Cyberespionnage : la Chine affirme être la véritable victime du piratage
Et somme les États-Unis de mettre fin aux accusations contre ses militaires

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
Le torchon brûle entre Pékin et Washington. Les autorités chinoises ont riposté suite à l’inculpation par les Etats-Unis des officiers chinois pour cyberespionnage. La Chine affirme être la victime des opérations de cyberespionnage massives des États-Unis.

Accusés de « cambriolage du 21e siècle » et « d’espionnage économique » 5 officiers de l’armée chinoise de libération du peuple sont poursuivis en justice par les États-Unis pour avoir dérobé des secrets commerciaux depuis pratiquement huit ans de six entreprises américaines des secteurs du nucléaire, des métaux et de l'énergie solaire.

Les accusations de la justice américaines ont été rejetées par la Chine, outrée par les affirmations de Washington. Qin Gang, ministre des Affaires étrangères et porte-parole de la Chine, a décrit ces actes d’accusation comme « des faits délibérément fabriqués ».

« Le gouvernement chinois, l’armée chinoise et son personnel compétent n’ont jamais engagé ou participé à l’espionnage économique et au vol des secrets commerciaux. Les accusations contre les officiers chinois sont purement sans fondement », a insisté Qin Gang.

La Chine affirme avoir demandé aux États-Unis de « corriger immédiatement son erreur » et de mettre fin aux actes d’accusation de ses officiers. Par ailleurs, le gouvernement chinois à suspendu les opérations de coopération avec les États-Unis dans certaines activités.

Dans sa riposte, la Chine se fait passer pour la victime des « opérations à grande échelle de vols de données , d’écoutes téléphoniques et d’espionnage des États-Unis contre les politiciens étrangers, les entreprises et les particuliers. » Ce qui constitue d’après la Chine une violation « des lois internationales et des normes fondamentales régissant les relations internationales. »

Le porte-parole de la Chine rappelle au passage les révélations d’Edward Snowden qui ont levé le voile sur les opérations d’espionnages de la NSA. De leur côté, les États-Unis, pour faire oublier l’affaire Snowden, soutiennent qu’il y a une différence entre le fait d'espionner pour des questions de sécurité nationale et le fait d’espionner pour dérober des secrets commerciaux.

Une façon de voir les choses qui a peu de partisans dans le monde, selon le New York Times, car le cyberespionnage est une pratique de longue date entre les États.

Source : Déclarations du porte parole de la Chine

Et vous ?

Peut-on dissocier le fait d’espionner pour des questions de sécurité nationale et l’espionnage industriel comme veulent le faire passer les États-Unis ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de abriotde abriotde - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 21/05/2014 à 13:36
Evidemment qu'il faut dissocier. L'un est légal selon la convention de Genève l'autre pas. La comparaison possible est L'un vol pour manger (Les USA) et l'autre vol pour rouler en Ferrari (La Chine). J'avoue que celui qui vol pour se nourrir vol aussi pour faire des provisions pour l'hivers.
Avatar de kain_tn kain_tn - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 21/05/2014 à 13:40
Citation Envoyé par Hinault Romaric Voir le message

Peut-on dissocier le fait d’espionner pour des questions de sécurité nationale et l’espionnage industriel comme veulent le faire passer les États-Unis ?
Je pense que des questions plus intéressantes seraient:
Qui contrôle que l'espionnage a bien pour but une question de sécurité nationale et non une fin industrielle?
Peut-on faire confiance à cette autorité de contrôle?

Par nature l'espionnage est une activité secrète et donc qui échappe à tout contrôle efficace. Donc pouvoir permettre à n'importe qui de vérifier est juste paradoxal puisque ça rend l'activité inutile

EDIT: et non, on ne peut pas dissocier le fait d'espionner pour des questions de sécurité nationale et l'espionnage industriel, car dans tous les cas, les agences diront quand même qu'il s'agit de sécurité nationale et le reste du monde n'aura qu'à les croire sur parole (impossible à vérifier)...
Avatar de LSMetag LSMetag - Membre expert https://www.developpez.com
le 21/05/2014 à 13:40
Vu le développement fulgurant de la Chine, l'existence de cellules gouvernementales de piratage et sa réputation de reine de la contrefaçon, ce genre de nouvelle est guère étonnant.

Mais il est vrai que ça fait sourire venant des USA. J'attends toujours leur mea culpa et une indulgence pour Snowden et Assange. Car aux USA, il y a fort à parier qu'ils risquent la peine de mort ou la réclusion à vie ou la "disparition" pour "trahison".

Edit : Pour répondre à la question de l'article, pour moi c'est du pareil au même. Ca reste de l'espionnage. Dans les deux cas, il fait fi des lois internationales. Pour se justifier d'un espionnage et d'actions illégales, on invoque toujours la sécurité nationale.

Si les services secrets appliquent réellement le texte stipulant qu'il faut obtenir un mandat d'un juge pour espionner quelqu'un en cas de soupçons raisonnables, là je réviserai ma position.
Avatar de Kreepz Kreepz - Modérateur https://www.developpez.com
le 21/05/2014 à 13:41
Ils ne vont pas arrêter de se jeter la balle ceux-ci!

Et je ne pense pas que l'on puisse dissocier les questions de sécurité nationale et l’espionnage industriel, ex: récupérer les méthodes de fabrication de bombes touche quand même à la sûreté nationale et pourtant c'est considéré comme espionnage industriel.
Avatar de Uranne-jimmy Uranne-jimmy - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 21/05/2014 à 14:24
Il y a un côté drôle dans leurs principes. Dans les faits ils sont contraints d'avouer qu'ils font de l'espionnage, et ils se couvrent sous du patriotisme, autant d'un côté que de l'autre, alors même que l'un est rouge, et l'autre bleu

J'imagine ce qu'il se passe comme un jeu d'échec, et la seul question qui me vient c'est "quel roi va finir par tomber". Les coups s’enchaînent

Pour ce qui est de faire la distinction entre forme d'espionnage : en effet la question ne se pose pas, l'espionnage, étant un outil, une méthode, peut servir pour beaucoup de chose, et à comme particularité de devoir passer inaperçu, les motivations sont donc au jugement de chacun quelque soit l'enquête.
C'est d'ailleurs intéressant de voir qu'au fur et à mesure qu'on avance, ce qui était secret, lié au complot avant passe progressivement dans la lumière, un jour on atteindra un point de rupture et il faudra se passer des ces méthodes ...

A moins que ce ne soit que l'éléphant rose que tout le monde veut nous montrer
Avatar de Delioneras Delioneras - Membre régulier https://www.developpez.com
le 21/05/2014 à 14:54
Si les gardiens sont là pour nous surveiller ... Qui surveille les gardiens ?
D.Brown, E.Tankado
Avatar de marcoPaul92 marcoPaul92 - Inactif https://www.developpez.com
le 21/05/2014 à 15:19
Si les gardiens sont là pour nous surveiller ... Qui surveille les gardiens ?
===> dieu, question idiote.
Avatar de transgohan transgohan - Expert éminent https://www.developpez.com
le 21/05/2014 à 16:26
Je comprends même pas comment ils réfléchissent en haut lieu... Enfin... S'ils sont équipés pour...

Grâce aux USA et à la Chine remarque on a pas été obligé d'attendre Vendredi pour avoir droit à un joli troll. ^^
Avatar de Zirak Zirak - Membre habitué https://www.developpez.com
le 21/05/2014 à 16:43
Citation Envoyé par transgohan Voir le message
Je comprends même pas comment ils réfléchissent en haut lieu... Enfin... S'ils sont équipés pour...

Grâce aux USA et à la Chine remarque on a pas été obligé d'attendre Vendredi pour avoir droit à un joli troll. ^^
Car tu ne va pas dans certaines parties du forum, on a bien un collégien de 14 ans, propriétaire d'un appartement à son nom, qu'il a recherché lui-même, qui est venu nous parler d'assistanat et nous dire que les gens qui n'avaient pas les moyens n'avaient qu'à vivre dans la rue, dans le forum politique
Avatar de temoanatini temoanatini - Membre averti https://www.developpez.com
le 21/05/2014 à 16:55
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
Car tu ne va pas dans certaines parties du forum, on a bien un collégien de 14 ans, propriétaire d'un appartement à son nom, qu'il a recherché lui-même, qui est venu nous parler d'assistanat et nous dire que les gens qui n'avaient pas les moyens n'avaient qu'à vivre dans la rue, dans le forum politique
j'aimerais bien avoir le lien si possible.

Soit il déconne (et c'est pas franchement marrant), soit il est sérieux et là je ne sais pas quoi dire... Il devrait peut-être faire un stage dans la rue pendant 2/3 jours. Il changera d'avis... enfin j'espère.

Il doit être du genre à dire qu'on a qu'à se débarrasser des pauvres pour qu'il n'y ait plus de pauvreté...
Contacter le responsable de la rubrique Accueil