Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

BYOD : Android et iOS présentent les mêmes risques de sécurité pour les entreprises
Selon une étude

Le , par Arsene Newman

42PARTAGES

3  0 
À l’heure où Tim Cook pointe du doigt l’explosion du nombre de malwares sous Android - phénomène favorisé par la fragmentation de l’OS mobile de Google (plus de 9 mois après le lancement d’iOS 7 80% des utilisateurs l'ont adopté, contre 13.6% pour Android Kitkat), la multiplication des fabricants et la diversification des stores mobiles - une nouvelle étude révèle qu’iOS n’est pas plus sécurisé qu’Android.

Menée par Marble Labs, l’étude se concentre sur le BYOD et son impact sur la sécurité informatique des entreprises. Elle révèle qu’aucune plateforme mobile n’est complètement sécurisée et que iOS et Android exposent l’entreprise aux mêmes risques.

Dans les faits, une différence notable existe entre les deux plateformes. Alors qu’Android offre un environnement plus ouvert, permettant aux utilisateurs de télécharger des applications depuis des stores tiers qui sont les plus susceptibles de contenir des malwares, la politique d’Apple est différente : un système fermé avec un store mieux contrôlé qui filtre les applications mobiles téléchargeables, ce qui limite la prolifération des logiciels malveillants.

Au-delà de ces considérations, l’étude démontre que les deux plateformes sont sujettes aux mêmes types d’attaques : installation d’applications contenant du code malicieux, phishing via l’envoi de SMS/mails, interception du trafic réseau suite à une connexion à un point d’accès wifi contrôlé par l’attaquant. Ces types d’attaques sont alors utilisés par les pirates pour compromettre la sécurité des entreprises.

Enfin, l’étude pointe aussi la vulnérabilité qu’introduit l’utilisation des portails de gestion d’équipements mobiles. C’est le cas par exemple avec iOS et son portail web.

Source : Annonce de Marble Labs, Étude de Marble Labs

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web