Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Quelle est la place d'un développeur dans le monde de la robotique ?
Entretien avec Génération Robots sur son robot de téléprésence Double

Le , par Stéphane le calme

0PARTAGES

9  1 
Promu dans les années 1970, le télétravail a depuis lors connu un fort développement en particulier grâce à l’évolution des TIC. De nombreuses solutions à l’instar de Skype ou encore Google Drive ont vu le jour pour permettre un travail collaboratif qui fait fi de la distance. Le Robot Double, un outil de téléconférence distribué par Génération Robot, a également pour vocation de briser les barrières de l’espace. Nous l’avons testé et saisi l’occasion pour nous entretenir avec Yassine Serhrouchni, responsable du département composants robotiques et services.

Son utilisation est relativement simple. Pour se connecter au robot, vous devez disposer d’un iDevice (iPad ou iPhone) ou d'un ordinateur avec le navigateur Chrome installé. Dans le premier cas, l’application « Double Robotics » est disponible sur la vitrine d’Apple. Dans le second, vous vous servirez du lien de connexion drive.doublerobotics.com. L’utilisateur est invité à entrer ses identifiants (nom d’utilisateur/MDP). Une fois les bonnes valeurs renseignées, sur une mappemonde figure la localisation du robot.

Lorsque l’utilisateur effectue un appel, l’application lui demande sa permission pour utiliser son microphone et sa webcam. L’interface est simplifiée au maximum. A gauche se trouvent six icônes : la première permet de raccrocher, la seconde sert à parquer le robot (le maintenir dans une position stable), la troisième à gérer la caméra, la quatrième à gérer le microphone, la cinquième s’occupe du niveau du son, et enfin la cinquième fournit des informations sur le niveau de charge du robot et de l'iPad.

Au centre de l’écran, le robot renvoie les images captées par sa caméra vidéo. A droite, les images captées par votre webcam. Juste en dessous figurent des boutons de commandes pour contrôler la hauteur du robot.

Ses déplacements se font avec les touches directionnelles du clavier. La touche espace permet de passer d’une caméra à une autre, pratique pour regarder le bas du robot et détecter d’éventuels obstacles à son déplacement.


Architecture du robot Double


Developpez.com : Pouvez-vous nous en dire plus sur les caractéristiques techniques du robot Double (autonomie, système, processeur, mémoire vive, etc.) ?

Yassine Serhrouchni : le robot utilise le gyroscope de l’iPad pour se stabiliser ainsi que ses deux caméras, l’iPad s’occupe de gérer les liaisons audio/vidéo en Wifi ou Connexion cellulaire et communique avec la base roulante du robot via une connexion Bluetooth. Une batterie permet de de recharger le robot et l’iPad. L’autonomie du système est de 8h en batterie neuve. Le robot utilise une batterie rechargeable Lithium-Ion disposant d'un temps de chargement d'environ 2 heures.

Developpez.com : Comment les développeurs peuvent-ils contrôler le robot Double ? Quels sont les outils qui sont mis à leur disposition pour accéder aux commandes du robot ?

Yassine Serhrouchni : nous sommes sur un produit qui a été développé autour d’un univers iPhone/iPad, alors un SDK iOS est mis à la disposition des développeurs désireux de créer leurs propres applications. Ainsi ils peuvent se substituer à l’application native en mettant sur pied par exemple une application qui va gérer une caméra qu’ils auront connectée au robot.

Developpez.com : Quels débits minimums de connexion sont nécessaires pour pouvoir effectuer une vidéo conférence ? Un mode alternatif (audio par exemple) est-il prévu au cas où les conditions minimums requises ne seraient pas atteintes ?

Yassine Serhrouchni : à l’instar des outils comme Skype, la qualité de l’image va dépendre du débit de connexion. Un mode alternatif n’est pas prévu autrement il ne serait pas intéressant d’avoir un robot.

Developpez.com : Quelles sont les mesures de sécurité qui sont prises pour éviter qu’un attaquant ne prenne le contrôle du robot (de nuit par exemple) afin de visiter les locaux et récupérer des informations ?

Yassine Serhrouchni : pour se connecter au robot il faut avoir entré les identifiants mais il faut également que l’appel soit accepté, autrement la conférence ne s’établie pas. Donc même si un hacker réussit à subtiliser les identifiants, il ne pourra pas avoir accès aux contrôles du robot.

Developpez.com : Concernant la vie privée, quelles garanties sont proposées à l'utilisateur ? Par exemple le robot n’est-il explicitement autorisé à filmer que par ce dernier ? De plus, le télétravailleur peut-il limiter le champ d'action du robot (déplacement, prise de vidéo) ?

Yassine Serhrouchni : oui, le robot nécessite explicitement l’autorisation de l’utilisateur pour commencer à filmer. Le concept est exactement le même que Skype qui demande au préalable une autorisation de filmer. De plus, toutes les communications sont chiffrées, donc même si quelqu’un cherchait à récupérer le flux de données, il ne pourrait pas l’exploiter.


Yassine Serhrouchni en démonstration


Developpez.com : En tant qu'acteur dans le domaine, comment entrevoyez-vous le futur du secteur de la robotique ?

Yassine Serhrouchni : Avant les années 70, les recherches avaient été concentrées sur les composants électroniques des moteurs, batteries, processeurs et etc. Par la suite nous pouvons noter par exemple la naissance du microprocesseur, une miniaturisation du processeur qui a permis des réductions de coûts tout en augmentant la puissance. Nous avons la chance de pouvoir en bénéficier aujourd’hui. En France, nous sommes capable de produire des robots, cependant il faudrait beaucoup plus s’orienter dans le développement d’applications car la révolution robotique passera par là.

Developpez.com : Que diriez-vous de la robotique en France ? Quel est son potentiel ?

Yassine Serhrouchni : Nao par exemple, l’un des humanoïdes les plus vendus au monde, est une création française d’Aldebaran Robotics, à Paris. Cette réussite illustre un secteur qui se porte bien et que les français sont en très bonne place. Notons qu’il y a une demande au niveau du marché européen pour des robots de service et des robots collaboratifs. Le France doit exprimer son potentiel dans ces deux domaines en particulier. Renforcer ses atouts et se positionner en tant que nation innovante de la robotique et non seulement en position de fabricant de matériel. Notre société développe par exemple des applications ludiques et pédagogiques et professionnelles pour le robot NAO (www.humarobotics.com).


Nao


Developpez.com : Quelle est la place d'un développeur dans le monde de la robotique ? Quelles sont les compétences les plus demandées ?

Yassine Serhrouchni : aujourd’hui il y a une réelle demande en entreprise de robotique d’avoir des personnes formées pour le développement d’applications. Cependant, il faut préciser que les robots ne se programment pas comme des téléphones portables ou un ordinateur. D’ailleurs dès lors qu’on passe d’un ordinateur à un téléphone portable, des contraintes particulières font leurs apparitions. Par exemple les développeurs chercheront à concevoir des applications qui ne consomment pas beaucoup de batterie. C’est exactement pareil pour un robot ; il faudra prendre en considération entre autre le fait qu’il peut y avoir des chocs. Alors, même si la logique reste la même, penser à ces contraintes rend ce domaine particulier. Malgré le petit retard que nous avons en France sur des pays comme l’Allemagne, le Japon ou les USA, aujourd’hui il y a de nombreux outils pour se former à la programmation de robots. Même s’ils ne sont toujours pas assez nombreux, nous avons de plus en plus de diplômés qui sortent avec des compétences pour développer des applications robotiques. Ce secteur demande des personnes capables de s’adapter, qui réalisent que dans le robot il y a ordinateur mais aussi électronique. Il faudrait qu’elles soient également dotées d’une grande créativité pour pouvoir aller au-delà de l’image de science-fiction donnée au robot.

SDK pour iOS logiciel du robot de telepresence Double (GitHub)

Télécharger l'application Double pour iPad et iPhone

En savoir plus

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 13/05/2014 à 15:43
Ça à l'air chouette comme technologie, mais au delà de l'aspect "Gadget", concrètement quelqu'un connais des exemples d’utilisations ou c'est vraiment utile, en milieu Pro ou pourquoi pas perso ?
3  0 
Avatar de Thomas404
Membre actif https://www.developpez.com
Le 13/05/2014 à 20:35
Je sais pas, mais nous pourrions demander à Sheldon Cooper qui semble avoir essayer cela il y a déjà quelques années

1  0 
Avatar de Ehonn
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/05/2014 à 10:53
Plus récemment : Edward Snowden - Here's how we take back the Internet.
0  0 
Avatar de Seb Killer
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 19/05/2014 à 9:15
C'est quoi cette pub déguisée sous un titre généraliste ?
0  0 
Avatar de sancelot
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 19/05/2014 à 9:35
En effet, je vois pas le rapport entre le titre et l'article.
0  0 
Avatar de Pelote2012
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 20/05/2014 à 11:02
J'ai vu un truc au JT, il parlait de ce système pour un élève absent, comme ça il y avait un robot signifiant sa présence ...
0  0 
Avatar de zulad
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 13/08/2016 à 1:07
Si vous voulez mon avis, le développeur doit avoir un master un droit pour se protéger dans ce genre d'application. Imaginez que la jupe de Cindy Crowford se prenne dans les roues, et que le robot n'en soit pas conscient ... Vous imaginez ?
0  0