Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La technologie empêcherait les enfants de se concentrer et d'être sociables

Le , par Hinault Romaric

0PARTAGES

9  1 
Ordinateurs, tablettes, smartphones, etc., les objets connectés et gadgets high-tech font de plus en plus partie du quotidien des familles et sont à la portée des enfants. Si les ordinateurs ou les tablettes sont devenus des éléments indispensables dans leur éducation, pour, par exemple, faire des devoirs et des recherches à la maison, ils peuvent également avoir un impact sur la capacité des enfants à apprendre.

L’association des enseignants et chargés de cours (ATL), un syndicat d’enseignants en Irlande du Nord, appelle à une action urgente sur l’impact de la technologie moderne sur la capacité des enfants à apprendre à l’école.

Lors d’une conférence de l’association à Belfast, hier jeudi 22 mai, l’impact de la technologie numérique sur les enfants était au centre du débat, car un nombre important de rapports auraient été reçus sur la forte dépendance des enfants aux appareils numériques, qui serait préjudiciable à leur capacité à se concentrer.

« Nous avons reçu des rapports sur de très jeunes enfants qui sont incapables de se concentrer ou d’être sociables à l’école, car ils dépensent beaucoup de temps sur les jeux numériques ou les médias sociaux », a déclaré Mark Langhammer, membre de l’ATL.

Le syndicat appelle à une directive du ministère de l’Éducation sur le temps maximal qu’un enfant devrait consacrer aux appareils high-tech à la maison, et sur la façon dont il peut utiliser la technologie numérique en toute sécurité, avec modération.

L’ATL reconnait que la technologie peut avoir d’énormes effets positifs sur les enfants, mais il y aurait un réel manque de sensibilisation sur les potentiels dangers. « Nous pensons que le ministère de l’Éducation doit prendre des mesures pour rendre les parents plus conscients des problèmes », a affirmé l’ATL.

« Il y a une absence totale de motivation chez beaucoup de mes élèves. Ces gadgets sont vraiment en train de détruire leur capacité à apprendre », a témoigné Emma Quinn, enseignante dans une école primaire. « Ils sont tellement habitués au buzz instantané qu’on peut obtenir avec les appareils numériques qu’ils ont vraiment des difficultés à se concentrer sur tout ce qui n’est pas excitant. Tout ce qu’ils veulent faire, c’est rentrer à la maison afin de pouvoir jouer sur leur tablette ou Xbox. »

Celle-ci a affirmé que plus de la moitié des enfants de sept à neuf ans de sa classe jouaient à des jeux destinés aux personnes plus âgées et qui présentent des scènes de violence, ce qui a un impact négatif sur leur comportement. Les parents auraient une grosse responsabilité, selon l’ATL, car ils n’imposent pas de limites aux enfants, et lorsqu’ils doivent respecter des règles au sein de l’école, ils réagiraient de façon agressive parce que les jeux leur font penser que « la violence est la réponse à tous les problèmes. »

Il faut noter qu’en début d’année, Larry Ellison, PDG d’Oracle avait déclaré être « perturbé » par des enfants qui jouent à des jeux vidéo toute la journée. « Je suis tellement troublé par des enfants qui passent toute la journée à jouer à des jeux vidéo », avait-il déclaré lors de la conférence mondiale HCM à Las Vegas en février dernier. « Quand j'étais enfant, au levé du soleil, j’étais dehors sur mon vélo. »

Ellison avait affirmé que les enfants étaient plus séduits par les jeux que par les autres activités, parce qu'ils étaient plus faciles. « Les jeux sont plus amusants parce qu’ils [N.D.L.R, les enfants] ont plus de succès dans la réalité virtuelle que dans la vie. L’impact de la technologue sur les enfants dans les différents aspects de notre vie est parfois fabuleux, et parfois terrible », a conclu Ellison.

Des affirmations semblables ont déjà été faites par des psychologues au sujet du temps moyen que les enfants doivent passer devant un écran. Une étude en 2012 avait montré que près de 55 % des enfants ayant entre 11 et 15 ans passaient en moyenne 7h30 par jour devant un écran.

Paradoxalement, alors que les enseignants d’Irlande du Nord (une des nations faisant partie du Royaume-Uni) veulent limiter l’accès des enfants aux appareils numériques, le département de l’Éducation du Royaume-Uni souhaite introduire la programmation dans ses programmes pour les enfants de cinq ans.

Source : UTV

Et vous ?

Avez-vous fait le même constat ? Doit-on limiter l’accès des enfants à la technologie numérique ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 23/05/2014 à 13:11
Citation Envoyé par Hinault Romaric Voir le message

Le syndicat appelle à une directive du ministère de l’Education sur le temps maximal qu’un enfant devraient consacrer aux appareils high-tech à la maison et sur la façon dont ceux-ci peuvent utiliser la technologie numérique en toute sécurité, avec modération.
Et si les parents faisaient leur travail tout simplement ?
13  1 
Avatar de Delbor
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 24/05/2014 à 1:19
Le problème, c'est que tous ceux qui tirent un maximum de pognon de tout ça s'en foutent.

Mieux même, ça leur convient.

Du pain, du vin et des jeux. Une population docile. Le meilleur des mondes...
11  0 
Avatar de Kreepz
Modérateur https://www.developpez.com
Le 23/05/2014 à 13:49
Si les parents ne sont pas capable de gérer leurs enfants sur le temps d'utilisation de tablette, xbox, pc... Et qu'en plus les jeux ne sont pas adaptés à leur âge, il ne faut pas s'étonner des répercutions sur leur comportement !
11  1 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 23/05/2014 à 15:13
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Pas de télé avant 6 ans, et uniquement occasionnellement jusqu'au collège et pas après 20h jusqu'au lycée.
Pas de smartphone avant le lycée
Pas de PC/Tablette avant le collège et uniquement pour le travail, du collège au lycée (qq heures de jeux autorisés selon les résultats scolaires)

Obligation de participer aux tâches ménagères, et autres tâches quotidiennes de la maison.
Le mirador est en option ou livré avec ?

Pour une personne plus ou moins normale, le lycée se termine vers 17/18 ans, pas de télé après 20h à 16/17/18 ans, faut pas exagérer non plus

Je ne dis pas que c'est indispensable de pouvoir regarder la télé, ou jouer à un jeu vidéo (bien que dans ce dernier cas, il y aurait à redire), mais de la à ne rien accepter du tout...
10  0 
Avatar de matpush
Membre averti https://www.developpez.com
Le 23/05/2014 à 13:09
Ils sont tellement habitués au buzz instantané qu’on peut obtenir avec les appareils numériques qu’ils ont vraiment des difficultés à se concentrer sur tout ce qui n’est pas excitant.
Ça je veux bien le croire. Avec cette obsession d'avoir ce qu'on veut tout de suite sans se creuser les méninges, je dirais que les enfants (et les adultes aussi d'ailleurs) pourraient avoir tendance à devenir fainéants également.

Une étude en 2012 avait montré que près de 55% d’enfants ayant entre 11 et 15 ans passent en moyenne 7h30 par jour devant un écran.
Ça en revanche, ça m'affole. Je suis ingénieur en informatique et, en comptant ma journée professionnelle (en se basant sur 7h théoriques), je ne doit pas dépasser les 7h30-8h, tous écrans confondus ... Quand j'entends ma compagne (professeur des écoles) me raconter que ses élèves ont regardé un film la veille jusqu'à 23h, il y a de quoi se poser des questions sur la responsabilité des parents dans les résultats de cette étude ...
8  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 23/05/2014 à 14:48
C'était mieux avant.....

Non, avant, il y avait des nouveautés que l'on avait pas appris à gérer. Aujourd'hui, il y a des nouveautés que l'on a pas appris à gérer. Juste, ce ne sont pas les mêmes nouveautés.

J'étais quasiment le seul à avoir un ordinateur à la maison, en primaire(ça a fortement changé quand je suis arrivé au collège), et j'étais quasiment le seul élève sérieux de la classe. Nom de Dieu, pendant que mes camarades faisaient du vélo, je cartonnait la forteresse de Kun-Lin à Beach Head, ou alors je marquais des buts cheats à Slapshot. Et ils avaient des résultats de merde et ne foutaient rien à l'école. Et j'étais le premier de la classe.

Arrivé au collège, j'échangeais des disquettes piratées(de toutes façons, la plupart des jeux étaient introuvables dans le commerce) avec mes camarades. Nous étions les meilleurs de la meilleure classe. Les cancres, eux, draguaient les filles. Certain(e)s ont chopé le SIDA. Ca ne nous pendait pas au nez, nous les joueurs sur CPC.

Alors je veux bien que la fèce de bouc, t'huit'heure, ou chatteroulette aient leur défauts et soient addictifs. Mais mes plaisirs à moi quand j'étais gamin l'étaient tout autant, et ça ne m'a pas empeché de réussir pleinement mes études. Je suis marié et j'ai une fille super. J'ai un boulot honnête et qui paye pas trop mal.

J'avais croisé un stagiaire qui avait dix ans de moins que moi. Il me racontait qu'au cours des 18 mois qui avaient précédé son bac, il avait totalisé 180 jours de jeu sus WoW. Puis, arrivé en BTS, il a cassé le DVD entre ses mains(ça lui a fait assez mal, physiquement parlant, d'ailleurs). C'est comme ça qu'on grandit. On fait des conneries, on s'en rend compte, on apprend, et on passe outre.
12  5 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 03/06/2014 à 10:57
Citation Envoyé par charppy Voir le message
(.../...) Or mis devant la télé il ne l'est pas plus que ça et devant un jeu encore moins, dans la mesure où il suit un scénario pré établi. (.../...)
Je suis plutôt d'accord avec le reste, mais pour moi, le jeu(vidéo ou pas) est quand même supérieur à la télévision. La télévision - ou les livres, ne sont que des outils de consultation. Le jeu, d'une manière générale, est un outil de manipulation - ce qui est pour moi supérieur à de la consultation. Le panard, évidemment, c'est la création(à 8 ans j'alignait 10 lignes de code, à 6 ans ma fille passe 25 heures par semaine à dessiner). C'est en créant(peu importe quoi) qu'un enfant apprend à prendre le contrôle de sa vie.

Après, ça dépend du jeu. Mais même un jeu surscripté nécéssite de l'enfant qu'il manipule et prenne des décisions. C'est toujours mieux(et j'entends déjà hurler les "anciens" qu'un bête livre ou l'enfant ne fait que consulter. Et quand je jouais à Macadam Bumper, je decais explorer les innombrables tactiques possibles pour marquer des points, voire inventer de nouvelles manipulations dans l'espoir de trouver des comportements rigolos. A Pirates!, j'établissais des stratégies à long terme(Fritter les Hollandais seulement tant que tout le monde est en guerre contre eux, histoire de garder un maximum d'opportunités pour la suite, se concentrer sur les petites Antilles ou les distances sont plus courtes, etc...). C'est une forme d'apprentissage de la prise de décision, de l'expérimentation, de pensée à long terme.

Le livre a une autre utilité : travailler ses capacités de lecture et d'imagination. Ce qui le rend utile. Mais pas plus qu'un jeu vidéo(surtout ceux qui laissent pas mal de liberté), c'est juste une autre classe d'utilité - et ça développe d'autres qualités. Bon, pour ma fille, la question ne se pose pas : elle n'est pas attirée par les écrans. elle n'a encore jamais joué à un jeu vidéo, alors que son père à son âge...et je ne l'en empêche même pas. Elle préfère dessiner(il est hors de question que je la freine sur le sujet).
7  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 23/05/2014 à 17:10
Citation Envoyé par Alvaten Voir le message
* Ma cousine, prof d'élèves de 8-10ans : dans sa classe deux garçons jouent à GTAV
* Une amie qui m'a sorti : "Mon fils (6ans) est ingérable alors quand ca va pas je le plante devant la tablette et il peut rester calme des heures !"
Quand j'avais 10 ans, une collègue de CM2 fumait du hasch. Et quand je n'étais même pas né(donc en 75), ma mère entendait sa voisine vanter les bénéfices de la "télé-nounou".

RIEN n'a changé, si ce n'est les joujous. On a toujours la même proportion éffarante de parents démissionaires. A ce titre, je mets +1000 à Jon Shannow pour son résumé choc :
Citation Envoyé par Jon Shannow
Il n'y a pas UNE BONNE MANIÈRE de faire, mais plein de MAUVAISES MANIÈRES DE NE RIEN FAIRE. .
Et ça a toujours été vrai. Je suis sur qu'à l'âge de pierre, certains enfants mal élevés reluquaient les dames en train de se laver à la rivière, tandis que les bien élevés s'entrainaient au jet de Sagaie, à la pharmacopée sauvage, ou à la production d'aiguilles en os. Rien n'a changé. (pas même le sexisme des intervenants, je viens de m'apercevoir que j'ai mis des occupations plutôt "masculines". Je garde, parceque finalement ça illustre mon propos, même moi, je suis un homme de cro-magnon, sexiste et tout ça).
8  2 
Avatar de NahMean
Membre averti https://www.developpez.com
Le 26/05/2014 à 16:54
Avez-vous fait le même constat ? Doit-on limiter l’accès des enfants à la technologie numérique ?
J'ai été chez un ami récemment, il jouait a un jeu connu (GTA 5) et ce en ligne, a un moment j'ai entendu une voix d'un jeune joueur qui a, selon moi entre 8 et 10 ans, mon amis m'a dit, "il n'y a que sa dans ce jeu, des gamins, et attend si tu vas t'amuser à le tuer, il va te traiter de tout les noms", cela ma profondément choqué, que font les parents ?, ce jeu est interdit au moins de 18 ans !

Le problème ce n'est pas la technologie, ce sont les parents !

Si ton père te propose une clope a 15 ans, c'est pas la cigarette qui est fautive !

J'avais entendu quelques part que pour se protéger la boite de développement du jeu en question avait répondu "Si vous faite jouer vos enfants a notre jeu, c'est que vous êtes de mauvais parents", sa souligne mon constat qu'il y a une limite a fixer au niveau de l'accès à la technologie.
6  0 
Avatar de Kearz
Membre expert https://www.developpez.com
Le 26/05/2014 à 10:48
D'un extrême...

Il faut noter qu’en début d’année, Larry Ellison, PDG d’Oracle avait déclaré être « perturbé » par des enfants qui jouent à des jeux vidéo toute la journée. « Je suis tellement troublé par des enfants qui passent toute la journée à jouer à des jeux vidéo », avait déclaré celui-ci lors de la conférence mondiale HCM à Las Vegas en février dernier. « Quand j'étais enfant, au levé du soleil, j’étais dehors sur mon vélo. »
A l'autre...

J'étais quasiment le seul à avoir un ordinateur à la maison, en primaire(ça a fortement changé quand je suis arrivé au collège), et j'étais quasiment le seul élève sérieux de la classe. Nom de Dieu, pendant que mes camarades faisaient du vélo, je cartonnait la forteresse de Kun-Lin à Beach Head, ou alors je marquais des buts cheats à Slapshot. Et ils avaient des résultats de merde et ne foutaient rien à l'école. Et j'étais le premier de la classe.

Arrivé au collège, j'échangeais des disquettes piratées(de toutes façons, la plupart des jeux étaient introuvables dans le commerce) avec mes camarades. Nous étions les meilleurs de la meilleure classe. Les cancres, eux, draguaient les filles. Certain(e)s ont chopé le SIDA. Ca ne nous pendait pas au nez, nous les joueurs sur CPC.
Faut pas non plus généralisé: "geek = tête de classe" // "Non geek = cancre".
Geeker ne rend pas forcement intelligent ou stupide, faire du vélo ne rend pas intelligent ou stupide.

Personnellement, j'ai eu les deux: game boy/pc/PS1 quand j'étais en primaire mais passais beaucoup de temps dehors. Boarf, et j'étais dans les derniers de ma classe, parce que quand j'étais petit si j'aimais pas le prof j'avais de sale note parce que je foutais rien de rien pendant les cours.
Je suis passé au collège, fini le "prof unique" et du coup moins de chance de pas aimer le prof, du coup j'étais dans les premiers (pas premier mais dans les premiers) et pourtant j'avais toujours mes consoles et mon PC, j'ai même eu une TV dans ma chambre et je continuais à sortir.

Par contre que ça soit primaire/collège/lycée, j'ai jamais aimé les cours. Je glandais rien chez moi, du coup j'avais des notes qui correspondaient uniquement à mon taux d'attention en cours.
Chaque enfant est différent, c'est surement pas ses d'activités extrascolaires qui font ses notes. C'est le fait de tomber dans un extrême qui fait baisser les notes. A partir du moment où tu tombe dans l'extrême geek, l'extrême sport/sortie, tu peux plus te concentrer sur les cours. C'est tout.
Les enfants sont loin d'être idiot (pour la plupart), pour avoir un niveau correct à l'école, il suffit de suivre les cours. Pour suivre les cours il suffit d'être réveillé, donc d'avoir le taux de sommeil correspondant à son corps.

Un enfant/ado qui joue à WoW jusqu'à 2h du mat tous les jours aura surement des notes exécrables, tout autant que celui qui va jouer au foot jusqu'à 22h. (Le temps de rentrer/laver/coucher, il dormira peut-être 2h de plus que le joueur de WoW mais vu qu'il sort d'une activité plus fatigante que WoW ça revient au même)

Concernant le passage sur le SIDA, il est assez stupide. C'est surement conditionné aux nombres de relation sexuel/taux d'alcoolémie/stupidité envers la contraception. Des "geek" qui ont choppé le SIDA parce qu'ils n'ont pas utilisé de contraception, ça existe aussi.
Si ça te pendait pas au nez parce que tu étais joueur, c'est juste que l’abstinence c'est une bonne contraception. Sinon, le préservatif, ça marche plutôt bien.


Pas de télé avant 6 ans, et uniquement occasionnellement jusqu'au collège et pas après 20h jusqu'au lycée.
Pas de smartphone avant le lycée
Pas de PC/Tablette avant le collège et uniquement pour le travail, du collège au lycée (qq heures de jeux autorisés selon les résultats scolaires)

Obligation de participer aux tâches ménagères, et autres tâches quotidiennes de la maison.
"Et on moufte pas, sinon c'est un claque et pas d'argent pas poche ce mois-ci!"
J'ai eu une éducation pas loin de ça, jusqu'au bac:
- Couché 21h, entre 21h-22h autorisation de réviser ou de lire un roman.
- Pas d'internet la semaine sauf pour les devoirs.
- Game-Boy/PS1 autorisé le week-end. La semaine entre 20h30 et 21h.
- Sortie le soir autorisé uniquement vacances ou samedi exceptionnellement - Obligation de rentrer avant minuit jusque 16 ans // après 16 ans autorisation de rentrer le lendemain.
- Obligation de tondre la pelouse pendant les vacances / week end
(J'avais le droit à avoir la TV/Téléphone à partir du collège par contre)

Résultat:
-> J'ai appris l'infiltration. (pour atteindre le PC avec la connexion internet avant d'avoir le wifi)
-> J'ai appris à mentir concernant ce que je faisais/avait fait.
-> J'ai appris à dissimuler toutes traces évidente d'activités autre que le sommeil. (Casque sur une oreille, luminosité réduite au minimum sous la couette ou drap au niveau de la porte pour éviter les fuites de lumière.)
-> "Compréhension d'un milieu sociale complexe " (Ex: Tous les lundis c'est les experts, y a un épisode inédit, j'ai le champs libre jusque 22h25 si je suis discret)

On pourra juste dire que ces limites, bien que j'ai extrêmement tiré sur la corde, m'ont empêché de tombé dans un extrême. J'avais quand même des bornes et je savais que si à 23h je dormais pas, j'avais de grande chance de me faire repérer. (jusqu'à la sortie de l'iPod en tout cas, avec un ipod je pouvais mater des séries et être super discret dans mon lit mais j'en ai eu un 16 ans, donc moins grave)

Si l'éducation avait le même impact sur tout le monde, ayant eu la même que ma soeur, j'aurais du avoir les mêmes notes, non? Ben c'est pas le cas. (bien qu'ayant eu des résultat correct, je n'ai pas eu mention TB au bac avec la meilleure note du lycée.)

L'éducation doit être: maîtrisé, spécifique à l’individu et adapté à l'époque.
C'est impossible de dire aujourd'hui à un enfant de 12ans "ne touche pas au PC!", ce qui était encore possible y a 10 ans.

Et il ne faut pas confondre éducation et éveil. La TV ou autre objet numérique est à proscrire au tout petit, elle capte l'attention donc l'enfant ne peut pas s'éveiller.
5  0