USA : Microsoft appelle le gouvernement à «réduire le déficit de confiance dans la technologie»
Un an après la première révélation de Snowden

47PARTAGES

2  1 
Cela fait déjà un an qu’Edward Snowden a fait publier sa première révélation sur les exactions de la NSA et ses programmes de surveillance à l’échelle internationale. Pour marquer le coup, Microsoft a entreprit de s’adresser au gouvernement américain par le biais de Brad Smith, son avocat général et accessoirement Vice-Président en charge des affaires juridiques, pour lui demander de « réduire le déficit de confiance qu’il a créé dans la technologie ». Selon lui, le gouvernement devrait poser des actes concrets sur cinq axes.

Tout d’abord il devrait reconnaître que les mandats de perquisitions américains s’arrêtent aux frontières américaines. « Nous sommes préoccupés par les tentatives du gouvernement d’utiliser des mandats de perquisition pour obliger les entreprises à lui soumettre le contenu des communications de clients étrangers (pas américains) qui sont stockées exclusivement hors des USA » explique Smith.

Ensuite le gouvernement devrait cesser la collecte des métadonnées. D’ailleurs, suivant la volonté du président Barack Obama de réformer la NSA, le Sénat est en train d’étudier USA Freedom Act, un projet de loi mis sur pied par des élus qui a déjà été ratifié par la Chambre des Représentants et ambitionne de limiter les pouvoirs de l’agence de renseignement.

Il estime que le gouvernement devrait également réformer la cour FISA (Foreign Intelligence Surveillance Act) qui est la cour habilité à délivrer des mandats de perquisition aux forces de l’ordre. « Nous devons augmenter la transparence des procédés et règles de la FISA et introduire la partie adverse qui est la marque de fabrique d’un système judiciaire équitable » affirme Smith.

Selon lui le gouvernement ne devrait plus continuer les hacks de data center ou câbles. « Nous pensons que nos efforts d’étendre le chiffrement sur l’ensemble de nos services rend la tâche plus difficile aux gouvernements de réussir à pirater les données en transit ou au repos » pense Microsoft. L’entreprise rappelle qu’il y a quelques mois déjà, le Washington Post faisait état de systèmes piratés à l’extérieur des USA par la NSA pour accéder aux données de Google et Yahoo! . « Est-ce qu’un gouvernement qui condamne des étrangers qui piratent les entreprises américaines ne devrait pas interdire à ses employés de pirater les mêmes entreprises ? Pourquoi devons-nous continuer d’attendre une assurance sur ce problème ? » s’interroge Microsoft.

Le gouvernement devrait également continuer à accroître la transparence. « Plus tôt cette année, nous nous sommes vu accordé le droit de publier d’importantes données relatives aux demandes relevant de la sécurité nationale. Cela a aidé à fournir une plus grande compréhension de tout le volume de données requis par le gouvernement. C’était une bonne étape mais nous pensons que plus de détails peuvent être fournis sans que cela n’ait des répercussions négatives sur la sécurité nationale » a estimé Microsoft.

Source : blog Microsoft

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? A vos yeux, quels étaient les faits les plus marquants suites aux révélations d’Edward Snowden ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de earhater
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 05/06/2014 à 21:39
Sans être un pro Microsoft, je trouve que cette entreprise a quelques mérites dans le domaine de la vie privée de ses utilisateurs. Ils ont su s'opposer à Google et même au gouvernement Américain, entame le chiffrement de bout en bout de leurs données et jouent la transparence. Opération marketing ou réelle volonté ? Un peu des deux je pense
4  3 
Avatar de laerne
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 05/06/2014 à 22:42
Disons qu'il faut montrer de la bonne volonté pour rester crédible et que rester crédible est nécessaire à concurrencer quand on a pas le monopole.
Tant mieux pour nous.
3  0 
Avatar de Nicam
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/06/2014 à 12:24
Et Cisco, et Intel, et ...

La démarche est cohérente de la part de Microsoft : MS, comme les autres acteurs majeurs ont tout à perdre du petit jeu de la NSA.
3  1 
Avatar de steel-finger
Membre actif https://www.developpez.com
Le 26/06/2014 à 8:41
Même si des lois passe qu'est qui va nous certifié qu'il ne vont pas continué, et le pire dans tout ça, c'est que ça donne des idées à d'autre gouvernement que les états unies
3  2 
Avatar de Shuty
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 25/06/2014 à 18:05
Abusé... ! Il ne reste plus qu'à patienté et voir ce que les autorité / juges vont décider.
1  1 
Avatar de LSMetag
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 26/06/2014 à 19:54
Ben c'est une bonne chose, mais c'est aussi stratégique.
L'info se diffuse comme une traînée de poudre, on dit aux utilisateurs d'arrêter d'utiliser IE, Word, Windows, Windows Live, Hotmail,... pour préserver leurs données personnelles avec de l'open source ou des entreprises moins opaques. Le manque à gagner actuel et à venir est évident. Et l'image d'une entreprise protégeant ses utilisateurs est toujours très bonne.
Je pense aussi qu'il y a une part idéologique également dans ce positionnement.

Le problème. Oui les USA vont sans doute créer de nouvelles lois. Mais ça ne les empêchera pas de continuer à ne pas les respecter... "La loi c'est moi", ça ne vous rappelle rien ?
Par contre, consigner toutes les demandes et collectes de données des autorités serait déja pas mal, juste histoire de montrer l'incompétence et les abus des fameux "services secrets", qui ne savent même pas rentrer dans une "base ennemie" (logiciels, sites web,...) sans qu'on leur donne les "clés" (backdoors, dons d'informations,...).
1  0 
Avatar de syracasis
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 06/06/2014 à 22:20
On parle beaucoup de Microsoft et de Google. Qu'en est-il d'Apple? Leurs produits font pourtant fureur en Chine (non, pas jeu de mot).
0  0 
Avatar de fredinkan
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 27/06/2014 à 8:29
D'ailleurs, vous savez peut-être que Microsoft vient de mettre à jour ses conditions et sa politique de confidentialité.

Pour m'être amusé à l'avoir lue (ouais j'avais VRAIMENT du temps à perdre), ils ont aussi amélioré plusieurs points sur lesquels ils étaient critiqués et comparés à google.

Je dirais que c'est pas plus mal pour nous. A voir ce qui va se faire sur le long terme.
0  0 
Avatar de neilbgr
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/06/2014 à 12:05
2 poids, 2 mesures...
Pour les banques le secret est de mise (et depuis longtemps, et ça ne bouge pas beaucoup à ce niveau ! les liste "grises" qui se vident par enchantement, ...).
Pour l'IT pas (encore ?!) de secret (ou de vagues promesses de non collaboration, mais la NSA s'en moque "un peu"...)
Logique tout ça ?
0  0 
Avatar de 23JFK
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 01/07/2014 à 18:07
Je pense que Microsoft, et les autres IT américaines, appréhendent surtout les conséquences à venir de leur collusion avec les agences d'espionnage américaines sur leurs chiffre d'affaires.
0  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web