Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La NSA utiliserait des logiciels malveillants pour espionner des millions d'ordinateurs

Le , par Hinault Romaric

183PARTAGES

3  0 
Nouvel épisode dans le feuilleton de révélations sur les activités d’espionnage à grande échelle de la NSA, par l’ancien consultant de l’agence, Edward Snowden.

Selon les documents publiés sur le site The Intercept par Glenn Greenwald, ancien journaliste du Guardian, la NSA aurait travaillé depuis plusieurs années sur l’expansion de sa capacité à infecter les ordinateurs et terminaux mobiles avec des logiciels malveillants.

Les malwares destinés initialement à quelques centaines d’ordinateurs dont les communications ne pouvaient pas être surveillées par les moyens traditionnels dont disposait la NSA ont été étendus à une « échelle industrielle ».

Ainsi, depuis 2010, la NSA a injecté dans des millions d’ordinateurs à travers le monde, des malwares qui lui permettent d’extraire des données des réseaux téléphoniques et internet.

La collecte des données se ferait par un système automatique baptisé « Turbine ». Turbine serait un système de commande et de contrôle intelligent, capable de contrôler automatiquement les dispositifs sur lesquels les malwares ont été implantés, avec le minimum d’intervention humaine.

Dans les documents révélés, la NSA aurait décrit Turbine comme un « cerveau » pour les malwares, qui peut décider automatiquement quels outils doivent être fournis à un implant (malware) donné, et comment l’implant doit être utilisé, en se basant sur des règles prédéfinies.

Chaque implant aurait une tâche précise. Par exemple, l’implant ayant pour nom de code « GROK » serait utilisé pour enregistrer les touches saisies sur le clavier, l’implant « SALVAGERABBIT » peut copier les données à partir des périphériques de stockage amovibles connectés à l’ordinateur, l’implant « CAPTIVATEDAUDIENCE » aurait l’aptitude d’utiliser le microphone de l’ordinateur pour enregistrer des conversations à proximité et « GUMFISH » pourrait prendre des photos à partir de la Webcam.

Les implants sont distribués en utilisant des attaques « man-in-the-middle » qui exploitent les vulnérabilités dans les navigateurs et autres logiciels populaires comme Java et Flash. Les malwares peuvent être installés en seulement 8 secondes.

Dans certains scénarios, la NSA utiliserait un leurre Facebook pour infecter l’ordinateur d’une cible.

Selon les documents publiés, Turbine serait installé au siège même de la NSA dans le Maryland, mais aussi au Japon et au Royaume-Uni, grâce à une collaboration des services secrets britanniques, le GCHQ (Government Communications Headquarters).

Source : The Intercept

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 17/11/2014 à 14:36
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Pour le coup, il s'agit d'opération relativement ciblée
Même si le rayon d'action est grand, la cible est clairement connue à l'avance, il ne s'agit pas d'espionner l'intégralité des communications au cas où, on en identifierai une....
Mwouais, enfin, ça, c'est ce qu'ils disent eux, tout comme le fait que cela ne soit fait QUE pour trouver les terroristes.

C'est exactement le même discours que NSA et consorts au final, je vois pas trop pourquoi on devrait plus les croire eux ?
12  1 
Avatar de deuche
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 20/03/2014 à 14:15
Jeremy Zimmerman nous fait savoir dans son entretien avec la parisienne liberée que la NSA emploie 950 000 personnes chargées de la surveillance.
C'est à dire une personne pour 300 sachant que dans les pires régimes communiste le taux était de 1 pour 200 sans avoir les moyens technologique d'aujourd'hui.
10  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 18/02/2015 à 8:46
Citation Envoyé par Lyons Voir le message
Quelle aubaine ! Ils n'ont même plus besoin de chercher des informations sur nous, on les leur envoie spontanément.
C'est ça, pour savoir si on a été espionné, il faut leur filer l'adresse mail et le numéro de téléphone, qu'ils espionneront par la suite car si on s'inquiète de savoir si on a été espionné, c'est qu'on a forcément quelque chose à se reprocher, un peu comme quand ils ont considérés comme personne "louche" tout ceux qui avaient visité les sites concernant TOR ou la version de linux utilisé par Snowden permettant d'être moins surveillé (j'ai mangé le nom de la distrib)...
10  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 04/03/2015 à 17:11
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
La Russie qui défend nos intérêt face aux méchants américain, un film que nous ne verrons jamais a Hollywood.
Pas très réaliste, il faut dire. La réalité, c'est un film bien plus triste et effrayant : les méchants Russes s'amusent à emmerder les méchants Etasuniens en leur envoyant Snowden dans les pattes. Les seuls qui ont apparemment renoncé à défendre leurs intérêts sont les imbéciles européens. Là, tout est part en sucette, c'est la liquidation totale.
10  0 
Avatar de DonQuiche
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 09/03/2015 à 13:36
Citation Envoyé par Vivien46 Voir le message
Je suppose que, au vu des événements récents (attentats un peu partout dans le monde ces dernières semaines, y compris en France), tu serais prêt à réitérer ces mêmes propos ?
Morts en France :
Cancer : 150000 morts par an.
Automobile : 5000 morts par an.
Meurtres : 600 morts par an.
Diarrhée : 100 morts par an (en majorité des enfants).
Terrorisme : 1 mort par an.

Vite, abolissons toutes nos libertés pour lutter contre le terrorisme et faisons tout un foin de cette nouvelle menace. AYEZ PEUR - ça fait vendre du coca.

Le terrorisme est :
a) Un problème de sécurité intérieure. Il doit être abordé par la police comme on aborde les meurtriers en série ou les sectes.
b) Une des manifestations extrêmes, mais pas la plus problématique et de loin, d'une large et puissante vague fondamentaliste qui balaye l'Islam depuis plusieurs décennies et doit être abordée comme un conflit inhérent à l'Islam et qui ricoche sur les autres nations et cultures. Il doit être abordé au niveau culturel, diplomatique et militaire.
11  1 
Avatar de DonQuiche
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 09/03/2015 à 22:50
Citation Envoyé par Vivien46 Voir le message
Comparer des maladies, accidents de voiture et j'en passe à des actes terroristes est d'une stupidité sans nom. Tu compares l'incomparable. Une vie est une vie, qu'elle soit ôtée à cause d'un accident de voiture ou d'autre chose, si on peut la sauver, il faut le faire.
Chiche, alors on interdit la bagnole, on interdit la clope, on implante à tous les mômes et aux vieux un dispositif de contrôle de l'hydratation, etc. Car après tout c'est bien ce que tu proposes : verser dans le totalitarisme au nom du caractère sacré de la vie... Puisque chaque vie compte...

Tu conviendras donc que tout est affaire de proportions n'est-ce pas ? Et bien justement tu estimes qu'une vie sauvée chaque année vaut bien d’enregistrer toues nos communications et déplacements afin de tous nous profiler et de permettre aux policiers de pouvoir éplucher en secret la vie privée de n'importe qui sans aucun contrôle judiciaire. Il me semble que nous sommes bel et bien hors de proportions. Tel est le vrai débat.

Si pour toi "1 attentat de temps en temps ça va, au final regardez y'a bien plus de gens qui meurent sur la route" on a plus rien à se dire.
Alors effectivement nous n'avons plus rien à nous dire. Mais je vais quand même reprendre deux autres de tes arguments :

Tant qu'ils récoltent des informations "utiles" à notre sécurité cela ne me dérange pas. Là où c'est dérangeant en effet, c'est quand ils veulent savoir quelle couleur de chaussette j'ai mis aujourd'hui.
La DGSE et la NSA ont toujours fait du profilage politique, idéologique et religieux de masse, sans oublier de noter les petits travers susceptibles de servir (sexualité, argent, etc). Rien qu'en France des centaines de milliers de personnes étaient fichées à la DGSE avant Internet, même si la plupart étaient sommes toutes anodines (et librement consultables). Alors que crois-tu donc qu'ils font désormais avec toutes ces communications ? La même chose qu'avant mais en plus précis et plus vaste : du profilage de masse, psychologique, religieux, politique, sexuel, financier, etc. Ce qui est à mon sens beaucoup plus grave que la couleur de mes chaussettes.

Et dois-je te rappeler le Mc Carthysm aux USA ou le Pétainisme en France, ou les photos de DSK au Bois de Boulogne que les renseignements tenaient à la disposition de Sarko pour les élections de 2012 ? Je ne sais plus quel est ce ministre de l'intérieur français qui avait narré comment chaque semaine le directeur du renseignement lui faisait un compte-rendu des sales petits dessous du tout Paris, ça doit dater des années 2000. Sois sûr que ce linge sale est utilisé. Sois sûr aussi qu'une partie des cinquante milliards du renseignement américain, dont la moitié est dirigée contre l'UE, utilise aussi le linge sale de nos dirigeants contre eux pour obtenir ce qu'ils veulent.

N'oublie pas que la meilleur sécurité pour notre vie privée, c'est en premier lieu de ne pas l'afficher sur internet comme le font tous les jeunes d'aujourd'hui sur FB, Instagram, Twitter et j'en passe .. Ils n'ont pas l'air conscient des mines qu'ils mettent en ligne et qui vont les suivre toute leur vie. Interne1t n'oublie jamais.
On s'en fout des photos FB, là n'est pas le problème. La liste de tes recherches Google, de tes déplacements, et des liens et photos sur lesquels tu as cliqué comparés à ceux affichés et sur lesquels tu n'as pas cliqués en disent bien plus long sur toi que n'importe quelle photo sur FB.

Les gens contrôlent ce qu'ils mettent sur FB car ils ont conscience de dévoiler quelque chose. Ce n'est pas le cas de leurs clics, de leurs pas, de leurs contacts et de leurs recherches : ils ne les voient pas comme des données personnelles alors que ce sont en fait les plus précieuses de toutes.
11  1 
Avatar de Agrajag
Membre actif https://www.developpez.com
Le 18/11/2014 à 16:08
Nous arrivons bientôt à une époque où les gouvernements, pour lutter contre l'ennemi de l'intérieur, nous obligeront à poser une caméra dans nos chambres à coucher ou dans nos toilettes (parce que dans nos foyers c'est déjà globalement le cas), et les dissidents seraient alors considérés comme des terroristes.

Encore une news qui n'a franchement rien à voir avec l'IT, étant plus une histoire de Droit (avec un grand D), de privation de libertés personnelles, et de toute le chmilblick occidental... que d'innovation technologique réelle.

Quelques réflexions :
Pourquoi n'a-t-on pas le droit d'utiliser de brouilleur?
Puis-je moi aussi outrepasser la loi dans le but de récolter des informations similaires ?
Sommes-nous capable de défendre encore nos libertés en 2014 (car ayant à faire à une des menaces quotidiennes mondiales) ?

Citoyennement.
9  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 04/03/2015 à 19:49
Citation Envoyé par Trag9998 Voir le message
On se met sous tutelle américaine, vu la hausse de leurs budgets militaires et de leurs différentes agences de renseignement, il faudrait que les pays Européens s'associent d'une même voix pour lutter contre l'impact des deux blocs.
Quand nos budgets et nombre de postes baissent, à part ceux de la lutte à Manuel Valls contre le terrorisme ... des fonds dépensés qui ne serviront à pas grand chose si ce n'est la surveillance de djihadistes amateurs venus de cités.
D'une manière générale, avant même de penser à s'opposer activement aux Etats-Unis, il faudrait déjà commencer par cesser de participer activement à notre esclavage !
8  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 11/03/2015 à 13:18
Citation Envoyé par Jarodd Voir le message
Et grâce à qui sait-on que les états espionnent les citoyens ? C'est justement grâce aux lanceurs d'alerte comme Snowden qu'on sait ce qui se trame en coulisses. Sans eux, ce ne serait encore que des suppositions, et on traiterait de paranoïaques tous ceux qui oseraient s'avancer sur ce sujet. Alors que désormais, on sait réellement ce qui se fait (et encore on ne sait pas tout), que ce soit de l'espionnage d'Etat ou de l'espionnage des multinationales à la Facebook ou Google (je n'ai pas de compte Facebook pourtant je sais que j'y suis, il y a des photos de moi où je suis identifié, pourtant je n'ai jamais donné d'accord à Facebook de les exploiter, ni de m'envoyer régulièrement des invitations par e-mail, puisqu'ils stockent aussi mon adresse personnelle).

C'est Snowden qui nous aide à protéger nos démocraties, contre ces états qui font de chacun de leurs sujets des terroristes présumés (voir les lois sécuritaires votées ces dernières années). Ils prennent des risques pour nous dévoiler la vérité, parfois au péril de leur vie, ou risquent la prison à perpétuité. Ce sont des héros, eux n'y gagnent rien à part de voir leurs vies brisées (car vivre pendant des années en exil, ou reclus dans une ambassade, ce n'est pas une vie). Et ceux qui votent ces lois liberticides ne sont jamais inquiétés, tant qu'on ne sait pas ce qu'ils font dans notre dos (et juste un peu plus bas).
Sans Snowden, ceux qui oseraient spéculer sur ce qu'on sait maintenant être vrai seraient accusés d'être des "complotistes". Snowden est le meilleur argument contre cette forme de terrorisme intellectuel.
8  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 17/11/2014 à 14:42
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
Mwouais, enfin, ça, c'est ce qu'ils disent eux, tout comme le fait que cela ne soit fait QUE pour trouver les terroristes.
Cela tient à la technique.
L'avion peut capter seulement les communication sur un secteur précis (de quelques kilomètres carrés quand même).
Autrement dit, cela n'a d'intérêt que si tu es sûr que les devices que tu veux écouter se trouvent dans ce secteur
Envoyer un avion comme ça dans un secteur au hasard au cas où, peut être, .... n'a pas de sens
On envoie l'avion là où l'on sait qu'il y a quelque chose à écouter et c'est une différence énorme avec PRISM

Par contre, sur le fait que ce n'est utilisé que contre le terrorisme, je ne suis pas dupe non plus
En même temps, rien n’empêche d'utiliser ce type de dispositif pour d'autres crimes...

Citation Envoyé par Zirak Voir le message
C'est exactement le même discours que NSA et consorts au final, je vois pas trop pourquoi on devrait plus les croire eux ?
Pour le coup, je suis d'accord, tant que ce n'est pas contrôler par un juge...
7  0