Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les développeurs sont-ils en train de perdre leur indépendance ?

Le , par Hinault Romaric

0PARTAGES

7  2 
L’écosystème du mobile est en plein essor. On est passé d’un modèle de distribution des applications sur le web à un modèle ou la distribution est centralisée au sein d’un seul canal de diffusion officiel pour chaque éditeur de système d’exploitation mobile : les galeries d’applications.

Ce système s’est étendu des OS mobiles aux systèmes d’exploitation pour PC. C’est le cas notamment pour le Mac App Store sur OS X et le Windows Store pour l’OS de Microsoft.

Les avantages indéniables de ces offres sont de permettre de cibler un public beaucoup plus large et d’offrir une plus grande lisibilité aux applications des développeurs, permettant ainsi de générer de plus gros revenu pour les applications populaires.

En contrepartie, de la visibilité offerte par la galerie et les outils mis à la disposition du développeur pour le suivi de ses publications, une bonne partie du revenu généré par l’application est versée à l’éditeur de la plateforme.

Mais d’un autre coté, le développeur n’est plus maitre de la situation et pour pouvoir publier son application, il doit remplir plusieurs conditions. Pour le cas de l’App Store d’Apple, par exemple, le processus de validation de l’application passe par une vérification stricte de celle-ci, qui ne doit pas avoir accès à certaines ressources système.

Le développeur à la fin de son travail peut donc voir son application être refusée, ou après validation, être expulsée à tout moment pour des raisons obscures. Andrew Pearson, le développeur de l’application Vibe Vault, a vu son application disparaitre du Play Store et raconte à travers un billet de blog sa mésaventure.

Le message reçu de Google affirmait que son application violait la politique antispam sur les mots clés : « vous ne devez pas utiliser des mots clés pertinents trompeurs ou excessifs dans la description, le titre ou les métadonnées de l’application », pouvait-on lire dans le message.

Vibe Vault est une application open source, sans publicité, permettant d’accéder aux enregistrements musicaux. L’application était bien notée et avait une base de plus de 50 000 utilisateurs. La description de l’application présentait juste ses fonctionnalités et un échantillon de son contenu le plus populaire. Ce qui n’était pas en violation, d’après Pearson et l’avis d’un avocat, des conditions de publication sur le Play Store.

Dans une zone de saisie de 1000 caractères, soit environ 167 mots imposés par Google (insuffisant pour expliquer son problème), Pearson a fait appel et a reçu en retour un message proche d’un modèle généré automatiquement, avec aucune référence au contenu de l’appel, l’affirmant que la suspension de son application était définitive et que ses prochains mails n’allaient plus être traités.

Andrew Pearson n’a actuellement pour alternative que de publier à nouveau son application sous un nouveau nom, avec à la clé la perte de sa base d’utilisateurs qui ne pourront plus recevoir des mises à jour.

Pourquoi Google a-t-il attendu que l’application soit populaire avant de la supprimer ? Représentait-elle une menace pour la société ? Pour l’auteur de Vibe Vault, dont l’application avait été publiée lorsque Android n’était pas encore populaire, Google a pu rendre son OS célèbre grâce aux développeurs qui ont enrichi sa galerie d’applications, désormais « ce n’est plus une priorité pour la société de traiter ceux-ci avec un minimum de respect », regrette celui-ci.

« Quoi qu’il en soit, si vous êtes un développeur Android, considérez ce message comme un avertissement. Google supprime vos applications du Play Store sans raison valable et ne vous donne aucune chance pour un appel », conseille celui-ci aux développeurs Android.

Cette nouvelle affaire rappelle celle survenue en mars dernier, ou un développeur Android a vu son compte être suspendu à vie du Play Store suite au bannissement successif de trois applications sur les dix qu’il avait publié sur le Play Store.

Billet de blog de Andrew Pearson

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ? Les développeurs sont-ils en train de perdre leur indépendance avec les galeries d’applications ?

Que pensez-vous de l’attitude de Google ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de stardeath
Membre expert https://www.developpez.com
Le 04/05/2014 à 2:14
quand je dis que c'est inadmissble que les stores d'applications existent et sont controlés par les éditeurs de l'os en question, on trouve à me répondre que c'est bien pour les utilisateurs, les développeurs et j'en passe ...

on le voit bien ici (même si le mec n'a pas l'air tout blanc), du jour au lendemain, tu deviens indésirable, et les seuls gagnants dans l'histoire sont les éditeurs.

et ça n'a rien à voir avec un système privatif (comme j'ai pu le lire, je ne vais pas m'étendre sur une quelconque pertinence comme à l'accoutumée), mais surtout à la possibilité d'installer librement ce que l'on veut sur son système ;
résultat : quelque soit le store, c'est un bon gros epic fail.
9  0 
Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 03/05/2014 à 22:45
Citation Envoyé par CodeurPlusPlus Voir le message
Quand on signe avec le Diable, on accepte ses règles du jeu.
puisqu'il lui faut un avocat, je dirais que l'application ne respectait en effet pas les règles d'édition de Google Play

on peut le constater ici http://web.archive.org/web/201305181...roid.vibevault
l'application donnait une longue liste d'artistes (cliquez sur le bouton pour voir le texte complet) qui n'avaient rien à faire là comme expliqué par Google
10  2 
Avatar de moldavi
Membre expert https://www.developpez.com
Le 04/05/2014 à 0:55
Bonjour.

Pour tous les machins-store, c'est frais d'inscription, frais de ci, frais de là.

Les machins-store te pompent en moyenne 30% des revenus. Tu ajoutes les taxes en France, ce sera de 30 à 50% en plus.

Tu rajoutes les frais annexes, on se demande ce qu'il reste à la fin.

Bref les machins-store, si tu mets les mains dedans, faut pas pleurer parce que c'est injuste. Tout est clair dès le départ.

Il y a un article sur développez qui explique qu'environ 80% des revenus des applications smartphone reviennent à un petit nombre de grosses sociétés. Quand tu as compris cela, tu as tout compris. Mais bon, il reste 20%...
9  1 
Avatar de Simara1170
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 05/05/2014 à 9:56
Payer pour travailler... C'est pas vraiment ça, c'est plus une franchise en fait... Comme les McDos, les mecs payent une franchise pour avoir le droit d'exercer chez MacDo, ensuite le "resto" en question reste indépendant, mais doit se soumettre aux règles de la société...

Les trucs-stores, c'est pareil, ça fonctionne avec le principe de franchise (et si c'est en abonnement, c'est encore mieux pour eux: le mec te sors pas d'applications? tu t'en fout, il paye son abonnement de franchise...)

Après pour vendre son appli dans un store faut respecter les clauses d'utilisations de la franchise, et c'est normal. Le soucis, c'est peut-être la réglementation abusive, mais c'est peut-être aussi le dev' qui est un peu borderline... Dans l'affaire en question, personne n'est blanc-bleu...
7  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 05/05/2014 à 10:13
Les développeurs vivent la même chose que les petits éleveurs, agriculteurs et producteurs avec les grosses coopératives et la grande distribution
Le pouvoir n'est plus entre les mains du fournisseur mais du distributeur
7  0 
Avatar de Darkbatcher
Membre averti https://www.developpez.com
Le 05/05/2014 à 21:33
Hello !

Citation Envoyé par foetus Voir le message
Chacun son avis , mais à la base ce sont Apple et Google qui ont réussi à imposer les ordiphones (smartphones) et les ardoises (tablettes) avec leur vision "tout connecté" (et donc leur plateforme - système d'exploitation)
Y'a un truc qui m'étonne, je suis le seul à trouver malsain qu'on puisse "imposer" quelque chose (c'est pas moi qui l'dit ) ? . Honnêtement, je me demande comment on peut trouver normal qu'un truc qu'on vous vends en tant que produit soit fait pour contrôler l'utilisateur, alors qu'en principe, l'utilisateur est censé contrôler les produits qu'il achète (c'est pour ça qu'on le vends, en théorie).

Un truc que je trouve totalement intolérable, c'est que Apple pense avoir le droit de choisir à ma place les applications que je peux exécuter, en gros, que je ne suis pas en mesure de choisir les applications que j'utilise un tout état de cause. En vérité, pour faire une analogie, d'après Apple, je suis mineur (et oui, c'est les mineurs qui ne sont pas responsable de leur actes ). Ce que fait, Apple, c'est du contrôle parental, et ce qui est très étonnant, c'est que je n'ai pas de filiation avec Apple

Le problème n'est pas du tout lié au fait qu'en utilisant un magnifique iPhone, je ne peux pas (sans le jailbreaker) accéder à des services passionnants remplis de bites et de chattes et d'exploits sportifs en tous genre. Le problème est un problème de liberté, dans le sens où comme j'ai acheté l'iPhone, j'en suis propriétaire, et donc, je doit pouvoir faire ce que bon me semble avec. Si on continue dans cette direction, c'est quoi la prochaine étape ? On va me bloquer l'accès à certains sites depuis Androïd ? Les mots genre "bite" seront censuré dans les sms ?

Une arnaque, c'est un peu fort
Les magasins virtuels ne fonctionnent pas toujours: celui de Mac il me semble vivote.
Et toujours Microsoft: il avait essayé d'en faire 1 au moment de Windows 98 il me semble:
Ce qui confirme qu'en 98, les utilisateurs étaient moins cons à l'époque

Nan, sérieux, Il existe de très bon systèmes de magisins en lignes (des gestionnaires de paquets) comme apt sur linux ou autre, la difference, c'est qu'avec apt, la centralisation est relative, des dépôts, j'en ajoute comme je veux, et c'est pour ça que personne n'a de pouvoir sur personne. Maintenant, tant qu'on ne pourra pas faire de même avec l'iStore ou Google Play, on sera sur la mauvaise pente.
7  1 
Avatar de moldavi
Membre expert https://www.developpez.com
Le 06/05/2014 à 22:30
Citation Envoyé par foetus Voir le message


Apple et Google n'ont pas besoin de faire les "yeux doux" aux développeurs. Ils viennent naturellement à cause des parts de marché et/ ou autres.
Sauf que 80% de ces développeurs sont de grosses sociétés qui embauchent des développeurs... Bref ce ne sont pas des développeurs, ce sont de grosses sociétés pour qui, effectivement, les frais d'inscription sont anodines.

Citation Envoyé par foetus Voir le message

Une arnaque, c'est un peu fort
Je parle d'arnaque dans le sens où un développeur indépendant ne peut pas exercer librement son métier. Ce système est une première dans le monde de l'informatique (je pense), et il ne faut pas cautionner.

Il n'y a plus de système gagnant/gagnant, où des indépendants/petites structures font vendre de l'OS et gagnent de l'argent. Bref maintenant, toute la monnaie va aux fournisseurs d'OS (et à l"état, en ce qui concerne la France). Les développeurs ont besoin des fournisseurs d'OS, tout comme les fournisseurs d'OS ont besoin des développeurs. Il ne faut pas l'oublier. Pas de développeurs, pas d'OS...

Il y a un moment où frais d'inscription + 30% + ci + là, faut stopper le truc, avant que cela ne se généralise à tous les OS.

Je ne suis pas indépendant, mais cette tournure des choses m'inquiète.
6  1 
Avatar de moldavi
Membre expert https://www.developpez.com
Le 08/05/2014 à 0:01
Bonjour I_Pnose.

Citation Envoyé par I_Pnose Voir le message
Levez la main, ceux d’entre vous qui pestent contre le système mais qui ont un smartphone plein à ras bord d’applications. ^^
Je ne lèverai pas la main, j'ai eu trois téléphones, le dernier en cours doit avoir 8 ans d'âge. Et il fonctionne très bien.

Je n'ai pas fait le pas, même si je dois avouer qu'un système comme le gps sur smartphone peut-être un must. Mais bon je trouve que c'est trop cher pour l'utilité, et plein d'autres raisons. Développer sur un smartphone, c'est juste un retour de dix ans en arrière. Tu peux pas faire ci, tu peux pas faire là. Par contre sur mon PC, qui est vieux, j'ai encore plein de chose à faire et à découvrir. Et des choses bien plus intéressantes et délicates que sur smartphones.

Pour les smartphones, au niveau développement, j'attends que cela soit gratuit au niveau frais d'inscription et de déploiement. Je serai d'accord de verser 1% sur chaque vente pour une visibilité sur le store. Mais le store n'existait pas avant, et cela n'a jamais empêcher à des sociétés de développement de se faire connaître et d'être rentable. Ce n'est pas un service payant indispensable. Sauf que ce service est imposé et on sait pourquoi : $$$$$.
5  0 
Avatar de stardeath
Membre expert https://www.developpez.com
Le 08/05/2014 à 19:33
Citation Envoyé par brulain Voir le message
Je ne fais pas d'analogie, je tente simplement et modestement de resituer le contexte.

iOS est une marque Apple, tout comme Android est une marque Google, et les Stores correspondants leur appartiennent. Dès lors, si un développeur veut développer pour ces plateformes, il n'a d'autre choix que d'en accepter les règles.

Le seul moyen de faire bouger les lignes est de constituer un contre-pouvoir suffisamment fort. Le reste...
non, la concurrence doit s'exercer aussi au niveau des stores, tu as beau avoir un téléphone apple, tu devrais avoir la possibilité d'aller chez un concurrent pour chopper des apps.
les éditeurs ont trouvé le moyen de lier le matériel, le développement d'applis, l'approbation et le canal de distribution, avec la bénédiction du monde en plus, c'est inadmissible.
4  0 
Avatar de CodeurPlusPlus
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 03/05/2014 à 22:06
Quand on signe avec le Diable, on accepte ses règles du jeu.
10  7