USA : le NTIA en passe d'abandonner son contrôle sur l'attribution des noms de domaine sur internet
Vers une nouvelle gouvernance d'internet ?

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Depuis 1999, un contrat sur la gestion de l'IANA (Internet Assigned Numbers Authority), l'autorité en charge des serveurs DNS racines, de l'adressage IP et d'autres protocoles Internet lie le NTIA (National Telecommunications and Information Administration), une division du département du Commerce aux États-Unis, à l’ICANN.

Seulement, d’après un rapport de presse, le NTIA voudrait y mettre un terme en déclarant «ne pas renouveler son contrat avec l'ICANN sur la gestion des noms de domaines qui expire en septembre 2015 ». L’objectif étant de «rendre disponible à la communauté internationale des fonctions clés du nom de domaine », transition qui devrait s’opérer sous la houlette de l’ICANN.

Depuis plusieurs années déjà, l’ICANN était la cible des critiques soulevées à cause de l’influence américaine sur son fonctionnement et ses décisions. Pour Lawrence Striking, secrétaire assistant au Commerce américain, « c’est le bon moment pour amorcer le processus de transition ». « Nous avons hâtes que l’ICANN réunisse des acteurs à travers la communauté mondiale de l'internet pour élaborer un plan adéquat de transition ». D’ailleurs Fadi Chehadé, Président de l’ICANN avait également envisagé cette alternative. En février dernier, profitant d’un passage à Paris, il avait déclaré « la gouvernance d’internet doit s'inspirer de ce qu'il est : quelque chose d'ouvert, de participatif, de distribué, de légitime et d'efficace ».


Fadi Chehadé

Mais même si les États-Unis veulent lâcher du lest, ils émettent néanmoins quelques directives. Ainsi, non seulement « les évolutions devront recueillir un large soutien de la communauté des utilisateurs d'Internet, des gouvernements et des entreprises » mais en plus le prochain modèle de gouvernance devra «maintenir la sécurité, la stabilité et la résilience du système des noms de domaine de l'Internet».

Pour rassurer le responsable américain, Fadi Chehadé a déclaré « nous invitons les gouvernements, le secteur privé, la société civile, et d’autres organisations de par le monde à se joindre à nous lors de ce processus de transition. Tous les actionnaires méritent d’être entendus dans la gérance et la gouvernance de cette ressource globale en tant que partenaires égaux». En outre il a précisé qu’un débat sur cette évolution aurait lieu lors de la prochaine réunion de l’ICANN.

Source : NTIA

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Quelles pourraient en être les conséquences ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 18/03/2014 à 21:18
une bonne nouvelle et ça empercheras la CIA et le FBI de détourner des noms de domaines aussi facilement que maintenant
car si il le font par la suite se seras purement illégal ce qui n'est pas le cas actuellement
Avatar de Jarodd Jarodd - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 18/03/2014 à 21:55
C'est bien qu'ils ne veulent pas renouveler le contrat. Mais dans ce cas pourquoi encore attendre 18 mois ? A l'échelle du net c'est une éternité...
Offres d'emploi IT
Chef projet big data - pse flotte H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Architecte et intégrateur scade/simulink H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Ingénieur H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil