USA : des entreprises technologiques main dans la main pour la neutralité du net
Un principe menacé par un texte du FCC

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Une centaine d'entreprises du secteur technologique, parmi lesquelles Google, Facebook, Twitter, Dropbox, eBay et Amazon, et beaucoup d'autres acteurs de l'économie numérique, dont les fournisseurs de bande passante Cogent et Level 3, se sont réunis pour adresser une lettre à cinq membres de la Commission fédérale des communications (FCC) qui signifie leur opposition à un projet en passe d’être adopté qui pourrait entraver la « neutralité de l'Internet ». Ce principe, cardinal depuis la création du réseau, garantit un traitement égal pour tous les flux de données sur Internet, une sorte d'égalité entre tous les acteurs.

Les signataires plaident pour que les fournisseurs internet ne puissent discriminer aucun trafic de manière technique ou financière. En effet, le 15 mai prochain, la Commission fédérale des communications (FCC) doit voter un nouveau texte qui pourrait permettre entre autre aux fournisseurs d'accès à Internet le droit d'adapter les flux contre le paiement d'une somme d'argent. Au sein-même de la FCC, le projet fait débat. Les membres sont très divisés ; deux membres républicains sont opposés à toute régulation. L'une d'entre eux, Jessica Rosenworcel, a demandé un report du vote d'au moins un mois. Cependant, le porte-parole de la FCC, Neil Grace, a fait savoir qu'il n'était pas prévu de repousser le vote. Les deux autres commissaires sont démocrates et leur soutien sera crucial pour le président de la commission qui veut faire adopter son projet.

« Nous vous écrivons pour exprimer notre soutien d'un internet libre et ouvert », écrivent les cosignataires. « La Commission a l'intention de proposer des règles qui permettraient aux opérateurs téléphoniques et fournisseurs d'accès à internet de discriminer, à la fois techniquement et financièrement, les entreprises internet, et de leur imposer de nouveaux péages »soulignent-ils avant de demander à la FCC de « protéger les internautes et les entreprises Internet à la fois sur les plateformes fixes et mobiles, contre le blocage, la discrimination, et la priorisation payante ».

« La Commission devrait prendre les mesures nécessaires pour s'assurer que l'Internet reste une plateforme ouverte pour l'expression et le commerce, pour que l'Amérique continue de dominer le monde dans les marchés technologiques » concluent-ils.

Source : lettre (au format PDF)

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative ? Saura-t-elle trouver un écho en Europe ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de air-dex air-dex - Membre émérite https://www.developpez.com
le 09/05/2014 à 10:45
Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message
Que pensez-vous de cette initiative ? Saura-t-elle trouver un écho en Europe ?

Il me semble que la question a déjà été réglée en Europe. L'UE aurait adopté il y a quelques temps un texte qui confirme la neutralité du net.

Pour une fois que les politiques ont fait ça comme il faut et il faut le dire.
Avatar de asxProtmp asxProtmp - Inactif https://www.developpez.com
le 09/05/2014 à 10:48
Je trouve ça dommage. Parce que du coup la bande passante va être partagée avec des gens qui font n'importe quoi avec internet ...

Comme aller sur youtube, ou aller sur des forums etc ... du coup quand je vais télécharger des films et bien ma bande passante va baisser parce que le kikoo qui doit aller voir la dernière chanson de Justin Bieber va parasiter le réseau avec sa vidéo pourrie.
Avatar de Simara1170 Simara1170 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 09/05/2014 à 11:43
Moi quand je te lis, je suis pour la priorisation de la bande passante, avec un peu de chance, tu disparaitras du web...

Sinon, la lettre ouverte, sous couvert de protection de l'internaute lambda, c'est pas plutôt leurs profits qu'ils veulent conserver?
Avatar de Elepole Elepole - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 09/05/2014 à 20:16
Citation Envoyé par Simara1170  Voir le message
Sinon, la lettre ouverte, sous couvert de protection de l'internaute lambda, c'est pas plutôt leurs profits qu'ils veulent conserver?

Bien sur, mais c'est pas une raison de se priver de leur aide pour une fois que nos but sont commun.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent https://www.developpez.com
le 12/05/2014 à 14:27
Je pense que ces boîtes ont compris le danger de mettre trop de pouvoir entre les mains des hébergeurs
En effet, sans neutralité, il va falloir contractualiser avec chaque hébergeur de chaque pays pour s'assurer d'avoir un débit suffisant pour délivrer ses services aux clients
et lorsque l'on met son doigt dans ce type d'engrenage...

En clair, on assiste là à un confrontation entre les lobbys du web et les lobbys des télécom
Jamais à aucun moment l'internaute n'est pris en compte dans ces raisonnements

Mais bon, pour une fois, c'est à notre avantage donc on ne va trop se plaindre
Je sort les pop corns et j'assiste en silence et cette guéguerre fratricide
Avatar de Gastiflex Gastiflex - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 04/06/2014 à 9:54
Une vidéo vraiment excellente sur la neutralité du net :
http://rue89.nouvelobs.com/zapnet/20...nnuyeux-252676
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 13/11/2014 à 15:19
Barack Obama se fait partisan de la neutralité du net
et s'oppose aux «voies rapides» payantes

Le président américain Barack Obama s’est adressé à l’autorité du marché des télécommunications, la Federal Communications Commission (FCC), en lui demandant de durcir son projet de réglementation du trafic internet aux Etats-Unis, se montrant favorable à l’interdiction des «voies rapides» payantes et estimant que les fournisseurs d’accès devaient être soumis à une supervision similaire à celle des sociétés de services collectifs.

« Un Internet ouvert est essentiel à l’économie américaine et cela s’accentue dans notre vie au quotidien » a-t-il rappelé avant d’affirmer que « nous ne pouvons pas laisser les fournisseurs de services Internet mettre des obstacles sur les meilleures connexions et déterminer qui sont les gagnants et les perdants sur les places de marché pour délivrer ses services et des idées ».

« Pour mettre ces protections en place, je demande à la FCC de reclassifier internet sous le Titre II d’une loi connue sous le nom de Telecommunication Act. En d’autres termes, je demande à la FCC de reconnaître que pour la plupart des Américains, internet est devenu un élément essentiel de leur communication et de leur vie quotidienne » a-t-il avancé. Pour lui, « ni les câblo-opérateurs ni les opérateurs télécoms ne devraient se comporter comme des gardiens de passerelle, en restreignant ce qu’il est possible de voir ou de faire sur Internet ».

Pour le Président, les nouvelles règles de la FCC doivent s’appliquer aussi bien aux exploitants de réseaux fixes qu’aux opérateurs mobiles tout en prenant en compte les contraintes spécifiques auxquelles sont soumis ces derniers. a précisé que la FCC devrait établir des lois sur la neutralité du net applicables sur mobile également.


Ses propos sont en phases avec ceux des défenseurs de la neutralité du Net. D’ailleurs, Tom Wheeler, le Président de la FCC, a commenté en disant que « la déclaration du Président est un apport important et bienvenu dans le processus d’établissement d’Open Internet. Tout comme le Président, je crois qu’internet doit rester une plateforme ouverte pour la liberté d’expression, l’innovation et la croissance économique. Nous nous opposons tous les deux à l’internet des voies rapides ». Pour lui, Internet ne devrait pas avantager certains acteurs au détriment d’autres. Aussi, il s’oppose à une priorisation du trafic internet qui pourrait nuire aux consommateurs, à la concurrence mais également à l’innovation.

Quoiqu’il en soit, la décision finale revient à la FCC comme le rappelle le Président en disant que « la FCC est une agence indépendante, et la décision lui revient donc à elle seule. Mais le public s’est déjà exprimé presque 4 millions de fois en demandant que les consommateurs – et pas les sociétés de télécommunication – décident quels site ils utilisent ».

Source : blog officiel de la Maison Blanche

Quelle est votre position sur le sujet ?
Avatar de macslan macslan - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 13/11/2014 à 15:28
Bon j'ai pas regarder la vidéo ni lu l'article mais il y a une question que je me demande
Est-ce son vrai point de vu ou juste du marketing politique pour avoir plus de voies
Avatar de Zirak Zirak - Expert éminent https://www.developpez.com
le 13/11/2014 à 15:48
Citation Envoyé par macslan  Voir le message
Est-ce son vrai point de vu ou juste du marketing politique pour avoir plus de voies

A la limite, on s'en fou, pour une fois que cela va dans le sens des utilisateurs, qu'il le pense vraiment ou pas, cela ne change pas grand chose.

Et puis cette question, il faut la poser pour chaque décision, de chaque homme/femme politique, et la plupart du temps, la réponse est la 2ème solution ^^

Car même si tu as des points de vues sur tel ou tel sujet, que tu veux absolument traiter d'une certaine façon, il faut être élu, et pour cela, il faut parfois aller contre son propre avis sur d'autres sujets, pour récolter des voix.
Avatar de Nyark Nyark - Membre régulier https://www.developpez.com
le 13/11/2014 à 16:30
Citation Envoyé par macslan  Voir le message
Bon j'ai pas regarder la vidéo ni lu l'article mais il y a une question que je me demande
Est-ce son vrai point de vu ou juste du marketing politique pour avoir plus de voies

Les élections de mi-mandat sont déjà passées, donc il n'y a pas de motivations électorales directes pour les démocrates.
Pour Barack himself, il finit son deuxième mandat, donc il n'a rien à gagner si ce n'est la reconnaissance des américains.

Je pense qu'il s'agit surtout de ne pas tuer le business américain. Il vaut mieux se mettre à dos quelques opérateurs des télécoms, que des milliers (voir millions) d'entreprises dont l'activité dépend (ou est facilité) par l'existence d'un internet neutre.

Si on regarde au delà, on peut même se dire que ce serait un très mauvais signal envoyé aux autres pays si les USA prenait ce genre de mesure. Si les entreprises américaines veulent continuer à prospérer, les USA n'ont pas intérêt à ce qu'il se mette en place des "autoroutes" du web hors de leur frontières. Ceci pourraient leur être défavorable.
Offres d'emploi IT
Responsable protection des données H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (78114)
Spécialiste systèmes informatiques qualité et référent procédure H/F
Safran - Ile de France - Colombes (92700)
Architecte sécurité des systèmes d'information embarqués H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil