Google Transparency Report : la France second pays le plus demandeur
De renseignements sur les utilisateurs

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Google a mis à jour son Transparency Report pour la neuvième fois. Recevant régulièrement des demandes de renseignements sur des utilisateurs émanant d'administrations et de tribunaux du monde entier, le rapport a pour objectif de divulguer le nombre de demandes reçues de la part de chacune d’elles sur une base semestrielle et moyennant certaines limites.

Pour expliquer la procédure que suit Mountain View une fois les réquisitions judiciaires émanant des États-Unis reçues aux internautes, Google a publié une vidéo au ton humoristique. Regardez vous-même.


L’entreprise affirme que lorsqu'elle reçoit une ordonnance judiciaire émanant d'un juge américain, elle commence par en vérifier la proportionnalité et par s’opposent à celles qui seraient trop vastes à ses yeux. Par la suite elle négocie avec les enquêteurs pour réduire la transmission de données aux seules informations utiles à l'enquête. L’utilisateur est enfin informer que des informations ont été transmises aux autorités judiciaires. « Voilà comment nous répondons aux mandats de perquisitions des Etats-Unis, en travaillant dur pour protéger nos utilisateurs et leur vie privée » explique Google.

Concernant les demandes reçues de par le monde, 27 477 demandes d’accès à des informations de 42 648 comptes ont été formulées par un total de 65 pays entre juillet et décembre 2013, contre seulement 14 201 sur la même période en 2010. En l'espace de quatre ans, les demandes gouvernementales ont augmenté de plus de 120 %. En parallèle l’utilisation des services de Google, et de facto le nombre d’utilisateurs, croit elle aussi au fil des ans.

La France s’offre désormais la médaille d’argent dans le classement des pays les plus demandeur de renseignements sur les utilisateurs, avec 2 750 réquisitions reçues par Google au deuxième semestre 2013. La palme d’or revient aux USA avec 10 574 réquisitions et l’Allemagne ferme le trio de tête avec 2 660 demandes effectuées. Sur cette période, seulement 51 % des demandes ont été satisfaites entièrement ou au moins en partie par le groupe américain, loin derrière les 83 % de requêtes émanant des Etats-Unis.


« Nous examinons chacune des demandes pour nous assurer qu'elle respecte à la fois l'esprit et le texte de la loi, et sommes parfois amenés à refuser de fournir les informations demandées ou à les limiter » explique Google. En d'autres termes 49 % des demandes françaises ne respectaient pas « à la fois l'esprit et le texte de la loi »

Source : blog Google

Et vous ?

Que vous inspire ce rapport ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 28/03/2014 à 21:17
c'est honteux de ce trouver dans ce trio de tête je trouve
Avatar de Nova Stuff Nova Stuff - Membre régulier https://www.developpez.com
le 31/03/2014 à 17:21
Rapport démontrant encore une fois toute l'hypocrisie de l'autorité de notre pays au vue de leur réaction quand le projet PRISM a été révélé au grand-jour. Enfin c'était quand même bien prévisible...
Offres d'emploi IT
Développeur javascript h/f
EASY PARTNER - Provence Alpes Côte d'Azur - Aix-en-Provence (13100)
Devops #puppet #automatisation h/f
Urban Linker - Rhône Alpes - Lyon (69000)
Expert technique Java JEE / JavaScript (H/F)
Conserto - Poitou Charentes - Niort (79000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil