Le GCHQ a collecté des millions d'images via les webcams d'utilisateurs Yahoo pendant des années
Lors de l'opération Optic Nerve

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Le quotidien anglais The Guardian rapporte que le GCHQ, l’agence de surveillance des communications britannique, a intercepté pendant des années les images de millions d'utilisateurs de Yahoo dans le monde, via les webcams de leurs ordinateurs.

Baptisé Optic Nerve (nerf optique), l’opération a fonctionné entre 2008 et 2012 dans le but d’utiliser des outils de reconnaissance faciale pour suivre l'activité en ligne de personnes faisant l'objet d'enquêtes, tirées parmi la masse des informations collectées qui ne se limitaient pas qu’aux seuls suspects. Toutes les cinq minutes environ, des images auraient été enregistrées. Les images ainsi piratées sont toujours conservées dans les archives du GCHQ, qui a agi sur ce dossier avec l'aide des services secrets américains, la NSA.


Pour vous donner une idée du nombre de personnes espionnées, le quotidien révèle qu’en seulement six mois en 2008, plus d’1,8 million d’utilisateurs de comptes Yahoo! ont été ainsi espionnés. Ce qui laisse penser qu'au total, plusieurs millions d'entre eux sont concernés.

Lors de cette collecte massive, le GCHQ a semble-t-il réalisé que les échanges par webcams sont parfois très intimes. « Malheureusement [...] il apparaît qu'un nombre surprenant de personnes utilisent les conversations par webcam pour montrer des parties intimes de leur corps à quelqu'un d'autre », signale un des documents cités. Entre 3 et 11 % des images captées sont assimilées à de la pornographie.

Pour l'instant, le GCHQ s'est refusé à tout commentaire sur le dossier, tandis que Yahoo! a affirmé qu’il n’avait pas eu connaissance d’un tel programme qu’il estime être « un niveau inédit d'atteinte à la vie privée de [ses] utilisateurs ».

Source : The Guardian

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de ryann ryann - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 28/02/2014 à 18:36
Les ingénieurs britanniques travailleraient-ils sur un système de reconstitution faciale basé sur une reconnaissance de formes à géométrie variable ?
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 28/02/2014 à 19:11
Citation Envoyé par DonQuiche Voir le message
Aux USA la défense doit représenter 5% à 10% du PIB ; ils ont des contrats en milliards voire dizaines de milliards.

Et au pire toutes ces données personnelles récoltées permettent de faire chanter à peu près n'importe qui dans le monde.
j'aurais plutôt affirmé presque 50%
avec les contrats passé par Boeing, General Electric,le Small Business Administration Act,bref si c'est pas du dirigisme d'Etat tout cela....,Hollande et ses crédits d'impôts ça fait petit joueur
Et puis la NSA c'est un gros machin inutile pour faire travailler les informaticiens aux USA
Tous ces milliards et milliards de dolllars imprimés par caisses entières par Mr Ben Bernanke et qui partent en fumée...alors que 4 terroristes moyen-orientaux ,apprentis-pilotes du dimanche ont réussi à dégommer le World Trade Center , la CIA ne l'avait même pas vu venir
Avatar de ulspider ulspider - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 28/02/2014 à 22:28
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Le quotidien anglais The Guardian rapporte que le GCHQ, l’agence de surveillance des communications britannique, a intercepté pendant des années les images de millions d'utilisateurs de Yahoo dans le monde, via les webcams de leurs ordinateurs.
Et moi qui pensais être un gros parano en masquant la webcam au dessus de mon écran d'ordinateur
Avatar de Thorna Thorna - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 01/03/2014 à 10:26
Le truc marrant dans cette affaire, si j'ai bien lu la presse, c'est que le GCHQ a reconnu les faits et, en outre, a admis que ça leur pose un problème. Pas un problème d'éthique ni de conscience, mais un autre nettement plus grave !
Si je me rappelle bien, ils capturent une image toutes les 5 minutes (je crois), et ils ont dit que 3 à 11% de ces images sont des images de nu. Ils ont dont du avertir leur personnel de faire attention : s'ils ne se sentaient pas capables de supporter ce genre d'images, alors il valait mieux qu'ils n'y accèdent pas.
Bon conseil, n'est-ce pas ?
Ici
Avatar de DonQuiche DonQuiche - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 01/03/2014 à 10:57
Jeu : devine quelle est la proportion de responsables publics et privés à s'être un jour adonné à du sexe par webcam interposé.
Nous sommes des vassaux.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 01/03/2014 à 20:48
Sur le site de l'APRIL, un texte concernant l'efficacité de la cryptographie d'après Snowden et les conclusions qu'on peut en tirer concernant l'utilisation de logiciels libres et en particulier d'OS libres pour se protéger :

http://www.april.org/l-apres-snowden...e-de-confiance
Avatar de DonQuiche DonQuiche - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 02/03/2014 à 9:29
Petite question au passage : quand l’État nous flique à tout bout de champ et jusque dans notre chambre à coucher, qui sert-il ? Nos chefs d'état pensent-ils vraiment faire ça pour notre bien ? Est-ce vraiment au nom de la moitié d'entre nous qui voient d'on bon oeil une surveillance de masse (dont beaucoup de personnes âgées qui n'utilisent pas Internet et/ou qui n'ont pas compris l'ampleur de cette surveillance) alors que même ceux-là rejetteraient une surveillance si poussée ? Est-on vraiment en démocratie ? A tout le moins la démocratie est sérieusement malade, au pire elle n'existe plus.

On m'accusera sans doute de conspirationnisme mais l'excuse de l'incompétence à laquelle j'avais d'ordinaire recours me semble beaucoup trop juste, si bien que toutes les pistes sont ouvertes. Et puis qui parmi nous aurait imaginé quelque chose d'aussi incroyable que ce que le monde a découvert avec Snowden ? Il faut en tirer les leçons et remettre en cause certaines vues qui jusque là semblaient raisonnables.
Avatar de Hinault Romaric Hinault Romaric - Responsable .NET https://www.developpez.com
le 13/03/2014 à 9:25
La NSA utiliserait des logiciels malveillants pour espionner des millions d’ordinateurs
et aurait développé un système de contrôle intelligent pour la collecte des données

Nouvel épisode dans le feuilleton de révélations sur les activités d’espionnage à grande échelle de la NSA, par l’ancien consultant de l’agence, Edward Snowden.

Selon les documents publiés sur le site The Intercept par Glenn Greenwald, ancien journaliste du Guardian, la NSA aurait travaillé depuis plusieurs années sur l’expansion de sa capacité à infecter les ordinateurs et terminaux mobiles avec des logiciels malveillants.

Les malwares destinés initialement à quelques centaines d’ordinateurs dont les communications ne pouvaient pas être surveillées par les moyens traditionnels dont disposait la NSA ont été étendus à une « échelle industrielle ».

Ainsi, depuis 2010, la NSA a injecté dans des millions d’ordinateurs à travers le monde, des malwares qui lui permettent d’extraire des données des réseaux téléphoniques et internet.

La collecte des données se ferait par un système automatique baptisé « Turbine ». Turbine serait un système de commande et de contrôle intelligent, capable de contrôler automatiquement les dispositifs sur lesquels les malwares ont été implantés, avec le minimum d’intervention humaine.

Dans les documents révélés, la NSA aurait décrit Turbine comme un « cerveau » pour les malwares, qui peut décider automatiquement quels outils doivent être fournis à un implant (malware) donné, et comment l’implant doit être utilisé, en se basant sur des règles prédéfinies.

Chaque implant aurait une tâche précise. Par exemple, l’implant ayant pour nom de code « GROK » serait utilisé pour enregistrer les touches saisies sur le clavier, l’implant « SALVAGERABBIT » peut copier les données à partir des périphériques de stockage amovibles connectés à l’ordinateur, l’implant « CAPTIVATEDAUDIENCE » aurait l’aptitude d’utiliser le microphone de l’ordinateur pour enregistrer des conversations à proximité et « GUMFISH » pourrait prendre des photos à partir de la Webcam.

Les implants sont distribués en utilisant des attaques « man-in-the-middle » qui exploitent les vulnérabilités dans les navigateurs et autres logiciels populaires comme Java et Flash. Les malwares peuvent être installés en seulement 8 secondes.

Dans certains scénarios, la NSA utiliserait un leurre Facebook pour infecter l’ordinateur d’une cible.

Selon les documents publiés, Turbine serait installé au siège même de la NSA dans le Maryland, mais aussi au Japon et au Royaume-Uni, grâce à une collaboration des services secrets britanniques, le GCHQ (Government Communications Headquarters).

Source : The Intercept
Avatar de hn2k5 hn2k5 - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 13/03/2014 à 9:52
Heeeeuu... Excusez-moi, on parle bien d'une organisation mafieuse là hein ? Qui fait tourner des armées de zombies, c'est ça ?
Ah non ? C'est une organisation gouvernementale ?
Ok, tout va bien alors...
Avatar de defq0n defq0n - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 13/03/2014 à 10:18
Ainsi, depuis 2010, la NSA a injecté dans des millions d’ordinateurs à travers le mode, des malwares qui lui permettent d’extraire des données des réseaux téléphoniques et internet.
Depuis 2010 ou 2004 ?

Sur DVP et JDG c'est 2010 alors que chez 01.net c'est depuis 2004, mais de façon industrielle depuis 2010 ...

Edit : JDG a modifier la date le temps que je post ici.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil