Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

79% d'administrateurs en informatique aux États-Unis voudraient changer de travail à cause du stress
Selon une étude

Le , par Hinault Romaric

0PARTAGES

7  0 
Une nouvelle enquête menée par l’éditeur de logiciels GFI Software auprès de 200 travailleurs américains, exerçant les fonctions d’administrateur dans le domaine de l’informatique, révèle que les professionnels de l’IT sont très en proie au stress.

79% des personnes interrogées ont affirmé qu’elles envisageaient sérieusement d’abandonner leur travail à cause du stress, bien que l’IT constitue l’un des secteurs bien rémunérés aux États-Unis. Un chiffre plus élevé que celui de l’an dernier, dont 57% des sondés étaient dans cette situation.

D’après l’étude, 77% des sondés considéraient que leur travail est stressant, ce qui représente une augmentation de 12% par rapport à 2013.

Le métier des informaticiens aurait également un impact sur la vie sociale de plusieurs d’entre eux. 38% des personnes interrogées ont affirmé qu’elles ont manqué à leurs obligations sociales suite à une accumulation de problèmes à leur travail, tandis qu’une proportion similaire (35%) a signalé ne pas consacrer assez de temps à leur famille en raison des exigences professionnelles. 24% ont vu leur relation amoureuse échouer ou être gravement endommagée, tandis que 30% ont admis être les plus stressés dans leur groupe social ou familial.

En ce qui concerne les conséquences sur l’état des informaticiens interrogés, un tiers ont affirmé qu’ils perdent régulièrement le sommeil à cause de la pression du travail. Un quart de ceux-ci ont affirmé souffrir des maladies liées au stress, tandis que 17% se sont plaints de se sentir en mauvaise condition physique à cause des exigences du travail.

Le management est pointé comme étant le principal facteur qui contribue au stress en milieu professionnel, ainsi que le manque de budget et de personnes pour réaliser le travail.

La même étude réalisée le mois dernier auprès des informaticiens du Royaume-Uni avait révélé des chiffres légèrement inférieurs à ceux des États-Unis. Un peu plus des deux tiers (68%) de professionnels de l’IT du pays envisageraient d’abandonner leur travail à cause du stress.

Qu’en est-il de la France ?

Source : GFI

Et vous ?

Êtes-vous en proie au stress dans votre entreprise ? Quelles sont les causes ?

Avez-vous déjà un jour envisagé de changer de métier ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/05/2014 à 9:03
Personnellement, c'est plutôt le fait d'être entouré de gens ne comprenant pas le niveau de concentration nécessaire pour coder et discutent, sifflotent, chantonnent et écoutent de la musique qui me stresse. Je peux faire en 3h chez moi ce que j'accomplis en une journée au boulot.
11  2 
Avatar de Fooshi
Membre averti https://www.developpez.com
Le 06/05/2014 à 11:21
Je trouve le système complement débile. Dans ma société si l'on est en retard sur un projet on explique au client que l'ont ne tiens pas un stand de crêpe et qu'il attendra le temps que l'on finisse le projet. En meme temps tout le monde doit se dire que le client a attendu <Prendre l'age du capitaine> ans et donc qu'il attende quelques jours de plus il ne va pas en mourir. quand a enchainer les nuits blanches, risquer ma vie sociale, familiale ou amoureuse ... lol si cela m'arrive un jour je change de mêtier sans même reflechir. On travaille pour vivre, on ne vit pas pour travailler.
8  0 
Avatar de Zefling
Membre expert https://www.developpez.com
Le 06/05/2014 à 11:14
Citation Envoyé par Asmodan Voir le message
Le stress est relatif, de mon côté aucun problème: je préfère même travailler dans l'urgence.
M'ouais, si c'est pour mal faire son boulot parce que le temps est mal estimé à cause d'imprévus obligeant à enchainer les nuits blanches... je vois pas trop en quoi c'est bien.
6  1 
Avatar de Zefling
Membre expert https://www.developpez.com
Le 06/05/2014 à 14:02
Citation Envoyé par Shuty Voir le message
En fonction des projet, certaines deadline sont plus souvent des dates prévisionnelles.
Il faut juste que le client n'est pas une campagne de pub avec une date de sortie public ou d'autres trucs qui doivent être calé au même moment. Ou être dans un secteur lié à des lois à mettre en applications le jour J, ni avant, ni après. Puis quand au début du projet t'as le chef d'équipe dit mini 8 mois et qu'on t'en donne 5, il faut pas s'étonner que ça parte en cacahuète parce qu'il n'y a pas eu assez de tests.
6  1 
Avatar de Jazz77
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 12/05/2014 à 10:02
Pour préciser, l'article concerne uniquement les administrateurs systèmes et non les autres fonctions informatiques.

J'ai justement été administrateur système et ce stress je l'ai vécu.

J'avais une semaine d'astreinte par mois pendant 24/24h et 7/7 jours avec un téléphone d’astreinte à la patte et je peux affirmer que oui c'était ultra stressant.

En astreinte, être appeler dans la nuit et être réveiller pour résoudre un problème informatique je peux l'affirmer que c'est usant.
Se rendre en urgence un dimanche à 2H du matin chez le client dans un temps imparti, pour un réparer un serveur Exchange planté.... oui c'est ultra stressant.
Etre en horaire décalé le soir et lancer les opération de maintenance en priant que cela va finir pour avoir le train pour rentrer à minuit chez toi.... oui c'est très stressant.
Travailler en mode infogérance pour un gros client et que le but de toutes SSII est de réduire systématiquement les effectifs dès que la monté en charge est atteinte pour se faire plus de fric... oui c'est stressant....

Bosser dans de locaux tellement pourri que l'hiver tu as froid et que l'été tu crève de chaud c'est très pénible.
pour moi, J'espère ne plus faire ce job d'administrateur système, par la suite .
4  0 
Avatar de Shuty
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 06/05/2014 à 10:42

Etes-vous en proie au stress dans votre entreprise ? Quelles sont les causes ?
En stress.. Moi... ? Heu... Ca arrive, c'est surtout les deadlines des projet qui me stress.


Avez-vous déjà un jour envisagé de changer de métier ?
Nous travaillons dans un domaine assez particulier je trouve où il faut sans arrêt se former. Il peut arriver que certains se sent dépassé par la rapidité de changement des techno. Pour ce qui est de mon cas, oui j'ai déjà pensé à la reconversion profesionnelle mais sans plus. Faut dire que je suis un grand passionné
3  0 
Avatar de Uranne-jimmy
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 06/05/2014 à 12:23
Les deadlines sont un problème quand on a mal estimé le temps de travail nécessaire ou qu'on se la coule douce sur le début du projet. Les imprévus, ça existe, mais les clients comprennent, généralement.

Au niveau du stress, je suis pas vraiment concerné, du moins pour les causes exprimé : je n'ai pas de retard ni d'avance, je suis en quelque sorte en freelance dans une entreprise. Moi, ce qui me stress, c'est les bug, les erreurs, les blocages, je suis seul sur mes affaires, je n'ai aucun collègue compétent pour m'aiguiller.

Je trouve ces chiffres assez impressionnant, ils montrent des choses auquel je ne m'attendais pas. Autant je sais que les américains mettent les gens rapidement sous pression pour produire vite, autant dans un métier qui demande de travailler plus bien que vite, ça me parait pas stratégique de stresser les employés ... Maintenant, on a des chiffres, on a pas les causes, et je suis pas sûr que ça viennent uniquement du cadre de travail ...
3  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 07/05/2014 à 11:01
Citation Envoyé par Sodium Voir le message
Personnellement, c'est plutôt le fait d'être entouré de gens ne comprenant pas le niveau de concentration nécessaire pour coder et discutent, sifflotent, chantonnent et écoutent de la musique qui me stresse. Je peux faire en 3h chez moi ce que j'accomplis en une journée au boulot.
Moi je pense que c'est un cumul des deux

Effectivement l'environnement de travail joue, mais je suis également d'accord que des deadlines ubuesques imposées / vendues par des gens qui n'y connaissent pas toujours quelque chose, n'aident pas non plus.

De même que le fait d'être en bout de chaine, si l'analyse est mauvaise, mais que le projet est développé tel quel, lorsque cela va planter, la plupart du temps, l'utilisateur va venir se plaindre au développeur car "ça bug !" ou qu'il ne peut pas faire tel ou tel truc, mais rarement à la personne ayant rédigé le cdc qui auraient oublié la moitié des choses, etc etc

Et puis après y'a aussi des gens qui se stressent pour la moindre chose, ou qui ne sont pas assez organisés et qui "s'auto-stressent" car ils auraient pu passer moins de temps sur certains trucs, il faut parfois se remettre en question aussi.
3  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 09/05/2014 à 16:23
Citation Envoyé par kEep OnE Voir le message
J'ai d'ailleurs choisi de ne pas avoir internet en mobile pour faire une rupture avec le boulot
Basé sur ce même principe, j'ai toujours refusé les cadeaux empoisonnés du genre :
- on te paie ton portable et tes coms,
- on te paie ton accès Internet.

J'estime que j'ai le droit de ne pas être joignable...

Bon, ok, les gens qui bossent avec moi savent que je consulte mes messages régulièrement si je suis en congé

Mais je sais aussi qu'ils vont pas m'enquiquiner pour une adresse IP dupliquée sur un réseau

Il m'est déjà arrivé de rester scotché quelques heures au téléphone et sur mon PC quand j'étais en congé (très rare). Mais bon, quand un network de 2000 utilisateurs est down, ben, c'est plus fort que moi, je fonce. Surtout si c'est moi qui ai monté le design du bazar

De façon générale, quand je suis "bien installé" chez un client, j'arrive à gérer la situation de telle manière que ce soit à double-sens. Si j'ai besoin d'une demi-journée pour faire telle ou telle chose, ou d'un bon break de 3 heures pour manger avec des potes, j'avoue qu'une remarque déplacée me rendrait, disons, un peu susceptible

Pour en revenir au sujet de ce fil, force est d'avouer que nos jobs ont évolué en terme de stress...
Il y a 15 ans, quand un client appelait le lundi matin à cause d'un problème réseau, il demandait : "vous pouvez passer quand ?".
Et je répondais : "attendez, je regarde mon agenda, ben, que diriez-vous de mercredi matin ?".
Maintenant, quand il appelle, c'est plutôt : "Steph, tu peux venir tout de suite, j'ai mon cul dans une poële à frire"

Quoi qu'il en soit, la satisfaction technique et humaine que m'apporte toujours mon job après 20 ans d'IT est largement supérieure à ses inconvénients...
J'aime bosser et je pars au boulot la fleur au fusil tous les matins
J'en ai presque honte lorsque je lis certains témoignages postés ici

Steph
3  0 
Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 12/05/2014 à 10:39
Citation Envoyé par Jazz77 Voir le message
Pour préciser, l'article concerne uniquement les administrateurs systèmes et non les autres fonctions informatiques...
+1, et c'est bien en tant qu'administrateur que j'ai répondu.

... et je confirme, l'astreinte 24h/24 et 7j/7, c'est effectivement usant. Ma grande chance, dans ma dernière mission, a été d'avoir à former mon successeur pendant les 6 derniers mois. C'est carrément valorisant.

Cela étant, je conçois très bien que les autres informaticiens soient poussés eux aussi dans leurs derniers retranchements à certains moment. Alors, outre le stress que ça engendre, le résultat final est forcément moins bon. C'est une des erreurs des temps modernes. Pour gagner un marché, on diminue les prix (et les salaires), on promet des délais impossibles à tenir, on pousse les gens à leurs limites ... et au final, on obtient un produit bancal et buggé.
3  0