Google accusé de fraude par ses utilisateurs AdSense
L'entreprise aurait employé des techniques frauduleuses pour limiter les paiements

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Une poursuite en recours collectif a été engagée à l’encontre de Google. Elle s’appuie en partie sur des accusations d’un de ses anciens employé publiées sur le web en avril qui soutenaient que Mountain View emploie des techniques frauduleuses pour limiter les paiements de ses clients d’AdSense. L’une d’elle consisterait à employer un système qui fermerait, pour des motifs fallacieux, des comptes utilisateurs, Google économisant ainsi sur les sommes en principes dues à ces derniers. D’ailleurs la publication soutient que le programme a été mis en place depuis 2009. Matt Cutts, chef de l'équipe Webspam de Google, a traité ces allégations de « conneries » avant de préciser qu’elles avaient été vérifiées et trouvé erronées.

Pour rappel, AdSense est la régie publicitaire de Google utilisant les sites web ou les vidéos YouTube comme support pour ses annonces. Pour devenir partenaire AdSense et générer des revenus publicitaires pour son propre compte, il faut publier du contenu sur son propre site et y faire figurer le code AdSense fourni par Google. Cette régie publicitaire a généré près d’un quart des revenus annuels de Google.

La plainte a été déposée par Hagens Berman Sobol Shapiro pour le compte de Free Range Content, propriétaire de Repost.us et utilisateur de la plateforme publicitaire de Mountain View.

Pour Steve Berman, avocat représentant les consommateurs et partenaire du cabinet d'avocats Hagens Berman, « cette pratique illicite a suscité de nombreuses plaintes amères de propriétaires de sites Web à travers le Web, avec des rapports indiquant des pertes atteignant des milliers de dollars ». « Ce que nous déduisons comme étant vérifié après nos recherches c’est que les pratiques de Google affectent des milliers de propriétaires de sites web qui se sentent trop impuissant pour engager une bataille face à une entreprise de la taille de Google »continue-t-il.


« Les actions de Google constituent une rupture de contrat, une violation de la clause implicite de bonne foi et de loyauté, un enrichissement indu, et une violation du droit de la concurrence de Californie » indique le plaignant.

Il s’agit là du second procès déposé par Hagens Berman contre Google rien que pour le compte de ce mois. Début de mai, le cabinet a poursuivi Mountain View pour abus de position dominante parce depuis que l’entreprise a fait de Google Search la norme sur les téléphones Android.

Google n'a pas encore émis de commentaire.

Source : Hagens Berman

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de stc074 stc074 - Membre averti https://www.developpez.com
le 22/05/2014 à 23:31
Et c'est maintenant qu'ils s'en rendent compte ?
Avatar de Simara1170 Simara1170 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 26/05/2014 à 9:41
Ils sont pas blanc-bleus sur ce coup-là, c'est clair. Mais ça:
Il s’agit là du second procès déposé par Hagens Berman contre Google rien que pour le compte de ce mois. Début de mai, le cabinet a poursuivi Mountain View pour abus de position dominante parce depuis que l’entreprise a fait de Google Search la norme sur les téléphones Android.

C'est des bullshits: allez, allons attaquer Apple parce que Siri est la reconnaissance normée des I-phones (bawi il en existe d'autres maintenant...)
Offres d'emploi IT
Développeur confirmé Senior dotnet c# h/f
CONFIFENTIEL pour l'instant - Ile de France - Neuilly-sur-Seine (92200)
Technicien systèmes et réseaux
Links IT SERVICES - Ile de France - paris
Développeur ruby on rails | start-up h/f
Yespark - Ile de France - Paris (75000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil