Kaspersky : les chevaux de Troie bancaires à la tête des menaces sur mobile
Android demeure la principale cible des hackers

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Compte tenu de l’augmentation continue des ventes de smartphones au niveau mondial, il n’est pas étonnant de voir les pirates s’intéresser de plus en plus aux plateformes mobiles. D’ailleurs, de récentes données publiées par le spécialiste en sécurité Kaspersky suggèrent qu’en plus de croître en nombre, les logiciels malveillants sur mobile deviennent de plus en plus sophistiqués ; le rapport a indiqué que le nombre de programmes malveillants répertoriés sur mobile a doublé en un an et les services bancaires mobiles sont leur cible de prédilection.

Près de 100 000 nouveaux malwares ont été détectés en 2013 (contre 40 059 en 2012). Le 1er janvier 2014, Kaspersky a recueilli 143 211 échantillons de malware mobile. Sans surprise, ce sont les utilisateurs d’Android qui sont les plus visés ; 98,05% de ces logiciels ciblent leur plateforme (sur un total de près de 10 millions de malware Android).


Le rapport a également constaté que la majorité des logiciels malveillants sur les plateformes mobiles en 2013 a été utilisé pour accéder à l'argent des consommateurs. 67 chevaux de Troie bancaires au début de l’année 2013. Ce nombre a atteint les 1 321 échantillons uniques en fin d’année.


Les utilisateurs mobiles russes ont été particulièrement touchés ; ils représentent 40% des utilisateurs uniques touchés. L’Inde vient avec 8%, le Vietnam 4%, l’Ukraine 4% et le Royaume-Uni 4%. Seulement, ce paysage sera probablement amené à évoluer rapidement. En effet, Victor Chebyshev, un analyste de virus de Kaspersky Lab, explique que « aujourd'hui, la majorité des attaques de Troie bancaires cibler les utilisateurs en Russie et dans la CEI. Cependant, ce ne devrait pas durer longtemps: étant donné le vif intérêt des cybercriminels dans les comptes bancaires de l'utilisateur, l'activité des chevaux de Troie bancaires mobiles devrait croître dans d'autres pays en 2014. »

Source : Kaspersky

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
Extension plateforme big data
Atos - Rhône Alpes - Grenoble (38000)
Intégrateur sécurité des SI (H/F)
Atos - Ile de France - Les Clayes-sous-Bois (78340)
Ingénieur d'Etudes et développement .Net (H/F)
Atos Technology Services - Ile de France - Bezons

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil