Akamai : Internet est plus rapide mais moins sécurisé
L'Europe progresse dans l'adoption des débits adaptatifs 4K

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Akamai a publié son « Etat des lieux d’Internet » du premier trimestre 2014. La première observation porte sur le débit moyen à l’échelle mondiale qui grimpe à 3,9 Mb/s, ce qui représente une hausse trimestrielle de 1,8% et une hausse annuelle de 24%.

Les trois premières places dans le classement des pays/régions par débit moyen se trouvent occupées par des pays/régions asiatiques. La Corée Du Sud conserve son sacre dans la catégorie et se permet même une évolution trimestrielle de 8% pour atteindre les 23,6 Mbps de débit moyen. Le Japon, qui se place en seconde position, se retrouve distancé de 9 longueurs même s’il enregistre une progression trimestrielle de 12%.Le trio de tête est fermé par Hong Kong qui affiche 13,3 Mbps de connexion moyenne.


Akamai explique que d’une manière générale, un total de 98 régions parmi celles qu’il couvre ont connu une progression de la vitesse moyenne d’internet au premier trimestre. 39 pays ont affichés une progression de plus de 10%. Les progressions vont des Pays-Bas avec 0,3% jusqu’au Soudan dont la croissance qui a atteint les 77% lui permet d’afficher 3,2 Mbps en débit moyen. D’un autre côté, 39 pays ont également vu leur débit moyen réduit au fil du trimestre : les croissances négatives vont de la France qui a perdu 0,1% pour afficher les 6 Mbps jusqu’au Népal qui a perdu pour sa part 28% et affiche les 1,1 Mbps.

Le rapport s’est également intéressé au très haut débit (supérieur à 10 Mbps) et note une progression de 21% dans le taux d’adoption. Ici encore les deux premières places sont réservées respectivement à la Corée Du Sud et au Japon. Cependant la Suisse viendra fermer le peloton de tête avec 45% d’adoption sur l’étendue de son territoire. D’ailleurs le taux d’adoption européen du haut débit reste solide et la Suisse avec ses 45% de taux d’adoption ainsi que les Pays-Bas et leurs 44% de taux d’adoption font office de locomotive.



Notons que cinq pays européens ont connu un taux d’adoption du très haut débit progresser de plus de 100%. Il s’agit de la Turquie (250%), l’Espagne (188 %), la France (144 %), le Portugal (138 %) et l’Irlande (111 %).

« Si des progrès restent à faire en termes d’adoption du très haut débit et des vitesses de connexion maximales moyennes dans certaines régions, les évolutions constatées demeurent extrêmement positives », précise David Belson, l’auteur du Rapport. « Cette croissance régulière sur un an tend à démontrer que nous assistons à une consolidation propice à l’exploitation de contenus et services de nouvelle génération, tels que la vidéo 4K. C’est une preuve que les habitats et lieux de travail sont toujours plus connectés et que l’accès devrait continuer à évoluer à mesure des contraintes croissantes que ces technologies émergentes feront peser sur Internet. »

Même si le rapport note que les vitesses maximales moyennes de connexion ont reculé de 8,6 % dans l’ensemble au 1er trimestre 2014, la croissance annuelle quant à elle demeure positive et affiche une progression de 13%. La Corée du Sud s’illustre une fois de plus en conservant la tête du classement avec 68,5 Mbps, Hong Kong suit en affichant 66,0 Mbps tandis que Singapore enregistre 57,7 Mbps. Notons qu’en Europe, la Roumanie est le seul pays à justifier d’une vitesse maximale moyenne de connexion supérieure à 50 Mb/s (54,4 Mb/s) au 1er trimestre 2014.


Du côté des débits adaptatifs 4K (Ultra HD) qui sollicitent généralement une bande passante de 10 à 20 Mb/s, le rapport présente pour la première fois un nouvel indicateur « Préparation au format 4K ». Au niveau mondial, 11 % des connexions ont été effectuées à des vitesses au moins égales à 15 Mb/s au cours du 1er trimestre 2014. Avec 60 % de préparation au format 4K, la Corée du Sud domine le peloton de tête. Le Japon affiche 32 % de ses connexions à 15 Mbps ou davantage. Hong Kong ferme le trio de tête avec 26% de préparation. Au total, six pays européens figurent dans le top 10 : la Suisse (23%), les Pays-Bas (22%), la Suède (20%), la Norvège (18%), la Finlande (18%) et la République tchèque (17%). La France est à la traîne avec seulement 4,2% de ses lignes capables de proposer un débit moyen de plus de 15Mbps.


En parallèle les menaces et cyber attaques se font de plus en plus nombreuses. Au cours du 1er trimestre 2014, 194 pays/régions (soit six de plus qu’au 4ème trimestre de l’année 2013) étaient responsables du trafic d’attaques observé. Même si la Chine reste toujours à l’origine de la plupart des attaques, la croissance de son activité était en légère perte de vitesse : elle n’avait plus à répondre que de 41 % des attaques au 1er trimestre 2014, contre 43 % au trimestre précédent. Les États-Unis, en deuxième position, ont connu une évolution comparable, passant de 19 % à 11 %, alors que l’Indonésie s’est assurée une troisième place en vertu d’un léger redressement, de 5,7 % à 6,8 %.

Cependant dans le monde la concentration des attaques a connu une diminution trimestrielle : les 0 premiers pays/régions étant à l’origine de 75 % des attaques observées (contre 88 % au trimestre précédent). L’Europe, quant à elle, a contribué pour un peu plus de 16 % de l’ensemble des attaques observées au 1er trimestre 2014. Les cibles favorites des attaquants sont les grandes entreprises et les sites de e-commerce, ainsi que les administrations.


Source : rapport Akamai

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de sombre005 sombre005 - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 30/06/2014 à 20:33
Et la France n'est toujours pas dans le top 10...
Avatar de pmithrandir pmithrandir - Membre expert https://www.developpez.com
le 01/07/2014 à 9:31
Je pense que la France a choisit une répartition uniforme du haut débit, ce qui ralenti forcement la progression des nouvelles technos.
La roumanie par exemple propose des très très haut débit... dans très peut d'endroit.(y a pas l’électricité et l'eau courante dans certains bled, donc internet fixe...)

La France arrive elle a des pourcentage de population couverte important par contre...
Notons en outre que la France, encore par esprit de démocratisation a misé sur le réseau cuivre, qui limite les débits fortement.
Offres d'emploi IT
Ingénieur système de commande de vol H/F
Safran - Ile de France - Massy (91300)
Ingénieur développement logiciel embarqué temps réel (model based) H/F
Safran - Ile de France - VILLAROCHE
Responsable de projet (calculateur moteur) H/F
Safran - Ile de France - Massy (91300)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil