Developpez.com

Plus de 14 000 cours et tutoriels en informatique professionnelle à consulter, à télécharger ou à visionner en vidéo.

Entreprises : en France
67% de l'usage d'Internet est consacré à des fins non professionnelles

Le , par Emmanuel Chambon, Correspondant Actualités
Une enquête exclusive sur l'usage d'Internet au bureau

Utilisez-vous Internet au bureau à des fins professionnelles ou personnelles ? C'est la question qu'a posé Olféo, un éditeur Olfeo est éditeur français qui propose aux entreprises et aux administrations françaises de toutes tailles, une offre basée sur le comportement des internautes français et les nouveaux modes de consommation d’Internet.
Pour son étude, qui porte sur le premier semestre 2009, on découvre qu'en entreprise, 67% de l'utilisation d'Internet est faite pour des raisons non professionnelles.
C'est en baisse par rapport à 2008, mais cela reste des chiffres vraiment importants, et on imagine que les employeurs ne seront évidemment pas satisfaits d'apprendre que leurs employés occupent les 2/3 de leur temps sur Internet à naviguer sur des sites n'ayant aucun rapport avec leurs activités.
Mis bout à bout, cela représente tout de même près de 5 heures de surf par semaine !

Le communiqué :

Olfeo a mené l’enquête et présente les résultats de son étude* menée sur le 1er semestre.

Paris, le 26 août 2009

Pour la quatrième année consécutive, Olfeo, éditeur d’une passerelle française de sécurité de contenu Internet, vient de réactualiser son étude sur la réalité de l’utilisation du web en entreprise.

Cette année l’étude met en évidence une diminution du temps passé sur Internet au bureau. Malgré cette diminution globale, le surf personnel représente encore 67% de l’utilisation d’Internet même si celui-ci est en baisse par rapport à 2008 au profit de l’usage professionnel.

Deux facteurs peuvent expliquer ce phénomène :
- D’une part, le surf personnel au bureau diminue par rapport à 2008 grâce à l’explosion de l’utilisation de Smartphones, qui permettent de consulter les applications personnelles avant d’arriver au bureau, durant le temps de transport par exemple.
- D’autre part, la multiplication des applications métiers est en forte progression, ce qui explique l’augmentation de la part de l’utilisation d’Internet à usage professionnel.

Les chiffres clés de l'étude (extrait) :
En 2009, le temps passé sur Internet au bureau est de 86 minutes, soit une augmentation de 77% depuis 2004.
Sur ces 86 minutes, 58 minutes sont à usage non professionnel et 28 minutes à usage professionnel, soit une diminution globale de 4 minutes entre 2008 et 2009.
L'utilisation non professionnelle du web représente 4 h 48 par semaine soit 12% de moins qu’en 2008 ou 29 jours par an contre 33 en 2007.
Le temps perdu sur Internet représente aujourd’hui une perte de productivité de 13.8% contre 15.7% en 2008.
L'utilisation à des fins personnelles d’Internet coûte 2.82 fois le salaire d’un collaborateur par an contre 2 fois en 2008.
Aujourd’hui l’usage incontrôlé d’Internet coûte à l’entreprise en moyenne 5 semaines de congés payés en plus et 2 mois de salaire par an et par employé.

Les faits marquants de l’étude (extrait) :

● Un créneau horaire correspond à un type de surf :
- 9h00 - 10h00 : consultation de sites d’actualités, webmails et de réseaux sociaux.
- 11h00 -12h00 et 14h00 : consultation de sites de divertissement et de détente, tels que le visionnage d’émission de télé, de radios, de vidéos en ligne et des jeux en ligne.
- 17h00 -18h00 : consultation de site de service : météo, trafic, pages jaunes…
● Une consommation d’internet toujours plus interactive avec l’explosion des réseaux sociaux et autres microblogging
● Une très forte progression de la consultation des vidéos, programme tv et radio en ligne
● Les sites d’actualité sont toujours les plus visités. Ces catégories sont suivies de très près par les sites de détentes et d’échanges non seulement gourmands en bande passante mais également vecteur de virus, spywares et de divulgation d’informations.

L’ensemble des résultats de l’étude Olfeo* convergent avec ceux menés par d’autres instituts (Ipsos, TNS Sofres et Médiamétrie).

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de mr_langelot mr_langelot - Membre habitué https://www.developpez.com
le 26/08/2009 à 12:22
C'est comme tout! Il est question de modération et de bon usage!
Il y aura par contre toujours des gens qui abusent et un rappel à l'ordre peut être nécessaire.

Mais, il ne faut pas se voiler la face, internet est un outil de tous les jours comme le téléphone et, tout comme le téléphone, il sera utilisé à des fins professionnelles et personnelles.

Le tout est de fournir le travail attendu
Avatar de theMonz31 theMonz31 - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 26/08/2009 à 12:23
Franchement, on s'en moque de savoir si les gens passent du temps sur internet ou pas !!!

L'essentiel est que le travail soit réalisé dans les délais impartis Point Barre...

Une étude australienne a démontré dernièrement que l'efficacité des salariés (pour ce qui sont dans un bureau et non sur un chantier sans ordinateur) étaient plus grandes chez ceux surfant dans la journée moins de 20% de leur temps que chez ceux ne surfant jamais.

Pourquoi ? il ne faut pas être grand clair pour savoir que reposer son cerveau en pensant à autre chose est un facteur d'amélioration de la concentration. De plus, si tu penses toute la journée à un truc, ta concentration en sera diminué alors que prendre XX minutes pour evacués le truc via un surf sur le net (à condition que celà soit un élément pour résoudre ta préoccupation) te permettront d'avoir l'esprit libre.

Personnellement, cela fait plus de 10 ans que je travaille et honnètement, ne pas faire des pauses "web", etc me semblerait vraiment insupportable. simplement parce qu'en allant sur des forum (ici par exemple), en regardant des infos à droite, à gauche, je m'enrichis, me détend, apprend de nouvelles choses qui font que mon travail est plaisant et donc, réalisé avec beaucoup plus de plaisir et donc d'éfficacité.

Certaines personnes pensent que si on prend 2 personnes pour faire le même boulot, le résultat sera le même si l'une prend du plaisir à ce qu'elle fait et l'autre non.. Ceci est une abbération.

Perso, je suis manager et à ce genre d'argumentaire je réponds simplement : Je m'en fous combien de temps tu vas passer sur le net ou à téléphoner (sans utiliser le téléphone de la boite) du moment que ton travail est fait
correctement en temps et en heure. Et si je considère que tu peux en faire plus, à MOI le manager d'être capable d'évaluer correctement le temps pour réaliser les travaux que je te demande. Si j'estime qu'il faut 8 heures pour réaliser une tache, et beh, j'attends qu'au bout d'une journée, elle soit terminée parfaitement. Après, si tu as mis 3 heures + 5 heures de web, je m'en fous... le boulot est fait. Basta

Voilà mon opinion de liberté vis à vis du temps de travail...

Et puis, je finirais par un truc tout con... Prends 2 personnes, elles ne mettront pas forcément le même temps pour faire la même action (ça dépend de l'action bien sur).. Si moi, manager je sais que la boite gagne bien ca vie avec le temps que je définis pour le faire, je me contrefous de savoir si l'une des 2 personnes fait le boulot en 2 fois moins de temps et "bulle" l'autre moitié !!! Tant mieux pour celle qui est rapide...

Et pis, honnètement, j'en ai marre des salariés qui restent jusqu'à tard le soir pour faire croire qu'il travaille beaucoup alors que finalement, c'est juste une illusion. J'aime autant le mec qui a fini son boulot à 15h et qui se barre.. Celà veut dire que le boulot est fini et que c'est à moi manager, eventuellement de lui en donner plus. Mais surement pas de croire que parce qu'il se tire à 15h, c'est que c un glandeur et qu'il a saccagé le boulot

A+
Avatar de Lythom Lythom - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 26/08/2009 à 13:32
J'aime ton état d'esprit theMonz31. Donner aux gens des objectifs dans un laps de temps "large" mais sans donner d'autres contraintes que la réalisation dans ce temps est une forme de soumission librement consentie. La personne à l'impression de pouvoir organiser son temps et se sent plus libre dans sa tache, ce qui peut être un facteur important de motivation. Je suis en fin d'études en ingénierie informatique, je n'apporte là que quelques notions théoriques vues en cours, mais le témoignage de theMonz31 va également dans ce sens.

Dans cette situation, je pense que c'est d'avantage la sensation d'être "libre" qui provoque la motivation et l'efficacité dans le travail, part rapport à la détente apportée par le surf sur le web. Je ne peux qu'approuver la nécessité de pauses dans un métier comme l'informatique où une forte concentration est nécessaire, mais je pense que des pauses café entre collègues sont plus bénéfiques dans le sens où elles permettent de renforcer le lien social et la cohésion du groupe, en plus d'apporter la décontraction nécessaire.
Il me semble également important pour les professionnels de l'informatique de se tenir au courant des dernières nouveauté du monde de l'informatique. Le fait de suivre (sans abus) des sites d'actualité ou des forums tels que developpez.net ne devrait pas être considérés comme du "surf hors contexte de travail" car il est important en tant que professionnel d'être aux faits de ce qui existe et de ce qui se passe pour ne pas passer à côté d'outils, de méthodes, ou de réflexions qui peuvent améliorer la qualité du travail. Je ne parle non plus du fait qu'il est bien plus intéressant de travailler en ayant un flot de "nouveautés" qui permet de sortir un peu de la routine.

Encore une fois je suis étudiant et peut-être mon avis manque t'il encore d'expériences, mais c'est l'état d'esprit vers lequel je pense m'orienter pour le moment.
Avatar de knuj0 knuj0 - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 26/08/2009 à 13:49
je vais peut-être clarifier sur quoi je me base avant de me faire traiter d'esclavagiste.

Je suis dans une petite PME ou je m'investis beaucoup. Le concept de la boite me tient à cœur ...
Par contre au niveau du temps de travail on doit malheureusement rattraper pas mal de travail à cause de certaines personnes qui passent beaucoup de temps sur le net. Developpez.net ne fait pas partie de leur divertissmement . Plus du genre Facebook, flickr, ... Et le patron n'a pas le temps de gérer ce problème ...

Malgré sa l'ambiance est bonne donc pas de délation mais on est plusieurs à "devoir" faire des heures supp ...
Avatar de theMonz31 theMonz31 - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 26/08/2009 à 14:05
si les autres doivent récupérer par des heures sup le travail qui n'est pas fait pas les collègues, c'est effectivement insupportable ...

Celà dit, je me positionne dans une liberté de "gérer" son temps dans la mesure ou on fait son travail
Avatar de fodger fodger - Membre habitué https://www.developpez.com
le 26/08/2009 à 14:21
Citation Envoyé par screetch  Voir le message
je ne vois pas l'utilité de chiffrer ces trucs.
Surfer est une pause comme une autre, mais les (cons de) managers espèrent que si ils récupèrent ce temps, il sera converti (magiquement) en travail productif.

Or, la france est déjà un des pays les plus productifs a l'heure, et les pauses y sont plutot mal vues. Personne ne peut pourtant travailler 4 heures d'affilées 2 fois par jour 5 jours par semaine, c'est utopique de croire que si on retire tout élément perturbateur alors les employés pourront donner le meilleur d'eux memes pendant 8 heures.

bref, encore une fois, on cherche a regler un problème qui n'existe pas

Tout à fait d'accord. D'ailleurs, on peut cite l'organisation mondiale du travail :
Avec 63 885 dollars de valeur ajoutée par personne employée en 2006, les États-Unis sont suivis de très loin par l’Irlande (55 986 US$), le Luxembourg (55 641 US$), la Belgique (55 235 US$) et la France (54 609 US$).

Cependant, les Américains effectuent un plus grand nombre d’heures de travail par an que les travailleurs de la plupart des autres économies développées. C’est pourquoi, en mesurant la valeur par heure travaillée, la Norvège détient le plus haut niveau de productivité du travail (37,99 US$), suivie par les États-Unis (35,63 US$) et la France (35,08 US$).

Perso aucune envie de devenir un américain.

Qui plus est, une société "moderne" et "évoluée" comme la France ne devrait elle pas être un pays on travaille moins, mieux où la culture et les loisirs ont une place prépondérante pour favoriser l'épanouissement de l'être humain?
Avatar de theMonz31 theMonz31 - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 26/08/2009 à 15:01
Qui plus est, une société "moderne" et "évoluée" comme la France ne devrait elle pas être un pays on travaille moins, mieux où la culture et les loisirs ont une place prépondérante pour favoriser l'épanouissement de l'être humain?

Sans rentrer dans l'Utopie, on peut très bien etre "responsable" d'équipe, ou directeur de projet, en ayant 3 enfants, en partant le matin de la maison vers
8h00 (pour déposer les enfants à l'école) et être rentré à 18h (je n'ai que 20/30 minutes de trajet), faire du sport, des loisirs, etc...

Si on cours après l'argent.. pourquoi pas.. mais bon, on peut avoir des responsabilités sans pour autant faire 50h par semaine... De même qu'on n'a jamais vu un coffre fort suivre un corbillard... donc, autant en profiter tout en ménageant santé, travail, famille... On peut tout concilier.

Après, j'avoue qu'en étant en province (Toulouse), beh, ma femme et moi avons la chance de ne pas passer plus de 30 minutes (grand maxi sauf enorme bouchon) dans les Transports. Je ne suis pas sur qu'à Paris, Lyon ou MArseille celà soit également le cas !!!

Cependant, je n'ai jamais été adepte du 8h/ 19h, mais plutot du 9h/17h fait
de façon efficace, ca les vaut bien... après, certains métiers font évoluer ces plages horaires (en fonction des clients, etc...)... je ne parle que de mon cas qui est celui d'un responsable dans une PME...
Avatar de - https://www.developpez.com
le 26/08/2009 à 17:07
Je pense que le facteur "va sur internet pour une raison non professionnel" ne suffit à juger s'il provoque une baisse de productivité, ou pas.

Il y a, comme dit dans des posts précédents, des personnes qui font des pauses, comme des autres, qui au final ne réduise pas leur productivité, et l'augmente peut être.

Mais il y a aussi des personnes qui doivent faire des abus, et réduire leur productivité. Maintenant, pour ces personnes, la suppression d'internet augmenterai-t-elle réellement leur productivité ?

Par contre je ne pense pas que les entreprises qui réussissent le mieux, réussissent grâce à des employés très contraint, et très surveillé, mais plutôt grâce à une bonne sélection, et organisation.
Et puis si on doit reprocher à des personnes d'aller sur internet et d'être soit disant moins productif, on devrait alors aussi reprocher au gens qui sont mauvais naturellement de l'être, qui au final ne seront jamais trés productif en allant ou pas sur internet.
Avatar de *alexandre* *alexandre* - Inactif https://www.developpez.com
le 26/08/2009 à 22:03
Citation Envoyé par fodger  Voir le message
Tout à fait d'accord. D'ailleurs, on peut cite l'organisation mondiale du travail :

Perso aucune envie de devenir un américain.

Qui plus est, une société "moderne" et "évoluée" comme la France ne devrait elle pas être un pays on travaille moins, mieux où la culture et les loisirs ont une place prépondérante pour favoriser l'épanouissement de l'être humain?

tu peux citer ta source je suis bien curieux ...
Avatar de Lythom Lythom - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 27/08/2009 à 10:03
Citation Envoyé par *alexandre*  Voir le message
tu peux citer ta source je suis bien curieux ...

Après une petite recherche, voici où on peut trouver cette information :
http://www.ilo.org/global/About_the_...3977/index.htm
Avatar de grafikm_fr grafikm_fr - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 27/08/2009 à 11:19
Il y a eu un article dans le Business Insider sur la productivité des Français il y a 15 jours:

http://www.businessinsider.com/are-t...e-world-2009-8

Faut aussi lire les commentaires, ça vaut son pesant de cacahuètes...
Offres d'emploi IT
Ingénieur conception en électronique de puissance H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)
Architecte technique des systèmes d'information H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Architecte systèmes études & scientifiques H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil