Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le gouvernement américain est une menace pour internet selon Mark Zuckerberg
« j'ai appelé le président Obama pour exprimer ma frustration »

Le , par Stéphane le calme

20PARTAGES

4  0 
Sur sa page Facebook, Mark Zuckerberg n’a pas manqué d’exprimer ses inquiétudes face à la politique du gouvernement américain en ce qui concerne la surveillance du Web : « j’ai appelé le Président Obama pour exprimer ma frustration quant aux dommages créés par le gouvernement pour notre avenir à tous » a-t-il annoncé. « Malheureusement on dirait qu’il va falloir beaucoup de temps pour une vraie réforme » poursuit-t-il avant de rajouter « Le gouvernement américain devrait être un champion pour internet, pas une menace. Ils doivent être plus transparents sur ce qu’ils font, ou sinon les gens imagineront le pire. ».

Une publication qui traduit assez bien les tensions qui montent entre les entreprises technologiques et le gouvernement depuis les révélations d’Edward Snowden sur les programmes de surveillance de la NSA. Pour rappel, les informations fournies par l’ancien contractuel de la NSA établissaient que cette dernière a eu accès aux serveurs de grandes enseignes du secteur comme Facebook ou encore Google. Les entreprises se sont empressées de démentir un accès aux données sans mandat judiciaire et se sont battues pendant des mois pour obtenir en janvier dernier le droit de publier des chiffres globaux sur les demandes officielles de données.

« Internet fonctionne parce que la plupart des gens et des entreprises font la même chose. Nous coopérons pour créer un environnement sûr et rendre l’espace que nous partageons encore meilleur. C’est pourquoi je suis si troublé et si frustré par les rapports répétés sur le comportement du gouvernement américain. Quand nos ingénieurs travaillent sans relâche pour améliorer la sécurité, nous pensons protéger contre des criminels, pas contre notre propre gouvernement. » écrit le numéro un de Facebook.

En guise de conclusion, Zuckerberg invite les internautes à ne faire qu’un : « c'est à nous de construire le Web que nous voulons. Ensemble, nous pouvons construire un espace grandiose et important dans notre monde actuel, sûr et sécurisé. ». Néanmoins, dans le fil des commentaires, nombreux sont ceux qui ont ironisé sur ce message : « pouvez-vous partager le numéro d’Obama ? J’ai quelques préoccupations dont j’aimerais débattre avec lui », « avez-vous considéré de le retirer de votre liste d’amis » ou encore « c’est mignon de voir Facebook s’inquiéter de la vie privée » peut-on lire parmi les commentaires les plus populaires.

Source : Facebook

Et vous ?

Que pensez-vous de son message ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Voïvode
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 15/03/2014 à 14:17
Une publication qui traduit assez bien les tensions qui montent entre les entreprises technologiques et le gouvernement depuis les révélations d’Edward Snowden sur les programmes de surveillance de la NSA.
Ces entreprises collaborent avec la NSA depuis des années. La tension monte parce que le problème a été porté sur la place publique. Dans un monde où l’image compte beaucoup, il ne fait pas bon de fricoter avec ceux qui apparaissent comme les grands méchants du moment. La position de Zuckerberg vise seulement à casser son image de collabo du gouvernement américain.

Le renard critique le loup pour mieux se faire voir de l’agneau.
18  1 
Avatar de GTSLASH
Inactif https://www.developpez.com
Le 15/03/2014 à 18:36
C'est effectivement l'hopital qui se fou de la charité. Pour moi Zuckerberg est pire que la NSA...
9  1 
Avatar de jeanClude45
Inactif https://www.developpez.com
Le 15/03/2014 à 12:12
Et lui c'est qui ? un sauveur ? ou un gros con qui pique les données gratos pour se faire des tunes avec ?

Il veut pas partager avec les sbires du gouvernement de son pays pseudo démocratique ?
12  6 
Avatar de leminipouce
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/03/2014 à 14:39
Citation Envoyé par ZenZiTone Voir le message
Pour revenir au sujet : FaceBook ne peut pas être comparé à 'la porte de sa maison ouverte'.
C'était moins vrais avant, mais les gens doivent avoir conscience que les sites qu'on visite peuvent collecter des données personnelles.
Pour faire un comparaison justement, je vois plus cela du point de vue d'un hypermarché. C'est un endroit public dans lequel tu t'attends à un minimum de respect de tes libertés. Or, ce même hypermarché récolte des informations sur toi, enfin je suppose. Avec la carte de fidelité, ils peuvent faire le lien entre des habitudes d'achats et une personne (nom, adresse, numéro de téléphone, mail). Je trouverais ça vraiment étonnant que nos hypermarchés n'utilises pas nos informations pour les vendre ou nous cibler les publicités. Ont-ils le droit? Je ne sais pas, mais s'ils le font ils gagnent de l'argent, le but même de l'entreprise.
Pour ce qui est des Hyper, je n'ai pas de source sous la main, mais oui, ils le font.
Pour ce qui est de la comparaison de FB, je pensais plus à SecretStory. On met à ta disposition un appartement truffé de caméra, de micro et consort, le tout GRATUITEMENT. En l'utilisant, tu en acceptes les conditions : tout ce que tu pourras dire ou faire sera écouté, étudié et utilisé pour rentabiliser le "service". Dans le cas de Secret Story, ça sert à faire de l'audience, dans le cas de FB ça sert à connaître tes habitudes, etc... et les revendre aux annonceurs, pour ce qui est d'Amazon, PriceMinister et consorts ça sert à te proposer d'acheter toujours plus, tout ce qui pourrait être en rapport avec ce que tu as l'habitude d'acheter, etc...

Tu n'as pas envie que TF1 utilise ton image ? Ne participe pas à Secret Story !
Tu n'as pas envie que FB, Amazon et les autres utilisent tes informations ? N'utilise pas leurs services !

et...
Tu n'as pas envie que la NSA t'espionne ? ... aucune chance !
5  0 
Avatar de chaminca
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 15/03/2014 à 21:32
Que pensez-vous de son message ?

Il a juste conscience de l'impact que ces révélations ont prises et le côté très négatif pour son entreprise , il tente de rattraper le coup à posteriori et n'est surement pas honnête dans ce qu'il dit , car si on analyse son message on y voit beaucoup de peur , il remet un peu tout sur les épaules de la NSA en exonérant totalement son entreprise et donne même un côté partisan anti NSA , ce qui est des plus hypocrites vu qu'ils sont un des premiers collaborateurs de la NSA et au vu de l’expérience que j'ai eu de facebook et on le remarque , les algorithmes de facebook établissent des profils , la moindre info est enregistre , je dirai même que tout clic est enregistré afin d'établir ce profil , la NSA ne fait que récupérer un travail à moitié mâché.

La question à se poser est : pensez vous qu"il pourrait ne pas réagir après un tel scandale ? et pourrait il dire qu'il trouve nécessaire l'action de la NSA ?
3  0 
Avatar de DonQuiche
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/03/2014 à 7:27
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« Malheureusement on dirait qu’il va falloir beaucoup de temps pour une vraie réforme »
Sans juger les intentions de l'auteur et simplement sur ce point, il n'y a absolument rien à attendre du camp politique qui s'est clairement positionné dans le rôle de l'agresseur et du complice (que ce soit aux USA, en France, en Allemagne, etc). La seule chose raisonnable à faire aujourd'hui c'est de pousser des changements techniques qui rendront, sinon impossible, du moins extrêmement difficile l'analyse des flux de communications par des tiers. Il faut faire d'Internet et des autres réseaux (GSM notamment) une zone de non-droit aussi sauvage et intraçable que possible. Ce ne sera pas une bonne chose mais ce sera toujours mieux que la réalité actuelle. L'idéal aurait bien sûr été un sain équilibre, où les mesures liberticides auraient été possibles mais réservées à l'action de la justice. Mais puisque nos gouvernements en sont malheureusement incapables il faut les rendre impuissants ou succomber devant la tyrannie.

Il faut que nous allions vers un monde où le chiffrement (fort, très fort et souvent mis à jour) et les réseaux distribués et anonymisants seront la norme pour absolument tout. Ça ne résoudra pas tout, ça déplacera une partie du problème mais ça sera déjà beaucoup en forçant les gouvernements à devoir impliquer, solliciter et ordonner davantage pour arriver à leurs fins. Ce qui coûtera cher, fera trop de bruit pour être gardé au secret, leur fera perdre du temps et limitera les dommages causés par leur malveillance.

Quant aux entreprises privées comme Google ou Facebook, j'aimerais avoir une réponse. Malheureusement je n'en n'ai pas d'autre que de ne pas utiliser leurs services, ce qui n'est pas toujours possible. En ce domaine la loi aurait pu être utile s'il y avait le moindre espoir que quelque chose de significatif soit fait. Ce qui n'est pas le cas.
3  0 
Avatar de hn2k5
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 17/03/2014 à 10:15
« c'est à nous de construire le Web que nous voulons. Ensemble, nous pouvons construire un espace grandiose et important dans notre monde actuel, sûr et sécurisé. »
Sérieux, ça fout la trouille... Je préfère encore être espionné par les sbires de la NSA qu'être lobotomisé de la sorte.
3  0 
Avatar de leminipouce
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 17/03/2014 à 16:33
Citation Envoyé par GTSLASH Voir le message
C'est effectivement l'hopital qui se fou de la charité. Pour moi Zuckerberg est pire que la NSA...
Je suis diamétralement opposé à cette idée !

FB, tu es libre ou non de l'utiliser. Déjà, si tu ne l'utilises pas, tu évites une énorme partie de leur collecte de données. Reste tous ces sites & blogs qui utilisent les boutons "J'Aime" truffé d'espion. 1) à l'attention des propriétaires des dits sites & blogs : il existe des solutions pour intégrer ces boutons sans espion. La solution la plus simple consiste simplement à ne pas activer ces boutons par défaut. En ce sens Mark Z. a tout à fait raison. Si les développeurs/modo étaient un peu plus professionnels et attentifs aux risques, ils ne mettraient pas n'importe quoi sur leurs sites permettant de fliquer leurs usagers. C'est à nous de construire le Web que nous voulons !
2) à l'attention de tous les usagers, il existe des plugins qui désactivent systématiquement ces boutons FB, G+ et consort. Maintenant, si vous faîtes le choix de partager tout ce que vous faîtes et donc d'activer les boutons, c'est votre problème. Pour tous ceux qui ne connaissent pas ce genre de solution (et ils sont très largement majoritaires sur le Web), on retombe sur le point 1 ci-dessus.

La NSA, c'est l’espionnage systématique, sans bouton, sans choix, sans liberté des usagers ou des créateurs/modo/etc... La NSA, c'est un organisme financé par les impôts (en l'occurrence des États-Uniens) pour normalement les protéger contre le terrorisme, détourné à des fins d'espionnage massif du peuple américain et de tous les usagers du Web.

Sans déconner, il n'y a pas photo entre les 2 si ? Il y en a un qui annonce clairement qu'il a besoin de tes données pour faire du pognon et contre lequel tu as des moyens de te défendre et l'autre qui annonce clairement qu'il veut te protéger et au lieu de ça il t'espionne !
5  2 
Avatar de Sahengette
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 15/03/2014 à 12:13
On dirait que pour avoir le numéro d'Obama le plus simple est d'être milliardaire !
2  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 18/03/2014 à 18:46
Citation Envoyé par Voïvode Voir le message
Ces entreprises collaborent avec la NSA depuis des années. La tension monte parce que le problème a été porté sur la place publique. Dans un monde où l’image compte beaucoup, il ne fait pas bon de fricoter avec ceux qui apparaissent comme les grands méchants du moment. La position de Zuckerberg vise seulement à casser son image de collabo du gouvernement américain.

Le renard critique le loup pour mieux se faire voir de l’agneau.
Collaborer est un bien grand mot. Ont t'ils le choix ???
2  1