L'antivirus est « mort », selon le vice-président de Symantec,
Les antivirus ne feraient plus le poids face aux menaces actuelles

Le , par Samuel_

0PARTAGES

6  0 
Brian Dye, vice-président de Symantec affirme dans un article paru dans The Wall Street Journal, que les antivirus ne font plus le poids face aux menaces informatiques actuelles. Selon ses propres termes, l'antivirus serait « mort ».

Symantec ne considère plus l'antivirus « comme une activité lucrative », selon lui. Il précise bien qu'il ne parle pas en termes d'économie, mais de sécurité. Pour lui, les menaces sont devenues tellement diverses qu'un logiciel installé en local sur une simple machine ne peut répondre totalement à une tentative d'intrusion dans un système. Brian Dye estime que les virus ne représentent que 45% des attaques de systèmes.

Cette analyse tend à se rapprocher d'une tendance qui commence à grandir : le principe de repérer les intrus au moment de la tentative d'intrusion pour ensuite agir rapidement et minimiser les dommages.

Le journal affirme que l'entreprise Symantec a mis en place une équipe d'intervention pour aider les entreprises victimes d'intrusion.

Pour rappel, Symantec voit son chiffre d'affaires baisser depuis quelques années. La solution Norton représente toutefois 40% des revenus de l’éditeur d’antivirus. L'entreprise tente de trouver de nouveaux leviers de diversification.

Source : Wall Street Journal

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Error407
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 06/05/2014 à 14:31
Je ne veux pas trop m'avancer, mais il me semble que la qualité des AV de symantec n'est pas au sommet ...

c'est un peu comme le boulanger qui vend du pain rassi et qui dit : le métier de la boulangerie, c'est maintenant terminé -_-
12  0 
Avatar de GeoTrouvePas
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 06/05/2014 à 12:39
Une chose est sûre, soit il se tire une balle dans le pied, soit il a une solution toute prête dans les cartons et qui ne devrait pas tarder à débarquer....
11  0 
Avatar de 250rgv
Membre averti https://www.developpez.com
Le 06/05/2014 à 11:43
Sans remettre en cause le fait qu'il soit préférable d'intervenir avant que les dommages aient eu lieu...si son CA ne baissait pas, les AV en local seraient une solution viable à long terme (comme je le comprends de l'article de Samuel mais cela doit être mon côté mauvaise langue ).
7  0 
Avatar de nirgal76
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 07/05/2014 à 16:52
Le truc le plus dangereux qui me soit arrivé sur un pc, c'est d'avoir un produit Symantec dessus.
7  1 
Avatar de Mr_Exal
Membre expert https://www.developpez.com
Le 06/05/2014 à 13:02
Comme annoncé par Trend Micro lors d'un conférence à laquelle j'ai assisté :

Il est impossible de tout contrôler au niveau sécurité, sachant qu'aujourd'hui les menaces sont internes comme externes.
Oui on ne peut pas avoir de bouclier magique permettant de tout bloquer, mais ne serait-ce qu'être au courant d'une intrusion ou d'une attaque, c'est déjà pas mal, ça permet de pouvoir réagir assez vite et d'éviter trop de dommages.
3  0 
Avatar de Uranne-jimmy
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 06/05/2014 à 15:43
Les antivirus, c'est clair, sur une menace sérieuse, c'est pas super utile, en gratuit, encore pire, ça laisse passer.
Mais !
Mais pour la multitude de virus mineur mais dérangeant, ou même de virus considéré comme menace définitivement écarté, ça sert toujours, et ça servira toujours. Parce que sur internet tout reste, surtout ces trucs là ^^

Donc oui, le niveau d'utilité des virus est remis en cause, mais bon, c'est pas nouveau ... mais ça sert toujours, comme petit filet de sécurité.
3  0 
Avatar de StraToN
Membre actif https://www.developpez.com
Le 06/05/2014 à 17:24
Symantec ne considère plus l'antivirus « comme une activité lucrative », selon lui. Il précise bien qu'il ne parle pas en termes d'économie, mais de sécurité.
Faudra qu'on m'explique comment on peut utiliser le mot "lucratif" sans vouloir parler d'argent. Lucratif = qui rapporte de l'argent, point barre. Si ça ce n'est pas parler d'économie, je vois mal ce que ça veut dire en parlant de sécurité.

On peut toujours discuter de l'efficacité de tels outils, qui à mon sens se basent sur l'instauration d'une peur chez les clients afin de s'assurer qu'ils le restent. Une chose est certaine : en sacrifiant au "lucratif" on met clairement de côté la sécurité, parce que si on commence à dire qu'un produit ne rapporte plus d'argent, alors quel intérêt de continuer dans cette voie là ? Et là ce sera la porte ouverte à toutes les joyeusetés.
Heureusement qu'il y a d'autres acteurs, à la limite. Chacun son boulot, celui qui ne veut plus le faire n'a qu'à refiler le bébé à quelqu'un d'autre qui se fera un plaisir.

Brian Dye estime que les virus ne représentent que 45% des attaques de systèmes
Oh bah si ça n'est "que" 45% ça va alors. C'est pas comme si c'était 1% ou 5%. Et en même temps, ça me paraît de toute façon évident que les vilains méchants du web diversifient leurs actions. N'empêche, même si l'analyse va dans le sens à la mode qui veut qu'on attrape les pirates le plus vite possible, ce genre de choses ne concerne pas les particuliers.
3  0 
Avatar de 250rgv
Membre averti https://www.developpez.com
Le 06/05/2014 à 18:07
Je sens effectivement poindre une solution "cloud" chez eux (à moins qu'ils ne veulent développer une offre de "consulting" pour les (très) grandes entreprises ?).

@Grabeuh : Une petite différence (cela dit, je ne connais pas le background de Brian Dye, je me trompes peut-être) mais Feynman savait de quoi il parlait Pas sûr que l'on puisse en dire autant des financiers et autres marketeux que l'on trouve souvent à la tête des grandes entreprises maintenant...

@Uranne-jimmy : pas les résultats des derniers tests que j'ai vu : ils ne me semblent ni pires, ni meilleurs que les payants (sauf celui de Ms qui semble vouloir servir d'étalon pour le niveau 0).
Je pense que ce sont les même moteurs et les mêmes bases de "connaissances" dans les deux cas : pourquoi développer/maintenir 2 moteurs/bases et en plus pour en donner un gratuitement alors que n'en gérer qu'un seul fait aussi bien l'affaire, la différence se faisant au niveau des fonctionnalités 'annexes' (anti-rootkits & co) qui elles seront payantes ?
3  0 
Avatar de Grabeuh
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 06/05/2014 à 13:28
Faut quand même une sacrée paire de Cojones pour annoncer un truc pareil quand on est vice-président d'une boite qui a fait son beurre avec des antivirus pendant deux décennies.
C'est comme Richard Feynmann, un des Papes de la physique quantique, prix Nobel, qui sort "personne ne comprend vraiment la physique quantique".
2  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 06/05/2014 à 13:56
Citation Envoyé par GeoTrouvePas Voir le message
soit il a une solution toute prête dans les cartons et qui ne devrait pas tarder à débarquer....
L'antivirus dans le cloud. Ca existe deja, mais pas chez symantec pour le moment a ma connaissance.
2  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web