Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Sécurité informatique : Les botnets pourraient utiliser Google
Comme plate-forme de transmisson d'informations pour des attaques

Le , par Katleen Erna

0PARTAGES

1  0 
Sécurité informatique : Google pourrait devenir une plate-forme de transmisson d'informations pour des attaques via botnets

Selon Pacific Coast Information Systems, compagnie canadienne de consulting spécialisée dans la Business Transformation Architecture et les solutions technologiques pour des entreprises de taille moyenne, les pirates informatique pourraient essayer de profiter de la popularité de Google pour insérer du code malveillant dans des botnets à chaque recherche lancée pour un mot bien précis.

L'entreprise de Vancouver explique que les créateurs de botnets pourraient choisir un mot-clé que personne n'utilise encore sur le web, et l'utiliser dans Google pour trouver et exécuter des codes malicieux cachés sur des sites internet (sous ce mot-clé) ce qui reviendrait à transformer Google en plate-forme de transmission de code ou d'instructions aux botnets. Les moteurs de recherche feront alors le "sale boulot". Car si Google est actuellement visé, la menace pourrait s'étendre à d'autres sites du même genre en fonction de leur popularité. Bing serait donc également menacé.

Cette stratégie ne nécéssitant pas une technologie de pointe, rencontrerait un succès presque garanti, compte tenu du nombre pharaonique de requêtes lancées chaque jour associées à l'indexation de tous les sites Internet promise par les moteurs de recherche et qui est effective sur Google.

Pour l'heure, ni PCIS ni aucune autre compagnie n'aurait remarqué l'emploi d'une technique de ce genre. Mais la faille est ouverte et son utilisation possible, si ce n'est déjà en chemin.

Cette révélation montre une nouvelle fois la vulnérabilité des outils populaires du web, comme l'est aussi Twitter, qui peuvent être transformés en machines de guerre par les hackers. Symantec a d'ailleurs récemment identifié le malware Downloader.Sninfs qui utilisait le site de micro-blogging comme une structure command-and-control pour diffuser le malware Infostealer.Bancos (qui dérobait les mots de passe via une arnaque de type phishing). Au moins 11.000 ordinateurs (la majorité au Brésil) ont été touchés et l'enquête se poursuit. L'attaque ne se faisait donc pas directement sur Twitter, mais le site était utilisé pour être un lien avec ceux contrôlant les botnets.

La différence de taille étant que l'on peut facilement fermer un compte Twitter qui serait infecté, mais comment faire avec un moteur de recherche qui serait totalement compromis ? On ne peut pas désactiver tout Google.

Beaucoup de services sur le web (Twitter, Google, Facebook, etc.) sont construits de manière assez ouverte ce qui ne garanti en rien la confidentialité des informations qu'on leur confie en cas d'attaques ; ni l'imperméabilité totale de leurs environnements.

Source : PCIS

Comment peut-on lutter contre cette épée de Damoclès qui oscille dangereusement au dessus de la tête de Google et des autres moteurs de recherche ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de fanning
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 25/08/2009 à 18:30
Hihi, sur le papier c'est réalisable, m'enfin c'est que de la théorie, je pense plus que c'est un coups de pub pour cette société de consulting
1  0 
Avatar de kaymak
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 27/08/2009 à 14:20
Comment peut-on lutter contre cette épée de Damoclès qui oscille dangereusement au dessus de la tête de Google et des autres moteurs de recherche ?
Dans ce cas là, google, comme ebay, amazon, yahoo, les ngs ou n'importe quoi d'autres, ne sont que des canaux de communication.
Remplaçant dès lors les canaux de c&c plus classique (comme irc) de manière très très très élégante il faut bien le dire.

M'enfin, détourner l'usage de ce outils les rend ils pour autant éligible au terme de vulnérable ? Sous entendant que c'est de leur faute....
Et tant bien même, qu'est ce qui empêcherait un assaillant d'implémenter plusieurs moteurs comme source de controle ? et donc d'outrepasser toute tentative de nuisance.

De même comment fera t'on le jour où l'on devra interdire un mot clef ?

Car imaginons deux secondes que pour passer mes commandes, je les poste dans des forums, des modules de commentaire clients ect, avec un même pseudonyme d'identification
Le tout répartis sur une liste de sites cible.
Il ne reste plus qu'ensuite à requêter google pour que les zombies retrouvent les pages associés à ce pseudo et en tire les messages... redondés sur plusieurs sites.

Donc pour enrayer la menace, soit j'interdit le mot clef, soit je supprime le message dispatché sur les différents sites... difficile.

Hihi, sur le papier c'est réalisable, m'enfin c'est que de la théorie, je pense plus que c'est un coups de pub pour cette société de consulting
En sécurité tous les moyens sont bon, et la fin justifie toujours les moyens, donc il n'y à pas de solution de crevards / mangeur de pierre.
Simplement des cas d'utilisation plus ou moins adapté, promis à la réussite.

a plus
1  0 
Avatar de vg-matrix
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 27/08/2009 à 14:31
Prendre le controle des moteurs de recherche
Ca craint vraiment
1  0