Espionnage : Orange aurait donné carte blanche aux services secrets français pour un accès à ses données
D'après des révélations de Snowden

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Selon un document interne des services secrets techniques britanniques (GCHQ), les services secrets français, la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), entretiennent une coopération étroite avec « un opérateur de télécommunication français » en l’occurrence France Télécom-Orange.

Cette collaboration a pour but d’améliorer les capacités nationales d'interception sur les réseaux de communication mais également casser les chiffrements de données en circulation dans les réseaux. De plus, les services secrets français disposent « à l’insu de tout contrôle, d’un accès libre et total à ses (Orange) réseaux et aux flux de données qui y transitent ». Dans la note fournit par Edward Snowden la NSA estime que ce niveau de collaboration confère à la DGSE un atout majeur par rapport à ses homologues occidentaux.

Au quotidien, la collaboration entre la DGSE et Orange n’est assurée que par un très petit nombre de personnes, réparties dans trois services :

  • la direction des réseaux : elle gère notamment les points d’atterrissage des câbles sous-marins par lesquels transitent les flux massifs de données collectées. A ce niveau un tri préalable peut être effectué en fonction des pays et des régions d'origine avant le stockage dans des locaux de la DGSE ;
  • la direction internationale : elle permet à la DGSE d’accéder aux réseaux étrangers de l’opérateur ;
  • la direction sécurité : principal interlocuteur des services secrets, elle veille sur les questions de protection de données et déchiffrement.


Un porte-parole d’Orange a déclaré qu’« Orange, comme tous les opérateurs, a des relations avec les services de l'État en charge de la sécurité du pays et des Français. Ces relations se font dans le strict respect des lois et en toute légalité, sous la responsabilité de l'État et du contrôle des juges ». Chez SFR, un porte-parole assure néanmoins que l'entreprise n'a, « côté obligations légales, aucun contact avec le DGSE. En effet, côté opérateur, toutes les opérations consistant à fournir de l'information à des services de l'État habilités à les recevoir, sont complétement encadrées par la loi et nous n'y dérogeons pas », a-t-il assuré. La DGSE quant à elle a dit qu' « elle ne s'exprime pas sur ses opérations réelles ou supposées».

Source : Le Monde


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de berceker united berceker united - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 22/03/2014 à 13:16
Je suis étonné que ça soit pas fait avant. Sans être naïf, je pense que c'était déjà le cas mais je pense qu'il voulait anticiper avant que ça soit un journaliste qui'il le fasse et que ça fasse scandale.
Avatar de - https://www.developpez.com
le 22/03/2014 à 16:07
la NSA estime que ce niveau de collaboration confère à la DGSE un atout majeur par rapport à ses homologues occidentaux.

Ah bon ? Vous croyez qu'ils font pas la même chose dans les autres pays ?

Le Royaume-Uni n'est certainement pas un exemple
Suffit de faire quelques recherches sur le programme Tempora, l'équivalent de Prism. BT fait partie des opérateurs "partenaires" des services secrets britanniques (parmi 5 ou 6 autres, dont Verizon et Global Crossing).

L'Italie, quant à elle, a connu son scandale d'écoutes téléphoniques en 2007 qui a mis en évidence "d'inquiétantes connexions" entre Telecom Italia et les services secrets italiens :

http://www.lefigaro.fr/international...italiennes.php

d'où la très grande inquiétude des services secrets lorsqu'on parlait d'un rachat de Telecom Italia par Telefonica :

http://www.econostrum.info/La-vente-...le_a16010.html

Deutsche Telekom n'est pas non plus très propre. Le "dossier Maya"

http://lexpansion.lexpress.fr/entrep...l_1380422.html

a éclaboussé les services secrets allemands (BND) pour des dérives d'écoutes sur des journalistes et des syndicalistes.

Et que penser de ce genre de programme :

http://www.israelvalley.com/news/201...utsche-telekom
http://nanojv.wordpress.com/2013/11/...20-ben-gurion/

Perso, quand je vois "Tsahal" et "Deutsche Telekom" bosser sur des programmes de cyber-sécurité relatifs aux télécoms mobiles, je trouve ça plutôt, disons, "suspect"

la collaboration entre la DGSE et Orange

Les derniers patrons de la Direction Technique de la DGSE sont issus des télécoms et de la cryptographie, c'est pas pour rien non plus.

Chez SFR, un porte-parole assure néanmoins que l'entreprise n'a, « côté obligations légales, aucun contact avec le DGSE.

Moi, je suis terre-à-terre... Vivendi, c'est l'actionnaire principal de SFR..
L'actionnaire principal de Vivendi, c'est BlackRock, une grosse boîte américaine...
C'est aussi une ancienne filiale de BlackStone. Dont le big boss s'appelle David Landgraft :

http://www.blackstone.com/the-firm/o...david-landgraf

Ah mince alors, ce type a bossé pour la NSA

Steph
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 23/03/2014 à 12:31
Donc nous payons des gens avec nos impôts pour qu'ils espionnent notre vie privée et la stockent indéfiniment.

Question subsidiaire : est-ce que la DGSE livre ces infos à la NSA ou à d'autres services étrangers ? Parce que là, on entrerait de plein pieds dans le domaine de la trahison...
Avatar de phili_b phili_b - Expert éminent https://www.developpez.com
le 23/03/2014 à 12:57
Citation Envoyé par Traroth2  Voir le message
Donc nous payons des gens avec nos impôts pour qu'ils espionnent notre vie privée et la stockent indéfiniment.

Et tu es étonné ? Pour tout gouvernement quelque soit son orientation politique c'est une seconde nature, pas de tout savoir, mais de se donner les moyens de tout savoir...même si ces écoutes (ou lectures des agissement sur internet) sont illégales.

Et depuis que l'information est devenue numérique, pourquoi s'en priver, c'est tellement facile et discret sachant que ça ne grésille pas comme les anciennes écoutes téléphoniques. En fait tu sais bien que dès qu'on bouge le petit doigt sur internet, c'est potentiellement suivable par les gens qui contrôlent le réseau. Le souci c'est qu'en dehors du milieu informatique tout le monde ne s'en doute pas. En tout cas je suis beaucoup moins étonné qu'Orange soit la main dans la main avec les services secrets, que pour les écoutes de la NSA.

C'est donc peine perdu de vouloir interdire ce genre de manœuvres illégales. Les gens qui ont à cacher quelque chose, même de tout à fait légal, doivent donc ou bien savoir se passer d'internet ( et/ou du téléphone) ou bien protéger leur communication. Sinon la seule défense est la défense juridique: oui vous avez entendu ça mais vous ne pouvez vous en servir de preuve à un procès sauf autorisation préalable d'un juge.

Citation Envoyé par Traroth2  Voir le message
Question subsidiaire : est-ce que la DGSE livre ces infos à la NSA ou à d'autres services étrangers ? Parce que là, on entrerait de plein pieds dans le domaine de la trahison...

Est-ce que la NSA se sert toute seul, comme le fait peut-être Orange avec ses filiales étrangères (d'après certains articles), ou est-ce qu'Orange livre ses données d'elle même.
Avatar de Grimly Grimly - Membre averti https://www.developpez.com
le 24/03/2014 à 11:09
On ne peux plus rien y faire désormais, la loi de programmation militaire du 18 décembre 2013 (en particulier l'article 20) a légalisé cette écoute massive et même soumis tout opérateur français à faire de même. Le contribuable paie évidemment la facture des opérateurs.
Avatar de Aiekick Aiekick - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 25/03/2014 à 14:24
C'est dangeureux tout ca, la surveillance existe depuis un bail et jusqu'ici ca m'a pas inquité outre mesure, et si ca a servi a eviter des attaques comme le 11 septembre tant mieux. apres on peut se dire que les moyens pour espionner ( les backdoor) sont aussi utilisés par des gens moins scrupuleux et ca peut etre inquietant mais au fond je suis pas une cible pour ces gens la.

C'est malheureux et j'espere que ca arrivera pas, mais il va falloir un 2eme 11 septembre pour que les gens acceptent ce que fait la nsa et accepte donc les mesures qui s'impose comme la 1ere lois FISA par ex...
Avatar de Zirak Zirak - Expert éminent https://www.developpez.com
le 25/03/2014 à 14:38
Oui sauf que la NSA n'a pas pu empêcher le 11 septembre, et qu'il faudrait être drôlement crédule pour croire qu'Al-Qaida programme ses attentats par e-mail/chat msn ou sms du fin fond de leurs grottes... A mon avis ils doivent plutôt être tous dans la même pièce à se parler de vive voix si ils sont pas trop bêtes, les écoutes téléphoniques, cela ne date pas du 11 septembre.

La lutte anti-terrorisme, c'est le prétexte, pas la finalité.
Avatar de Aiekick Aiekick - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 26/03/2014 à 16:10
je cite le 11 septembre, parce que cet evenement a permis au gouvernement americains de voter des lois intrusive qui bafoue la vie privée des gens.

ces lois ont été un accelerateur dans le process de deploiement de l'espionnage americains de masse. les autres pays font surement de meme.
ceci étant, on peu trouver ca aberrant, si demain on a une catastrophe terroriste qui a été favorisé parce que on a empeché les agences secretes de faire leur boulot je m'en voudrai personnellement. c'est comme les reportage ou on voit tous les détails du fonctionnement interne de la police ,des interception, etc... moi j'en aurai rien a faire, mais pour un voleur, c'est une mine d'or pour apprendre a se dissimuler. sans forcement voir tout le systeme, le fait de ce rendre compte de que y est déja en place apprend aux criminel à ce dissimuler encore plus.

donc la en decouvrant jusqu'ou ils vont dans l'espionnage, des tarés en puissances vont reflechir encore plus pour dissimuler leur trace, et je trouve ca tres dangereux. si dans quelque années on se retouve avec un attentat innédit je serai pas surprit.

Au fond que vaut vraiment le respect de notre vie privé, quand des millions de personne sont dans la balance ??

Alors oui il ya peut etre autre chose que le terrorisme mais franchement on s'en fou, le premier argument est déja tellement important.

Moi la seules choses qui m'inquiette dans tous ca, c'est que les moyens déployés par la nsa pour compromettre la sécurité de plein de systeme (comme l'insertion de backdoor dans les puces des cartes mere ) permettent à des gens encore moins "bien" intentionnés, ou plutot encore moins sous controle de s'en servir pour le pire. et maintenant qu'on sait que pas ex tout les mobiles samsung sont concernés par les backdoor dans le firmware, l'exploitation par des cracker ne devrait plus tarder, et la recherche dans tout un tas de systeme varié est déja lancée je pense.
Offres d'emploi IT
Consultant sap finance/controlling H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Responsable transverse - engagement métiers H/F
Safran - Ile de France - Corbeil-Essonnes (91100)
Expert décisionnel business intelligence H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil