Un ordinateur réussit pour la première fois le test de Turing
En se faisant passer pour un garçon de 13 ans

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
Un ordinateur, grâce à un programme informatique, a réussi pour la première fois à convaincre des chercheurs qu’il était un enfant de 13 ans, devenant ainsi la première machine à passer le test de Turing.

L’exploit réalisé par cette machine marque une date qui sera probablement écrite dans les annales de l’informatique, et plus précisément de l’intelligence artificielle. Le test de Turing a été établi en 1950 par le célèbre informaticien britannique Alan Turing dans son livre « Computing machinery and intelligence ». Le but du test est de faire passer un ordinateur pour un humain auprès d’une personne avec laquelle celui-ci engage une conversation.

Concrètement, l’ordinateur doit réussir, en l’espace de 5 minutes, à tromper 30 % d’un panel de juges humains à travers des échanges de texte.

Jusqu’ici, aucun ordinateur n’avait été capable de passer ce test, en dehors des programmes sur lesquels des sujets ou des questions avaient déjà été définis à l’avance. « Eugene Goostman », un ordinateur conçu par une équipe de chercheurs russes, s’est démarqué parmi quatre autres machines qui ont passé un test à la Royal Society de Londres.

Eugene Goostman a réussi à convaincre 33 % des juges qu’il était un écolier de 13 ans. Les résultats ont été vérifiés de façon indépendante.


« Eugene est né en 2001. Notre idée principale était qu’il puisse affirmer qu’il connaissait tout, mais son âge rendait parfaitement raisonnable le fait qu’il ne connaissait pas tout », a expliqué Vladimir Veselov, responsable de l’équipe derrière le projet. « Nous avons passé beaucoup de temps à développer un personnage avec une personnalité crédible ».

« Dans le domaine de l’intelligence artificielle, il n’y a pas de jalon plus emblématique et controversé que le test de Turing. » a déclaré au quotidien The Independent Kevin Warwick, professeur de l’Université de Reading. « Avoir un ordinateur qui peut tromper un humain et l’amener à penser que quelqu’un ou même quelque chose est une personne en laquelle nous avons confiance est un signal d'alerte pour la cybercriminalité. Le test Turing est un outil essentiel pour combattre cette menace. »

Il est actuellement possible d’interagir avec une ancienne version d’Eugene sur son site Web. Les chercheurs à l’origine du projet ambitionnent de rendre Eugene encore plus intelligent, et ils vont « travailler sur l’amélioration de la logique de la conversation. »

Source : The Independent

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Code62 Code62 - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 09/06/2014 à 20:50
"réussi à convaincre 33% des juges"

33% de combien ?
si le pannel était de 3 personnes, ça fait 1 mec mal réveillé qui s'est laissé avoir...

Dans tous les cas, un test qui échoue dans 66% des cas, c'est pas vraiment un succès...
(ou alors je veux pas voir les codes que vous mettez en prod ^^')
Avatar de Haseo86 Haseo86 - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 09/06/2014 à 22:33
C'est juste que le test a été défini comme ça, rien de plus ^^

Après, bien sûr que ce résultat ne démontre absolument rien, ce qui est à remarquer ici ce n'est pas que 33% des juges ont été "dupés", c'est juste qu'il s'agit du premier logiciel à passer le test en question, qui date de 60 ans quand même ^^
Avatar de 23JFK 23JFK - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 09/06/2014 à 22:55
Moi: "Hi asshole, what's up ?"
Eugene: ...wait (40 minutes)
"Damn! Are you going to ask me about all apparent things in the world? Read the "Encyclopedia for kids". Well, let's go on though."

FAILED.
Avatar de azias azias - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 09/06/2014 à 23:23
J'ignore si c'est le principe utilisé dans ce cas mais il y a quelques semaines il y a eu un autre test qui avait "presque" réussi: les juges discutaient aussi bien avec une machine qu'avec de vrais personnes, mais sans savoir "qui était qui" évidemment. Le test était considéré comme réussi si le pourcentage d'erreur de jugement était le même dans le cas des conversations avec une machine que dans le cas des conversations avec un humain.

Apparemment difficile de savoir ici car ce résultat est un peu sujet à controverse pour le moment (comme souvent avec les tests de Turing): d'une part le choix de faire passer la machine pour un jeune ado non anglophone alors que le test se déroule en anglais (du coup le niveau d'exigence en matière de restitution d'un langage naturel est très abaissé) dérange un peu, mais aussi le fait que les conditions de l'expérience n'ont justement pas encore été publiées!

Les auteurs étaient manifestement pressés de publier cette annonce le samedi 7 juin, date de la commémoration des 60 ans de la mort d'Alan Turing.
Avatar de arthur.moreau arthur.moreau - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 10/06/2014 à 10:10
Citation Envoyé par 23JFK  Voir le message
Moi: "Hi asshole, what's up ?"
Eugene: ...wait (40 minutes)
"Damn! Are you going to ask me about all apparent things in the world? Read the "Encyclopedia for kids". Well, let's go on though."

FAILED.

C'est vrai qu'on différencie assez rapidement et facilement un être humain d'une IA dès que l'on commence à écrire des conneries
Avatar de dervish dervish - Membre régulier https://www.developpez.com
le 10/06/2014 à 11:11
Il se trouve que ce résultat est très contesté... http://www.buzzfeed.com/kellyoakes/n...he-turing-test
Et pour le coups c'était juste un bot un peu évolué, voir aussi ici: http://hplusmagazine.com/2014/06/09/...ing-test-mean/
du reste un humain, a réussit à tromper les juges à chaque fois en ce faisant passer pour une machine: http://www.vintagecomputing.com/inde...es-he-is-human
Avatar de charegis charegis - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 10/06/2014 à 11:27
La presse ce matin ne cesse de faire l'éloge d'un candidat au test de Turing qui aurait soit disant réussi le test.

Foutage de gueule et victoire auto-proclamée !
Le test de Turing ne parle pas de l'âge supposé du candidat. Se faire passer pour un gamin de 13 ans qui ne parle pas bien l'anglais biaise le test et influence les juges !
En plus il y a confusion (volontaire ?) entre le test et la prédiction de Turing.
En 1950 il a prédit que "en l'an 2000, les ordinateurs seront capables de tromper au moins 30% des interlocuteurs sur leur humanité lors d'une conversation de 5 minutes".
Mais ce n'était qu'une prédiction qui résumait qu'en l'an 2000, son test serait donc partiellement réussi.
Le véritable test est que le candidat doit tromper 50% des juges sans limite de temps.
Pour moi, c'est un effet de manche et une désinformation. Le test n'est pas réussi !
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 11/06/2014 à 15:00
Il faut reconnaitre qu'en discutant 2 minutes avec ce chatterbot, il est vraiment difficile d'être dupe. Il comprend à peu près de quoi on lui parle, mais il ne se rappelle plus de ce qui a été discuté 2 phrases plus tôt. Pas beaucoup plus convaincant que ce qui se faisait jusque là...
Offres d'emploi IT
Architecte technique des systèmes d'information H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Ingénieur conception en électronique de puissance H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)
Ingénieur analyste programmeur (H/F)
Safran - Auvergne - Montluçon (03100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil