolution normale de la société on va dire (quoique ...) mais il faut quand même payer les personnes qui n'ont plus d'emploi. Et c'est l'Etat qui paye mais à partir de 20% de chômage, l'Etat, il fait quoi ? Déjà qu'a même pas 10% c'est la merde, sans parler des retraites, de la santé, du militaire, ...
Ça commence à sérieusement sentir la merde, profitez bien de votre vie et faites comme tout le monde, remettez ça à la génération suivante
5  0 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 26/05/2016 à 11:35
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Désormais, même les ouvriers chinois sont trop chers pour les multinationales...

Rappel : les entreprises ne paient pas de cotisations sociales sur les robots, et les robots ne paient pas d'impôts. Tous les profits sont pour les actionnaires, et les pauvres n'ont plus de quoi manger.
Si on ne sort pas de la malédiction biblique "Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front" l'humanité ne peut aller que vers la misère. Qui n'est pas une exclusivité du tiers monde, je le rappelle. Aux USA, en France il y a de la misère. Je donnerais une définition qualitative et non quantitative en terme de fric. Si on ne peut plus assurer son habitat, son chauffage, son électricité, son eau (comestible) et sa nourriture alors on est dans la misère.

La disparition du travail à laquelle on assiste rend parfaitement évidente la nécessité d'un revenu universel s'appuyant sur une taxation de l'automatisation.
Surtout pas ! On retournerait au travail salarié sous-payé comme c'est le but de l'actuelle "loi travail". Pour payer le revenu universel la logique est d'instituer un impôt sur les bénéfices.

Mais comme faire une évolution qualitative de la société dépasse les petites intelligences très limitées des politiciens et des patrons on freine des quatre fers l'inéluctable évolution de la robotisation du travail dont il ne restera, en fin de compte, que la partie intellectuelle (bureaux d'études) avec des techniciens très supérieurs pour "bricoler" les prototypes.

Tout ça pour ne pas sortir d'une malédiction biblique ! Henry Ford était, pour son époque, bien plus en avance que les patrons du CAC 40. Comme la robotisation matérielle était pratiquement inexistante il appliquait cette robotisation à ses ouvriers (le taylorisme pastiché dans "les temps modernes". Mais le but était quand même de pouvoir donner des salaires corrects et du temps libre aux ouvriers qui seraient alors des consommateurs. Car à quoi servirait une production de masse si le peuple est dans la misère et ne peut plus rien acheter que ce qu'il faut pour sa stricte survie ? Ce que l'intelligence très limitée de nos gouvernants (pas la peine d'aller chercher une marocaine on a suffisamment d'imbéciles en France) et des patrons du CAC 40 n'arrive pas à comprendre.
5  0