Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Gmail : Google lit vos emails à des fins publicitaires
La société l'affirme explicitement dans une mise à jour de ses conditions d'utilisation

Le , par Hinault Romaric

42PARTAGES

4  1 
Tous les messages envoyés et reçus dans Gmail seront analysés. Google l’affirme ouvertement et assume son geste.

Le géant de la recherche a mis à jour les conditions d’utilisation de son service de messagerie et y a introduit un paragraphe stipulant que tous les courriels qui transitent par ses serveurs sont automatiquement scannés.

« Nos systèmes automatisés analysent votre contenu (y compris les courriels) afin de vous fournir des fonctionnalités personnalisées et des informations pertinentes comme les résultats de recherche personnalisés, la publicité ciblée, la détection des spam et des logiciels malveillants. Cette analyse se produit lorsque le contenu est envoyé, reçu et stocké », peut-on lire dans les règles d’utilisation des services de la firme.

En utilisant Gmail, l’utilisateur consent désormais à ce que les messages qu’il envoie, tout comme ceux qu’il reçoit, soient analysés par Google.

Cette modification intervient alors que Google fait actuellement face à un procès aux États-Unis, intenté par un groupe d’utilisateurs qui accusent la société d’avoir violé leur vie privée en numérisant leurs emails.

Le géant de la recherche assume ainsi une opération qu’il mène depuis plusieurs années et que son concurrent Microsoft n’a cessé de dénoncer au travers de sa campagne Scroogled, arguant au passage que sa messagerie Outlook n’était pas surveillée et qu’elle ne portait pas atteinte à la vie privée des utilisateurs.

Source : Google

Et vous ?

Avez-vous envisagé ou envisagez-vous d'abandonner Gmail ? Quelle est votre alternative ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de coolspot
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 16/04/2014 à 18:48
Citation Envoyé par abriotde Voir le message
Tout comme Microsoft et les autres. Google est le seul a le reconnaître. C'est pour cela que j'ai confiance, je sais que quand il y a dépassement de limite il savent le montrer (cf en Chine notemment ou ils ont mené un combat héroïque contre la censure alors que les autres n'ont jamais rien dit pour ne pas perdre le marché)
Intéressant, donc tu fais confiance à une société qui lit l'intégralité de tes email et dont le fonctionement est totalement opaque du public.

Quand je dis opaque c'est qu'il n'y a par exemple aucune organisation publique mandaté pour controlé ce qui est fait de tes données. En clair elles peut les utiliser à sa guise pour faire du bussiness (espionnage industriel), les revendre à qui elles veut (agence marketing, communication)

Bref après les révélation de Snowden ou encore cette actualité la. Il vous faut quoi de plus pour que vous preniez conscience du danger que tout celà est pour vous. Il faut que vous en subissiez personnellement les conséquence dans votre vie et qu'il y est un drame pour commencer à vous en inquiéter ?

Et pis bon c'est pas comme si c'était dur de se passer des services google à notre époque (surtout de gmail)
10  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/04/2014 à 9:16
Citation Envoyé par chaminca Voir le message

Non , rien à cacher , les seuls alternatives possible et périn à long terme ne peuvent pas être de grand groupe ou futur grand groupe mais une société qui fait de la confidentialité son argument de vente.
C'est grâce à ce mode de pensée que les futurs à la minority report deviendront probablement un jour réalité.
La question n'est pas d'avoir des choses ou non à cacher.
D'abord on a tous des choses à cacher, il serait parfaitement ridicule de croire le contraire.

Ensuite, si l'on se retrouve un jour sous un gouvernement illégitime, on en aura tous, et pouvoir communiquer un minimum sans que tout soit enregistré et analysé sera indispensable.
Et ce n'est pas de la science fiction, c'est ce qui se passe aujourd'hui en Chine ou en Russie par exemple.
10  1 
Avatar de Tryph
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 17/04/2014 à 10:19
je trouve ça dingue que des gens puissent trouver normal que les infos trouvées dans leurs emails puissent servir à établir leur profil.

imaginons que votre opérateur téléphonique analyse tous vos appels et vos SMS pour alimenter sa base de données, vous trouveriez ça normal?
si la poste ouvrait votre courrier pour se faire sa propre base de donnée, vous trouveriez pas ça scandaleux?
alors pourquoi accepter ce comportement de la part d'un fournisseur de boite mail?

l'argument qui consiste à dire que les autres fournisseurs de boites mail font probablement la même chose pour justifier la politique de Google est juste risible. en gros, ça revient à dire que si beaucoup de monde adopte un comportement, alors ce comportement devient légitime. c'est délirant.

on entend régulièrement les gens se plaindre du fait qu'ils sont sans cesse démarchés par téléphone ou qu'ils recoivent sans cesse des mails commerciaux.
d'ou pensez vous que les démarcheurs sortent vos numéros de téléphone et vos adresses email?
comment pensez-vous qu'il soit possible que vos noms se retrouvent sur des listes très ciblées?
tout simplement parce que "quelqu'un" (un programme) a analysé vos informations pour vous mettre dans des cases et permettre aux démarcheurs de vous trouver.

alors libre à chacun de se foutre de ce qui est fait de ses propres données. mais après faut assumer le harcèlement téléphonique et par email.
7  0 
Avatar de r0d
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 25/04/2014 à 12:13
Ce sujet n'est pas nouveau. Il est éminemment politique, il est important, c'est la raison pour laquelle je vais écrire ici encore une fois ce que j'en pense.
En préambule, je dois avouer que je travaille dans l'analyse de données à grande échelle; je travaille tous les jours sur les bases de données de la BCE et d'autres organismes et institutions européennes. Je suis donc en contact direct avec des données qui nous concernent tous, et je vis, au quotidien, les questions que posent l'exploitation de ces données.
Enfin, et ça peut paraître paradoxal pour ceux qui me connaissent un peu, je ne me positionne pas dans ce débat: je suis ni pour ni contre. Si j'interviens régulièrement sur ce sujet, c'est juste pour rappeler les vrais enjeux du débat.

L'argument qui dit "peu m'importe, je n'ai rien à cacher", passe à côté du problème. Les algorithmes qui parcourent nos pratiques quotidiennes (pas seulement les mails, et pas seulement sur internet) ignorent la morale et l'éthique. Vous pourriez écrire dans vos mails que vous aimez violer des enfants, ou même que vous le faites régulièrement, ça ne changera rien au problème.
De même que l'argument qui dit "j'en ai marre d'être appelé tous les jours par des commerciaux" passe également à côté du problème. Tout problème a une solution, et celui-là autant que les autres.

Le fond du problème se pose en deux points:
. les entreprises comme google sont en train de créer de nouveaux modèles économiques, impliquant de nouvelles ressources. Le défi consiste à évaluer les dangers de ces nouveaux modèles.
. la taille, et surtout l'influence, de ces entreprises est telle que leurs activités sont susceptibles d'avoir des conséquences extrêmement importante à l'échelle internationale. Il s'agit donc de déterminer le danger de ces activités, qui, par leur échelle, sont potentiellement catastrophiques.

Au fur et à mesure que les activités humaines évoluent, nous nous retrouvons confronté à de nouveaux dangers. Par exemple, le développement de la chimie industrielle nous a amené à prendre toute une série de précautions. Les entreprises sont contraintes de respecter ces précautions par des lois. Certaines matières premières sont interdites car jugées trop dangereuses. Je pense que personne ici ne juge que ces interdictions n'ont pas lieu d'être et sont des manifestations d'une forme de totalitarisme moderne. C'est juste du bon sens.

Le cas des données personnelles et de la publicité ciblée est identique. La question n'est pas de savoir si on peut interdire ou pas, mais si on doit interdire ou pas. La question ne devrait pas être une question morale (liberté contre totalitarisme), mais une question politique, dans le sens d'une décision prise en fonction des dangers et des avantages de ces nouvelles activités. Les données personnelles représentent une nouvelle ressource, et je peux vous assurer que sa valeur est très élevée. De la même façon que l'on se pose la question de savoir si on autorise un nouveau produit chimique, nous devons nous poser la question de ce que l'on fait de cette nouvelle ressource. Se poser cette question nous amènera ni à son interdiction ni à son autorisation, mais à une règlementation.

Ce qu'il faut comprendre, c'est que le problème n'est pas de savoir si google lit mes mails à moi, mais de savoir s'il lit les mails de toutes les personnes qui m'entourent. Et le corolaire de cette question est de savoir ce qu'il en fait. C'est comme RAII le mal-nommé: le problème n'est pas l'allocation de ressources, mais leur libération. Ce qu'il faut comprendre c'est que c'est un problème collectif, politique; ce n'est pas, ce n'est plus, une question de morale et d'éthique individuelle. Et en tant que professionnels de l'informatique, nous avons un devoir citoyen de fournir une expertise sur ces questions, et pas des considérations morales, qu'il faut laisser aux citoyens (que nous sommes aussi, c'est pas faux). Bon par contre, il n'y a pas que les informaticiens, loin de là, qui sont impliqués professionnellement dans cette histoire. Mais nous avons notre mot à dire.
7  0 
Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 17/04/2014 à 6:04
Citation Envoyé par coolspot Voir le message
Intéressant, donc tu fais confiance à une société qui lit l'intégralité de tes email et dont le fonctionement est totalement opaque du public.

Quand je dis opaque c'est qu'il n'y a par exemple aucune organisation publique mandaté pour controlé ce qui est fait de tes données. En clair elles peut les utiliser à sa guise pour faire du bussiness (espionnage industriel), les revendre à qui elles veut (agence marketing, communication)

Bref après les révélation de Snowden ou encore cette actualité la. Il vous faut quoi de plus pour que vous preniez conscience du danger que tout celà est pour vous. Il faut que vous en subissiez personnellement les conséquence dans votre vie et qu'il y est un drame pour commencer à vous en inquiéter ?

Et pis bon c'est pas comme si c'était dur de se passer des services google à notre époque (surtout de gmail)
existe-il un organisme public mandaté pour contrôlé ce que font les FAI des données qui transites par chez eux ? De ce qu'ils font des mails qu'on stocke chez eux ou des pages web qu'ils hébergent ? On pourrait poser la même question pour l'infrastructure de ta boîte, est-ce que ton patron consulte ta boîte sous prétexte de vérifier qu'il n'y a pas de fuite de données de l'entreprise ?

C'est toujours la même histoire, techniquement c'est possible, légalement ça l'est moins, mais la frontière entre les deux n'est qu'éthique.
6  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 17/04/2014 à 11:04
Citation Envoyé par Enerian Voir le message
Mais tu as le droit de de t'indigner autant que tu veux ! C'est juste que ça ne changera rien !
Si tu ne veux pas que des entreprises exploitent tes données, tu ne les leur confies pas.
Si je confie des données dans le but d'être stockées et seulement d'être stockées, et bien non, elles n'ont pas à être parsées (et oui, je n'utilise pas gmail, ni google d'ailleurs).

C'est comme si tu louais un garage ou un box, que le proprio y passait sans te demander ton avis, et t'appelle pour te dire "j'ai vu que vous stockiez tel modèle de voiture dans le garage que je vous loue, j'ai un plan pour telle ou telle pièce si vous voulez ?"

Le premier truc que tu vas lui dire, c'est pas "Oh oui merci c'est sympa", mais "Ah vous êtes passé jeter un oeil dans le garage sans prévenir ? C'est légal ça ?"
5  0 
Avatar de Lag
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 24/04/2014 à 14:16
Le principe de résignation: "on le savait déjà" est je trouve très difficile à entendre et admettre car il peut justifier ainsi toute les pratiques, y compris les plus dangereuses, l'idée étant que "on a pas réagit avant donc on ne peut plus réagir maintenant".
Or, comme pour une situation de harcèlement, l'atteinte aux libertés personnelle est souvent graduelle.
Elle grandie de manière insidieuse, on accepte petit à petit toujours plus, pour finalement arriver à un résultat qui, s'il nous avait été présenté comme tel dès le départ, aurait entraîné un rejet fort et immédiat. Nous nous retrouvons donc à accepter l'inacceptable par "habitude".

Un exemple: la publicité. En 1970/80 la population rejetait fortement l'arrivée des publicités coupant les films à la télévision télé. En 2000 elle s'insurgeait du risque de ne plus avoir de publicité au motifs de l’indépendance financière de la firme de télé, preuve que la publicité était passé dans les mœurs et qu'elle était acceptée. P. Le Lay allant même jusqu'à dire qu'il vendait des minutes de cerveaux disponible.

Oui il est également dangereux que ce soit un robot et non un homme qui scanne et analyse vos messages. Cela commence d'ailleurs à se faire pour le recrutement (c'est donc un robot qui dans un sens décide de votre avenir professionnel).
Demain ce seront vos idées politiques qui seront analysées par des robots ? C'est un peu oublier rapidement que dans l'Histoire humaine il arrive fréquemment que des régimes totalitaires prennent le pouvoir. Vous accepteriez donc que votre vie ou votre mort soit décidée par un robot ?

Avoir ou non quelque chose à cacher (autre argument souvent utilisé pour justifier ces pratiques) importe peu.
L'argument est d'ailleurs particulièrement manipulateur car il pose d’emblée la suspicion sur le défenseur des libertés personnelles.
Oui nous avons tous quelque chose à cacher et heureusement car cela nous caractérise en tant qu'individu et c'est ce qui va pousser une personne à aller vers une autre afin de la "découvrir".

Cordialement,
5  0 
Avatar de nirgal76
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/04/2014 à 17:55
Bah on le savait. Je me demande même si c'était pas déjà dans les conditions il y a quelques temps (longtemps même)
4  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 17/04/2014 à 11:58
Pour ceux qui veulent un peu de vie privee, je rappelle l'existence de PGP, qui permet de crypter les mails. Et il existe des extensions comme mailvelope pour les webmails.
4  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 21/04/2014 à 22:31
Ce qui est très fort c'est que les gens acceptent ce deal de ne plus avoir aucune vie privée en échange de "services". Dont aucun n'est irremplaçable... Gmail n'a rien de particulier, Maps est du même niveau qu'OpenStreet. Bon ok Earth c'est sympa. What else??

Ce qui est drôle c'est que parallèlement a cette mise à sac systématique des données perso, la boîte lance également des projets "humanitaires" genre les ballons sondes/drones pour arroser d'accès haut débit le tiers monde. Le tout avec le même déal. Donc bientôt nous aurons 5 continents sous la coupe d'une seule boîte.

Et le pire c'est que le monde pro adopte ces services..
4  0