Google Glass : une femme du programme Explorer se fait agresser
Ses assaillants n'ont pas supporté d'être filmés

0PARTAGES

4  0 
Sarah Slocum fait partie du programme Explorer de Google, qui met à disposition d’un certain nombre de testeurs les Google Glass pour la somme de 1 500 dollars. L’américaine, chroniqueuse high tech, s’est rendu au Molotov's , un bar de San Francisco dans le quartier de Haight-Ashbury.

La jeune femme aurait été en train d’expliquer à quelques personnes présentes dans le bar comment fonctionnent les lunettes connectées lorsque deux clientes du bar l’auraient agressé verbalement puis physiquement, prétextant qu’elles étaient filmées par la victime. Sarah Slocum indique que d’autres personnes lui auraient lancé des déchets et qu’un homme lui aurait arraché les lunettes avant de partir avec. Bien décidée à récupérer son gadget, la technophile n’hésite pas et court après le voleur. Un ami à elle aura tôt fait de la rejoindre et de se battre avec l’agresseur pour la défendre. Sarah Slocum réussi à récupérer les Google Glass. Malheureusement, dans la panique et la confusion, elle se fait dérober son sac à main et son smartphone par un autre voleur.


Sa réaction sur sa page Facebook : « Oh Mon Dieu, vous n'allez jamais me croire mais... Je me suis fait agresser verbalement et physiquement et voler hier soir en ville, on m'a jeté des choses dessus à cause de c*** qui détestent les Google Glass. »

L’origine de l’incident reste indéterminée. Néanmoins, certains témoins estiment qu’elle aurait pu s’y attendre : « Le Molotov's n'est pas un bar très 'tech'. C'est le bar le plus punk-rock de la ville. Donc vous voyez, ce n'est pas vraiment le pays de la Google Glass. Je ne dis pas que l'agression est justifiée mais elle aurait pu faire preuve d'un peu plus de tact. »

Dans une interview accordée au L.A Times, la jeune femme dit que «dorénavant, je ne veux plus que les gens me voient sans Google Glass» parce que «maintenant que les gens savent ce qui m'est arrivé, je ne veux pas qu'ils croient que j'ai peur de les porter».

Sur Facebook, le sujet fait débat. Des internautes compatissent tandis que d’autres pensent que filmer avec les Google Glass a été vécu par les agresseurs comme une atteinte à la vie privée. Cet incident intervient quelques jours après que Google ait publié sa charte de bonne conduite à l’intention de ses Explorer. D’ailleurs Google explique qu’il faut demander la permission aux personnes qui vous entourent de pouvoir les filmer. La police a en main les images captées par les Google Glass, et pourrait être en mesure d'identifier les agresseurs.

Aux États-Unis, deux bars de Seattle interdisent à leurs clients de porter des Google Glass en raison des risques d'atteinte à la vie privée.

Source : L.A Times

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Grom61736
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 01/03/2014 à 14:54
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
La police a en main les images captées par les Google Glass, et pourrait être en mesure d'identifier les agresseurs.
Donc, ils avaient bien raison de penser qu'on les filmait (indépendamment de la réaction trop violente) ?

Autant l'agression est condamnable autant il est stupide de venir dire "je les filmais pas, je le jure mais avec les images que je n'ai pas filmé, on va les identifier"
Avatar de Jarodd
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 01/03/2014 à 15:42
Dans quelques temps, on regrettera l'époque bénie où il n'y avait que les caméras municipales qui pouvaient nous filmer...
Avatar de buzzkaido
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 01/03/2014 à 18:23
Jarodd, je n'aurais pas mieux dit !

Autant agresser verbalement ou physiquement quelqu'un est rarement une bonne idée, autant je comprend tout à fait la réaction, face à quelqu'un qui vous filme sans vous avoir demandé la permission.

Ce n'est quand même pas comme de se retrouver en arrière plan d'une photo prise par un touriste : ici on a la vidéo, le son, la date, l'heure, la géolocalisation... bref pleins de trucs que je partage si j'en ai envie. Pas parce qu'un technophile à la mode a décidé de se balader avec une caméra branchée 24/24 !
Avatar de Voïvode
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 01/03/2014 à 18:52
D’ailleurs Google explique qu’il faut demander la permission aux personnes qui vous entourent de pouvoir les filmer.
Hypocrite et ridicule.

[…] un homme lui aurait arraché les lunettes avant de partir avec
C’est précisément ce qu’il faut faire. Ce n’est pas un crime de désarmer quelqu'un qui vous menace avec une arme, ce n'est pas non plus un crime d’empêcher quelqu’un de filmer alors qu’il n’en a pas le droit. D’autant qu’au moment où l’on réagit, le mal est déjà fait.

Dans une interview accordée au L.A Times, la jeune femme dit que «dorénavant, je ne veux plus que les gens me voient sans Google Glass» parce que «maintenant que les gens savent ce qui m'est arrivé, je ne veux pas qu'ils croient que j'ai peur de les porter».
Quand une morveuse seule dit ça, c’est du revanchisme de petite fille. Quand une morveuse appuyée par une multinationale dit ça, il y a une volonté de mettre devant le fait accompli.
C’est très grave.
Avatar de SirDarius
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 02/03/2014 à 2:19
Citation Envoyé par Voïvode Voir le message
C’est précisément ce qu’il faut faire. Ce n’est pas un crime de désarmer quelqu'un qui vous menace avec une arme, ce n'est pas non plus un crime d’empêcher quelqu’un de filmer alors qu’il n’en a pas le droit. D’autant qu’au moment où l’on réagit, le mal est déjà fait.
Non, ce n'est pas ce qu'il faut faire. S'emparer de la possession d'autrui est du vol, et cela ne peut être cautionné en aucun cas.

D'autant plus que la législation en vigueur aux Etats-Unis (oui, ce n'est pas la France dont on parle ici) est plutôt claire à ce sujet, je cite (http://schoolvideonews.com/Legal/Whe...r-Permission):

most states' laws say that people have very few privacy rights over those things that they do in public. Furthermore, the First Amendment is very protective of the rights of filmmakers, documentarians, and news crews.
Je traduis:

Les lois de la plupart des états disent que les gens ont très peu de droits à la vie privée concernant les choses qu'ils font en public. En outre, le Premier Amendement est très protecteur des droits des cinéastes, documentaristes, et de équipes de journalistes.

Il y a évidemment des limites, l'article que je cite est très intéressant, mais il s'agit principalement de problèmes d'ordre d'image, de droits commerciaux liés à l'exploitation des images filmées.
Dans tous les cas, la courtoisie et le bon sens imposent aux personnes équipées d'appareils permettant de filmer, au minimum de prévenir, au mieux de demander clairement l'autorisation.

Mais ça ne justifie pas l'agression, le vol, la violence en général. Dans cette situation précise, une personne aurait dû se lever, aller parler à la jeune femme, et simplement lui dire qu'il n'était pas accepté qu'elle filme avec son dispositif, voire lui demander courtoisement de l'enlever ou de quitter les lieux.
Il est très probable qu'elle ait en vérité le droit de filmer, donc cette affirmation devrait être plus étayée pour être crédible.

Citation Envoyé par Voïvode Voir le message
Quand une morveuse seule dit ça, c’est du revanchisme de petite fille. Quand une morveuse appuyée par une multinationale dit ça, il y a une volonté de mettre devant le fait accompli.
C’est très grave.
Qu'est-ce qu'une morveuse ? Dans ce contexte, on peut comprendre qu'il s'agit de dénigrer la personne visée en se moquant de son âge et de son inexpérience. Revanchisme n'est pas un terme adapté, car il implique un sentiment nationaliste d'un peuple. Mais peu importe, on comprend bien de quoi il s'agit, de dénigrement, d'une attaque personnelle.

Quel est le fait accompli, ici ? De filmer les gens ? Visiblement il y a une confusion. Le post de Voïvode semblait parler jusqu'à ce point exclusivement du problème de filmer et de l'atteinte possible à la vie privée, alors que la jeune femme parle juste de porter les Google Glasses. Cette phrase n'a donc pas vraiment de sens.

Donc qu'est ce qui est grave ? Que la personne ait été intimidée et agressée, et ose ne pas céder à la pression de la violence ? Qu'une "morveuse" continue d'utiliser un accessoire technologique qui est avant tout une expérience sociale et technique malgré le désaccord d'une minorité de personnes adeptes de violence ?

Ceci est tout simplement absurde. Même si la nouveauté peut choquer et faire peur - et cela a toujours existé, l'histoire le prouve - ce sont les audacieux qui font avancer le monde et l'état de l'art.

Est-ce trop de demander un peu de respect pour cette personne ?
Avatar de Thomas404
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 02/03/2014 à 12:42
Ok, dans ce cas, je vais venir te filmer pendant que tu parles avec ta femme ou pendant que tu est chez toi.

Ou tout simplement filmer les femmes dans le METRO l'été ou autre activité que les voyeurs adore.

C'est bien beau de parler de respect, mais il va dans les deux sens hein et pour moi filmer quelqu'un sans lui demander (avec "le droit" ou non) en est un manque flagrant.
Avatar de nickyla
Membre actif https://www.developpez.com
Le 02/03/2014 à 13:17
Citation Envoyé par SirDarius Voir le message
Non, ce n'est pas ce qu'il faut faire. S'emparer de la possession d'autrui est du vol, et cela ne peut être cautionné en aucun cas.

D'autant plus que la législation en vigueur aux Etats-Unis (oui, ce n'est pas la France dont on parle ici) est plutôt claire à ce sujet, je cite (http://schoolvideonews.com/Legal/Whe...r-Permission):

Je traduis:

Les lois de la plupart des états disent que les gens ont très peu de droits à la vie privée concernant les choses qu'ils font en public. En outre, le Premier Amendement est très protecteur des droits des cinéastes, documentaristes, et de équipes de journalistes.

Il y a évidemment des limites, l'article que je cite est très intéressant, mais il s'agit principalement de problèmes d'ordre d'image, de droits commerciaux liés à l'exploitation des images filmées.
Dans tous les cas, la courtoisie et le bon sens imposent aux personnes équipées d'appareils permettant de filmer, au minimum de prévenir, au mieux de demander clairement l'autorisation.

Mais ça ne justifie pas l'agression, le vol, la violence en général. Dans cette situation précise, une personne aurait dû se lever, aller parler à la jeune femme, et simplement lui dire qu'il n'était pas accepté qu'elle filme avec son dispositif, voire lui demander courtoisement de l'enlever ou de quitter les lieux.
Il est très probable qu'elle ait en vérité le droit de filmer, donc cette affirmation devrait être plus étayée pour être crédible.
Tu m'as littéralement cramé avec ta tiédeur ..

Citation Envoyé par SirDarius Voir le message
Quel est le fait accompli, ici ? De filmer les gens ? Visiblement il y a une confusion. Le post de Voïvode semblait parler jusqu'à ce point exclusivement du problème de filmer et de l'atteinte possible à la vie privée, alors que la jeune femme parle juste de porter les Google Glasses. Cette phrase n'a donc pas vraiment de sens.
Renseigne-toi: la morveuse en question à porté plainte et à dit qu'on allait pouvoir identifier les personnes qui l'ont "agressée" grâce à ce qu'elle a filmé. Toi comprendre?

Citation Envoyé par SirDarius Voir le message
Donc qu'est ce qui est grave ? Que la personne ait été intimidée et agressée, et ose ne pas céder à la pression de la violence ? Qu'une "morveuse" continue d'utiliser un accessoire technologique qui est avant tout une expérience sociale et technique malgré le désaccord d'une minorité de personnes adeptes de violence ?
L'agression morale, c'est la morveuse qui l'a commencée en faisant chier des gens qui n'ont rien demandé à la base. L'agressé à voulu riposter (tu baisse ton froc toi quand on t'agresse?). L'agression physique (coup de poing) à été lancée également par un ami de la morveuse.

Citation Envoyé par SirDarius Voir le message
Ceci est tout simplement absurde. Même si la nouveauté peut choquer et faire peur - et cela a toujours existé, l'histoire le prouve - ce sont les audacieux qui font avancer le monde et l'état de l'art.
Pitié, pas ce couplet encore!

Citation Envoyé par SirDarius Voir le message
Est-ce trop de demander un peu de respect pour cette personne ?
Le monde à l'envers! Si tu veux le respect, tu commence d'abord par ne pas en manquer à ceux à qui tu le demande

Tout ça me rappelle les "pauvres" paparazzi qui vont pleurer et porter plainte dès que les stars réagissent

Je vais dire une banalité encore une fois: je suis vraiment contre la violence gratuite.
Je n'ai jamais agressé quelqu'un, par contre il m'est arrivé d'être agressé .. on le regrette. Faut arrêter de tout laisser passer à la fin avec l'excuse débile qu'il ne faut pas être violent.
J'ai récemment assisté à une scène assez pitoyable dans un bar à Paris: un gars manifestement un petit peu éméché qui allait de couple en couple, draguer les nanas qui étaient avec leur mecs. Dit comme ça, ça n'a l'air de rien, plus précisément, le gars en question donnait carrément le dos aux mecs et leur draguait leurs gonzesses devant leur nez sans qu'ils bougent, y en a qui étaient même tellement mal à l'aise qu'ils étaient gênés, ils tournaient la tête, ils ne savaient pas quoi faire en gros.
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 02/03/2014 à 22:50
Il y'a un problème évident de respect du choix des autres...

De la même manière que si quelqu'un veut fumer, aucun problème mais à un endroit où ça ne gêne personne, empoisonne-toi mais ne m'embarque pas dans ta galère.

Là idem, personnellement je n'ai aucune envie que quelqu'un filme(potentiellement) en permanence son environnement, occasionnellement partagé avec d'autre bipèdes ne l'oublions pas.., et balance le tout sur son compte 3615MyLife.
Non seulement ce serait d'un ennui considérable mais surtout les implications seraient trop étendues, sans compter qu'avec la reconnaissance faciale, avec ne serait-ce qu'une personne sur 10 de la population d'une ville qui porte ce truc, la "vidéo-protection" c'est totalement has been. Qui dis connectée dis géolocalisée, ce qui signifie pour la boîte qui récolte ces données, savoir avec une précision assez intéressante dans le temps et dans l'espace, où se trouve mister X du moment qu'il met le pied dehors. La vie privée doit le rester! Mais dire que ce n'est pas un concept respecté de nos jours, serait une allégation toooootalement injustifiée étant donné le sens du respect de l'éthique et/ou de la loi que l'on connait aux entreprises concernées... Toujours aussi amusantes ces lunettes?

Allez next, la mode est à la pub dite personnalisée pour intéresser le plus possible son destinataire, le tout sans se poser la question de savoir si la pub est souhaitée d'ailleurs, il y'a tout un tas de possibilités affriolantes avec ce nouveau gadget.
Vu dans tel magasin? Allez hop, 10sc après une tite pub pour un produit associé tombe dans la boîte mail de l'heureux élus. Et oui... vu et identifié par un "amis". Enjoy.
Un peu comme les gens qui balancent des photos de soirées(entres autres) sur un quelconque réseau "social" et ont l'amabilité de mettre des tag et/ou des commentaires en nommant les gens... Mais kecekeccebordel comme dirait l'autre??

Où est le respect du libre-arbitre des gens? De leurs choix? Sans faire référundum ce serait p'tètre intéressant de demander aux lambda si il souhaite voir ces lunettes être utilisées et se démocratiser.
Avatar de Filpoi
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 03/03/2014 à 1:08
Au jour d'aujourd'hui si on ne veut pas être filmé, on reste chez-soi. Les caméras pullulent sur les routes, les ruelles, dans les bars, les cafés, les restos, les lieux de travail, les écoles, etc. Le débat devrait porter sur l'utilisation faite des images recueillies. Pas sur la pertinence de prendre ces images... Trop tard pour ce débat là!
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 03/03/2014 à 8:21
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
L’origine de l’incident reste indéterminée.
incident? c'est un test de la NSA pour voir la réaction des gens...
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web