Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

USA : plus de la moitié des développeurs pensent pouvoir devenir millionnaires un jour
Selon un rapport

Le , par Stéphane le calme

21PARTAGES

6  0 
Chef, une entreprise qui fournit des outils d’automation TIC, a publié une étude qui suggère « l’émergence des développeurs comme une nouvelle super classe », étant reconnue comme un groupe avec une forte influence au sein de l’entreprise et dans la société. « Traditionnellement considéré comme un groupe aux droits restreints mal apprécié et mal compris par l’entreprise, cette classe est désormais reconnue comme source d’idées et d’innovations », estime le rapport.

Ce « groupe très influent » remodèle les entreprises en les dirigeant progressivement vers l’économie du numérique. Le rapport indique que 93 % des 1 000 développeurs américains interrogés se sentent habilités à suggérer des changements au sein de leur entreprise. 94 % d’entre eux pensent avoir une « influence révolutionnaire » qui aura un impact dans le secteur privé, gouvernemental ou dans les ONG dans les cinq prochaines années.


Selon le panel, le développeur moyen planifie de rester dans l’entreprise qui l’emploie durant neuf ans. Plus des deux-tiers (69 %) des développeurs décrivent leur profession comme insensible à la récession. 66 % espèrent avoir une augmentation dans les 12 prochains mois et plus de la moitié (56 %) croient pouvoir être millionnaires un jour. Trois développeurs sur quatre se sentent plus en sécurité financière que leurs parents à leur âge.

Bien que 95 % des développeurs se considèrent comme étant parmi les employés ayant le plus de valeur, un peu moins de la moitié de leurs collègues (45 %) « n’apprécient pas leur rôle au sein de la compagnie », tandis que 25 % ne le comprennent même pas en plus de ne pas l’apprécier.

Pour Barry Crist, directeur général de Chef, « les développeurs sont une classe stable et sont le moteur qui alimente l’économie d’aujourd’hui ainsi que celle de demain. Malgré les hauts et les bas de plusieurs entreprises technologiques, la population des développeurs demeure stable, gagnant en maturité et en taille, en influence et en puissance financière. »

Source : rapport Chef (au format PDF)

Et vous ?

Vous retrouvez-vous dans ce rapport ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 18/04/2014 à 11:50
"91% feel they are the most valued employees at their company".
En France ce n'est pas exactement comme ça que ça ce passe ^^
6  0 
Avatar de Uranne-jimmy
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/04/2014 à 11:55
Loin de moi l'idée de faire mieux que des experts... Je trouve que cette situation est révélatrice surtout de la jeunesse de la profession, de son implication avec le mouvement du numérique, la "révolution" qu'est l'ordinateur.
Dans le futur, une très grande partie de la population active devra avoir un bagage en informatique, bagage actuellement restreints à ceux qui ont fait leurs études dans le domaine, cette super classe redeviendra un travail au même niveau que les autres.
De plus, cet article donne des chiffres sur ce que pensent des développeurs, qui plus est américains : ils ont les idées folles, beaucoup de grands noms apparaissent, des noms synonymes de réussites, galvanisés par ça, ils pensent pouvoir avoir une influence, gagner de l'argent, malheureusement, je pense que c'est un peu surestimé.

Mon cas là dessus : en tant que technicien, je n'aspire pas à grand chose de plus qu'un boulot stable, un salaire qui convient à mes compétences et mes actions dans l'entreprise, les millions ne m'intéressent pas. En tant qu'informaticien de ma boite, je joue un rôle important, je m'occupe de beaucoup de chose qui dépassent mes compétences mais dans lequel je suis le plus compétent, et mes connaissances en informatiques sont reconnus et me permettent d'avoir de l'influence sur beaucoup de décisions.

Mon avis sur la situation : Pour le moment, l'avenir est pour nous (en quelque sorte), on est sous les feux des projecteurs, compétent, enfin reconnu, généralement cultivé et passionnés. Mais ça changera, une génération tout au plus et nous serons comme les autres, sans plus, sans moins.
6  0 
Avatar de Kearz
Membre expert https://www.developpez.com
Le 22/04/2014 à 11:02
euh en tout cas , en France les développeurs sont considérés comme de la sous-merde et bas salaires qui va avec et il parait même que dans les école d'ingénieurs on encourage les étudiant à faire autre chose. C'est pas par hasard si la France est un nain informatique et que les USA dominent dans l'informatique.
En France, il y a clairement une sous-évaluation du métier du développeur surement du à l'externalisation.
Quand un développeur bosse pour une SSII, il travail pour une autre boite en mode "clinex", il est là pour faire une tâche et basta. Il n'est pas là pour faire grandir l'entreprise en question. Il y a donc une sous-évaluation.

Si en plus on ajoute que le métier est peu compris en France. Comment voulez-vous estimer quelqu'un, si vous comprenez pas ce qu'il fait? Franchement, qui comprend le métier de développeur?

-> Pour la moitié des ouvriers (discours entendu pendant mes jobs étudiants): "Les cadres c'est le mal, c'est nous qui travaillons, ils foutent rien, on a pas besoin d'eux". (Les cadres ça prend en compte: marketing, vente, informatique, management)
-> Pour les secteurs de la santé (discours entendu dans ma famille/ami de l'infirmière au bientôt médecin): "L'important c'est l'humain, vos métiers ça permet pas de sauver des vies". (Pourtant l'informatique et la technologie en générale apporte tellement à la médecine. Pareil c'est un discours qui vise toutes personnes du privée et du monde de l'entreprise)
-> Retraité (mes grands parents quand ils parlent de moi): "Il bosse dans l'informatique" (Traduction: on sait pas trop mais il est sur un ordinateur)
-> Mes chefs (PME non-informatique): "Tu comprends on sait pas ce que tu fais. Tu pourrais jouer aux jeux en ligne toutes la journée qu'on serait pas au courant." (Traduction: Tu bosses vraiment ou tu glandes? L'informatique ça coûte un bras, franchement faite un effort pour qu'on est l'impression que vous bossiez) OU "Le plus important c'est les chiffres, les chiffres. Tu fais combien?" (Traduction: Tu génère du CA ou quoi? - Au vu de mon salaire, je suis surement plus rentable que les commerciaux en m'occupant du site e-Commerce.)

Bref: Mal vu par le bas de l'échelle social car souvent "cadre", pas compris de ceux qui n'adhèrent pas au monde l'entreprise ou qui sont trop "vieux", mal vu par le haut de l'échelle social vu qu'ils peuvent moins nous manager par le chiffre et/ou le rendement.

Par contre:
- Bas salaire, n’abusons pas! Salaire moyen, voir salaire sous-évalué par rapport à nos plus valus, si tu veux.
- Sous-merde, je crois pas. Le peu qui comprennent le métier de développeur l'estime (vu que souvent ces gens là ont compris qu'on pouvait les aider dans leur métier) et les bons chefs d'entreprises (pas leurs armées de N-1) nous estime vu qu'ils savent qu'on est moteur des évolutions majeures des entreprises. (c'est pas pour autant qu'ils augmenteraient les salaires..mais ils ont un minimum d'estime)

Et la France est un nain en informatique mais elle a le mérite d'exister contrairement à de nombreux pays.
6  1 
Avatar de fredoche
Membre expert https://www.developpez.com
Le 18/04/2014 à 15:30
Citation Envoyé par Uranne-jimmy Voir le message

Dans le futur, une très grande partie de la population active devra avoir un bagage en informatique, bagage actuellement restreints à ceux qui ont fait leurs études dans le domaine, cette super classe redeviendra un travail au même niveau que les autres.
J'ai mis en gras ce qui est complètement faux dans ta phrase.
Et même sans parler d'informaticiens il faut voir le nombre de gens qui ont adopté très tôt l'informatique dans leur métier ou leur quotidien, pour tous les gains de productivité et d’efficacité que cela représente.
on est plus dans les années 70, la micro-informatique, qui a fait pénétrer les micro-ordinateurs dans les foyers, qui a vu la naissance de l'IBM PC et de l'apple II (ou du ZX80 - 1980), c'est début des années 80, et il est possible que tu n'étais même pas de ce monde.

Citation Envoyé par Saverok Voir le message


La France a du chemin à faire....
Non pas la France, les français... dans leur tête
4  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/04/2014 à 17:10
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
+1

les seules personnes pour qui ce bagage est restreint sont :

- certaines personnes agées (mais comme tout le reste des nouvelles technologies, certaines ont réussi à plus ou moins passer le cap d'autres non)

- certaines personnes ne voulant pas en entendre parler / n'en ayant rien à faire / ne voulant pas faire d'efforts pour comprendre (c'est comme tout cela demande un minimum d'apprentissage)

- ensuite on trouve aussi des personnes défavorisées qui n'ont pas ce genre de matériel à disposition, mais je pense que cela ne concerne que les personnes d'un certains âge, les plus jeunes, même sans en avoir à la maison, se débrouille plus ou moins avec les nouvelles technologies (enfin tout du moins, dans nos sociétés à nous).

(+ une faible portion n'ayant pas le bagage intellectuel tout court )

L'informatique, c'est comme tout autre domaine, si tu fais l'effort de t'y interresser, tu peux avoir le bagage.

Perso, je n'ai aucun bagage en couture et en point de croix, ce n'est pas parceque l'accès à ces domaines est restreint, c'est parce que je n'ai pas fait l'effort de me pencher dessus et de me renseigner / former.
Je pense que tu confonds les usagers de l'outil informatique et les développeurs.
Ma femme est une excellente utilisatrice d'un PC : Elle sait lire ses mails, surfer sur le web avec les précautions d'usage, utiliser efficacement office, installer / désinstaller un programme, etc.
Par contre, si je lui demande d'installer un serveur tomcat ou de me faire une préco entre Apache et Nginx, elle va me regarder avec des yeux ronds

En France, comme dans tous les pays développés, l'outil informatique est très répandu et les utilisateurs sont bien formés.
Par contre, en France, la demande en développeurs reste forte mais l'essentiel du marché de l'emploi est tiré par les SSII contrairement aux US où se sont les clients finaux qui embauchent les développeurs au lieu de sous-traiter aux SSII.
Ainsi, aux US, les développeurs ont une réelle influence sur le développement du SI de leur entreprise.
En France, les développeurs étant le plus souvent des prestataires externes, ils ne sont même pas consultés (alors ne parlons pas de la considération )
4  0 
Avatar de fredoche
Membre expert https://www.developpez.com
Le 18/04/2014 à 18:10
20% d'excel c'est bien déjà non ?
Moi excel, ça doit faire 3-4%, mais après ce n'est pas mon pain quotidien

Je sais pas. En 1987-88 ( ), nous étions en seconde ou en 1ère, je sais plus...avec quelques copains on s'était équipés d'une casio FX-850p (programmable), avec une extension de 16 Ko (300 balles achetée à Londres), et on s'était programmé notre jeu de poker en basic avec graphismes ASCII
J'ai du avoir mon premier micro en 1983, c'était l'époque des oric-1 et atmos, commodore 64, amstrad, TRS... ca rentrait vraiment dans tous les foyers et tout le monde programmait, il n'y avait guère que ça à faire d'ailleurs. j'ai fait mon premier programme en Forth en 1985, j'avais un Hector HRX. On bricolait tous de l'assembleur, voir du moniteur.
A l'école on apprenait à programmer des circuits avec des octets, ou des automates types PB15 avec des jeux de 10 instructions max.

Je vois mon père qui faisait beaucoup de devis pour sa boite de plomberie-chauffage-sanitaires, il a eu un portable compaq en 1986 si je ne m'abuse, et il a fait son outil de quotation intégré lui tout seul comme un grand avec FrameWork, un concurrent du multiplan (ancètre de Excel).
Je n'ai jamais vu jusqu'à aujourd'hui de programme aussi pointu et adapté à son activité.

J'ai joué au premier prince of persia, au premier FS, d'ailleurs à plein de premiers, mais qui sont venus plus tard (Doom, civilization, alone in the dark, wolf3D, DukeNukem, warcraft...).

Et on apprenait tous plus ou moins sur le tas.
Même si l'informatique n'était pas ce qu'elle est aujourd'hui, elle était très répandue, et très usitée par des gens sans bagages scolaires ou universitaires.
Mes études universitaires en psycho, il y avait une UV d'informatique avec du DOS au programme en 1ère année, tout début des années 90. On nous présentait des programmes d'OCR durant ces cours. Les expériences en psycho font énormément appel aux stats (ANOVA notamment) ou aux interactions avec un écran, donc beaucoup d'usage informatique très ancien.

D'ailleurs je fais ce job sans diplôme d'informaticien.
Et ma foi même si j'ai de plus en plus l'impression d'être une exception ici en France ou sur ce forum, d'un autre coté, je pense que je pourrais en apprendre à beaucoup de sur-diplomés.
Et c'est pour ça que je dis que c'est dans la tête... Les cracks américains sont souvent des ados boutonneux dont les hormones pubères se tournent plus vers les outils binaires que vers les nichons des nénettes de même age. Ils ont pas de bagage scolaire ou universitaire, on est sur un des rares domaines où tu peux vraiment apprendre par toi-même.

Enfin tout ça je pense que c'est une question de curiosité personnelle... pas d'études dans le domaine. Perso je m'intéresse à l'informatique et à plein d'autres trucs, dont les organes mammaires féminins
3  0 
Avatar de Kearz
Membre expert https://www.developpez.com
Le 18/04/2014 à 12:39
La moitié pensent devenir millionnaire, en $? Ben ça m'étonne pas plus que ça.
Un américain, développeur, s'il gagne 80K$/an (moins au début/plus à la fin) sur une carrière de 42ans, gagne 3,360M$ avoir 1/3 de ses gains en patrimoine c'est pas déconnant. Après si on parle du million sur le compte en banque, ça me parait un peu plus tendu.

Maintenant 1M$ c'est 700K€, avoir 700K€ de patrimoine pour les métiers de l'informatique en France, c'est pas forcement déconnant non plus (Enfin pour une carrière: dynamique et/ou IdF et/ou si on prend en compte un patrimoine en couple).

Trois sur quatre développeurs se sentent plus en sécurité financière que leurs parents à leur âge.
Ca par contre, en France, c'est plus compliqué..
Avec la Flambée immobilière, c'est beaucoup plus compliqué. Maintenant ça dépend toujours de la catégories socio-professionnel de ses parents.

Vivement que le dynamique technologique arrive en France..(S'il arrive un jour)
2  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/04/2014 à 14:30
En France c'est bien différent
Créer son entreprise et trouver de l'investissement, c'est déjà autre chose qu'aux USA
Et puis les français ont nettement moins le goût du risque que les américains
En France, si tu crées ta boîte et qu'elle coule : c'est un échec et il est très difficile voir impossible de recommencer
Aux USA, si tu crées ta boîte et qu'elle coule : c'est une expérience et cela n'est pas un frein pour recommencer (il est même possible de s'en servir comme argument !)

Ensuite, le développement des SSII n'a rien à voir entre les USA et la France
En France, les entreprises sous-traitent la technique dans les SSII
Aux USA, les entreprises embauchent les développeurs...

La France a du chemin à faire....
3  1 
Avatar de mapmip
Membre averti https://www.developpez.com
Le 19/04/2014 à 18:31
euh en tout cas , en France les développeurs sont considérés comme de la sous-merde et bas salaires qui va avec et il parait même que dans les école d'ingénieurs on encourage les étudiant à faire autre chose. C'est pas par hasard si la France est un nain informatique et que les USA dominent dans l'informatique.
3  1 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 24/04/2014 à 11:31
Citation Envoyé par BenoitM Voir le message
Mouais ca me laisse septique ce genre de sondage.
Que certaines start-up sont des success stories certainement mais ca ne concerne que très peu de developpeur. (de plus il va falloir voir comment ces entreprises vont survivre sur le long terme, pour l'instant elles ne vivent que de l'argent qu'on leur donne et pas de leur propre bénéfice)

Je ne pense pas que les developpeurs de Ford, GM, Boeing gagnent réellement des millions et encore les developpeurs qui sont engagés par de grosses pme

La Silicon Valley c'est un phare (mythe?) mais la majorité des devellopeurs n'y sont pas
Le titre racoleur de l'article ne concerne qu'un petit aspect du sondage
Et puis cela démontre surtout un état d'esprit : c'est possible !
L'important n'est pas de savoir quelle proportion des développeurs US vont réellement devenir millionnaires (bien évidemment, ça reste minime) mais cet état d'esprit leur permet d'entreprendre, d'oser, de proposer et lorsque l'on est dans cette dynamique, on entraîne toute une économie
==> même si 0,1% des idées réussissent, si tu as 50 000 000 de propositions car "c'est possible!", tu domines le marché face à des pays où tu n'as que 3 000 propositions...

Et puis, il y a tout le reste : la considération dans son entreprise, l'influence sur son développement, les possibilités de progression, etc.
Toutes ces choses qui font qu'une carrière professionnelle est jugée comme réussie ou inaperçue
2  0